Les pires joueurs de Ligue 1 2017-2018

Après le régal offert offert par les trophées UNFP, nous vous avons donné la véritable équipe type de la saison 2017-2018 de Ligue 1, avec les réels 11 meilleurs joueurs de l’année (sans Dani Alves et Verratti, par exemple). Passons à présent à ce qui vous intéresse vraiment, vous qui vous régalez des défaites des autres, des blessures des adversaires et des dégagements en touche. Car nous allons élire ensemble les pires joueurs de la saison 2017-2018 de Ligue 1, avec les plus gros flops des transferts, les plus grosses chèvres du championnat. Des récompenses remises par Vampeta. Le Yaourt du Sport vous dévoile donc la pire équipe type de Ligue 1 2017-2018, le onze des plus mauvais joueurs de la saison. Ou tout du moins ceux qui ont brillé, un moment ou un autre, par leurs contre-performances ou qui n’ont pas vraiment été à la hauteur de leur réputation.

Les pires joueurs de Ligue 1 2017-2018

L’équipe type des plus mauvais joueurs de Ligue 1 2017-2018

Le pire gardien de Ligue 1 2017-2018

Cardinale (Nice) : C’était difficile d’élire un gardien de but en particulier. Le choix de Cardinale vient surtout sanctionner son ascenseur émotionnel. En quelques semaines, il est passé de révélation de la saison 2016-2017 et parfois cité pour l’équipe de France à disparu des radars au bout de 10 journées et cireur de banc de touche. RT si c trist.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2017-2018

Ballo-Touré (Lille) : La révélation de la saison 2017-2018 de Ligue 1. On lui prédit une grande carrière. Le LOSC, spécialiste des bonnes affaires au mercato depuis un an et demi, avait flairé le bon coup avec ce jeune joueur laissé libre par le PSG. Bizarrement, le club parisien ne semblait pas prêt à tout pour le retenir… Résultat : le latéral gauche lillois a livré une saison d’une constance rare. Avec une moyenne de 4,26 dans les notes de L’Équipe et 4,38 dans celles de MonPetitGazon, il a brillamment passé ce premier examen, avec la mention « consternant ».

Abdennour (Marseille) : L’été dernier, l’OM avait vraiment besoin de renforts en défense. Parce qu’avec Fanni et Rolando en titulaires, c’était vraiment portes ouvertes. Le club marseillais a donc misé sur Rami et Abdennour, deux défenseurs confirmés. Rami, c’est réussi. Quant à Abdennour, il a déjà commencé par se faire doubler par… Rolando. Ensuite, il a aussi été dépassé dans la hiérarchie par Sakai, Kamara, Sertic et Amandine Blanc. Résultat : pas de Coupe du monde. Pari gagné.

Baysse (Bordeaux) : Lui doit surtout sa présence dans ce prestigieux onze de plomb à sa déclaration, à son arrivée aux Girondins cet hiver : « Je ne suis pas le sauveur ». Merci de la précision, Paul, parce qu’en te voyant être écarté du groupe dans tous les matchs importants de la fin de saison, on aurait pu se méprendre.

Palmieri (Metz) : Je sais, il est latéral gauche en vrai. Mais il fallait bien un défenseur du FC Metz, pire défense (et équipe) de Ligue 1. Et ça a été serré jusqu’au bout entre lui et un autre arrière gauche du club lorrain : Benoît Assou-Ekotto, qui s’est distingué dans un duel avec Kylian Mbappé… sur Twitter. Mais Palmieri a su convaincre le jury en prenant un (nouveau) carton rouge débile et en s’engueulant avec ses supporters.

Les pires milieux de Ligue 1 2017-2018

Lassana Diarra (PSG) : C’était le gros coup du mercato hivernal. Le PSG avait enfin trouvé la sentinelle qui lui manquait, pour passer un palier en Ligue des champions. Résultat : le Français a joué un total de 5 minutes contre le Real Madrid, car Emery lui avait préféré un Argentin de 14 ans, sans expérience et qui n’était même pas formé pour ce poste. Heureusement pour le club parisien, tout s’est bien passé. Enfin, pas plus mal que d’habitude.

Sneijder (Nice) : Le plus gros flop des transferts de Ligue 1 2017-2018. On a tendance à l’oublier, mais en début d’année, l’OGC Nice comptait dans ses rangs un ancien 4e du Ballon d’or. Et son apport a été précieux ! Bon, pas de but, certes, mais question passes décisives… Bon, pas de passe décisive non plus. En même temps, il n’a joué que 5 matchs, avant de se barrer au Qatar, dans un club coaché par Jean Fernandez. Fin de carrière en apothéose.

Bahlouli (Lille) : Notre pépite est de retour ! Et oui, il figurait déjà dans l’équipe type des pires joueurs de Ligue 1 2016-2017 et il est le seul à conserver sa place, bravo ! L’an dernier, on disait que si Bielsa arrivait à le transformer en joueur de foot, il serait vraiment un alchimiste. Et bien, il n’a pas changé le plomb en or… Remarquez, si Lille a réussi l’exploit de se maintenir avec ses moyens limités, c’est quand même grâce à Bahlouli ! Vous ne me croyez pas ? En 2 titularisations, il a connu 100 % de victoires ! Alors, les rageux ?

Les pires attaquants de Ligue 1 2017-2018

Diony (Saint-Étienne) : Recrue la plus chère de l’histoire de l’ASSE, Loïs Diony s’est rapidement distingué par ses statistiques : 0 but, soit environ 0 but par match. Il est alors parti se refaire une santé dans un club plus prestigieux, à savoir Bristol, en deuxième division anglaise. Et il a pu faire taire ses détracteurs, puisqu’il n’a pas moins marqué et a réussi à conserver ses stats : 0 but. Il y a plus de matchs à jouer en Championship, mais on tourne toujours autour de 0 but par match. Tu aurais pu jouer encore un peu, Diony. Je sais que nous nous reverrons un jour ou l’autre (en Ligue 1). Salut mon pote !

Lacina Traoré (Amiens) : Ce type est une énigme. Ou plutôt une réponse. A la question « peut-on faire une carrière de joueur de foot professionnel juste parce qu’on est grand ? », il répond un grand oui, avec un petit clin d’œil pour Jan Koller. Sauf que ce dernier plantait un peu de temps en temps. Traoré, lui, n’a pas marqué plus de 5 buts en une saison depuis 2013. Et alors cette année, il a réalisé les pires efforts pour atteindre le fabuleux total de… 0 but. Soit un de moins que Bahlouli.

Germain (Marseille) : Et ouais, cette année, on s’est bien foutu de la gueule de Kostas Mitroglou, et c’est vrai que c’était marrant. Mais en attendant, il a fait quoi, Valeri Germanos ? 9 buts, soit un de plus que le Grec, ok. Mais en 34 matchs (!), dont 24 en tant que titulaire, contre 18, dont 8 titularisations pour le Romain déguisé en Glouglou. Quand je te dis qu’ils sont fous, ces Romains…

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport et le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

5 réflexions au sujet de « Les pires joueurs de Ligue 1 2017-2018 »

  1. Ping : L'équipe type de Ligue 1 2017-2018 | Le Yaourt du Sport

  2. ton classement est très subjectif et partisan.
    tu négliges beaucoup trop de paramètres pour être crédible.
    Pour qu’un joueur soit bon, il faut que les partenaire sensés l’aider briller soit à la hauteur. Est-ce le cas pour ceux que tu cites ? le parcours de leurs clubs respectifs plaide plutôt en leur faveur .
    la performance d’un joueur dépend aussi beaucoup de la capacité de l’entraineur à déterminer la place où il sera performant.On l’a vu à travers les nombreuses reconversions spectaculaires qu’on a connu .
    Prenons par exemple le cas de Loïs Diony : zéro but , OK. mais il suffit de regarder toutes ses vidéos sur l’intranet nord coréen pour voir que ce type là c’est un défenseur né.
    Dernier point :
    tu ne démontre pas qu’aucun autre joueur n’est plus mauvais que ceux que tu cites .
    Enfin, les 91,98 % de ton auditoire que je représente, selon les chiffres communiqués pas la préfecture (0,01 % selon les syndicats de journalistes sportifs) ne connaît aucun joueur de ta liste , puisque je ne fais pas partie des supporters de l’équipe où ils jouent .
    compte tenu de ces éléments, tous sont relaxés du délit de pire joueur de ligue 1 , au bénéfice du doute …

    • Tu pointes très justement la complexité d’attribuer des distinctions individuelles dans un sport collectif. C’est valable pour ces « prix », tout comme pour le Ballon d’or ou les trophées UNFP. D’ailleurs, si les joueurs concernés apprennent leur présence parmi les lauréats, j’espère qu’ils n’oublieront pas de citer, comme le veut l’usage, tous leurs coéquipiers, ainsi que le staff technique. ^^

  3. Ping : Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

  4. Ping : France - Irlande (2-0) : les notes des Bleus | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.