Les pires joueurs de Ligue 1 2017-2018

Après le régal offert offert par les trophées UNFP, nous vous avons donné la véritable équipe type de la saison 2017-2018 de Ligue 1, avec les réels 11 meilleurs joueurs de l’année (sans Dani Alves et Verratti, par exemple). Passons à présent à ce qui vous intéresse vraiment, vous qui vous régalez des défaites des autres, des blessures des adversaires et des dégagements en touche. Car nous allons élire ensemble les pires joueurs de la saison 2017-2018 de Ligue 1, avec les plus gros flops des transferts, les plus grosses chèvres du championnat. Des récompenses remises par Vampeta. Le Yaourt du Sport vous dévoile donc la pire équipe type de Ligue 1 2017-2018, le onze des plus mauvais joueurs de la saison. Ou tout du moins ceux qui ont brillé, un moment ou un autre, par leurs contre-performances ou qui n’ont pas vraiment été à la hauteur de leur réputation.

Les pires joueurs de Ligue 1 2017-2018

L’équipe type des plus mauvais joueurs de Ligue 1 2017-2018

Le pire gardien de Ligue 1 2017-2018

Cardinale (Nice) : C’était difficile d’élire un gardien de but en particulier. Le choix de Cardinale vient surtout sanctionner son ascenseur émotionnel. En quelques semaines, il est passé de révélation de la saison 2016-2017 et parfois cité pour l’équipe de France à disparu des radars au bout de 10 journées et cireur de banc de touche. RT si c trist.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2017-2018

Ballo-Touré (Lille) : La révélation de la saison 2017-2018 de Ligue 1. On lui prédit une grande carrière. Le LOSC, spécialiste des bonnes affaires au mercato depuis un an et demi, avait flairé le bon coup avec ce jeune joueur laissé libre par le PSG. Bizarrement, le club parisien ne semblait pas prêt à tout pour le retenir… Résultat : le latéral gauche lillois a livré une saison d’une constance rare. Avec une moyenne de 4,26 dans les notes de L’Équipe et 4,38 dans celles de MonPetitGazon, il a brillamment passé ce premier examen, avec la mention « consternant ».

Abdennour (Marseille) : L’été dernier, l’OM avait vraiment besoin de renforts en défense. Parce qu’avec Fanni et Rolando en titulaires, c’était vraiment portes ouvertes. Le club marseillais a donc misé sur Rami et Abdennour, deux défenseurs confirmés. Rami, c’est réussi. Quant à Abdennour, il a déjà commencé par se faire doubler par… Rolando. Ensuite, il a aussi été dépassé dans la hiérarchie par Sakai, Kamara, Sertic et Amandine Blanc. Résultat : pas de Coupe du monde. Pari gagné. Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

L’attaque de Nancy, la défense de Lorient, le coaching de Pep Génésio… Si tous ces mots vous font vibrer rien qu’à les lire, vous allez vous régaler. Car cet article contient la crème de la crème, le nec plus ultra, la substantifique moelle du joueur de merde en Ligue 1. Vous allez me dire : il devait y avoir du choix. C’est vrai. D’ailleurs, au début, j’avais une composition en 7-6-6, mais je l’ai finalement laissée tomber, car trop défensive. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2016-2017, composée des plus mauvais joueurs de la saison. Bien sûr, à l’instar de l’équipe type de l’année, ce onze des pires joueurs peut faire débat. Il n’y a évidemment pas de propriétés unanimes qui caractérisent les chèvres de Ligue 1. Mais à leur façon, chacun de ces 11 artistes a marqué le championnat de son empreinte et nous aura, au moins, fait sourire.

Si vous aimez Monaco le beau jeu, vous pouvez aussi jeter un œil à l’équipe type de Ligue 1 2016-2017. Garantie bons joueurs à 100%. Hay, 100%.

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

Le pire gardien de Ligue 1 2016-2017

Chernik (Nancy) : Ça peut paraître sévère (en même temps, comment ne pas être sévère en indiquant qu’un mec est le plus mauvais de France à son poste ?) dans la mesure où son bilan n’est pas catastrophique (21 buts encaissés en 17 matchs). Mais la vérité, c’est que c’est un gardien en bois.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2016-2017

Da Silva (Caen) : Une défense en mousse, c’est comme un beau jeu offensif : c’est avant tout un travail d’équipe. Difficile donc de ne retenir qu’un seul Caennais. C’est pourquoi je me suis adjoint les services d’un consultant spécialisé en Stade Malherbe, que je cite : « le vrai flop, c’est Da Silva, passé de quasi champion d’Europe à passoire officielle. La relance de Yanga-Mbiwa, le mental de Thiago Silva, la science du placement de Taiwo. Un crack. » Oui, il y a des supporters caennais qui pensaient que Da Silva serait sélectionné avec le Portugal à l’Euro. Sans sourciller. Je vous demanderai de ne pas applaudir.

Congré (Montpellier) : C’est un grand retour pour le Montpelliérain, qui figurait déjà dans le onze de plomb de Ligue 1… 2013-2014, mais aussi 2012-2013 ! A l’époque, on signalait qu’il avait été recruté pour pallier le départ de Yanga-Mbiwa (oui, à ce moment, un club pouvait être triste de voir partir Mapou) mais qu’il s’était distingué par ses boulettes. Cette saison marque donc son retour à son meilleur niveau. Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2015-2016

Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est que vous êtes un peu comme moi : vous aimez le football, le spectacle, le beau jeu… Certes. Mais ce qui vous plaît également, ce sont les chèvres. Les peintres, les imposteurs, les étrons sur pattes. Ces types qui vous font dire : « finalement, ne suis-je pas passé à côté de ma carrière de footballeur ? » Je vous arrête tout de suite dans vos délires orientés putes et coke : ces joueurs qui vous font rire sont de vrais professionnels. Ont-ils fait une saison catastrophique ? Oui. Sont-ils grotesques ? Oui. Méritent-ils de jouer en Inde avec Apoula Edel ? Oui. Mais faire croire qu’on a du potentiel alors qu’on a le pied gauche de Sagna et le pied droit de Guillaume Depardieu (RIP), c’est un talent. Alors un peu de respect svp. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2015-2016. Chacun de ces joueurs pourraient prétendre au ballon de plomb, tant et si bien qu’on peut parler de onze de plomb. Avec notamment quelques uns des pires flops des transferts de cette saison 2015-2016 de Ligue 1.

Et si vous voulez quand même parler des joueurs qui ont réussi à aligner 3 passes cette saison, vous pouvez toujours consulter l’équipe type de Ligue 1 2015-2016 !

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le pire gardien de Ligue 1 2015-2016

Bernardoni (Bordeaux) : Réunion de crise chez les Girondins après la blessure de Cédric Carrasso : « Bon, il nous faut un nouveau gardien n°1 ! Une idée ? – Si on prenait le gardien de Troyes ? Il doit pas être trop cher et j’ai lu qu’il faisait des arrêts parfois ! – Ils sont pas derniers, Troyes ? – Sinon, y a Edel en Inde… – … Bernardoni, c’est ça ? » Bilan : 5 premiers matchs, 13 buts encaissés.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2015-2016

De Ceglie (Marseille) : « Cette expérience [en Ligue 1] m’a fait comprendre combien de pays ont à apprendre du football italien. » Dixit Paolo De Ceglie, 7 matchs (consternants) de Ligue 1 au compteur. 13 matchs de Serie A en 2014-2015. Voilà un joueur qui ne manque pas de culot. Le ballon d’aplomb.

Mavinga (Troyes) : Avec plus de 80 buts concédés, la pire défense de France devait nécessairement être représentée dans cette équipe type. Alors pourquoi Mavinga ? Parce qu’il est arrivé avec son statut d’international espoir, parce qu’il a commencé à Liverpool et parce qu’il a beaucoup donné pour figurer dans ce onze de plomb. Lire la suite

L’équipe type des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à mi-saison

Le mercato d’été est toujours l’occasion pour chaque club de Ligue 1 d’améliorer son équipe en y ajoutant quelques recrues de qualité. Pari sur l’avenir, grand nom en fin de carrière, valeur sure… Il y a plein de façons de faire des bonnes affaires. Et forcément, parfois, le service recrutement se plante complètement et ça donne des transferts ratés. Et dans cette catégorie des recrues qui font un flop, la saison 2015-2016 de Ligue 1 est déjà très convaincante. Preuve en est avec ce onze de plomb des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à la moitié de la saison que le Yaourt du Sport vous propose pour conclure l’année. Onze nouvelles vignettes Panini pour compléter votre collection, à la suite des joueurs aux deux (ou trois) prénoms.

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Le gardien

Kevin Trapp boulettes flop transfert 2015-2016Trapp (PSG) : Ok, c’est pas le pire gardien de Ligue 1. Mais, par hasard, est-ce qu’on nous aurait pas un peu survendu le gardien de Francfort, même pas international allemand ? Et même s’il nous présente bien ses boulettes (voir ci-contre), à 9,5 M€, ça fait un peu cher, même pour le PSG. A la limite, à Toulouse, ça se serait pas trop vu. Mais même le Téfécé commence à faire le ménage, en virant Ali Ahamada. Salut l’artiste.

Les défenseurs

Benoît Assou-Ekotto flop transfert 2015-2016Assou-Ekotto (Saint-Étienne) : Je sais, cette photo est pas impeccable, mais ce mec est quand même champion du monde de croisement de bras ! Et là, comme ça, on dirait un génie sorti d’une lampe magique, prêt à exaucer les voeux de n’importe quel club. Mais pas en France, trop raciste apparemment. Aurait pu être remplacé par DJ-glie (Marseille).

Karim Rekik flop transfert 2015-2016Rekik (Marseille) : Karim Rekik qui ? Vincent Labrune avait remercié Jean-Michel Aulas de lui avoir permis de recruter « un joueur de son niveau ». Si vraiment c’est grâce au président lyonnais, on peut parler de sabotage. Son coéquipier Rolando aurait aussi mérité sa place dans ce Top des recrues ratées, mais il joue moins. Et il a l’air sympa. Et il n’a pas de chanson à son nom. Lire la suite

Top 5 des éternels espoirs du foot français

Hatem Ben Arfa à l'OGC NiceA l’heure où on se demande si un match avec les jeunes de Newcastle est une rencontre officielle ou non, on espère pouvoir assister au grand retour d’Hatem Ben Arfa en France. Car le peut-être futur joueur de l’OGC Nice fait partie d’une catégorie dont on adore parler : les éternels espoirs du football français. Un espoir, c’est un joueur qui fait parler de lui pour une raison ou pour une autre, alors qu’il a encore ses meilleures années devant lui. A priori. Parce que dans notre cas, le meilleur n’était pas à venir et ces joueurs resteront comme des ex-futures stars. Un peu les What For du foot français. Le Yaourt du Sport vous livre le Top 5 des espoirs du foot français qui n’ont jamais confirmé.

5. Ibrahim Ba

Ibrahim BaL’école havraise, acte 1. Dans ce classement, « Ibou » Ba est un peu une exception. Déjà, on ne peut pas dire qu’il ait été repéré très jeune. Et il n’a jamais été « espoir ». En effet, c’est surtout en 1997 qu’on commence à (trop) s’enflammer pour celui qui joue à l’époque à Bordeaux. Et ce pour deux raisons. Premièrement, il a les cheveux teints en blond platine. Et Djibril Cissé n’est pas encore passé par là. Et deuxièmement parce que, pour sa première sélection en Bleu, il marque un superbe but avec au passage un petit pont sur Fernando Couto, l’un des meilleurs défenseurs du monde à l’époque. Un peu comme si, aujourd’hui, on s’extasiait parce que Cédric Barbosa avait réussi à dribbler Thiago Silva, vous voyez ? Bref, après ce match, Ibou signera au Milan AC et sera convoqué en 1998 dans la liste des… 28. Mais pas des 22. Dans le baba, Ba. Puis suite logique : Pérouse, Marseille, Bolton, Rizespor et Djurgårdens IF. Et 3 buts marqués en 10 ans. Ballot. Lire la suite