La NBA pour les nul(le)s

Logo de la NBA

Pour info, le logo de la NBA est à l’image de Jerry West, un ancien meneur des Lakers

National Basketball Association. Voici déjà une réponse importante car finalement on ne sait pas toujours ce que ça veut dire ! La NBA est la principale ligue de basketball aux États-Unis, et donc la meilleure du monde. Pour beaucoup, la NBA reste un sombre concept lié au basket certes, mais qui n’intéresse que les puristes en horaires décalés. Une fois de plus, on ne saurait donner tort à cette opinion, vu que les matchs ne sont que très peu repris chez nous, et les directs ont évidemment lieu en pleine nuit française, à l’instar du foot US. Pour éclaircir cette zone d’ombre, le Yaourt du Sport se charge de l’exposé du jour : la NBA pour les nul(le)s. L’actualité est chaude, car la NBA reprend ses droits outre-Atlantique le 30 octobre 2012…

Les franchises

L’objectif de cet article n’est pas d’expliquer les règles du basket, mais bien du championnat regroupant les clubs américains, à savoir la NBA. Tout d’abord, la particularité de ces clubs, c’est que ce sont des « franchises », donc des sortes d’entreprises, susceptibles de bouger si le contrat avec la ville en question n’est plus suffisamment juteux. Ça n’arrive pas tous les ans, loin de là, mais parfois une franchise change de ville ou inversement. Un double exemple, l’équipe des Charlotte Hornets a récemment été remplacée par une autre franchise, les Charlotte Bobcats, et les New Jersey Nets se sont déplacés pour devenir les Brooklyn Nets. Rassurez-vous, la plupart de ces franchises sont anciennes et historiques, vous connaissez sans doute les Lakers de Los Angeles et les Chicago Bulls. La seule contrainte à ces sporadiques changements est le nombre, fixe, des franchises : 30.

30 équipes dans un championnat « fermé »

Autre particularité de la NBA : son caractère « fermé ». A la différence des championnats que nous connaissons, il n’y a pas de système de relégation et de promotion en fin de saison. Ce qui veut dire qu’une équipe peut très bien perdre tous ses matchs, elle restera quand même parmi l’élite la saison d’après. Il n’y a pas de deuxième division officielle, mais les Américains suivent avec assiduité la NCAA (National Collegiate Athletic Association), qui voit s’affronter les universités. Si vous connaissez l’engouement qu’ils portent au sport universitaire, vous comprendrez que la NCAA fait en gros office de « deuxième division ».

Les conférences

Les clubs et les conférences

Comme la NFL au football américain, la NBA est divisée en deux conférences (Est et Ouest), elles-mêmes partagées en trois divisions chacune. Chaque conférence comprend donc 15 équipes, et les divisions 5. Ce processus est dû à la superficie du territoire américain, qui ne favorise pas les déplacements en bus, si vous voyez ce que je veux dire. Ce système de conférences est donc fait pour limiter les longs trajets, ce qui se révèle précieux au vu du nombre, conséquent, de matchs.

La saison régulière

82 matchs ! C’est l’étonnant nombre de matchs qui composent la saison dite « régulière », entre fin octobre et fin avril. 82 matchs en environ 180 jours, ça fait un match tous les 2,19 jours (merci à notre équipe statistiques pour ce calcul précis). Ajoutez à cela les longs transferts en avion, et vous comprendrez pourquoi les femmes de basketteurs se sentent seules, et ont parfois des vues sur les jardiniers mais BREF !

Chaque franchise rencontre 4 fois par saison les autres équipes de leur « division », 3 ou 4 fois celles de leur conférence (Est ou Ouest), et 2 fois les équipes de l’autre conférence. En tout, ça fait 82 matchs. Vous comprenez maintenant ce système permettant d’alléger les voyages.

Les playoffs

A la fin de cette saison régulière, un classement est établi pour chaque conférence. Les 8 premiers sont donc sélectionnés et regroupés dans un nouveau tournoi, à élimination directe. Il existe donc deux tableaux, distincts cette fois, pour les conférences. Pour ces matchs, à chaque tour, le principe est également spécial, il faut parvenir à gagner 4 matchs. En gros les équipes se rencontrent tous les deux jours jusqu’à ce que l’une d’entre elles arrive à 4 victoires.

Il existe 3 tours de playoffs, jusqu’aux finales de conférences. Ces playoffs sacrent donc un champion de conférence Ouest, et un champion de conférence Est. Vous le sentez venir, pour déterminer le champion des champions, on les fait jouer l’un contre l’autre.

La finale NBA

C’est évidemment la série de matchs la plus attendue de la saison, entre les deux meilleures équipes. De la même façon que les playoffs, il faut gagner 4 matchs pour être champion, en alternant les deux villes pour accueillir les rencontres. Cette finale peut donc comprendre 7 matchs au maximum.

La draft (recrutement)

Un petit paragraphe pour expliquer ce concept amusant. S’il existe un système de contrat et de transferts comme on peut le connaître en Europe dans la plupart des sports, les Américains ont inventé la draft, qui permet de récupérer les pépites des différentes universités. En effet, la NCAA est le principal vivier de talents, et chaque année, en fin de saison, les clubs se réunissent à New York pour choisir les joueurs diplômés. Ces jeunes joueurs n’ayant aucun moyen de refuser, ils attendent juste de savoir où ils vont aller. Cette cérémonie étant dotée d’un certain suspense, car les dirigeants des franchises passent un à un pour choisir des pépites que tout le monde connaît car, comme je vous l’ai dit, même les joueurs universitaires sont visibles du grand public. Le dernier de la saison choisit en premier, et on remonte le classement jusqu’au champion qui a le dernier choix.

Les fameuses phrases à sortir lors d’un dîner

(NDLR : EDIT pour la saison 2017-2018)

« Ah ! Enfin la NBA reprend, ça m’a manqué ! En plus, ça repart fort. T’as vu que les Warriors (les champions en titre) rencontrent Houston dès le premier match ? »

« LeBron James (appelez-le LeBron, ou « LBJ ») va être encore plus fort cette année. Il est vraiment plus fort que Jordan » (idéal pour lancer un débat enflammé juste avant de s’effacer discrètement).

– Si la conversation dévie sur les Français : « J’espère que Rudy Gobert va confirmer cette année qu’il est l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue. Et puis, il y a toujours notre légende, Tony Parker… Balance, balance, balance-toi ! » Il ne s’agit que de deux exemples, l’histoire des Français en NBA est assez riche. Si vous voulez impressionner le tout-venant, vous pouvez parfaire votre culture avec cet outil.

« Le titre devrait encore se jouer cette saison entre les Warriors et les Cavs… C’est peut-être le début d’une rivalité historique ! » (cela fait en effet 3 saisons de suite que la finale oppose Golden State à Cleveland, bilan : 2-1 pour les Californiens)

Pour finir, la liste des 30 équipes. Faites le test avec un ami sûr de lui qui pense pouvoir toutes les trouver :

Conférence Ouest :

Denver Nuggets Golden State Warriors Dallas Mavericks
Minnesota Timberwolves Los Angeles Clippers Houston Rockets
Oklahoma City Thunder Los Angeles Lakers Memphis Grizzlies
Portland Trail Blazers Phoenix Suns New Orleans Pelicans
Utah Jazz Sacramento Kings San Antonio Spurs

Conférence Est :

Boston Celtics Chicago Bulls Atlanta Hawks
Brooklyn Nets Cleveland Cavaliers Charlotte Hornets
New York Knicks Detroit Pistons Miami Heat
Philadelphie 76ers Indiana Pacers Orlando Magic
Toronto Raptors Milwaukee Bucks Washington Wizards

On pourrait également citer d’autres grands noms du basket américain pour conclure : Stephen Curry, Kevin Durant, Russell Westbrook, James Harden, Kawhi Leonard… On ne peut pas vous mettre une photo de chacun, donc si vous voulez voir ces champions en action, il y a toujours Google Images ou le calendrier de la NBA 2017.

