France – Irlande (2-0) : les notes des Bleus

Ce que je préfère dans la Coupe du monde, c’est les matchs à enjeu, les rencontres au couteau, où tous les joueurs donnent le maximum. C’est pourquoi je me suis régalé avec ce match amical, de préparation pour la Coupe du monde 2018, de l’équipe de France contre l’Irlande, ce lundi 28 mai 2018, au Stade de France. Et en plus, il flottait à torrents, ce qui est parfait pour des glissades et des contrôles ratés. Dans ces conditions idéales, la France s’est imposée 2-0, dans une rencontre riche en enseignements. Le premier d’entre eux étant que pour marquer, il faut tirer, mais il faut s’appliquer. Le Yaourt du Sport vous donne les notes des Bleus pour ce France – Irlande (2-0) !

France - Irlande (2-0) : Les notes des Bleus

France – Irlande (2-0) : Les notes des Bleus

Les notes de France – Irlande

Mandanda (6) : Ce soir, il a tenté une relance dans l’axe (33e). Et bien, accrochez-vous : le joueur qui l’a reçue, Giroud, a contrôlé le ballon et l’a transmis à un coéquipier ! Le foot, c’est quand même différent quand on joue pas avec Zambo Anguissa.

Mendy (6) : Pour disputer la Coupe du monde, ce qui est important, c’est d’être dans le rythme et d’avoir accumulé les matchs cette année. Par exemple, Mendy n’a joué que 7 matchs en Premier League. Il ne sera donc pas sélectionné avec l’équipe de France. Mais c’est sympa de l’avoir fait jouer ce soir. En plus, il fait des blagues, c’est rigolo. Remplacé par Lucas Hernandez (64e), mais si, vous savez, le mec de l’Atlético.

Umtiti (5,5) : Ce soir, vu l’opposition fournie par l’Irlande, on aurait pu mettre Ballo-Touré. Et il aurait peut-être eu la moyenne pour sa note. C’est dire. Remplacé par Kimpembe (64e), coiffé d’un élégant plat de Banzaï Noodle.

Rami (5,5) : Increvable, ce type. Cette année, après 2016 où il a remplacé Varane, rebelote pour Rami, avec la blessure de Koscielny. Heureusement, ce loup solitaire est toujours prêt pour la bataille. Ce sera donc peut-être un bon coup de poker. Ou alors, il va nous planter et on dira que c’est juste un trou du cul. Bref, c’est lui qui a les cartes en main désormais.

Sidibé (6,5) : Le meilleur latéral droit de Ligue 1, élu par le jury d’experts footballistiques, stratégiques et philharmoniques du Yaourt du Sport. Remplacé par Pavard (82e), qui était en fait Adrien Rabiot déguisé en mec qui accepte d’être sur le banc.

Nzonzi (5) : D’origine congolaise par son père, il a déjà été sollicité pour jouer avec la sélection de la RDC. Ce qui l’a poussé à refuser leurs avances ? C’est Aziz Makukula qui a essayé de convaincre, l’ancien attaquant nantais et son unique but en 21 matchs, prédécesseur de Kalifa Coulibaly. Ça sentait un peu le traquenard pour le petit.

Matuidi (5,5) : A réussi à remporter la bataille du milieu contre les remplaçants de la réserve de Watford. Bravo. Remplacé par Rabiot… non, je déconne.

Tolisso (6,5) : Comme le dit le proverbe en allemand, qu’il maîtrise désormais parfaitement : « Das Känguru streicht neu immer seinen Schraubenzieher, wenn die Kiwis Klavier spielen ». Ce qui explique sa note ce soir. Remplacé par Pogba (77e), pourtant à son aise sur le PogBancDeTouche.

Fekir (7,5) : Deuxième titularisation en Bleu pour Fekir. Vu comme ça s’était passé la première fois, disons que c’était forcément mieux cette fois-là. Déjà, il a joué plus de 13 minutes. Pour fêter ça, il a même marqué un but, en profitant d’une nouvelle cagade de Loris McKarius (44e). Remplacé par Griezmann (64e), champion de Fortnite et de courses hippiques. Kamoulox.

Mbappé (7,5) : Champion de France à 18 ans, titulaire et n°10 en équipe de France à 19 ans, vainqueur de la Ligue des champions à 21 ans, Ballon d’or à 22 ans, retraité à 25 ans, coach à 26 ans, président de la FIFA à 30 ans… Il aura ensuite le temps de relancer une carrière dans un autre sport, sans doute de combat, comme le MMA ou la planche à voile. Remplacé par Dembélé (77e), heureusement remis de son bobo à la cheville.

Giroud (6,5) : Gi-roux, c’est plutôt un nom d’Irlandais, non ? Si vous n’avez pas rigolé à cette blague, c’est que vous n’avez pas d’âme. Avec ce superbe but en seize temps (40e), il devient l’égal de Zidane. Dans les stats et dans le talent. Remplacé par Benzema… non, je déconne.

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

5 réflexions au sujet de « France – Irlande (2-0) : les notes des Bleus »

  1. pour répondre à un coup de fil du cousin Gaston qui voulait savoir quand j’irais tondre sa pelouse, j’ai loupé les 4 minutes où il s’est passé quelque chose dans ce match ! c’est quand même rageant. .
    en ce qui concerne les Irlandais, pas étonnant, avec les résultats du dernier référendum, que toutes leurs tentatives aient avortées ….
    compte tenu de ces éléments, ce ne serait pas honnête de ma part, d’essayer de donner un avis sur les prestations des joueurs. la seule chose sur laquelle je suis plutôt d’accord avec toi, c’est que j’ai trouvé Rabiot un peu absent.
    j’ai aussi trouvé choquant qu’on ne fasse pas porter un bandeau noir aux joueurs, en souvenir de ce jeune camarade, trop tôt disparu de la liste des suppléants ….

  2. je reviens à la charge pour deux raisons.
    la première, c’est que j’ai apprécié que tu compatisses à la disparition d’Aurélien Rafiot . ah, c’est pas son nom ? décidemment le monde sportif est bien ingrat. à peine parti et déjà oublié …
    la deuxième, c’est que les miracles de la technologie m’ont permis de revoir les deux buts de l’équipe de France, marqués pendant que je disais au cousin Gaston que j’irais tondre sa pelouse jeudi ( mais je ne n’ai pas l’impression que ce problème t’intéresse vraiment …)
    sur ces deux buts, merci de ne pas m’avoir gâché le plaisir en me prévenant que c’était une séquence de vidéo gag

    je veux surtout revenir sur celui de Giroux. Chaque fois qu’il marque, il me fait penser à un flipper, cet appareil dans lequel la balle rebondi et fini par rentrer dans le trou.
    d’où mes questionnements : si on le secoue trop, est-ce qu’il ne va pas faire tilt et nous priver de la partie gratuite ?
    je sais, je suis un peu rabat joie ….

    • Secoué ou pas, tant qu’il marque !
      Par ailleurs, j’espère que tu reviendras jeudi nous raconter comment s’est passé la tonte de la pelouse du cousin Gaston, qui est effectivement un sujet qui me passionne.

  3. Ping : France - Italie (3-1) : les notes des Bleus | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.