Les pires joueurs de Ligue 1 2015-2016

Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est que vous êtes un peu comme moi : vous aimez le football, le spectacle, le beau jeu… Certes. Mais ce qui vous plaît également, ce sont les chèvres. Les peintres, les imposteurs, les étrons sur pattes. Ces types qui vous font dire : « finalement, ne suis-je pas passé à côté de ma carrière de footballeur ? » Je vous arrête tout de suite dans vos délires orientés putes et coke : ces joueurs qui vous font rire sont de vrais professionnels. Ont-ils fait une saison catastrophique ? Oui. Sont-ils grotesques ? Oui. Méritent-ils de jouer en Inde avec Apoula Edel ? Oui. Mais faire croire qu’on a du potentiel alors qu’on a le pied gauche de Sagna et le pied droit de Guillaume Depardieu (RIP), c’est un talent. Alors un peu de respect svp. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2015-2016. Chacun de ces joueurs pourraient prétendre au ballon de plomb, tant et si bien qu’on peut parler de onze de plomb. Avec notamment quelques uns des pires flops des transferts de cette saison 2015-2016 de Ligue 1.

Et si vous voulez quand même parler des joueurs qui ont réussi à aligner 3 passes cette saison, vous pouvez toujours consulter l’équipe type de Ligue 1 2015-2016 !

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le pire gardien de Ligue 1 2015-2016

Bernardoni (Bordeaux) : Réunion de crise chez les Girondins après la blessure de Cédric Carrasso : « Bon, il nous faut un nouveau gardien n°1 ! Une idée ? – Si on prenait le gardien de Troyes ? Il doit pas être trop cher et j’ai lu qu’il faisait des arrêts parfois ! – Ils sont pas derniers, Troyes ? – Sinon, y a Edel en Inde… – … Bernardoni, c’est ça ? » Bilan : 5 premiers matchs, 13 buts encaissés.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2015-2016

De Ceglie (Marseille) : « Cette expérience [en Ligue 1] m’a fait comprendre combien de pays ont à apprendre du football italien. » Dixit Paolo De Ceglie, 7 matchs (consternants) de Ligue 1 au compteur. 13 matchs de Serie A en 2014-2015. Voilà un joueur qui ne manque pas de culot. Le ballon d’aplomb.

Mavinga (Troyes) : Avec plus de 80 buts concédés, la pire défense de France devait nécessairement être représentée dans cette équipe type. Alors pourquoi Mavinga ? Parce qu’il est arrivé avec son statut d’international espoir, parce qu’il a commencé à Liverpool et parce qu’il a beaucoup donné pour figurer dans ce onze de plomb.

Rolando (Marseille) : Une des belles trouvailles du mercato marseillais. La légende raconte qu’il aurait été pris de vitesse par Brandão. Il a révélé avoir effectué un essai non concluant à Toulouse en 2002. Le fait que le TFC lui ait préféré Lucien Aubey aurait pu alerter les dirigeants phocéens.

Debuchy (Bordeaux) : Bordeaux pensait faire une bonne affaire en se faisant prêter un international qui ne mettait plus un pied devant l’autre à Arsenal. Debuchy pensait faire une bonne affaire en vue de l’Euro en signant dans un club prestigieux qui était à la dérive et qui avait vendu ses deux meilleurs joueurs. Une belle rencontre.

Les pires milieux de Ligue 1 2015-2016

Lucas Silva (Marseille) : Mixez Lucas Moura et Thiago Silva et vous obtenez… Lucas Silva. Hasard du mélange, il se retrouve malheureusement avec les qualités défensives de Lucas et les qualités offensives de Thiago Silva… Je rappelle que le mec appartient au Real, hein. Mais bon, au moins, il est professionnel. La preuve : il descend du bus.

Sané (Bordeaux) : Une saison bien compliqué pour celui qui était, il n’y a pas si longtemps, le capitaine et un des meilleurs joueurs des Girondins. Mais dans ces moments difficiles, il a su s’accrocher. Et il s’est battu. Contre son coéquipier Prior.

Valbuena (Lyon) : Le beau parcours : de titulaire indiscutable en Bleu à remplaçant de Rachid Ghezzal. L’histoire d’un mec qui visait la Lune, mais qui a craqué au mauvais moment… #TitreDeSaSexTape

Les pires attaquants de Ligue 1 2015-2016

Cavaleiro (Monaco) : Vu le mercato monégasque, on n’avait que l’embarras du choix. Il aurait d’ailleurs pu être remplacé par son coéquipier Carrillo (ou Vagner Love, Pasalic, El Shaarawy…). Malgré tout, Jardim maintient l’ASM en haut du classement. C’est à se demander où en serait ce club s’il avait à sa tête un stratège comme Thierry Laurey…

Ocampos (Marseille) : D’une constance rare. Il est le seul joueur à signer la passe de trois après sa sélection dans la pire équipe type de Ligue 1 2014-2015 et dans l’équipe type des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à la mi-saison. Le vrai ballon de plomb. Pour sa saison et pour l’ensemble de sa carrière.

Bahebeck (Saint-Étienne) : Je vous conseille de regarder une compilation de ses buts cette année en Ligue 1. Enfin, si vous avez 6 secondes à perdre. Un Vine devrait suffire. Je rappelle qu’il est seulement prêté par le PSG. Et si Paris tenait là le vrai remplaçant de Zlatan Ibrahimovic ? Aurait pu être suppléé par son coéquipier Maupay.

Pour vous, quelle est la pire équipe : celle que vous venez de lire ou l’OM de Michel ? Répondez en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

3 réflexions au sujet de « Les pires joueurs de Ligue 1 2015-2016 »

  1. Ping : L'équipe type de Ligue 1 2015-2016 | Le Yaourt du Sport

  2. je ne peux que te faire confiance, car vu la qualité des spectacles de ligue 1, je m’endors généralement dans les 4 à 5 minutes qui suivent le coup d’envoi… c’est peut-être aussi le cas des joueurs que tu cites …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *