Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget

Enfin le retour de la Ligue 1 ! Et oui, ça faisait plus de 2 semaines que vous regardiez votre sapin de Noël avec nostalgie en vous remémorant dans un soupir les contrôles de Mubele et les transversales de Sakai… Vous pouvez vous réjouir : la saison de Ligue 1 2017-2018 reprend ce week-end ! A mi-saison, le PSG trône fièrement en tête. Mais vous allez me dire : avec un tel budget, il n’y a pas vraiment de mérite. C’est précisément ce dont on va parler ici. Ce n’est pas un secret : le club parisien pulvérise les autres clubs par l’extravagance de son budget et il est donc « logique » qu’il soit premier. Mais qu’en est-il des autres ? Est-ce que votre club préféré est à sa place ? Est-ce qu’il « mérite » d’y être ? Comme la saison dernière où Nice s’était imposé, le Yaourt du Sport a ressorti son boulier pour vous livrer le classement de Ligue 1 2017-2018 rapporté au budget de chaque club à mi-saison. Quel club a le plus de « mérite économique » ? Réponse avec le classement par score budget/classement…

Pour comprendre la méthodologie utilisée pour calculer le score budget/classement, lisez les explications sur l’article le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget !

Voici donc le classement 2017-2018 à l’issue des matchs aller !

Le classement de Ligue 1 réel / Le classement de Ligue 1 rapporté au budget

Classement Ligue 1 2017-2018 réel à mi-saison Classement Ligue 1 2017-2018 à mi-saison en fonction du budget

Classement de Ligue 1 2017-2018 réel / Classement de Ligue 1 en fonction du budget

Cette saison, le championnat se divise clairement en deux groupes de 10 équipes, avec un vrai fossé qui les sépare. 10 de chaque côté, c’est carré carré, ça me plaît.

Les bonnets d’âne

Les dix cancres vont de Toulouse à Metz dans notre classement en fonction du budget. Et ils se divisent en deux catégories.

1) Ceux qui ont un budget beaucoup plus important que les autres. C’est évidemment le cas du PSG, qui a encore gonflé son budget cette année (540 M€ contre 500 M€ en 2016-2017). Mais on peut noter qu’ils arrivent à accrocher la 18e place pour l’instant, ce qui est inespéré pour le club parisien. On retrouve également Lyon dans cette catégorie. Certes, l’OL est sur le podium de la Ligue 1, mais il ne faut pas occulter qu’avec 240 M€, il possède plus de 5 fois le budget du FC Nantes, par exemple. Dans une moindre mesure, on compte aussi Marseille et Monaco dans ce groupe, qui disposent tout de même de 180 M€.

2) Ceux qui se sont gaufrés et qui occupent une place indigne de leurs sous. Les chiffres viennent confirmer la honte ressentie par certains supporters. A commencer par ceux de Lille bien sûr. On le sait : le LOSC ne devrait pas être si bas au classement réel avec les dépenses engagées depuis un an. Pour le dire autrement : le club est 18e du championnat, avec le 5e budget (90 M€) ! A ce niveau, c’est plus un accident industriel, c’est Tchernobyl. Enfin, « Ch’tirnobyl »… Dans cette catégorie se trouvent également les trois autres mauvaises surprises : Saint-Étienne, 16e de Ligue 1 avec le 7e budget (68 M€), Bordeaux, 15e avec le 6e budget (70 M€) et, dans une moindre mesure, Toulouse, 17e avec le 12e budget (34 M€). Mais on aurait tendance à l’oublier : Metz non plus n’est pas brillant, dernier du classement réel avec tout de même le 13e budget (33 M€) ! Seule petite exception au tableau : Angers, qui paie sa 19e place de Ligue 1, mais qui serait 8e au classement selon les millions d’euros dépensés par point glané (et non plus par place gagnée).

Les chouchous de la maîtresse

On commence avec le leader de notre classement de Ligue 1 rapporté au budget à mi-saison : Guingamp, 8e du classement réel avec le 18e budget ! Et seulement 1 M€ de plus que le dernier budget (Amiens et ses 25 M€) ! Une habitude pour des Bretons qui étaient déjà 2es l’an dernier. En plus, leur score budget/classement est de pile 2 M€/place et leur budget par point pris est de pile 1 M€/point ! Ils ont des nombres ronds, vive les Bretons. Derrière, on a un tir groupé de 8 clubs qui font mieux que ce que pouvait laisser penser leur budget : Nantes, Dijon, Strasbourg, Nice, Montpellier, Amiens, Caen et Troyes. C’est rare qu’il y en ait autant dans cette situation, mais ça s’explique par les cagades des « grands clubs » cités dans le paragraphe précédent. Ainsi, on trouve pas moins de 9 clubs qui dépensent moins de 4 M€ par place gagnée, alors qu’il n’y en avait que 4 à la fin de la saison dernière. On notera tout de même la performance intéressante d’Amiens, 13e avec le dernier budget, et qui serait 2e au classement du budget par point gagné (ce qui s’explique par les faibles écarts de points en milieu de tableau). Enfin, Rennes est à peu près à sa place : 9e de Ligue 1 avec le 8e budget. Sa présence dans le troupeau des équipes qui « méritent leur classement » tient au fait qu’avec 50 M€, le Stade Rennais est plus proche du 9e budget (45 M€) que du 7e (68 M€).

Alors votre club occupe-t-il le classement qu’il mérite ? Son budget est-il bien calibré pour la Ligue 1 ? Dépense-t-il son argent à bon escient ? Dites-le-nous en commentaire ! Et rassurez-vous : la saison n’est pas finie, on refera le bilan à la fin de l’année…

Votre propre article publié sur le Yaourt du Sport, ça vous dit ? Banco ! Manifestez-vous en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

2 réflexions au sujet de « Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget »

  1. Albert doit se retourner dans sa tombe, voilà qu’on réinvente la théorie de la relativité .
    mais a tu bien tout pris en compte ? le prix des maillots, des shorts , des chaussures, des lacets, ce que mangent les joueurs…. les assiettes de certains sont certainement des ruines-budget !
    Et puis il faut pondérer tous ça avec les erreurs d’arbitrage, le nombre de matchs joués sous la pluie.
    Pas sûr que les joueurs des clubs à gros budgets soient si avantagés que ça avec le nombre d’autographes qu’ils doivent signer, en plus de l’entrainement et des matchs.
    Donc ton classement , il est tendancieux et largement faussé par la jalousie qui transpire dans tes propos, à l’encontre de ceux qui gagnent en une année , ce que tu n’arriverais pas à amasser en 5 siècles (3 siècles si on se place avant Jésus, où l’inflation était moins galopante puisque les course hippiques n’existaient pas)

    en plus à la limite, tout ça , ça n’intéresse que les 58 personnes qui sont dans la tribune présidentielle et qui ou autre chose à faire que lire tes élucubrations.

    tu devrais faire comme moi, depuis que j’ai arrêté le foot je vends des crêpes et des gaufres devant les stades, je ne gagne pas autant que Neymar mais il y a certains matchs où je n’en suis pas loin.
    heu…mais on cause , on cause, et on s’éloigne du sujet… rappelle moi, il parle de quoi ton article ???

    • Peu importe le sujet de l’article, venons-en à l’essentiel : où vends-tu des crêpes ? C’est bon, les crêpes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *