L’équipe type de Ligue 1 2013-2014… sans le PSG

La Ligue 1, version 2013-2014, est sur le point de s’achever et il est temps de décréter qui sont les meilleurs joueurs du championnat. C’est un des objectifs des trophées UNFP. On l’a vu, l’équipe type des trophées UNFP comprend 6 joueurs parisiens. Rien de scandaleux là-dedans, mais avec une telle saison, le PSG laisse peu la place à ses concurrents… Et bien, ça doit changer ! Et cet article va permettre de mettre en avant les autres clubs, ces « petits clubs de campagne » qui font la fierté de la province ! Exit donc les Parisiens, le Yaourt du Sport vous livre le onze type de la saison 2013-2014 de Ligue 1, dans un monde où le PSG n’existe pas.

EDIT : Pour continuer l’analyse de la saison, jetez un œil au onze de plomb de la Ligue 1 2013-2014 !

L'équipe type de Ligue 1 2013-2014 sans le PSG

L’équipe type de Ligue 1 2013-2014 sans le PSG

Enyeama (Lille) : 21 matchs sans encaisser de but, un record d’invincibilité qu’il a failli faire tomber… Et il n’a pas tiré un seul penalty. Vous me faites rire avec Sirigu ! Le mec est même pas titulaire avec son pays. Enyeama, lui, sera titulaire à la Coupe du monde.

Bedimo (Lyon) : HENRIIIIIIIIIIIII (« il s’est accroché à la voiture ! »). 8 passes décisives, 5e passeur de Ligue 1. A Lyon, tout le monde est gaga de Bedimonster.

Kjaer (Lille) : Évidemment, il serait malhonnête de n’inclure qu’Enyeama dans ce record de « clean sheets ». Sa défense centrale l’a bien aidé et Kjaer a su très rapidement s’imposer comme un titulaire indiscutable. Pas évident que le LOSC réussisse à le conserver. Surtout vu la politique du club ces dernières années.

Perrin (Saint-Étienne) : Le réserviste ! Son excellente saison en Vert a été justement récompensée par Deschamps. Une belle récompense pour ce joueur en fin de carrière… Comment ? Ah, on me souffle qu’il n’a que 28 ans en fait.

Aurier (Toulouse) : 6 buts, 6 passes décisives. Le défenseur le plus décisif d’Europe. Serge le Bison a crevé l’écran cette année. Attention toutefois à ne pas se reposer sur ses Aurier.

Gonalons (Lyon) : Vous saviez qu’il avait failli être amputé il y a 6 ans ? Vous saviez que, d’après ses propres mots, il est de la génération de 1989 avec Gabriel Obertan, David N’Gog ? Il n’a pas aussi bien réussi qu’eux, mais ça reste pas mal.

Toulalan (Monaco) : Son retour en France suscitait pas mal de doutes… Surtout à son âge ! Ah, on me signale qu’il n’a que 30 ans… Ça vieillit le foot, non ? Bref, une année très convaincante pour le récupérateur infatigable de l’ASM. Je me demande bien pourquoi il n’est pas sélectionné pour la Coupe du monde ! Il serait ravi, c’est sûr.

James Rodriguez (Monaco) : Rodriguez ! Père, et fils. Pas mal pour une première saison. Même si j’avoue avoir l’impression qu’il peut faire beaucoup mieux. Mais bon, c’est tout de même le meilleur passeur du championnat. Vivement l’an prochain, en espérant voir toute l’étendue du talent de Khhhamaisse.

Lacazette (Lyon) : 15 buts (sans un penalty) et une 5e place au classement des buteurs, c’est la saison de la confirmation pour le jeune espoir lyonnais. Les encouragements. Bémol : il va falloir apprendre à se maîtriser. 2 cartons rouges et une suspension à venir pour avoir indiqué s’être fait « entuber » par l’arbitre, c’est pas sérieux.

Gignac (Marseille) : Ah Burger King peut continuer à se moquer ! Mais Entrée Bière Bigmac est le 2e meilleur buteur de Ligue 1 ! A égalité avec Cavani et… Vincent Aboubakar. En fait, c’est peut-être lui l’absent surprise de la liste des 30.

Falbatov (Monaco) : Oui, Falbatov. Un mélange de Falcao et de Berbatov. Falcao pour la première moitié de saison, Berbatov pour la seconde. A Monaco, on a tellement d’argent qu’on se sert des joueurs que pour des moitiés de saison. Heureusement qu’ils n’ont pas pu faire jouer les deux ensemble, on n’aurait pas pu profiter du duo Germain – Rivière !

Vous aussi, vous trouvez qu’il y a trop de Parisiens dans l’équipe type des trophées UNFP ? Venez nous le dire en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

4 réflexions sur « L’équipe type de Ligue 1 2013-2014… sans le PSG »

  1. « Petits clubs de campagne », on y trouve Monaco, ben voyons. Arretez l’hypocrisie, vous avez certainement un problème avec Paris.

    • Merci Simon, tu me permets de préciser que « petits clubs de campagne » était une appellation ironique, qui faisait écho à José Anigo qui avait qualifié l’OM de « petit club populaire » face au PSG…

  2. Ping : La pire équipe type de Ligue 1 2013-2014 | Le Yaourt du Sport

  3. Ping : L'équipe type de Ligue 1 2014-2015 | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.