Qui va gagner l’Euro 2016 ? Statistiques…

Benzema champion d'Europe 2016 ?Vendredi 10 juin 2016, c’est enfin le grand début de l’Euro 2016 ! Après avoir mangé des matchs amicaux pendant un an, l’équipe de France va débuter son Euro par un match contre la Roumanie au Stade de France. À la veille du grand départ, plusieurs favoris se dégagent pour remporter le titre et bien malin qui pourra dire quelle équipe soulèvera le trophée ! Enfin… Et oui, après nos prophéties sur la Coupe du monde 2014, nous reprenons notre Lada à remonter le temps (toujours pas de DeLorean et notre Twingo est tombée en panne en 2014) pour vous annoncer tout ce qui va se passer durant cet Euro. Vous allez sans doute me rétorquer : « Super, les gars, mais vous vous étiez pas lamentablement plantés en 2014 ? » Certes, on voyait le Brésil champion. Mais à 7 buts près, on était bons !… Qu’à cela ne tienne : pour être encore plus pertinents, nous avons fait évoluer notre modèle statistique, en recrutant 2 ingénieurs, 1 data scientist et 1 plombier. Le Yaourt du Sport est ainsi en mesure de vous dévoiler le vainqueur de l’Euro 2016, ainsi que le parcours de toutes les équipes

Méthodologie : Si vous vous attendez à trouver ici de vulgaires pronostics, passez votre chemin ! Point de hasard dans ces prophéties, mais une étude approfondie qui repose sur un principe : la dynamique du présent et le poids du passé. Comment ça marche ? A chaque fois, deux éléments sont pris en compte : le classement FIFA pour la dynamique du présent et l’historique des confrontations entre les deux équipes pour le poids du passé. Mais également un bonus, pour la France uniquement, lié au fait que les Bleus jouent à domicile. Vous voulez plus de détails ? Rendez-vous à la fin de l’article pour la description complète de la méthode. Sinon, place aux prévisions…

Phase de poules : groupe A à C

Euro 2016 : Résultats poules A-C

Groupe A – Qualifiés : France, Suisse et Roumanie meilleur 3e
Bonne nouvelle : oui, les Bleus vont passer la phase de poules de l’Euro 2016, et ce, sans trop de difficultés. Ce sera beaucoup plus compliqué pour l’Albanie, qui va payer le fait… que c’est une équipe toute moisie. Bon, ils vont peut-être créer LA surprise, mais en attendant, de tous les pays qualifiés, c’est celui qui a le classement FIFA le plus bas… A ne pas manquer : Roumanie – Albanie, le prostituco.

Groupe B – Qualifiés : Angleterre, Russie et Slovaquie meilleur 3e
L’Angleterre poursuivra, dans cette phase de groupes, son 100% de victoires entamé durant les qualifications. A noter l’écart le plus faible de cet Euro 2016 entre deux équipes selon notre modèle : Pays de Galles – Slovaquie, avec 0,7% d’écart. Ça ne suffira pas pour la patrie de Provençal le Gaulois, qui ne passera pas l’écueil du premier tour. Bale se consolera avec un nouveau sponsor très lucratif du monde de la construction : il touchera un paquet de Vinci, Gareth.

Groupe C – Qualifiés : Allemagne, Ukraine et Pologne meilleur 3e
Pépouzes, les Allemands. On pensait que la Pologne de Lewandowski allait pouvoir leur poser des problèmes, mais ils vont se faire terrasser, en mode Anschluß (ouais, je sais, c’est pas le bon pays, mais j’avais séché à ce moment-là). Une Pologne qui arrivera tout de même à se qualifier, avec 0 victoires et une attaque quasi muette. La magie de la nouvelle formule de cet Euro 2016. Wunderbar. Enfin… Cudowny.

Phase de poules : groupes D à F

Euro 2016 : Résultats poules D-F

Groupe D – Qualifiés : Espagne et Croatie
Oui, encore un sans-faute, pour les tenants du titre espagnols cette fois. Néanmoins, il faut souligner que l’histoire des confrontations entre les différentes équipes de cette poule n’est pas très fourni… Ce sera plus compliqué pour la République Tchèque, qui n’a jamais battu ni l’Espagne, ni la Croatie. Et ce malgré la présence du joueur d’origine éthiopienne Gebre Selassie, qui présente la particularité d’être à la fois et Tchèque, et mate.

Groupe E – Qualifiés : Belgique et Italie
LE choc de ce premier tour, entre la Belgique et l’Italie, sera très équilibré : pour la Belgique, l’avantage du présent (2e au classement FIFA), pour l’Italie, l’avantage du passé (13 victoires en 21 confrontations contre les Diables Rouges). Et c’est à la différence de buts que les deux favoris du groupe seront départagés ! Quant à la Suède d’Ibra, elle ne sera même pas dans les meilleurs troisièmes. Zlatan en profitera pour annoncer son arrivée dans son club de cœur : l’OM.

Groupe F – Qualifiés : Portugal, Autriche et Hongrie meilleur 3e
Le plus gros écart de ce premier tour interviendra entre le Portugal et l’Islande. Une vraie boucherie. Mais ce sera beaucoup plus accroché contre l’Autriche pour le boys band de CR7… Derrière, si l’Islande fera du tourisme, l’Autriche et la Hongrie se livreront une belle bataille, à l’occasion de leur… 137e rencontre l’une contre l’autre ! Avec pour l’instant un net avantage en faveur de la patrie de Tibor Kovacs.

 Phase finale haut de tableau : des huitièmes de finale aux demi-finales

Euro 2016 haut de tableau : Résultats huitièmes, quarts, demies

Huitièmes de finale – Qualifiés : Suisse, Espagne, Angleterre, Italie
Suisse – Ukraine, voilà une superbe affiche de huitièmes de finale. La magie de la nouvelle formule de l’Euro 2016. La Suisse s’en sortira aux tirs au but (victoire matérialisée par l’astérisque blanc). Ce sera plus tranquille pour l’Espagne et plus compliqué qu’il n’y paraît pour l’Angleterre face à des Roumains qui mènent dans leurs confrontations directes ! Le vrai choc de ces huitièmes opposera les Portugais à l’Italie. Et si le Portugal est devant au classement FIFA, les Italiens se rattrapent grâce à un bilan de 18 victoires en 25 rencontres face au pays de David Carreira…

Quarts de finale – Qualifiés : Espagne, Angleterre
Aucun souci pour l’Espagne qui pourrait même s’imposer plus largement face à des Suisses qui seront déjà contents d’en être arrivés là avec François Moubandje dans la sélection. Ce sera beaucoup plus serré entre l’Angleterre et l’Italie et, une fois n’est pas coutume, ce seront les Italiens qui feront les frais d’une séance de tirs au but.

Demi-finale – Qualifié : Espagne
L’Angleterre a beau avoir l’avantage en termes d’historique, l’écart demeurera trop important avec l’Espagne pour être comblé. En même temps, avec que des joueurs d’un championnat mineur (la Premier League)…

Phase finale bas de tableau : des huitièmes de finale aux demi-finales

Euro 2016 bas de tableau : Résultats huitièmes, quarts, demies

Huitièmes de finale – Qualifiés : Allemagne, Belgique, France, Autriche
Aucun problème pour l’Allemagne face à des Slovaques qui vont être obligés de repousser leur retour, alors qu’ils avaient réservé des billets Prem’s. Belgique – Croatie devrait être une des rencontres les plus spectaculaires de cet Euro 2016. A l’avantage de la Belgique, avec notamment l’entrée déterminante de M. Van Brr. Quant à la France, elle poursuivra sa route tranquillement, en particulier grâce au renfort de Laurent Koscielny… pour la Pologne, pays d’origine de ses parents. Et enfin, une nouvelle superbe affiche entre la Russie et l’Autriche. Beau duel à venir entre Hinterseer et Shchennikov.

Quarts de finale – Qualifiés : Allemagne, France
Malgré sa 2e place au classement FIFA, la Belgique devra s’incliner contre l’Allemagne, qui a juste gagné 20 de leurs 25 confrontations… Quant à la France, elle continuera son parcours face aux équipes de CFA, avec l’Autriche qui sera écartée non sans difficultés. Un but de Karim Benzema. Sur une passe de Franck Ribéry. Quelle équipe.

Demi-finale – Qualifié : France
Et oui ! La France fera mentir le vieil adage en s’imposant d’extrême justesse contre les éternels rivaux allemands ! Et le plus beau dans tout ça, c’est que cette victoire devra beaucoup au fait de jouer à domicile. En effet, dans notre modélisation, si on enlèvait le facteur multiplicatif de 1,32 de la réception à domicile (cf. la méthodologie), les Bleus seraient éliminés ! Le pouvoir du 12e homme : François Hollande.

Finale : Et le vainqueur de l’Euro 2016 est…

Euro 2016 : Résultat finale

… l’Espagne. Et oui, désolé pour l’ascenseur émotionnel, mais les Ibères vont réussir une insolite passe de trois avec ce nouveau titre. Nos Bleus ne démériteront pas (enfin, façon de parler, en vrai, on va les détester, dire qu’ils sont trop payés et trop étrangers) mais l’écart sera trop grand, tant d’un point de vue de la dynamique du présent que du poids du passé… Merci quand même à Didier Deschamps, qui sera remplacé par Nicolas Anelka, et au meilleur joueur de la compétition : Moussa Sissoko.


Méthodologie : Pour chaque équipe d’un match, un indice lui sera attribué. Cet indice est calculé de la façon suivante : (1) On prend son nombre de points au classement FIFA (2) On calcule son ratio de victoires contre son adversaire en divisant le nombre de victoires obtenues par l’équipe par le nombre total de rencontres disputées dans l’histoire entre les deux. L’indice de l’équipe est alors son nombre de points FIFA bonifié de son ratio de victoires, soit :

indice = PointsFIFA*(1+RatioVictoires).

Une seule petite exception pour la France : on conserve cette formule, mais on ajoute un facteur multiplicatif lié au fait que les Bleus jouent à domicile. La proportion de victoires à domicile dans le football étant compris entre 61 et 69%, nous avons choisi un facteur de 1,32. Ce qui donne donc pour la France :

indice(FRA) = PointsFIFA*(1+RatioVictoires)*1,32.

Pour chaque match, c’est l’écart entre l’indice des deux équipes qui donne le résultat. Sans rentrer dans les détails, pour la phase de groupes, si l’écart est inférieur à 20% de la moyenne des deux indices, il y a match nul, s’il est compris entre 20 et 50%, il y a victoire par un but d’écart, etc. Après, le nombre de buts de chacun est déterminé en utilisant une autre méthode mathématique : le pif.

Allez, pour être sûrs que vous saisissiez tout, on vous donne un exemple : France – Roumanie. Points de la France au classement FIFA = 925. Bilan des confrontations de la France contre la Roumanie : 7 victoires, 5 matchs nuls, 3 défaites. Donc :

indice(FRAvsROU) = 925*(1+7/(7+5+3))*1,32 = 1791.

Et indice(ROUvsFRA) = 878*(1+3/(7+5+3)) = 1054.

Et (indice(FRAvsROU)-indice(ROUvsFRA))/moy(indice(FRA),indice(ROU)) = 51,8%.

La France va donc l’emporter par deux buts d’écart. Simple, non ? Non ? Bon, laissez tomber, contentez-vous de regarder les images…


Vous préférez voir la France perdre en finale ou voir Adil Rami soulever le trophée ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

10 réflexions au sujet de « Qui va gagner l’Euro 2016 ? Statistiques… »

  1. enfin une compétition que les all black ne gagneront pas.
    la France battue? c’est sans compter sur le nouveau règlement qui prévoit que pour éviter des problèmes à la sortie des stades, les arbitres sont tenus de siffler le nombre de pénalties nécessaires pour que le pays hôte s’impose !

  2. Ping : France - Roumanie (2-1) : les notes des Bleus | Le Yaourt du Sport

  3. Ping : Euro 2016 : Bilan du premier tour | Le Yaourt du Sport

  4. Ping : France - Irlande (2-1) : les notes des Bleus | Le Yaourt du Sport

  5. Ping : France - Islande (5-2) : les notes des Bleus | Le Yaourt du Sport

  6. Ping : Allemagne - France (0-2) : les notes des Bleus | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *