France – Angleterre (3-2) : les notes des Bleus

Un petit dernier avant de prendre la route des vacances ? Après le Paraguay et la Suède, les Bleus accueillaient ce soir l’Angleterre au Stade de France, ce mardi 13 juin 2017, pour un dernier match amical avant d’aller faire les keks à la plage. Une rencontre qui, une fois n’est pas coutume, n’avait pas d’amical que le nom et qui nous a permis d’oublier qu’on appelle l’Angleterre la Perfide Albion et que les Anglais nous surnomment les bouffeurs de grenouilles. Un échange courtois de révérences et de free hugs qui nous donnerait presque envie de ne pas compter les buts, de chanter du John Lennon et de danser nus autour des poteaux de corner. Mais en réalité, on les a quand même cirés 3-2, ces fumiers, alors qu’un carton rouge est venu célébrer cette belle communion. Merci l’arbitrage vidéo. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Angleterre (3-2) !

France - Angleterre (3-2) : Les notes des Bleus

France – Angleterre (3-2) : Les notes des Bleus

Lloris (6) : The floor is « bonne relance au pied ». Au temps pour moi, ce soir, il a bien assuré ses relances en les envoyant directement en touche. Plat du pied, sécurité.

Mendy (non noté) : Il susciterait la convoitise des plus grands clubs d’Europe. Il est vrai qu’il y a une place de meilleur latéral gauche du monde à prendre derrière les Marcelo, David Alaba, Diego Contento… Blessé et remplacé à la 20e minute par Digne (4), ancien du PSG, qui l’avait fait signer pour la coupe aux grandes oreilles.

Umtiti (6,5) : « Mon poste est en défense, j’arrête des balles pour toi ». Lui arrête aussi les joueurs. Enfin, ça lui arrive aussi de n’arrêter ni l’un ni l’autre apparemment (9e)… Du coup, pour se rattraper, il s’est dit que son poste était aussi en attaque, pour planter (22e). Toujours sur l’offensive. Lire la suite

France – Paraguay (5-0) : les notes des Bleus

Vu l’enthousiasme suscité par ce match amical France – Paraguay, en ce vendredi 2 juin 2017, j’ai vraiment hésité à en faire les notes. D’ailleurs, je me sens un peu seul sur cet article… Si vous êtes là, faites-moi un signe. Quoi qu’il en soit, j’ai finalement orienté mon antenne râteau vers TMC, ce qui m’a donné l’occasion de découvrir cette chaîne. J’ai également découvert les joueurs paraguayens, qui eux ont semblé découvrir le football. Bref, un haut niveau qui n’a pas été sans rappeler cette superbe finale de Ligue des champions féminine la veille. A l’arrivée, une victoire 5-0 de l’équipe de France au Roazhon Park, qui a vu plus de spectacle ce soir que durant toute la saison (soit environ 30 minutes de spectacle) Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Paraguay (5-0) !

France - Paraguay (5-0) : Les notes des Bleus

France – Paraguay (5-0) : Les notes des Bleus

Lloris (6) : Gardien de la meilleure défense de Premier League, capitaine des Bleus, déjà 87 sélections… Et pourtant aucun but marqué. Et ce soir, très peu de ballons touchés. Quand va-t-on s’apercevoir que ce joueur est surcôté ?

Mendy (7) : « Et Mendy. Pour Mendy » #PES6 Avec un tel patronyme, à un poste de latéral, l’héritage est lourd à porter. Tant qu’il n’aura pas effectué un grand pont sur Roberto Carlos, il ne nous fera pas oublier Bernard et ses 3 sélections. Vous savez le pire dans cette histoire de grand pont légendaire ? En rematant les images, je me suis aperçu que ce n’était PAS DU TOUT un grand pont… Remplacé par Digne (67e), auteur d’une passe dé direct (69e).

Umtiti (6) : Il tremblait d’avance à l’idée de retrouver sur sa route Edinson Cavani, son bourreau lors du 4-0 face au PSG. Heureusement, il avait confondu Uruguay et Paraguay. Lire la suite

France – Espagne (0-2) : les notes des Bleus

Ce mardi 28 mars 2017, presque 20 ans jour pour jour après l’inauguration du Stade de France (si on ajoute 2 mois et qu’on retire 1 an), l’équipe de France recevait le même adversaire : l’Espagne. Pour un nouveau match amical de prestige. Enfin, de prestige… Le temps de la domination espagnole semble bien révolu. La sélection ne gagne plus rien et un club comme Barcelone se prend 4-0 par un club français. La honte. De toute façon, moi, je suis comme tout le monde : si l’Espagne gagne, je trouve toujours une origine espagnole lointaine pour dire que c’est aussi ma victoire. C’est ça, être supporter. Et puis, nous, en France, on est réglo, on n’a pas besoin de faire appel à un huissier dans un vieux car vidéo pour gagner un match. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Espagne (0-2) !

