Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget

La saison 2017-2018 de Ligue 1 s’est achevée, avec la première place au classement du PSG. Comme tout le monde l’avait prévu. Mais est-ce que tout le monde avait prédit correctement les quatre premiers dans l’ordre ? On y revient dans notre article de bilan de la saison… Le PSG est donc champion de Ligue 1 2017-2018. Mais vous allez me dire : avec un tel budget, il n’y a pas vraiment de mérite. C’est précisément ce dont on va parler ici. Ce n’est pas un secret : le club parisien pulvérise les autres clubs par l’extravagance de son budget (540 M€) et il est donc « logique » qu’il soit premier. Mais qu’en est-il des autres ? Est-ce que votre club préféré est à sa place ? Est-ce qu’il « mérite » d’y être ? Comme la saison dernière où Nice s’était imposé, le Yaourt du Sport a ressorti son boulier pour vous livrer le classement de Ligue 1 2017-2018 rapporté au budget de chaque club. Quel club a le plus de « mérite économique » ? Réponse avec le classement par score budget/classement…

Pour comprendre la méthodologie utilisée pour calculer le score budget/classement, lisez les explications sur l’article le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget !

EDIT 20/05/2018 : Mise à jour avec le classement final de Ligue 1 2017-2018.

Pour un bilan de la saison 2017-2018 de Ligue 1 dans les clous du fair-play financier, consultez l’équipe type de Ligue 1 2017-2018 et celle des pires joueurs de la saison.

Voici donc le classement 2017-2018 à l’issue de la saison ! Lire la suite

Top 5 des jeux de foot rétro les plus fun

Plus que quelques jours avant Noël et vous ne savez pas quoi offrir à votre neveu/copain/sœur/match Tinder fan de foot et de jeux vidéo ? Vous pensiez lui offrir FIFA 18 ou PES 2018, mais à la réflexion, vous vous êtes dit que 50€, ça faisait cher et pas original ? Vous, vous voulez surprendre, vous aimez être là où on ne vous attend pas, offrir des cadeaux inattendus mais mémorables, vous déguiser en citrouille pour Noël et boire du vernis ! Rassurez-vous, je vous comprends (tout du moins, je ne vous juge pas). Le Yaourt du Sport vous livre le Top 5 des jeux vidéo de foot rétro les plus marrants ! Que des jeux insolites auxquels j’ai réellement joué à l’époque. Et 5 idées idéales pour un cadeau de Noël de dernière minute, pour un nostalgique de l’époque des jeux vidéo vraiment marrants et du « foot, c’était mieux avant, sans le business ».

5. ISS Deluxe (Playstation)

« Innternachionaul Souperstar Sokeur… DILEUXE ! » Sorti en 1997 sur Playstation, ce jeu est en quelque sorte un ancêtre des PES actuels. Une fonctionnalité courante à l’époque était la possibilité de désactiver les fautes. On pouvait alors s’en donner à cœur joie, avec des tacles par derrière ou des gros coups d’épaules de bourrin (vers 0:58 dans la vidéo). Mais on pouvait aussi jouer à deux dans la même équipe et se tacler entre coéquipiers ! De grands moments de fraternité. Parmi les autres possibilités, à noter : effectuer le toss en début de match, choisir le nombre de joueurs avant chaque rencontre (on pouvait jouer à 11 contre 5), écouter les commentaires d’une grande variété et une ambiance dans les tribunes aussi agréable qu’un concert de 2000 vuvuzelas. Vous remarquerez aussi dans la vidéo la présence d’un chien sur le terrain. Je ne m’en souvenais pas, mais il s’agissait apparemment d’un « cheat code » pour que l’arbitre ait cette apparence. Peut-être une manière de faire tomber le masque.

Vous procurer ISS Deluxe

4. FIFA International Soccer (Megadrive)

« Ih Eille Spotse… Tseuneugueïme ! » Le tout premier FIFA, sorti en 1993. Bon, on est loin du rendu visuel actuel, mais à l’époque, c’était assez fou. Notez que vous pouviez encore faire le toss en début de match. Apparemment, c’était LE truc indispensable pour un jeu de foot. Moi-même j’avais qu’une hâte : « vivement que j’achète un jeu à 400 balles pour pouvoir faire un pile ou face ! » On pouvait aussi désactiver les fautes, mais il fallait bien sûr les laisser pour ce qui a fait la légende ce jeu : en cas de carton, on pouvait… courir pour échapper à l’arbitre. Et ça pouvait durer longtemps, en témoigne cette vidéo. S’en suivra un FIFA 95, resté célèbre pour ses « cheat codes », qui permettaient notamment de marquer de la tête du milieu de terrain.