Voilà, vous êtes désormais prêt à être interviewé au JT en tant que spécialiste basket ! Et, si vous êtes un(e) régulier(e) du Yaourt du Sport, vous êtes également spécialiste volley, cyclisme et Ligue des champions.

S.

Comme d’habitude, cet article est non exhaustif, il permet simplement de comprendre la NBA dans ses grandes lignes. Mais n’hésitez pas à partager et parler basket avec nous, sur notre crémeuse communauté Facebook et Twitter.

16 réflexions au sujet de « La NBA pour les nul(le)s »

  1. Les Charlotte Hornets ne sont pas devenus Bobcats, mais sont partis à la Nouvelle-Orléans pour devenir New Orleans Hornets.
    Charlotte Bobcats est une nouvelle franchise créée en 2004

    • Oui effectivement elles ne sont pas « devenues » Bobcats. C’était pour donner l’exemple de la ville qui change de franchise !

  2. Ping : La Ligue 1 pour les nuls et les nulles (version 2012-2013) | Le Yaourt du Sport

  3. Bonsoir,

    Je me demandais si il y avait une explication sur le principe des matchs en retard?
    Je viens d’avoir le jeu NBA 2k14 et je m’interrogais sur les raisons (Je suis novice en basket). j’ai juste remarqué que plus on était bas au niveau du classement plus on n’avait de matchs en retard… mais pourquoi =)

    • C’est la programmation du championnat qui fait que t’es des matchs en retard et non le fait que tu sois bas au classement! En NBA c’est normal il peut arriver que t’es 3-4 matchs en plus ou en moins en fonction du calendrier sans que cela soit considéré comme match en retard.

  4. bravo pour ce résumé super sympa!
    j’ai une question sur le champion de la division (les 5 équipes). est ce qu’il y a un classement particulier? ou bien c’est juste celui qui est le plus haut au classement général de la conférence qui gagne? je comprend pas trop comment ça marche…
    c’est paske pour m’amuser j’ai misé 2 euros sur les Knicks de New york pour qu’ils soient champions division atlantic!! la côte est super haute, mais je crois que c’est Boston qui est loin devant au classement général…

    • Il n’y a pas de champion de division enfin tout le monde s’en fout que tu sois premier de ta division il faut surtout être dans les 8 premier de la conf

  5. Une précision concernant les Charlotte Hornets : il y a eu migration des Hornets à la Nouvelle-Orléans ce qui a donné les New Orléans Hornets et la franchise de Michael Jordan qui est resté à Charlotte s’est appelé Charlotte Bobcats.
    Or en 2014, les New Orleans Hornets sont rebaptisés New Orleans Pelicans.
    Michael Jordan voulant retrouver le nom d’origine avec l’accord de la ligue les a rebaptisé Charlotte Hornets.

  6. Je me suis m’y à regarder la NBA depuis quelques temps, mais je n’y comprenais rien de chez rien ! Merci pour vos explications, je comprend mieux le principe.

    • Les classements sont réalisés de la plus simple des façons : en fonction du nombre de victoires et de défaites. Ainsi, l’équipe de la conférence Ouest qui compte le plus de victoires dans l’ensemble de ses matchs (contre des équipes de sa conférence ou de l’autre) est en tête du classement de la conférence. Idem pour l’Est.

  7. Bonjour, merci pour cette présentation, je comprends maintenant pourquoi une franchise de l’est en rencontre une de l’ouest en saison officielle.
    Il y a une autre chose qui pourrait être intéressante à préciser, c’est la notion d’agent libre.

    • Merci de ton retour !
      On n’a pas voulu entrer dans trop de détails pour ne pas trop charger l’article, mais il y aurait sans aucun doute d’autres notions que l’on pourrait expliquer. Concernant la notion d’agent libre, elle se rapproche finalement assez de celle d’un joueur en fin de contrat, qui peut alors négocier avec le club qu’il souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *