PSG – Chelsea (2-1) : les notes du PSG

Bis repetita placent. Un an jour pour jour (moins un) après le millésime 2015 (1-1), le Paris Saint-Germain recevait Chelsea, ce mardi 16 février 2016, pour un huitième de finale aller de Ligue des champions. Et en dehors du prestige évident de ce match, le contexte était forcément particulier, en raison de l’absence remarquée d’un joueur, presque plus connu pour ses frasques extra-sportives que pour son jeu : John Terry. Et rien à voir, mais, sans raison apparente, Laurent Blanc n’a pas daigné convoquer Serge Aurier ! Incompréhensible, mon frère. Quoi qu’il en soit, ce soir, ça fait 2-1 pour Paris. Une bonne note pour le club le plus détesté de France. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des joueurs du PSG pour ce PSG – Chelsea version 2016 !

PSG-Chelsea (2-1) : Les notes du PSG

PSG-Chelsea (2-1) : Les notes du PSG

Trapp (6,5) : Sirigu a insulté Nasser Al-Khelaïfi sur Periscope ou bien ? Ceci dit, ce soir, Trapp a été assez irréprochable. Avec notamment une belle parade sur une tête de Diego Costa (23e). Chattée, mais belle parade.

Maxwell (4,5) : J’ai cru voir une image où il prenait un ballon de la tête. Mais ce devait être une vidéo qui datait d’un mois. Et le montage n’était quand même pas top.

David Luiz (6,5) : En première mi-temps, il a été tantôt solide, tantôt hors tempo, raide, comme un robot. Plus constant au retour des vestiaires, il a pris le temps de ramener un carton jaune en souvenir (70e).

Thiago Silva (8) : Propre dans ses interventions, le capitaine a été fidèle à lui-même : impeccable. Pas pour rien qu’il est n°1 dans la hitlist officielle des gars sûrs du vestiaire parisien.

Marquinhos (4) : Choix incompréhensible de Laurent Blanc. Dans une telle rencontre, il est clair qu’il aurait fallu mettre Serge Aurier titulaire ! Une vraie fiotte de coaching. Sans surprise pas très à son avantage devant, il est aussi coupable d’un marquage un peu lâche sur Obi Mikel (46e)…

Thiago Motta (6) : Il était absent l’an dernier. Il était présent ce soir. Le score était de 1-1 l’an dernier. Il est de 2-1 ce soir. Peut-on en déduire que le PSG est meilleur avec lui ? Vous avez 4 heures. Vous étayerez votre propos en vous appuyant sur des exemples issus des meilleures œuvres de Petit Ours Brun.

Matuidi (6) : Incontestablement le meilleur français sur la pelouse ce soir. Malgré quelques moments de disparition, il a apporté sur le plan offensif. Parfois pris par le milieu de Chelsea. Remplacé par Pastore (80e), qui s’est dépêché de distiller quelques bons ballons pour pouvoir se blesser tranquillement.

Verratti (7) : C’était un peu une surprise de le voir titulaire. A sa place, on aurait pu avoir Stambouli… Prions pour que ça n’arrive plus. Le petit Italien a été excellent. Il est parfois allé au pressing seul. Avait-il une veste à récupérer d’urgence ? (Oui, je recycle mes vannes de l’an dernier. Mais seulement les meilleures.) Remplacé par Rabiot (80e) : *insérer une blague sur le fait qu’il ressemble à un collégien, alors qu’il fait quand même plus vieux que Koziello*.

Lucas (6,5) : Vous vous demandez ce qui a changé entre le PSG – Chelsea de l’an dernier et le PSG – Chelsea de cette année ? L’an dernier, à sa place, c’était Lavezzi. Voilà. Beaucoup de percussion à gauche, moins à droite. Il lui manque encore un peu de finition. Remplacé par Cavani (73e), qui marque un but essentiel (77e). Ce qui a poussé le public à scander son nom. La dernière fois que ça avait été le cas, c’était… l’an dernier, à domicile, contre Chelsea. Qui a dit « girouettes » ?

Di Maria (4) : Voilà le joueur qui devait faire franchir un palier au PSG cette année… Pour vous faire comprendre la prestation d’El Nouillas ce soir, disons qu’il joue mieux dans la pub pour Nivea Men. Juste sauvé par une belle passe dé pour Cavani (77e). Il va de soi que s’il réalise un bon match à Chelsea, je retournerai ma veste sans sourciller. Ménès’ style.

Ibrahimovic (7) : Je ne sais pas d’où il vient, mais ce soir, il s’est montré digne d’un mec de Sevran. Ça peut paraître excessif, mais je le pense vraiment. Un beau but sur un coup franc qu’il a tiré en fermant les yeux (39e). Une dernière occasion arrêtée par… les boules de Courtois (90e). Est-ce qu’à Chelsea aussi, l’entraîneur prend soin des attributs de ses meilleurs joueurs ?

Et vous, vous avez trouvé les Parisiens un peu guez ou ça va, les frères ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez nos gars sûrs sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

7 réflexions sur « PSG – Chelsea (2-1) : les notes du PSG »

  1. Dommage qu’Ibra ait oublié qu’il pouvait mettre un but de la cage thoracique, comme l’autre jour, sur un service de Marquinhos, ou alors comme Valbuena du sommet du crâne mais sans rabattre.

  2. Quand un arrière détourne la balle dans ses propres but, c’est pas lui qui marque??? parce que là, il suffisait que le défenseur ne joue pas les pantins désarticulés pour que ça ne rentre pas !
    Quand un avant d’un pays nordique au nom à consonance balkanique, saute un quart d’heure trop tôt sur le centre parfait d’un de ses coéquipiers brésilien et met la balle au dessus ce qui était beaucoup plus difficile que de l’envoyer au fonds des filets, c’est un génie ???
    quand un attaquant suédois qui vient défendre effleure la balle de la tête juste ce qu’il faut pour la mettre dans les pieds d’un attaquant adverses, c’est le même coéquipier brésilien qui est fautif ???
    Ce bourrin ( allusion subtile à sa queue de cheval ) qui se fait sucer ce qui devrait lui servir à amarrer son bateau, n’est qu’un de ces accessoires qui servent t à faire avancer un vélo quand on appuie dessus ou pire! un de ces pièges qui permettent d’attraper des souris quand on met du fromage dessus.
    je fais remarquer que je n’ai pas -comme son camarade de jeu privé à juste titre de dessert- utilisé de mot grossier pour désigner ses attributs masculins ni employé de propos homophobes pour dire ce que je pense de lui.

    • Ça me semble un peu sévère en tout cas. Et pour le coup franc, tant que la frappe était initialement cadrée, le but est attribué au tireur.

  3. rassure toi, je ne pense pas autant de mal que ça d’Ibra, en tout cas comme footballeur. j’en rajoute un peu parce que toi, tu es peut-être un peu trop indulgent avec lui .
    par contre il est vraiment pénible dans son comportement avec ses coéquipiers
    et on ne peut pas l’ignorer car les cameramans prennent un malin plaisir à montrer à chaque fois ses réactions … on le voit râler même à l’issue d’une belle action, dès qu’elle n’aboutit pas, uniquement parce qu’on ne lui à pas donné la balle
    Sinon, je l’attends au match retour car sa son rôle sera primordial pour la qualification …

    • Ah c’est sûr qu’il n’est pas des plus indulgents sur le terrain… ;) Et encore, je trouve qu’il s’est calmé par rapport à ses débuts à Paris ! Mais bon, y a des mecs comme ça, un peu comme Cristiano Ronaldo, je suppose que ça fait partie de leur personnage et que c’est un signe de leur très grande confiance en eux.

  4. Ping : Chelsea - PSG (1-2) : les notes du PSG | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.