Le foot US pour les nul(le)s

Le foot US fémininTouchdown, Quaterback, Super Bowl. Voici sans doute les seuls mots que vous évoque le football américain (foot US). On ne peut pas vraiment vous le reprocher, dans la mesure où presque personne n’y joue en France, et ça n’est jamais passé à la télé (sauf le Super Bowl).

Comme la saison 2012 vient de débuter, et que BeIN diffuse les matchs cette année, le Yaourt du Sport répond aux questions (légitimes) que vous pourrez vous poser si vous tombez devant une rencontre ou un résumé. Évidemment l’idée n’est pas de devenir un expert, mais de pouvoir placer quelques phrases bien senties au moment opportun.

Si d’aventure vous souhaitez vraiment développer une certaine expertise sur le foot US, le livre étonnamment titré… « Le Football américain » pourra vous abreuver de ses lumières. Sinon, vous pouvez aussi consulter l’ouvrage du célèbre George Eddy, qui s’appelle… « Le football américain ».

Sachez tout d’abord que les préjugés type « C’est un sport de bourrins ! » ou « C’est comme du rugby, en plus violent » sont parfaitement légitimes.

Quelques rudiments du foot US :

Le terrain : Il faut savoir qu’au foot US, on mesure en Yards (1 yard = 91,4cm). Le terrain mesure 110m de long, pour 50m de large. Il est hachuré tous les 10 yards, possède les mêmes buts qu’un terrain de rugby.

Le ballon : Comme un ballon de rugby, en plus petit, avec une petite couture.

Au début : on met les deux équipes de chaque côté, et l’objectif est d’aller au fond du terrain adverse.

Comment on marque des points ?

Au foot US, comme dans beaucoup d’autres sports, le but est de marquer plus de points que l’adversaire. Et pour marquer des points, il y a quatre possibilités :

– Le Touchdown (6 points) : On attaque d’entrée avec un des mots que vous connaissez ! Pour marquer un Touchdown, il faut se retrouver dans la zone d’en-but adverse avec la balle en main. C’est tout, pas besoin d’aplatir, le joueur peut soit passer la ligne en courant, soit attraper une passe alors qu’il se trouve dans cette zone.

– La transformation (1 ou 2 points) : Elle intervient juste après un Touchdown. L’équipe qui vient de marquer a le choix : soit elle tente de transformer en tirant au pied entre les poteaux (facile : 1 point), soit elle retente de passer la balle à la main dans la zone d’en-but, en un essai, à 5 mètres du but (plus dur : 2 points). Si vous avez bien suivi, vous aurez compris que le Touchdown peut rapporter au final, 6 points (Touchdown + transformation ratée), 7 points (Touchdown + transformation au pied) ou 8 points (Touchdown + re Touchdown de transformation)

– Le field goal (3 points) : Comme un drop au rugby. Si on voit qu’on ne marquera pas à la main, on tente un coup de pied pour envoyer le ballon entre les poteaux.

– Le safety (2 points) : Bon ça c’est rare, mais au cas où. Une équipe marque un safety lorsqu’elle arrive à plaquer un joueur adverse avec le ballon dans son propre en-but.

Comment on fait pour avancer avec le ballon ?

L’équipe ayant la balle doit tout faire pour avancer vers l’en-but adverse. Logique me direz-vous. Elle dispose de 4 tentatives pour faire avancer le ballon de 10 yards (9m). Vous comprenez maintenant pourquoi le terrain est hachuré tous les 10 yards. Soit le quaterback fait une passe à un de ses réceptionneurs, soit il donne la balle à un joueur qui court vers l’avant. Une tentative s’arrête à l’endroit où le coureur (ou le réceptionneur) se fait plaquer. Si la passe est manquée est que le ballon tombe par terre, c’est raté, on perd une tentative et on recommence.

Si au bout des 4 tentatives les 10 yards (en tout) sont franchis, l’équipe bénéficie de 4 nouvelles tentatives et ainsi de suite. Si elle n’y parvient pas elle donne gentiment la balle à l’adversaire et on repart dans l’autre sens, et si elle se fait piquer la balle l’autre équipe entame directement ses tentatives. Ça paraît simple de parcourir 9 mètres avec un ballon dans les mains, mais sachez que tous les autres n’ont qu’une envie, cartonner le porteur.

C’est quoi cette boucherie ?

A la différence du rugby, il est permis de bloquer, sans le plaquer, un joueur qui n’a pas le ballon. Il est donc possible de courir à côté d’un copain qui a le ballon, pour « au cas où », foncer sur les « éventuels » adversaires qui veulent le mettre à terre, en le poussant. Je mets des guillemets, car il y a TOUJOURS un sanguin qui fonce sur le copain.

Du coup en début d’action, tout le monde se rentre joyeusement dedans, chacun voulant protéger ses copains. Sachant qu’un joueur pèse minimum 90kg, le spectacle est impressionnant, mais ne vous inquiétez pas, ils sont habitués et bien protégés.

C’est quoi le Super Bowl?

Tout simplement la finale du championnat. Les phases de poule se déroulent jusqu’en décembre, puis les meilleures équipes s’affrontent dans un tableau à élimination directe jusqu’au summum, le paradis de tous les joueurs de foot US, le Super Bowl. Comme c’est l’évènement sportif le plus retransmis au monde, c’est le moment télévisuel pendant lequel on peut voir les pubs les plus chères (4 millions de dollars les 30 secondes de diffusion).

Combien de temps dure un match?

4 quart temps de 15 minutes. Mais comme il y a un temps de réflexion entre chaque tentative d’attaque, l’ensemble d’un match dure environ 2h30. C’est pour ça qu’ils s’appliquent sur les pubs…

Pourquoi sont-ils 50 par équipe?

Les effectifs comportent effectivement 50 joueurs. La raison est simple : on utilise 11 joueurs pendant les phases d’attaque, 11 autres joueurs pour la défense quand l’adversaire attaque, et le reste de l’équipe sont des remplaçants. Tous ces joueurs sont obligatoires compte tenu de l’engagement physique énorme que nécessite ce sport.

J’ai bien compris, mais au final, pourquoi l’appelle-t-on « football » ?

Excellente question.

Voilà vous êtes prêt à épater votre boss / frère / petit(e) ami(e) dès que vous verrez un match. Et si vous voulez aller plus loin, vous avez la possibilité de vous procurer « Le Football américain » version pour les gosses (donc nuls), ou « Le football américain » version George Eddy (donc à lire avec l’accent ricain).
En bonus, je laisse trois petites phrases à lâcher discrètement, pour montrer votre connaissance sans pour autant paraître prétentieux.
« OOOOOOOH le sack !! » : Quand quelqu’un fait un gros plaquage sur le quaterback ayant la balle en main.
« Paaaaaaasse transmise » : Quand une passe est transmise.
« TOUCHDOOOOOOOWN » : Si vous avez bien lu, vous saurez où le placer.

S.

Il y a du nouveau pour le Yaourt du Sport ! Boostés par votre fidélité, nous avons acquis notre propre nom de domaine. Désormais, vous avez rendez-vous sur www.leyaourtdusport.com pour vous injecter votre dose de sport. Nous avons atteint les 10 000 vues, merci à tous. N’hésitez pas à nous filer un coup de pouce en partageant cette expérience laitière, et suivez nos aventures sur Facebook ou Twitter. Et pour parfaire votre expertise des sports, ne manquez pas le Tour de France pour les nul(le)s et la Ligue des champions pour les nul(le)s !

19 réflexions au sujet de « Le foot US pour les nul(le)s »

  1. Article sympa ! Petite précision, le sack c’est quand un joueur plaque le QB ayant encore la balle et non pas un simple plaquage ;)

    • Absolument ! On a vraiment voulu simplifier au maximum ! Mais ceci dit maintenant que tu le dis ça me paraît bcp compliqué de préciser que c’est le QB. Merci !

  2. Super article !

    A noter qu’au football Canadien, tu n’as que 3 tentatives pour marquer (au lieu de 4). Et au Québec, tous les postent sont traduits en Français (Quart-arrière, receveur éloigné, …)

    Sinon, la photo est nice :) Elle correspond à un match de LFL (Lingerie Football League), une championnat tout ce qu’il y a de plus officiel! Pour ajouter un peu d’intérêt à ce sport violent qui ne semblait à l’origine pas très féminin, les organisateur ont décidé de faire jouer les participantes en lingerie … Autant dire que les places se vendent nettement mieux :)

    Continuez comme ça le Yaourt !!

    • Merci Stoub, ça fait plaisir de recevoir du soutien et des compliments. On passe dans une autre dimension avec ce nom de domaine, j’espère qu’on pourra continuer de grimper ! En tout cas on fera tout pour !

    • Le placement de produit me paraît honnête ! A part ça merci pour le compliment, toi qui fais partie de nos plus fidèle lecteur ! On devrait t’attribuer un Yaourt d’Or juste pour ça, mais non. Viens donc pronostiquer gratos sur notre fb les soirs de match, la récompense en vaut la chandelle.
      Pour ce qui est de la description des postes, j’ai hésité, mais je n’avais pas envie que le post soit trop long, et à la limite les « nuls » à qui s’adresse ce post ne sont pas obligés de savoir ce que sont les « linemen » « running back » « tight end » and co. Mais peut-être dans un prochain post !

      • Je viendrais sur le facebook, promis (si j’oublie pas) ;-)

        Sinon, pour les postes, c’était juste pour préciser le rôle du QB par exemple (à part que c’est un beau gosse d’1m90, riche et célèbre, marié à une pin up argentine ou au pire allemande) :p

        • Merci pour cet article! Même en étant un Canadien, il me sera très utile pour ma copine, qui me pose les mêmes questions à chaque fois qu’il y a une partie…

          Petite précision d’importance « pour les nuls »: Il est interdit de plaquer un adversaire n’ayant pas le ballon. Il est permis de le bloquer (en le poussant), mais on ne peut pas le mettre par terre, le retenir, ou l’agripper de quelque façon. D’ailleurs, c’est la faute la plus commise au football (ceux qui regarderont le Superbowl, vous verrez souvent des mouchoirs jaunes être lancés sur le terrain par les arbitres…) lorsqu’un joueur commet cette faute, on dit qu’il y a eu « holding ».

          Encore un gros merci de la part des copines des fans de football de l’Amérique!

          • Merci pour ton commentaire, j’ai complètement oublié d’y répondre !

            Effectivement, le coup du plaquage était mal expliqué, merci, je vais préciser. Un coup de coeur pour ce soir?

  3. Ping : Le Tour de France pour les nul(le)s | Le Yaourt du Sport

  4. Ping : La Ligue des champions pour les nul(le)s | Le Yaourt du Sport

  5. Ping : Le volley pour les nul(le)s : le volley-ball expliqué à tous | Le Yaourt du Sport

  6. Ping : La NBA pour les nul(le)s | Le Yaourt du Sport

  7. Ping : Le quidditch pour les nuls et nulles | Le Yaourt du Sport

  8. Bonjour cher yaourt !

    Alors pourquoi le « football américain » s’appelle t’il « football » vu le jeu au pied limité (mais existant) dont il fait preuve ?
    Hé bien il suffit de remonter aux origines de la création de ce sport, et le mot football désigne en fait le gabari du ballon (ball) qui ont ils décidés fera… 1 pied de long (foot). Ballon de 1 pied de long -> foot ball !
    Voila !

  9. Ping : Le rugby pour les nuls et les nulles | Le Yaourt du Sport

  10. Ping : Le baseball pour les nuls et les nulles | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *