France – Australie (2-1) : les notes des Bleus

La Coupe du monde 2018, c’est parti ! On va enfin pouvoir regarder des millionnaires courir après un ballon. Ça nous changera des millionnaires payé(e)s pour lire un prompteur, avec des infos préparées par des journalistes stagiaires, qui touchent même pas le SMIC. Bon, en réalité, le Mondial a déjà débuté avec l’écrasante victoire de la Russie à domicile contre l’Arabie Saoudite, telle la Newteam venue terrasser ses adversaires alors que personne ne les voyait venir… Ceux qu’on voit bien venir, en revanche, ce sont les Bleus. Après un dernier match de préparation contre les États-Unis, la France débutait sa Coupe du monde contre l’Australie, samedi 16 juin 2018, à midi. À l’heure du déjeuner, les Français ont semblé avoir faim, mais pas de ballons, ce qui ne les a pas empêchés de l’emporter piteusement 2-1 contre les Kangourous unijambistes. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Australie (2-1) !

France - Australie (2-1) : Les notes des Bleus

France – Australie (2-1) : Les notes des Bleus

Les notes de France – Australie

Lloris (6,5) : Après des dernières prestations un peu ternes, comme contre l’Italie, il avait à cœur de redorer son blouson. D’où cet arrêt essentiel (17e) !

Hernandez (6,5) : Il a pu jouer avec Mbappé ou Dembélé devant lui, des joueurs pratiques pour lui parce qu’ils attirent les défenseurs et lui laissent de l’espace dans le couloir. Et il paraît qu’il aime jouer avec des gens pratiques, Hernandez.

Umtiti (1) : Dans la prochaine pub LG OLED TV : « Tu peux me montrer des vidéos des bons matchs de Samuel Umtiti en équipe de France ?… DES BONS MATCHS D’UMTITI EN BLEU STP ?!… Bon, c’est déjà pété ce truc ou quoi ? » Lire la suite

France – États-Unis (1-1) : les notes des Bleus

C’est la dernière ligne droite, vers ce moment tant attendu. La Coupe du monde débute dans quelques jours, et vous allez bientôt mettre de faux rendez-vous dans votre agenda, pile au moment des matchs. Vous allez être de plus en plus absent(e), votre copain/copine va vous demander ce qui se passe, et vous allez honteusement lui confesser que vous le/la trompez, pour ne pas reconnaître que vous étiez scotché(e) devant Tunisie – Panama… Mais avant cette période bénie, il y avait une dernière mise en bouche avec le match amical de la France contre les États-Unis, ce samedi 9 juin 2018, chez Jean-Michel Aulas. Pour bien achever sa préparation à la Coupe du monde, l’équipe de France a fait un vieux match nul 1-1 face à Team USA, dans un match not so convincing. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – États-Unis (1-1) !

France - États-Unis (1-1) : Les notes des Bleus

France – États-Unis (1-1) : Les notes des Bleus

Les notes de France – États-Unis

Lloris (4) : Meatball Man, comme on l’appelle aux États-Unis. L’occasion de se souvenir de ce très beau montage de Kevin Trapp présentant ses boulettes, à mon sens trop ignoré par les médias à la solde du pouvoir. Le Yaourt dérange ?

Mendy (5) : Indispensable dans le groupe pour sa bonne humeur et ses nombreuses blagues. À commencer par l’excellente « T’as pas fait caca ou quoi ? » J’avais un collègue qui faisait régulièrement la même, et je ne m’explique pas son absence dans la liste des 23. Je ne le nommerai pas, mais sache que je suis avec toi, Julien. Remplacé par Hernandez (65e), ou Lucas, on sait toujours pas comment il faut l’appeler.

Umtiti (5) : Enfin prolongé par le Barça, après un suspense insoutenable, aussi important que pour les signatures de Messi. Sa clause libératoire est désormais de… 500 M€. A ce prix-là, autant se payer un formidable outil à côté de Lyon. Lire la suite

France – Italie (3-1) : les notes des Bleus

Quand on prépare un grand rendez-vous, c’est important de soigner son calendrier. Ce vendredi 1er juin 2018, pour bien préparer la Coupe du monde 2018, la France a donc choisi de recevoir l’Italie, à Nice, pour un match amical, après celui contre l’Irlande. De son côté, l’Italie a choisi d’aller en France, sur la Côte d’Azur, pour bien préparer ses vacances d’été. Un choix payant pour les deux camps, puisque l’équipe de France s’est imposée 3-1 et que les Italiens ont pris le soleil. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Italie (3-1) !

France - Italie (3-1) : Les notes des Bleus

France – Italie (3-1) : Les notes des Bleus

Les notes de France – Italie

Karius (4,5) : Enfin Lloris, on s’est compris. D’ailleurs, ces derniers temps, ils n’ont pas que leur nom en commun, si vous voyez ce que je veux dire… ;) (faites-moi un clin d’œil derrière votre écran si vous avez compris, je le sentirai)

Hernandez (7) : J’ai découvert qu’il existait un autre Lucas Hernandez, joueur de foot également, mais gardien de but et international… de Curaçao. Ce soir, notre latéral gauche n’avait pas abusé du curaçao et a même provoqué un penalty (28e). Remplacé par Mendy (62e), qui, par un centre (74e), a rendu un bel hommage à son illustre prédécesseur, Bernard.

Umtiti (6,5) : Samuele Umtiti, c’est pas un nom italien, ça ? Ce soir, il n’a pas trop reculati, et a joué un vilain tour aux Transalpins, en marquant face à des pigeons (8e). Car, oui, les pigeons sont italiens. Lire la suite

France – Irlande (2-0) : les notes des Bleus

Ce que je préfère dans la Coupe du monde, c’est les matchs à enjeu, les rencontres au couteau, où tous les joueurs donnent le maximum. C’est pourquoi je me suis régalé avec ce match amical, de préparation pour la Coupe du monde 2018, de l’équipe de France contre l’Irlande, ce lundi 28 mai 2018, au Stade de France. Et en plus, il flottait à torrents, ce qui est parfait pour des glissades et des contrôles ratés. Dans ces conditions idéales, la France s’est imposée 2-0, dans une rencontre riche en enseignements. Le premier d’entre eux étant que pour marquer, il faut tirer, mais il faut s’appliquer. Le Yaourt du Sport vous donne les notes des Bleus pour ce France – Irlande (2-0) !

France - Irlande (2-0) : Les notes des Bleus

France – Irlande (2-0) : Les notes des Bleus

Les notes de France – Irlande

Mandanda (6) : Ce soir, il a tenté une relance dans l’axe (33e). Et bien, accrochez-vous : le joueur qui l’a reçue, Giroud, a contrôlé le ballon et l’a transmis à un coéquipier ! Le foot, c’est quand même différent quand on joue pas avec Zambo Anguissa.

Mendy (6) : Pour disputer la Coupe du monde, ce qui est important, c’est d’être dans le rythme et d’avoir accumulé les matchs cette année. Par exemple, Mendy n’a joué que 7 matchs en Premier League. Il ne sera donc pas sélectionné avec l’équipe de France. Mais c’est sympa de l’avoir fait jouer ce soir. En plus, il fait des blagues, c’est rigolo. Remplacé par Lucas Hernandez (64e), mais si, vous savez, le mec de l’Atlético.

Umtiti (5,5) : Ce soir, vu l’opposition fournie par l’Irlande, on aurait pu mettre Ballo-Touré. Et il aurait peut-être eu la moyenne pour sa note. C’est dire. Remplacé par Kimpembe (64e), coiffé d’un élégant plat de Banzaï Noodle. Lire la suite

Bilan Ligue 1 2017-2018

Nul besoin d’attendre les barrages pour faire le bilan de la saison 2017-2018 de Ligue 1. Le classement ne bougera plus désormais et nous savons que vous ne pouvez plus patienter : vous voulez absolument savoir si nous avions vu juste lors de nos prévisions du début d’année, établies en coopération avec Karine et Chameau des prés. Nous vous avions alors annoncé notre vision du futur classement de Ligue 1 2017-2018, ainsi que quelques « on vous l’avait dit », ces prophéties concernant chacune des 20 équipes de Ligue 1. Alors, résultat ? Et bien, accrochez-vous et lisez la suite : nos prédictions atteignent cette année un taux de réussite jamais atteint dans l’histoire du blogging laitier… Le Yaourt du Sport vous livre son bilan de la Ligue 1 2017-2018, club par club, avec un retour sur toutes les prévisions du début de saison. Vous ne pouvez pas dire qu’on ne vous l’avait pas dit…

Et pour compléter votre analyse de la saison et briller lors de vos dîners mondains, allez réviser l’équipe type de Ligue 1 2017-2018, le onze des pires joueurs de Ligue 1 2017-2018, ainsi que le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget.

Le classement de Ligue 1 2017-2018 annoncé / Le classement de Ligue 1 final

Classement Ligue 1 2017-2018 : annoncé VS final

Classement Ligue 1 2017-2018. A gauche : prévision / A droite : réel

Vous pouvez jouer au jeu des 7 différences, mais si vous avez la flemme d’emprunter la loupe de votre grand-père, on vous le dit : cette année, c’est carton plein. Et voila pourquoi :

  • Nous avions prédit le classement exact de 9 clubs sur 20 ! En d’autres termes, dès septembre, nous avions anticipé, de façon précise, 45% du classement final de Ligue 1 2017-2018 ! Soit près de la moitié de prévisions exactes, avec plus de 8 mois d’avance ! Si vous voulez savoir s’il faut entendre « Yanny » ou « Laurel », demandez-nous.
  • Nous avions prédit les 4 premiers du championnat 2017-2018 dans l’ordre : PSG, Monaco, Lyon, Marseille. N’est-ce pas là l’essentiel ?
  • Nous avions prédit le 6e : Bordeaux. Ce qui fait donc 5 des 6 premiers au total, à leur place précise.
  • Nous avions prédit le 8e : Nice. Si vous êtes docteur en maths, vous en aurez déduit que nous avions donc 6 des 8 premiers, avec leur classement exact. Mais aussi 7 des 8 premiers, en ajoutant Saint-Étienne, deux crans en dessous de la place prévue.
  • Nous avions aussi prédit le 12e : Guingamp, le 16e : Caen et le dernier : Metz. Ce qui est au moins aussi important que le reste.
  • Mais aussi : à une petite place près, nous avions prédit le bon classement de 11 clubs sur 20. Nous avions donc 55% du classement final de Ligue 1 2017-2018 à une seule place près !
  • Et encore : à 2 places près (ce qui, sans exagérer, est très raisonnable), nous avions prédit le bon classement de 14 clubs sur 20. Nous avions donc 70% du classement final de Ligue 1 2017-2018 à 2 places près !

Finalement, les rares clubs qui ont eu l’outrecuidance de contredire nos prévisions sont surtout Lille et Toulouse, qui ont vraiment chié dans la colle (pourquoi « dans la colle » d’ailleurs ?). On peut aussi citer Rennes, qui a fait la surprise de ne pas s’écrouler à la fin, ou Amiens et Dijon, qui évitent brillamment la charrette. C’est dire le niveau des autres.

A présent, on va faire plaisir à chaque supporter français, en parlant enfin de son équipe, qui n’intéresse pas les médias. Voici le bilan de la saison de Ligue 1 2017-2018, club par club, avec un retour sur les « on vous l’avait dit », ces prophéties faites en début de saison pour chacune des 20 équipes… Ne manquez pas celles sur Angers, Toulouse et Metz, on ne vous en dit pas plus…

Bilan de la saison 2017-2018 de Ligue 1 par club (par ordre de classement final)

1. Paris SG : LE TOUT PILE ! On l’avait vu venir, ce titre de champion et ce triplé ! On avait aussi prédit que Ben Arfa ne jouerait pas un match en pro, que Mbappé donnerait des interviews étonnantes et que le PSG ne serait pas englouti par un flamant rose géant venu d’une autre galaxie. Impressionnant, non ? Bon, on avait aussi parlé d’une finale de Ligue des champions, due à une faible adversité. On avait certainement confondu avec la finale de Ligue Europa de l’OM.
Rappel « on vous l’avait dit » : Neymar sera élu meilleur joueur de Ligue 1 lors des Trophées UNFP. Et recevra la Légion d’Honneur. Et la Tour Eiffel sera à présent appelée la « Tour Neymar ». Et l’hymne français sera dorénavant « la Neymarseillaise ». Et un « Vivement Dimanche » lui sera consacré.
=> Élu meilleur joueur de Ligue 1, en jouant 4 ou 5 bouts de matchs, avec une main dans le dos. Et on a pu suivre ses aventures tous les jours dans les médias.

2. Monaco : LE TOUT PILE ! On avait déjà prédit le titre de champion l’an dernier, on a encore vu juste cette année, avec la 2e place. Ce qui est bizarre avec la saison monégasque, c’est qu’on n’a pas arrêté d’entendre qu’ils foiraient tout, que les joueurs étaient à la ramasse, et pourtant, ils finissent avec 80 points… C’est moi, ou le niveau est pas terrible en Ligue 1 ?
Rappel « on vous l’avait dit » : Orpheline du meilleur joueur de l’histoire originaire de Bondy, l’ASM se trouvera une nouvelle pépite en la personne de… Ghezzal. Non, je plaisante, ce sera Tielemans, si Jardim veut bien le faire jouer.
=> Bon, Tielemans, c’est clairement non. Même si je reste persuadé qu’il pourrait être excellent. En revanche, la surprise, c’est Ghezzal, auteur d’une magnifique saison !… Non, je plaisante encore. Lire la suite