France - Espagne (0-2) : Les notes des Bleus

France – Espagne (0-2) : Les notes des Bleus

Lloris (5) : Quand il a su l’identité de ses défenseurs latéraux ce soir, notre capitaine aurait répondu à Didier Deschamps : « eh, je suis pas venu ici pour souffrir, okaaay ? »

Kurzawa (2) : ATTENTION, LAYVIN ! UN JOUEUR DE BARCELONE ! VITE, COURS TE CACHER ! Est entré dans l’histoire de l’équipe de France et du football en général : pour la première fois, un but a été refusé, justement, grâce à l’arbitrage vidéo (48e). Et ce parce que Layvin était hors jeu. Bravo. Il devait être ébloui par les spots.

Umtiti (4) : Un vrai match d’entraînement pour lui face à plusieurs de ses coéquipiers de club. Et comme à l’entraînement, il s’est fait victimiser. Lire la suite

Italie – France (1-3) : les notes des Bleus

Jeudi 1er septembre, c’est officiellement la rentrée ! Tout du moins pour nos Bleus champions d’Europe, qui se déplaçaient en Italie pour affronter la Squadra Azzura, dans le cadre d’un match amical. Après sa brillante victoire à domicile lors de l’Euro 2016, on se demandait comment l’équipe de France allait revenir. On sait que la gestion d’un groupe qui vient de remporter un titre est toujours délicate, mais les joueurs ont semblé retrouver la sélection avec envie et détermination. Et nos champions d’Europe français se sont imposés 3-1 face à une Italie qui poursuit sa reconstruction. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour cet Italie – France (1-3) !

Italie - France (1-3) : les notes des Bleus

Italie – France (1-3) : les notes des Bleus

Mandanda (5) : Fait son entrée dans la maison des secrets, avec le secret : « je suis en équipe de France depuis 8 ans ».

Kurzawa (6,5) : Pas facile de passer après un cadre tel que Patrice Evra. Mais il a déjà semblé vouloir marcher dans les pas de son aîné, en laissant son couloir désert et en fonçant devant les yeux fermés. Un bel état d’esprit. Deux petits accrocs : sa passe décisive (28e) et son but (81e). Remplacé par Digne (90+1e), époustouflant.

Koscielny (7) : Avec le recrutement de Mustafi à Arsenal, j’ai peur qu’il se laisse un peu aller. Jouer en club avec un vrai défenseur à ses côtés plutôt que Mertesacker, ça pourrait le déstabiliser. Remplacé par Umtiti (82e), qui, lui, n’aura pas ce souci avec Piqué.
Lire la suite

France – Cameroun (3-2) : les notes des Bleus

Après avoir bouffé des matchs amicaux à la louche pendant 2 ans, ça y est, on va enfin pouvoir y goûter, à notre Euro ! Et pour fêter ça, hop, un petit match amical ! En effet, les Bleus recevaient le Cameroun, ce lundi 30 mai 2016, au stade de la Beaujoire, pour un de leurs deux matchs de préparation pour l’Euro 2016. Avec un beau cadeau à la clé : la première de Grégoire Margotton aux commentaires, à la place de la légende Christian Jeanpierre. Et l’équipe de France a empoché une victoire, certes, mais pas des plus encourageantes face à une nation même pas qualifiée pour l’Euro ! Bref, le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Cameroun (3-2) !

France - Cameroun (3-2) : Les notes des Bleus

France – Cameroun (3-2) : Les notes des Bleus

Lloris (6) : En pleurs après avoir appris qu’il allait jouer derrière Rami et Koscielny, il a su affronter son chagrin pour sortir un bel arrêt (12e). Pas coupable sur les buts (22e, 88e).

Evra (3) : En difficulté, notamment sur son couloir qu’il a préféré abandonner sur la première égalisation camerounaise (22e). On aurait pu s’attendre à mieux. Surtout face à des joueurs plus proches de la Ligue 2 que de l’Euro.

Koscielny (4,5) : Je crois bien avoir regardé tout le match, mais je n’ai pas vu Koscielny provoquer un penalty… J’ai raté quelque chose ? Lire la suite