L’équipe type de Ligue 1 2016-2017

La saison 2016-2017 est sur le point de s’achever et c’est l’heure de faire le bilan, calmement, se remémorant chaque instant… D’ailleurs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais c’est fou ce que le temps passe vite, quand je vois le chemin qu’on a parcouru jusqu’aujourd’hui… Bref, s’il est encore un peu tôt pour faire le point sur le classement qu’on vous avait annoncé (mais spoiler : on était pas mal du tout), on peut déjà élire les meilleurs joueurs de la saison. C’était un des objets de la cérémonie de remise des Trophées UNFP, qui n’attend pas la fin du championnat pour distribuer des bons points. Ce qui donne notamment un prix du plus beau but attribué à Depay… alors que ce week-end, Gaël Danic a mis un but similaire, mais plus beau. Après, est-ce que Danic serait venu avec une aussi belle veste ? Le débat est ouvert. D’autre part, comme chaque année, le onze type des Trophées UNFP a fait polémique, essentiellement due à l’absence de Steed Malbranque. Le Yaourt du Sport vous livre donc sa version, plus authentique, de l’équipe type de Ligue 1 2016-2017 ! A noter : aucun de ces onze meilleurs joueurs ne figurait dans l’équipe type de la saison précédente. Et comme vous allez le voir, il s’agit d’une équipe bien équilibrée, avec une belle assise défensive.

En parlant d’assise défensive, ne manquez pas le onze de plomb de Ligue 2016-2017. Garanti 100% passoires et pieds carrés.

L'équipe type de Ligue 1 2016-2017

L’équipe type de Ligue 1 2016-2017

Le meilleur gardien de Ligue 1 2016-2017

Ruffier (Saint-Étienne) : Je sais, Stéphane Ruffier ne figurait même pas dans les 4 nommés pour le meilleur gardien de Ligue 1 des Trophées UNFP. Mais étant donné que ce sont les joueurs qui votent, je pense que cette anomalie s’explique par le caractère profondément antipathique du dernier rempart stéphanois. Vous allez me dire : « il s’en est pris 5 à domicile contre Paris ». Certes. Mais le gardien de Dijon figurait dans les 4 nommés, et pourtant, il en a encaissé quelques uns dans son stade, Reynet…

Les meilleurs défenseurs de Ligue 1 2016-2017

Mendy (Monaco) : Cette saison, Benjamin Mendy a prouvé deux choses : 1) il a beaucoup progressé dans son jeu, notamment offensif 2) il n’a pas beaucoup progressé mentalement. Mais il est encore jeune et, surtout, il contribue à porter haut les couleurs de la chanson française, grâce à son duo avec Julien Marie.

Glik (Monaco) : C’était déjà une star au Torino, club où il évoluait l’an dernier, il est en passe de faire de même à Monaco. Et une chose est sûre, si tous les Monégasques avaient mis autant « d’abnégation » qu’Assassin’s Glik, l’ASM aurait sans doute marché sur la JuventusLire la suite

Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez… les poules

Chameau des prés is back ! Après avoir successivement abordé la Normandie du foot et la Bretagne du foot, notre nouvel auteur change de braquet sport. Si vous êtes fan de cyclisme, préparez-vous à voir vos coureurs sous un angle inédit ! Et si vous n’aimez pas ce sport… et bien, j’espère qu’au moins, vous aimez les poules. En tout cas, certaines races de poules (oui, il y a des races de poules). Le Yaourt du Sport, par la plume de Chameau des prés, vous dévoile le Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez les poules. Et n’oubliez pas : si vous avez envie d’écrire sur notre blog, manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

« Un bon pétard, et ça repart… » En lisant l’intitulé de l’article, c’est ce que vous avez dû vous dire. Compréhensible ! Et oui, comme c’est l’élection présidentielle, la légalisation ou non du cannabis est d’actualité, et comme je suis quelqu’un engagé à fond pour les causes que je défends, j’ai donc fumé un bon pétard… et voilà le résultat ! Voici le Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez… les poules !

1. Christopher Froome => Combattant Malais

On commence par le vainqueur sortant de la Grande Boucle, l’Anglais Christopher Froome. Sa ressemblance physique avec le Combattant Malais est frappante : Ils sont tous les deux fins comme des asperges ! De plus, le tempérament bagarreur du Combattant Malais (d’où son nom) va de pair avec le panache offensif du Britannique sur un vélo. Vous ne verrez plus jamais Christopher Froome de la même façon…

Christophe Froome / Combattant malais

Christophe Froome / Combattant malais

2. Mark Cavendish => Orpington

Comme vous le savez, les sprinteurs ne sont pas les coureurs les plus légers du peloton. En effet, il faut être puissant et sacrément baraqué pour s’imposer au terme d’un sprint ! Alors, quoi de mieux que la Orpington pour représenter le sprinteur anglais ? Car la Orpington est une volaille lourde, et anglaise qui plus est !

Mark Cavendish / Orpington

Mark Cavendish / Orpington

Lire la suite

Top 5 des raisons de penser que la Bretagne est LA terre du football

Bretagne, terre de footChameau des prés, 2e édition ! Vous êtes Normand et vous avez apprécié le Top 5 des raisons de penser que la Normande est LA terre de football ? Réjouissez-vous : notre nouvel auteur, Chameau des prés, est de retour ! Après avoir évoqué la puissance du port du Havre, Quevilly et N’Golo Kanté, il s’attaque cette fois à l’une des 18 plus belles régions de France : la Bretagne. Alors qui est le plus fort foot ? Le Normand ou le Breton ? Kanté ou Higuain ? L’éléphant ou l’hippopotame ?
Le Yaourt du Sport, avec la contribution de Chameau des prés, vous livre le Top 5 des raisons pour lesquelles la Bretagne est LA terre de football. Et n’oubliez pas : si vous avez envie d’écrire ici, manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

Après avoir acerbement vilipendé mes voisins bretons, il fallait bien que je me fasse pardonner. J’ai donc décidé de rester sur le même format et voici donc les 5 raisons d’affirmer que cette région au climat de merde est bel et bien une terre de football !

1. Parce que Rennes Guingamp !

On commence par un classique du football breton avec l’En Avant de Guingamp. Faut dire qu’avec un stade de 20000 places pour une ville ne comptant que 7000 âmes, ils sont fous, ces bretons ! Et non ! Guingamp est un club populaire qui attire en masse et qui, en plus, gagne des trophées (n’est-ce pas Rennes ??) ! Bref, s’il y a bien un club à saluer, c’est bien Guingamp !

2. Parce que Gonzalo Higuain !

Non non, vous ne rêvez pas : Gonzalo Higuain est bel et bien dans ce top ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est né à… Brest ! En effet, son père, également footballeur professionnel, jouait à Brest lorsque Gonzalo est né. De quoi faire des jaloux en Argentine ? Remarquez, à une lettre près, Hernàn Crespo devenait Hernàn Crêpo… Lire la suite

Top 5 des raisons de penser que la Normandie est LA terre du football

Le Yaourt du Sport accueille un nouvel auteur aujourd’hui. En effet, Chameau des prés, lecteur assidu au pseudo déroutant, a souhaité prendre la plume sur notre blog pour exprimer sa vision du sport, et du football en particulier. Pour sa première, il vient nous expliquer pourquoi il faut arrêter d’associer le foot avec le Brésil ou l’Angleterre. En effet, s’il doit n’y avoir qu’un seul berceau à ce sport, il est à n’en pas douter… made in Normandie ! Le Yaourt du Sport, avec la contribution de Chameau des prés, vous livre donc le Top 5 des raisons pour lesquelles la Normandie est LA terre de football. Et si, à votre tour, vous voulez avoir votre tribune ici même, n’hésitez pas à vous manifester en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

Normandie, terre de foot

1. Parce que à jamais les premiers !

Et oui, Le Havre Athletic Club (HAC) est le PREMIER club de football français de l’histoire, point, à la ligne ! Le « Hachacé » a été créé en 1872, un temps où Valéry Giscard d’Estaing n’était même pas né, c’est dire…

2. Parce que Trézéguet !

Meuh Cocorico !!! Mais oui, celui qui restera à jamais le mec du but en or face à l’Italie en finale de l’Euro 2000 (bon, aussi celui du penalty raté lors du Mondial 2006 face à… l’Italie) est bel et bien normand ! Il est en effet né à Rouen, la capitale normande ! Ça vous en bouche un coin, hein ? Et c’est pas fini : saviez-vous que Bernard Mendy venait d’Évreux ?… Bon, ça marche moins bien tout de suite… Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2015-2016

Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est que vous êtes un peu comme moi : vous aimez le football, le spectacle, le beau jeu… Certes. Mais ce qui vous plaît également, ce sont les chèvres. Les peintres, les imposteurs, les étrons sur pattes. Ces types qui vous font dire : « finalement, ne suis-je pas passé à côté de ma carrière de footballeur ? » Je vous arrête tout de suite dans vos délires orientés putes et coke : ces joueurs qui vous font rire sont de vrais professionnels. Ont-ils fait une saison catastrophique ? Oui. Sont-ils grotesques ? Oui. Méritent-ils de jouer en Inde avec Apoula Edel ? Oui. Mais faire croire qu’on a du potentiel alors qu’on a le pied gauche de Sagna et le pied droit de Guillaume Depardieu (RIP), c’est un talent. Alors un peu de respect svp. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2015-2016. Chacun de ces joueurs pourraient prétendre au ballon de plomb, tant et si bien qu’on peut parler de onze de plomb. Avec notamment quelques uns des pires flops des transferts de cette saison 2015-2016 de Ligue 1.

Et si vous voulez quand même parler des joueurs qui ont réussi à aligner 3 passes cette saison, vous pouvez toujours consulter l’équipe type de Ligue 1 2015-2016 !

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le pire gardien de Ligue 1 2015-2016

Bernardoni (Bordeaux) : Réunion de crise chez les Girondins après la blessure de Cédric Carrasso : « Bon, il nous faut un nouveau gardien n°1 ! Une idée ? – Si on prenait le gardien de Troyes ? Il doit pas être trop cher et j’ai lu qu’il faisait des arrêts parfois ! – Ils sont pas derniers, Troyes ? – Sinon, y a Edel en Inde… – … Bernardoni, c’est ça ? » Bilan : 5 premiers matchs, 13 buts encaissés.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2015-2016

De Ceglie (Marseille) : « Cette expérience [en Ligue 1] m’a fait comprendre combien de pays ont à apprendre du football italien. » Dixit Paolo De Ceglie, 7 matchs (consternants) de Ligue 1 au compteur. 13 matchs de Serie A en 2014-2015. Voilà un joueur qui ne manque pas de culot. Le ballon d’aplomb.

Mavinga (Troyes) : Avec plus de 80 buts concédés, la pire défense de France devait nécessairement être représentée dans cette équipe type. Alors pourquoi Mavinga ? Parce qu’il est arrivé avec son statut d’international espoir, parce qu’il a commencé à Liverpool et parce qu’il a beaucoup donné pour figurer dans ce onze de plomb. Lire la suite