Bilan Ligue 1 2017-2018

Nul besoin d’attendre les barrages pour faire le bilan de la saison 2017-2018 de Ligue 1. Le classement ne bougera plus désormais et nous savons que vous ne pouvez plus patienter : vous voulez absolument savoir si nous avions vu juste lors de nos prévisions du début d’année, établies en coopération avec Karine et Chameau des prés. Nous vous avions alors annoncé notre vision du futur classement de Ligue 1 2017-2018, ainsi que quelques « on vous l’avait dit », ces prophéties concernant chacune des 20 équipes de Ligue 1. Alors, résultat ? Et bien, accrochez-vous et lisez la suite : nos prédictions atteignent cette année un taux de réussite jamais atteint dans l’histoire du blogging laitier… Le Yaourt du Sport vous livre son bilan de la Ligue 1 2017-2018, club par club, avec un retour sur toutes les prévisions du début de saison. Vous ne pouvez pas dire qu’on ne vous l’avait pas dit…

Et pour compléter votre analyse de la saison et briller lors de vos dîners mondains, allez réviser l’équipe type de Ligue 1 2017-2018, le onze des pires joueurs de Ligue 1 2017-2018, ainsi que le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget.

Le classement de Ligue 1 2017-2018 annoncé / Le classement de Ligue 1 final

Classement Ligue 1 2017-2018 : annoncé VS final

Classement Ligue 1 2017-2018. A gauche : prévision / A droite : réel

Vous pouvez jouer au jeu des 7 différences, mais si vous avez la flemme d’emprunter la loupe de votre grand-père, on vous le dit : cette année, c’est carton plein. Et voila pourquoi :

  • Nous avions prédit le classement exact de 9 clubs sur 20 ! En d’autres termes, dès septembre, nous avions anticipé, de façon précise, 45% du classement final de Ligue 1 2017-2018 ! Soit près de la moitié de prévisions exactes, avec plus de 8 mois d’avance ! Si vous voulez savoir s’il faut entendre « Yanny » ou « Laurel », demandez-nous.
  • Nous avions prédit les 4 premiers du championnat 2017-2018 dans l’ordre : PSG, Monaco, Lyon, Marseille. N’est-ce pas là l’essentiel ?
  • Nous avions prédit le 6e : Bordeaux. Ce qui fait donc 5 des 6 premiers au total, à leur place précise.
  • Nous avions prédit le 8e : Nice. Si vous êtes docteur en maths, vous en aurez déduit que nous avions donc 6 des 8 premiers, avec leur classement exact. Mais aussi 7 des 8 premiers, en ajoutant Saint-Étienne, deux crans en dessous de la place prévue.
  • Nous avions aussi prédit le 12e : Guingamp, le 16e : Caen et le dernier : Metz. Ce qui est au moins aussi important que le reste.
  • Mais aussi : à une petite place près, nous avions prédit le bon classement de 11 clubs sur 20. Nous avions donc 55% du classement final de Ligue 1 2017-2018 à une seule place près !
  • Et encore : à 2 places près (ce qui, sans exagérer, est très raisonnable), nous avions prédit le bon classement de 14 clubs sur 20. Nous avions donc 70% du classement final de Ligue 1 2017-2018 à 2 places près !

Finalement, les rares clubs qui ont eu l’outrecuidance de contredire nos prévisions sont surtout Lille et Toulouse, qui ont vraiment chié dans la colle (pourquoi « dans la colle » d’ailleurs ?). On peut aussi citer Rennes, qui a fait la surprise de ne pas s’écrouler à la fin, ou Amiens et Dijon, qui évitent brillamment la charrette. C’est dire le niveau des autres.

A présent, on va faire plaisir à chaque supporter français, en parlant enfin de son équipe, qui n’intéresse pas les médias. Voici le bilan de la saison de Ligue 1 2017-2018, club par club, avec un retour sur les « on vous l’avait dit », ces prophéties faites en début de saison pour chacune des 20 équipes… Ne manquez pas celles sur Angers, Toulouse et Metz, on ne vous en dit pas plus…

Bilan de la saison 2017-2018 de Ligue 1 par club (par ordre de classement final)

1. Paris SG : LE TOUT PILE ! On l’avait vu venir, ce titre de champion et ce triplé ! On avait aussi prédit que Ben Arfa ne jouerait pas un match en pro, que Mbappé donnerait des interviews étonnantes et que le PSG ne serait pas englouti par un flamant rose géant venu d’une autre galaxie. Impressionnant, non ? Bon, on avait aussi parlé d’une finale de Ligue des champions, due à une faible adversité. On avait certainement confondu avec la finale de Ligue Europa de l’OM.
Rappel « on vous l’avait dit » : Neymar sera élu meilleur joueur de Ligue 1 lors des Trophées UNFP. Et recevra la Légion d’Honneur. Et la Tour Eiffel sera à présent appelée la « Tour Neymar ». Et l’hymne français sera dorénavant « la Neymarseillaise ». Et un « Vivement Dimanche » lui sera consacré.
=> Élu meilleur joueur de Ligue 1, en jouant 4 ou 5 bouts de matchs, avec une main dans le dos. Et on a pu suivre ses aventures tous les jours dans les médias.

2. Monaco : LE TOUT PILE ! On avait déjà prédit le titre de champion l’an dernier, on a encore vu juste cette année, avec la 2e place. Ce qui est bizarre avec la saison monégasque, c’est qu’on n’a pas arrêté d’entendre qu’ils foiraient tout, que les joueurs étaient à la ramasse, et pourtant, ils finissent avec 80 points… C’est moi, ou le niveau est pas terrible en Ligue 1 ?
Rappel « on vous l’avait dit » : Orpheline du meilleur joueur de l’histoire originaire de Bondy, l’ASM se trouvera une nouvelle pépite en la personne de… Ghezzal. Non, je plaisante, ce sera Tielemans, si Jardim veut bien le faire jouer.
=> Bon, Tielemans, c’est clairement non. Même si je reste persuadé qu’il pourrait être excellent. En revanche, la surprise, c’est Ghezzal, auteur d’une magnifique saison !… Non, je plaisante encore.

3. Lyon : LE TOUT PILE ! Et oui, comme prévu, malgré tous les départs et arrivée, l’OL a retrouvé le podium, à la 3e position. Et comme prévu, le président s’est démené pour que son club soit toujours plus détesté. « JEAAAAAAN-MICHEEEEEEEL AULAAAAAS ! JEAAAAAAN-MICHEEEEEEEL AULAAAAAS ! Tu nous brises vraiment les noix ! »  Au contraire, Génésio a souvent joué l’apaisement et s’en est pris plein la gueule toute l’année. Une belle morale, on la croirait écrite par Alain Orsoni.
Rappel « on vous l’avait dit » : La Ligue Europa ne chargera pas longtemps le calendrier lyonnais. En même temps, ça ne leur réussit pas, les clubs chypriotes.
=> Contre les Chypriotes, ça aura été convenable, mais la Ligue Europa se sera tout de même achevée dès le mois de mars pour l’OL…

4. Marseille : LE TOUT PILE ! « JEAAAAAAN-MICHEEEEEEEL AULAAAAAS ! JEAAAAAAN-MICHEEEEEEEL AULAAAAAS ! On r’tourne en Ligue Europa ! » Quel chemin parcouru pour atteindre le 4e rang… L’arrivée du « grantatakan » Mitroglou, finalement pas pire que Germain, le high kick d’Evra, le Vélodrome désert en Ligue Europa, puis blindé, les liquéfactions contre les grosses équipes, les embrouilles contre Lyon, les échanges de débilités entre présidents… Pour finalement aboutir à un exter de N’jie en touche. Que d’émotions.
Rappel « on vous l’avait dit » : Je vous conseille le Marseille – Saint-Étienne du 10 décembre, le « Garciaco ». Du grand spectacle des deux côtés.
=> Du grand spectacle, c’est peut-être exagéré. Mais il ne fallait pas manquer ce rendez-vous, qui a vu les premiers buts marseillais de Valère Germain en Ligue 1 ! Et un doublé, en plus ! Un événement tout simplement unique.

5. Rennes : 5 places de mieux que la 10e, c’est une belle performance. Pourtant, la direction avait bien essayé de foutre la merde, en virant son coach après 4 victoires de suite… Et comme nous vous l’avions annoncé, les Rennais ont effectivement passé la saison sans latéral gauche, ni avant-centre. Vivement la coupe d’Europe. Et le retour de prêt de Firmin Mubele.
Rappel « on vous l’avait dit » : Une nouvelle finale de Coupe cette année pour le Stade Rennais ! Je ne vous donne pas le résultat, vous avez déjà deviné…
=> Ça aurait pu être le cas si Rennes n’était pas tombé à chaque fois contre le PSG…

6. Bordeaux : LE TOUT PILE ! On y a toujours cru, à cette 6e place, même quand les Girondins étaient 15es à la trêve ! Et encore plus avec l’arrivée du sauveur, Paul Baysse. Et qui sait ce qui aurait pu se passer si Gustavo Poyet avait été l’entraîneur dès le début ? Rien de plus, très certainement. Vivement les tours préliminaires de la Ligue Europa. Pourvu que le tirage soit plus favorable cette fois.
Rappel « on vous l’avait dit » : Malcom sera nommé pour le titre de meilleur espoir de Ligue 1 2017-2018. Bordeaux sera alors obligé de le laisser partir. Et profitera du prix du transfert pour acheter 3 inconnus en Amérique du Sud.
=> Je vous mets la liste des nommés pour le trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1… Et évidemment, Malcom va partir. N’importe où d’ailleurs.

7. Saint-Étienne : 5e, ça aurait certainement été le classement des Verts s’ils n’avaient pas attendu l’hiver pour recruter des vrais joueurs. Bizarrement, l’équipe a mieux tourné avec Debuchy, Subotic et M’Vila qu’avec Janko, Dioussé et Katranis. Qui l’eût cru ? Bref, une saison calquée sur celle de Bordeaux : le même nombre de points après les matchs aller et idem à la fin de la saison. Mais aussi un beau derby.
Rappel « on vous l’avait dit » : Le meilleur buteur du club ne dépassera pas les 12 réalisations. Il s’agira d’une recrue du mercato, arrivée en disant « Euuuuuuuh bonjour, c’est Diony ».
=> Diony n’a même pas vraiment été un buteur tout court. Mais le meilleur buteur du club n’a pas dépassé les 12 buts, puisqu’il s’est contenté de 7 réalisations (Cabella, Beric, Bamba)…

8. Nice : LE TOUT PILE ! Comme prévu, même si ça n’a pas été si mal, il a été difficile de remplacer les Belhanda et autres Ricardo Pereira par Lees-Melou et Jallet. Et comme annoncé, le pari Sneijder n’a rien donné. Et encore, en finissant 8e, le Gym n’est pas européen, ce qui est sans doute souhaitable. Parce que l’an prochain, sans Balotelli, Pléa ou Favre, il va vraiment falloir faire jouer tout le temps Ganago et Tameze…
Rappel « on vous l’avait dit » : Quant à Balotelli, il sera arrêté pour la 8e fois, pour un nouvel excès de vitesse. « Why always me? » sera sa défense. Ben parce que t’es le seul à rouler sur l’autoroute, à contresens, à 140 sur les trottoirs.
=> Après investigations, il semblerait que Balotelli n’ait pas été arrêté pour excès de vitesse depuis le dernier, au mois d’août.

9. Nantes : Certains supporters nantais sont peut-être déçus du bilan de la saison des Canaris, mais c’est déjà mieux que la 11e place qu’on leur prédisait. Et pour cause, t’as beau être Ranieri, quand tes attaquants sont Sala, Nakoulma, Bammou et Coulibaly, c’est compliqué de mettre plus d’un but par match. D’ailleurs, le FCN finit avec 36 buts en 38 matchs et un jeu à faire vibrer les amateurs de combats d’arbres.
Rappel « on vous l’avait dit » : Les supporters, euphoriques, comparent déjà Kalifa Coulibaly à Aziz Makukula. Ses stats seront à peu près les mêmes.
=> Une saison passée à Nantes pour… 1 but marqué. Leurs stats sont donc exactement les mêmes.

10. Montpellier : A essayé jusqu’au bout de pratiquer un jeu plus chiant que celui de Nantes. Bilan : juste derrière les Canaris, avec exactement le même nombre de buts inscrits, mais 5 places de mieux que la 15e prévue. La récompense du spectacle.
Rappel « on vous l’avait dit » : Jérôme Roussillon changera de nom. Il s’appellera à présent Jérôme Occitanie.
=> Un plaisir de revoir cet excellent jeu de mots, qui m’a valu une nomination au « Grand Prix Alexandre Boyon de la galéjade », mais c’est non.

11. Dijon : WTF Dijon ? Pas de relégation, 8 positions de mieux que la 19e prévue, un jeu offensif et la 5e attaque de Ligue 1 ?! Tout ça en ayant perdu Marvin Martin, parti faire les beaux jours (de l’infirmerie) du Stade de Reims ? Bravo Arthour.
Rappel « on vous l’avait dit » : Frédéric Sammaritano sera meilleur passeur de Ligue 1. Catégorie moins d’1m65.
=> Il a offert 3 passes décisives cette année, soit plus que… ben personne, c’est le seul de Ligue 1 à faire moins d’1,65 m. Si on n’est pas coquins…

12. Guingamp : LE TOUT PILE ! L’EAG 12e, c’est vraiment la prévision sur laquelle on misait tout ! On aurait été écœurés de ne pas la voir se réaliser. Et pourtant, à l’époque, ça avait provoqué de ces débats… Un club qui déchaîne les passions.
Rappel « on vous l’avait dit » : Guingamp finira en tête du championnat des clubs Bretons de Ligue 1, qui récompense la meilleure équipe à l’issue des confrontations directes avec Rennes et… Nantes (je relance la polémique).
=> Résolution de la polémique : Nantes n’est pas en Bretagne. Le championnat des clubs bretons comprend donc Guingamp et Rennes. Bilan : 2-0 et 1-0 pour Guingamp. Vive les Bretons.

13. Amiens : Bravo à Amiens, qui se maintient largement pour sa première saison en Ligue 1, malgré la 18e place annoncée et la présence de Lacina Traoré. En même temps, ça reste la seule équipe capable d’être menée 1-0 sur sa pelouse, pour finalement l’emporter… 3-0 (Amiens – Lille, pour la postérité). Gamelle.
Rappel « on vous l’avait dit » : Amiens changera d’équipementier en cours de saison et passera de adidas à… Macron, évidemment.
=> Le pire, c’est que je me suis obligé à vérifier, tout ça pour une vanne pas vraiment marrante…

14. Angers : 13e ou 14e, ça change pas vraiment la saison angevine. Mais ce qu’il faut noter, c’est que le jeu proposé par le SCO n’a pas été trop défensif cette année. A confirmer l’an prochain, sans Toko-Ekambi et en recrutant Gaëtan Charbonnier.
Rappel « on vous l’avait dit » : Pourtant, Angers marquera encore exactement 40 buts (enfin, à une vache près, hein, c’est pas une science exacte).
=> Angers a marqué… 42 buts. Franchement, c’est validé, soyez pas salauds.

15. Strasbourg : Pareil, on va pas chipoter entre la 14e et la 15e place… Le maintien aura finalement été assez difficile à obtenir, l’équipe finissant d’ailleurs avant-dernière des matchs aller. Elle restera tout de même la première à avoir fait tomber le PSG cette année. Fumiers de Parisiens qui faussent le championnat.
Rappel « on vous l’avait dit » : Une défense avec Kader Mangane, ça donne déjà envie de réciter des alexandrins, mais alors si on ajoute la légende, le Général Bako… Strasbourg sera sur le podium des équipes qui concèdent le plus de penaltys.
=> 7 penaltys concédés, soit un seul de moins que le 2e. Soyons tolérants, ne serait-ce que par respect pour le Général Bako.

16. Caen : LE TOUT PILE ! Le Stade Malherbe 16e, comme annoncé, à l’issue d’une saison superbe, surtout offensivement (27 buts). La fin de l’année en Ligue 1 a notamment été marquée par une grève des cadreurs, pendant la retransmission des matchs. En solidarité, les attaquants caennais ont décidé de ne plus cadrer non plus, mais dès le début de la saison.
Rappel « on vous l’avait dit » : Malgré ce que Garande qualifiera de « meilleur effectif de l’histoire de la Normandie », le maintien sera assuré de justesse. Un écart de moins de 3 points, mais suffisant. Le fameux trou normand.
=> Un petit point d’avance sur le barragiste.

17. Lille : La belle histoire de l’année, pour un club qu’on annonçait 7e. Et avec le 5e budget de Ligue 1. Finalement, un maintien assuré de justesse, des supporters qui descendent sur le terrain pour frapper les joueurs, des menaces de relégation administrative… C’est beau, on se croirait en Corse.
Rappel « on vous l’avait dit » : Bielsa, l’alchimiste, s’appliquera à transformer le diamant brut Bahlouli. Il l’essaiera à 5 postes différents, dont celui de préparateur physique. Il déclarera finalement : « No creo que es un jugador de futbol. Pienso que es solo un chiste de Cyril Hanouna. »
=> On ne sait toujours pas s’il s’agit vraiment d’une blague, mais il a réussi à se maintenir dans le onze de plomb de la saison.

18. Toulouse : On voyait le club toulousain finir 9e et on avait dit qu’ils pourraient même finir plus haut. Bilan : une place de barragiste et une balade amicale à venir à Ajaccio. En regardant l’effectif, je ne comprends toujours pas comment ça a pu être si catastrophique. Pourtant, en remplaçant Dupraz par Debève, tout aurait dû rentrer dans l’ordre…
Rappel « on vous l’avait dit » : Toulouse finira dernier au classement du fair-play, avec une belle récolte de cartons rouges. Sans transition : vous saviez que cette année, Cahuzac était dans l’équipe de Dupraz ?
=> Finalement, pas tant de cartons rouges que ça (3). En revanche, je vous mets le lien vers le classement du fair-play… Et ouais, les gars, venez nous chercher.

19. Troyes : On a espéré pour eux le maintien en finissant 17e… Malheureusement, l’ESTAC n’arrive toujours pas à se maintenir en Ligue 1. Quelle idée de vouloir jouer au foot aussi. Bon, quand on dit « jouer au foot », c’est relatif, hein, ça reste la deuxième plus mauvaise attaque de Ligue 1.
Rappel « on vous l’avait dit » : Benjamin Nivet sera, à 41 ans, le principal artisan de la montée. Le club lui proposera une prolongation de contrat de 14 ans, le poste de président-joueur, une voiture de fonction et des tickets resto.
=> « Le principal artisan de la montée »… La montée en quoi, je sais pas. Je devrais très probablement être passablement bourré en écrivant l’article, comme souvent.

20. Metz : LE TOUT PILE ! Et oui, les Lorrains ne nous ont pas déçus en finissant à une honorable dernière place, qu’ils ont occupée de la 4e à la 38e journée. Avec tout de même 15 buts plantés par Nolan Roux, qui va certainement faire ses valises vers un club français plus ambitieux. Je le verrais bien s’imposer à Saint-Étienne.
Rappel « on vous l’avait dit » : Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Metz sera aussi pire défense de Ligue 1, comme l’an dernier. Une saison bien complète. Comme la quiche galette.
=> 76 buts encaissés. Personne n’a fait pire. Allez, un grand merci. I’m out. ☑

Sincèrement, on vous impressionne pas cette année ? Venez crier votre amour en commentaires, ou sur le Facebook du Yaourt du Sport ou le Twitter du Yaourt du Sport !

B.

4 réflexions au sujet de « Bilan Ligue 1 2017-2018 »

  1. Ping : L'équipe type de Ligue 1 2017-2018 | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

  2. Force est de constater que tu fais ton meilleur score dans l’annonce des équipes de tête, en choisissant au hasard parmi les gros budgets.
    Parmi toutes les équipes de mendiants qui restent, le plus dur est de trouver celles qui vont retourner à la cour des miracles de la ligue 2, et c’est là que je t’attendais.
    Sur ce point tu nous fais un petit 33.33 % de réponses exactes .
    si on ajoute que dans le ventre mou, tu fais aussi quelques grand écart (Lille, Toulouse, Rennes, Dijon) je considère que tu est bon pour l’oral de rattrapage que constitue le classement de la prochaine coupe du monde ….
    je sais, je suis exigeant mais c’est normal , en pronostics comme en politique, je tiens à ce que les promesses soient tenues et qu’on ne prête pas qu’aux riches …

  3. Ping : Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.