Vous procurer FIFA International Soccer Lire la suite

Top 5 des blessures les plus stupides du foot

Les blessures idiotes, tout le monde connaît ça. Se faire mal aux côtes en tombant sur le dossier d’un banc alors qu’on s’était mis debout dessus ; vouloir tirer dans un ballon et finalement se fracasser l’orteil contre un canapé ; sauter du haut d’une falaise et se fracturer une vertèbre… Il ne s’agit là évidemment que d’exemples fictifs, et pas du tout des blessures débiles qui me seraient arrivées au collège ou encore une mésaventure qu’aurait connue un très bon ami en vacances en Italie et qui ne se reconnaîtra donc pas. Bref, on a tous eu l’occasion de se dire « mais quel con ! » quand il était déjà trop tard… Rassurez-vous : ça arrive aussi aux meilleurs ! Enfin, ça arrive aussi aux moins bons… D’ailleurs, je pense que ça arrive plus souvent aux moins bons qu’aux meilleurs. Mais les footballeurs professionnels connaissent aussi leur lot de blessures à la con. Et je ne veux pas parler des maîtres blessés tels qu’Abou Diaby ou Yoann Gourcuff. Nous allons évoquer ici des joueurs de foot qui se sont plus distingués par une blessure insolite que par des exploits sportifs. Le Yaourt du Sport vous dévoile le Top 5 des blessures les plus stupides de l’histoire du foot !

5. La blessure bête de Canizares : le parfum qui tombe mal

Canizares forfait pour la Coupe du monde 2002On commence avec le gardien espagnol Santiago Canizares. Nous sommes en 2002, quelques jours avant le début de la Coupe du monde. En sortant de sa douche, le portier décide de se mettre un peu de parfum, mais le flacon lui glisse des mains. Réflexe débile de footeux : Canizares tente d’amortir la chute du récipient… avec son pied. Résultat : contrôle en porte-manteau, tendon du pied en lambeaux. Et forfait pour la Coupe du monde 2002. Casillas lui prendra la place de titulaire… et ne lui rendra plus. Canizares se contentera d’avoir marqué l’histoire de la sélection comme étant un peu idiot, de toilette.

 

4. La blessure ridicule de Letizi : lumbago compte triple semaine d’absence

Lionel Letizi, champion de ScrabbleEncore un gardien ! Lionel Letizi, éphémère gardien de l’équipe de France, a réussi à se coincer le dos… en jouant au Scrabble. Lors d’une partie avec ses coéquipiers Laurent Leroy et Jérôme Alonzo, il a voulu ramasser une lettre et crac ! 3 semaines d’absence. Original, d’autant qu’en jouant à un tel jeu, la plupart des joueurs de foot auraient plutôt risqué un claquage au cerveau. Comble de malheur : le mot LETIZI n’est pas valide au Scrabble. Et cette blessure rappelle celle… d’un autre gardien. David Seaman, ancien goal de la sélection anglaise, s’est également bloqué le dos… en voulant ramasser sa télécommande. Gardien de but, un esprit sain dans un corps sain. Lire la suite

Faut-il être pour ou contre l’arbitrage vidéo ?

L’arbitrage vidéo dans le football a fait des débuts tonitruants pour l’équipe de France avec les matchs contre l’Espagne et contre l’Angleterre. Et les polémiques ne se sont pas arrêtées là puisque lors de la Coupe des Confédérations, plusieurs décisions de l’arbitre, assisté de la vidéo, ont suscité le débat. Depuis ses premiers pas, la vidéo dans le foot fait donc l’objet de conversations animées entre les « pour » et les « contre », là où le rugby et le tennis l’ont adoptée depuis longtemps. Et vous dans tout ça ? Vous voyez les arguments des deux camps et vous vous demandez : dois-je être favorable ou défavorable ? Qui écouter ? Rassurez-vous, ce n’est pas aujourd’hui que vous allez être obligé de penser par vous-même, nous venons à votre secours ! Le Yaourt du Sport vous livre un petit guide, en infographie, pour savoir facilement si vous êtes pour ou contre l’arbitrage vidéo dans le foot. Garantie évidemment 100% objectif, 100% impartial, 0% de matière grasse.

Pour ou Contre l'arbitrage vidéo dans le foot ?

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

Le classement de Ligue 1 2016-2017 en fonction du budget

La saison 2016-2017 de Ligue 1 s’est achevée avec le sacre surprise de Monaco. Enfin, certains l’avaient annoncé dès septembre… Bref, on y reviendra très bientôt dans notre bilan de la saison. Le PSG a donc échoué dans sa (ses) quête(s), avec pourtant 2 fois plus de moyens que le 2e budget de Ligue 1 (500 M€ contre 235 M€ pour l’OL). Suffisant pour lui assurer une nouvelle dernière place au classement rapporté au budget ? Et bien non ! Comme l’an dernier où Caen l’avait emporté (Spoiler Alert : c’est plus difficile pour le Stade Malherbe cette année…), le Yaourt du Sport a ressorti son algorithme d’intelligence artificielle / deep learning / big data / autre terme à la mode pour dresser le classement de Ligue 1 2016-2017 rapporté au budget de chaque club. Alors quel club a le plus de « mérite » d’être à sa place au classement ? Réponse en chiffres…

Pour tout savoir de la méthodologie utilisée pour calculer le score budget/classement, rendez-vous sur le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget !

EDIT 23/05/2017 : Mise à jour avec le classement final de Ligue 1 2016-2017.

Pour plus de nostalgie sur l’excellent cru 2016-2017 de Ligue 1, ne manquez pas l’équipe type de la saison et l’équipe type… des pires joueurs de la saison.

Voici donc le classement 2016-2017 final ! Lire la suite