France – Espagne (0-2) : les notes des Bleus

Ce mardi 28 mars 2017, presque 20 ans jour pour jour après l’inauguration du Stade de France (si on ajoute 2 mois et qu’on retire 1 an), l’équipe de France recevait le même adversaire : l’Espagne. Pour un nouveau match amical de prestige. Enfin, de prestige… Le temps de la domination espagnole semble bien révolu. La sélection ne gagne plus rien et un club comme Barcelone se prend 4-0 par un club français. La honte. De toute façon, moi, je suis comme tout le monde : si l’Espagne gagne, je trouve toujours une origine espagnole lointaine pour dire que c’est aussi ma victoire. C’est ça, être supporter. Et puis, nous, en France, on est réglo, on n’a pas besoin de faire appel à un huissier dans un vieux car vidéo pour gagner un match. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Espagne (0-2) !

France - Espagne (0-2) : Les notes des Bleus

France – Espagne (0-2) : Les notes des Bleus

Lloris (5) : Quand il a su l’identité de ses défenseurs latéraux ce soir, notre capitaine aurait répondu à Didier Deschamps : « eh, je suis pas venu ici pour souffrir, okaaay ? »

Kurzawa (2) : ATTENTION, LAYVIN ! UN JOUEUR DE BARCELONE ! VITE, COURS TE CACHER ! Est entré dans l’histoire de l’équipe de France et du football en général : pour la première fois, un but a été refusé, justement, grâce à l’arbitrage vidéo (48e). Et ce parce que Layvin était hors jeu. Bravo. Il devait être ébloui par les spots.

Umtiti (4) : Un vrai match d’entraînement pour lui face à plusieurs de ses coéquipiers de club. Et comme à l’entraînement, il s’est fait victimiser.

Koscielny (5) : Si Laurent Koscielny assurait la défense de François Fillon, ce dernier serait déjà élu Président avant même le premier tour. #KoscielnyFacts Après, il n’a pas pu résister au plaisir nostalgique de concéder un penalty (68e)… Son péché mignon.

Jallet (2) : Vous vous rappelez quand c’était Debuchy qui se faisait ruiner face à l’Espagne ? On a bien avancé depuis, hein ? Ce soir, il n’a pas volé sa note : à chaque accélération adverse, il s’est fait passer, passer, passer… PASSÉ COMME JALLET !

Kanté (4) : Étonnamment moyen à la récupération, il n’a pas non plus brillé par son apport offensif puisqu’il a tendance à manquer le cadre et à tirer à Kanté.

Rabiot (3) : Timide, fébrile, à la limite de pleurer, il a semblé aussi paniqué que la fois où Mme Petit, sa prof de physique-chimie, a sorti une interro surprise. Ou alors on va apprendre dans un mois qu’il souffrait d’une pneumonie, d’une gastro et d’un panaris. Remplacé à la mi-temps par Bakayoko (2) : qu’est-ce qu’il y a sous ton grand chapeau.

Tolisso (3,5) : J’ai cru un moment qu’il s’était blessé, mais je n’ai pas pu voir sa blessure… Pourquoi je m’affiche comme ça ? On espère que sa copine va continuer de lui mettre des gifles pour qu’il se réveille et obtienne de meilleures notes plus tard. Remplacé par Lemar (80e), de café.

Griezmann (5) : Ce qu’on n’a pas vu ce soir à cause de l’arbitrage vidéo (48e) : ¯\_(ツ)_/¯ (c’est ce que j’ai trouvé de plus proche de sa célébration de but, merci pour les artistes).

Mbappé (6) : A 18 ans, il a quitté sa Principauté, bien décidé à empoigner la vie. Le dribble léger et le bagage dense, on est certain qu’il a conquis Paris. Et toute la France. Remplacé par Giroud (65e), qui aurait réclamé le retour de Benzema en Bleu pour ne pas entrer ce soir.

Gameiro (3) : Nous avons fait appel à l’arbitre vidéo à partir de la 15e minute pour être sûrs… Mais oui, il nous confirme, il est affirmatif : Kevin Gameiro était bien sur la pelouse du Stade de France ce soir. Merci la technologie ! Remplacé par Dembélé (80e), bélé (bara bara).

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

7 réflexions au sujet de « France – Espagne (0-2) : les notes des Bleus »

  1. Chalut … Bonne analyse.

    Le calcul de Deschamps, c’était de montrer aux petits jeunes ce qui les sépare du haut niveau. Enfin, j’espère !

    Le péno de Koscielny, c’est en essayant de rattraper la nième c… d’un de ses acolytes. Pour moi, il est pas à lui mettre sur le dos …

    • Sur le penalty, c’est sûr qu’il essaie de rattraper une bourde de Bakayoko… Mais on ne peut pas dire que ce soit bien rattrapé ! ^^

  2. ta sévérité rattrape la clémence dont tu a fait preuve contre le Luxembourg.
    une fois de plus, pas de notation de l’entraineur, pourquoi ? tu espère une sélection?.
    car un fois de plus Deschamps a fait une boulette en demandant aux joueurs de bien regarder comment jouaient les espagnols, il n’a pas précisé regardez bien » sur les vidéos » alors les français ont continué, sur le terrain à regarder jouer les espagnols.
    Rabiot il ne souffrait pas d’une pneumonie, d’une gastro ou d’un panaris mais tout simplement de la grippe espagnole, comme ses coéquipiers …

    • On n’a pas l’habitude de noter l’entraîneur, mais c’est vrai que ce serait envisageable. Ce qu’il y a, c’est que c’est pas toujours évident de voir ce qui relève de la consigne du coach et ce qui relève de l’initiative des joueurs. Et effectivement, je ne serais pas contre une petite sélection en Bleu… ^^
      Quoi qu’il en soit, sur ce match, j’ai eu un peu de mal à comprendre les choix de Deschamps. Je suppose qu’il a voulu profiter d’un amical pour tester à la fois des joueurs et un nouveau système. Ça faisait peut-être beaucoup d’un coup…
      Bien vu pour la grippe espagnole, c’est ce que j’aurais dû écrire ! ;)

      • je reviens juste un instant sur la réponse que tu m’as fait.
        tu écris
        « Ce qu’il y a, c’est que c’est pas toujours évident de voir ce qui relève de la consigne du coach et ce qui relève de l’initiative des joueurs. »

        nous sommes parfaitement d’accord, alors pourquoi noter plus les joueurs que l’entraineur, si on ne sait pas ce qui relève de la responsabilité de chacun ?

        je crois que ce qui serait bien , c’est de créer un tribunal arbitral qui déterminerait les responsabilité de chacun, ça te permettrait de noter plus sereinement, car je suis sûr que dans ta ford intérieure le doute t’habite quand tu te livre à cet exercice .

        • C’est exact, d’ailleurs, j’indique parfois quand j’ai l’impression que le joueur a suivi des consignes qui me semblaient malvenues. Mais disons qu’il est plus facile de noter l’apport d’un joueur, qu’il s’agisse de son initiative ou de celle de l’entraîneur. Et l’ensemble des notes de l’équipe peut donner une idée de la performance du coach…
          Finalement, c’est un peu comme à l’école : si tous les élèves ont des notes catastrophiques, il me paraît opportun que le prof se remette en question… :)

  3. Ping : Faut-il être pour ou contre l'arbitrage vidéo ? | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *