Top 5 : Movember, les moustaches du sport

Yaourt à moustacheEDIT 2013 : Si vous êtes touché par la noble cause du Movember, rejoignez le mouvement ou faites un don !

Vous avez peut-être vu sur Twitter cette photo de Michael Owen (encore faut-il suivre les aventures de l’attaquant de Stoke), arborant une étonnante moustache. Vous avez également peut-être vu un collègue de bureau, votre père, ou votre sœur, faire une place à un doux paillasson sous leur appendice nasal. Il y a une raison ! Le mois de novembre est le théâtre d’une tradition anglo-saxonne, tout droit venue d’Australie. Cela s’appelle « Movember », mélange de « moustache » et « november », les bilingues auront saisi. Le principe est simple, les hommes (ou votre sœur) se laissent pousser la moustache pour afficher leur soutien aux victimes de maladies strictement masculines, type cancer de la prostate. L’envie ne me manque pas de vous faire tout un exposé poilu, mais le Yaourt du Sport va plutôt vous exposer son Top 5 des plus belles moustaches du sport !

Entendons-nous bien, même si certains auraient tout à fait leur place dans les Tops des footballeurs au look improbable (partie 1 ou partie 2), aujourd’hui seul les dandys nous intéressent. Bref comme dirait Wurtz : « Top » à la vachette.

5. Raymond Domenech, le touffu

Bien avant Movember, notre ancien sélectionneur bien-aimé affichait déjà son goût pour le poil, en général. A la fin des années 70, le Lyonnais de naissance surfe sur la vague pileuse de l’époque. Il l’aurait rasé pour cause d’aérodynamisme : ça freinait ses tacles assassins. Comme dirait son homologue espagnol Vicente Del Bosque : « Moustache Gracias ».

4. Hulk Hogan, le peroxydé

A 59 ans, soyez sûrs qu’il est toujours capable d’assommer quiconque se moquerait de sa moustache. La légende du catch, et célèbre acteur de Gremlins 2, a fait de son « U inversé » blond sa marque de fabrique. Bravo à lui, car réussir à garder un air sympathique malgré tout cela, c’est un bel exploit.

3. Marc Lièvremont, le provocateur

Pari à la base, la moustache du sélectionneur du XV de France pendant la Coupe du monde de rugby 2011 est rapidement devenue célèbre. Très décrié à l’époque, Marc Lièvremont emmènera son équipe jusqu’en finale, « au nez et à la barbe » de ses détracteurs. Et il a l’immense mérite, involontaire, d’avoir embarqué certains Français avec lui, supporters « au poil ».

2. Frédéric Thiriez, l’élégant

Certes, le président de notre Ligue de football professionnel n’est pas une star du sport. Mais admirez ces bacchantes ! Et ce bougre n’hésite pas à nous narguer en jouant délicatement avec ses pointes souples, idéal pour réfléchir pendant ses journées de travail intense. Beau travail, on te salue Fred.

1. Rollie Fingers, le guidon

L’histoire de cette moustache en guidon (terme technique véritable), élue plus belle du baseball par notre département sondage, est insolite. Alors qu’il jouait à Oakland, le manager du club offre une prime de 300$ à chaque joueur se laissant pousser la moustache. Le mythique lanceur ne rasera plus jamais la sienne.

Et vous, qui auriez-vous ajouté à cette belle liste d’hommes ? N’hésitez pas à partager avec nous, que ce soit sur Twitter ou Facebook. On aime quand ça clique !

S. pour la Moustache du Sport

1 réflexion sur « Top 5 : Movember, les moustaches du sport »

  1. Ping : Dynamo Kiev – PSG : les notes des joueurs du PSG | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.