Russie – France (1-3) : les notes des Bleus

Un match amical, contre une équipe moins bien classée que le Cap-Vert, en semaine, pendant les heures de bureau… Comment ne pas se régaler ? En effet, l’équipe de France se déplaçait à Saint-Pétersbourg, pour y affronter la Russie, hôte de la Coupe du monde 2018. Après la brillante prestation contre la Colombie, les Bleus avaient à cœur de briller dans ce dernier match avant la liste des 23 de Deschamps. Après cette victoire 3-1, qui a marqué suffisamment de points pour retourner en Russie cet été ? Qui s’est suffisamment ridiculisé pour retourner chez sa mère cet été ? Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce Russie – France (1-3) !

Russie - France (1-3) : Les notes des Bleus

Russie – France (1-3) : Les notes des Bleus

Les notes de Russie – France

Lloris (6) : Un arrêt d’Hugo Lloris en équipe de France (15e). Je répète : un arrêt d’Hugo Lloris en équipe de France. Ceci n’est pas un exercice.

Hernandez (3) : Pour compenser le forfait de Mendy et la mise au placard de Kurzawa, il est pratique, Hernandez. Et on sent qu’il est né pour être vivant.

Umtiti (4) : Apparemment, il était encore resté au bureau. S’il veut de nouveau avoir des bonnes notes, il va falloir qu’il soit dans le rythme et qu’il joue juste. Il en va de l’harmonie de l’équipe. Remplacé par Kimpembe (80e), premier joueur de l’équipe de France à porter le délicieux prénom de Presnel. Lire la suite

France – Colombie (2-3) : les notes des Bleus

C’est le retour des notes de l’équipe de France ! Ils nous avaient manqué, nos Bleus. Les voilà de retour dans les meilleures conditions : un match amical contre la Colombie, ce vendredi 23 mars 2018, au Stade de France. Et retransmis sur TMC, ce qui prouvait l’importance de l’événement. Mais il ne s’agissait que d’un apéritif, enfin d’un before, avant la Coupe du monde 2018, qu’on espère suivre sur IDF1 ou Vivolta. Dans un stade bien ambiancé par les danseurs et danseuses de salsa, la France s’est inclinée 3-2 face à des Colombiens pourtant menés par un tigre sans griffe et un Carlos sans chaise. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Colombie (2-3) !

France - Colombie (2-3) : Les notes des Bleus

France – Colombie (2-3) : Les notes des Bleus

Les notes de France – Colombie

Lloris (4) : Un bon choix de gardien sur MonPetitGazon, version Premier League. Même si ça ne vaut pas un bon Régis Gurtner. Ils ont d’ailleurs la même note moyenne. Mais Gurtner, lui, n’aurait pas laissé passer ce but (28e) et aurait arrêté le penalty (85e). #Régis2018

Digne (4) : Entre Hernandez et lui, apparemment, il faut s’appeler Lucas pour être appelé en Bleu pour le couloir gauche. Vivement qu’on naturalise Lucas Ocampos. Remplacé par l’autre Lucas, Hernandez (76e), qui s’est déclaré ravi de découvrir ce fascinant pays qu’est la France.

Umtiti (3,5) : Rend hommage à son coéquipier, Koscielny, en provoquant un beau penalty, option arrachage de cheville (85e). Il semblerait que Deschamps ait arrêté ses choix pour la défense centrale. On lui souhaite d’avoir raison, sinon il devra prendre Laporte. Lire la suite

MonPetitGazon : comment choisir ses gardiens au mercato

Si vous aimez la Ligue 1 et si vous aimez vous ajouter de la pression devant un Strasbourg – Amiens, vous connaissez sans doute MonPetitGazon. Mon Petit Gazon, MPG pour les intimes, c’est le jeu le plus populaire (sondage réalisé auprès des salariés du Yaourt du Sport) de Fantasy League consacré à la Ligue 1. Autrement dit, le jeu vous met dans la peau d’un Qatari qui veut créer une équipe de Ligue 1 de toutes pièces, avec un budget de 500 M€ (ouais, c’est pas le plus riche des Qataris, il était déjà pris), et la faire s’affronter contre celles de ses camarades émiratis. Vous constituez donc une ligue avec vos potes et vous les affrontez avec votre propre équipe à chaque journée de championnat. Pour les battre, une seule philosophie, que ne renierait pas Franck Passi : marquer plus de buts que votre adversaire. Et ce sont les performances IRL (« In Real Life », en vrai quoi) des joueurs que vous avez sélectionnés qui vous permettront de marquer des buts ! D’où l’importance de bien les choisir.

Car toute saison de MPG qui se respecte commence par une étape cruciale, la préférée de Gérard Lopez : le mercato MonPetitGazon. Vous disposez d’une enveloppe de 500 millions d’euros pour constituer votre Dream Team d’au moins 18 joueurs (30 maximum), via des enchères. Chaque joueur de Ligue 1 possède en effet une cote, qui est le prix minimum auquel vous pouvez l’obtenir, et vous pouvez faire une offre, en espérant que vous aurez la plus élevée pour empocher la mise. Comme dans la réalité, c’est là qu’une grande partie de la saison se joue. Vous dépensez bien et vous vous retrouvez avec Mariano ou Aouar. Vous vous plantez et vous vous retrouvez avec Monnet-Paquet ou Dioussé. Donc faisez gaffe.

Exemple d'erreur au mercato MonPetitGazon : Loïs Diony

Quand tu te retrouves avec les mauvais joueurs dans ton équipe MonPetitGazon

Pas de panique, rangez cette vilaine offre de 50 M€ pour Cardinale, on va vous aider. S’il y a nécessairement une part de chance, il existe quelques bons tuyaux pour réussir son mercato MPG. Et on commence avec les derniers remparts… Le Yaourt du Sport vous donne ses astuces pour bien recruter ses gardiens de but à MonPetitGazon.

A quoi sert un gardien dans une équipe MonPetitGazon ?

Vous voyez à quoi sert un gardien de but en général (si non, vous êtes sûr de vouloir jouer à un jeu consacré au foot ?) ? Ben là, c’est pas pareil. Lire la suite

Le classement de Ligue 1 2017-2018 en fonction du budget

Enfin le retour de la Ligue 1 ! Et oui, ça faisait plus de 2 semaines que vous regardiez votre sapin de Noël avec nostalgie en vous remémorant dans un soupir les contrôles de Mubele et les transversales de Sakai… Vous pouvez vous réjouir : la saison de Ligue 1 2017-2018 reprend ce week-end ! A mi-saison, le PSG trône fièrement en tête. Mais vous allez me dire : avec un tel budget, il n’y a pas vraiment de mérite. C’est précisément ce dont on va parler ici. Ce n’est pas un secret : le club parisien pulvérise les autres clubs par l’extravagance de son budget et il est donc « logique » qu’il soit premier. Mais qu’en est-il des autres ? Est-ce que votre club préféré est à sa place ? Est-ce qu’il « mérite » d’y être ? Comme la saison dernière où Nice s’était imposé, le Yaourt du Sport a ressorti son boulier pour vous livrer le classement de Ligue 1 2017-2018 rapporté au budget de chaque club à mi-saison. Quel club a le plus de « mérite économique » ? Réponse avec le classement par score budget/classement…

Pour comprendre la méthodologie utilisée pour calculer le score budget/classement, lisez les explications sur l’article le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget !

Voici donc le classement 2017-2018 à l’issue des matchs aller ! Lire la suite

Top 5 des jeux de foot rétro les plus fun

Plus que quelques jours avant Noël et vous ne savez pas quoi offrir à votre neveu/copain/sœur/match Tinder fan de foot et de jeux vidéo ? Vous pensiez lui offrir FIFA 18 ou PES 2018, mais à la réflexion, vous vous êtes dit que 50€, ça faisait cher et pas original ? Vous, vous voulez surprendre, vous aimez être là où on ne vous attend pas, offrir des cadeaux inattendus mais mémorables, vous déguiser en citrouille pour Noël et boire du vernis ! Rassurez-vous, je vous comprends (tout du moins, je ne vous juge pas). Le Yaourt du Sport vous livre le Top 5 des jeux vidéo de foot rétro les plus marrants ! Que des jeux insolites auxquels j’ai réellement joué à l’époque. Et 5 idées idéales pour un cadeau de Noël de dernière minute, pour un nostalgique de l’époque des jeux vidéo vraiment marrants et du « foot, c’était mieux avant, sans le business ».

5. ISS Deluxe (Playstation)

« Innternachionaul Souperstar Sokeur… DILEUXE ! » Sorti en 1997 sur Playstation, ce jeu est en quelque sorte un ancêtre des PES actuels. Une fonctionnalité courante à l’époque était la possibilité de désactiver les fautes. On pouvait alors s’en donner à cœur joie, avec des tacles par derrière ou des gros coups d’épaules de bourrin (vers 0:58 dans la vidéo). Mais on pouvait aussi jouer à deux dans la même équipe et se tacler entre coéquipiers ! De grands moments de fraternité. Parmi les autres possibilités, à noter : effectuer le toss en début de match, choisir le nombre de joueurs avant chaque rencontre (on pouvait jouer à 11 contre 5), écouter les commentaires d’une grande variété et une ambiance dans les tribunes aussi agréable qu’un concert de 2000 vuvuzelas. Vous remarquerez aussi dans la vidéo la présence d’un chien sur le terrain. Je ne m’en souvenais pas, mais il s’agissait apparemment d’un « cheat code » pour que l’arbitre ait cette apparence. Peut-être une manière de faire tomber le masque.

Vous procurer ISS Deluxe

4. FIFA International Soccer (Megadrive)

« Ih Eille Spotse… Tseuneugueïme ! » Le tout premier FIFA, sorti en 1993. Bon, on est loin du rendu visuel actuel, mais à l’époque, c’était assez fou. Notez que vous pouviez encore faire le toss en début de match. Apparemment, c’était LE truc indispensable pour un jeu de foot. Moi-même j’avais qu’une hâte : « vivement que j’achète un jeu à 400 balles pour pouvoir faire un pile ou face ! » On pouvait aussi désactiver les fautes, mais il fallait bien sûr les laisser pour ce qui a fait la légende ce jeu : en cas de carton, on pouvait… courir pour échapper à l’arbitre. Et ça pouvait durer longtemps, en témoigne cette vidéo. S’en suivra un FIFA 95, resté célèbre pour ses « cheat codes », qui permettaient notamment de marquer de la tête du milieu de terrain.

Vous procurer FIFA International Soccer Lire la suite