France – États-Unis (1-1) : les notes des Bleus

C’est la dernière ligne droite, vers ce moment tant attendu. La Coupe du monde débute dans quelques jours, et vous allez bientôt mettre de faux rendez-vous dans votre agenda, pile au moment des matchs. Vous allez être de plus en plus absent(e), votre copain/copine va vous demander ce qui se passe, et vous allez honteusement lui confesser que vous le/la trompez, pour ne pas reconnaître que vous étiez scotché(e) devant Tunisie – Panama… Mais avant cette période bénie, il y avait une dernière mise en bouche avec le match amical de la France contre les États-Unis, ce samedi 9 juin 2018, chez Jean-Michel Aulas. Pour bien achever sa préparation à la Coupe du monde, l’équipe de France a fait un vieux match nul 1-1 face à Team USA, dans un match not so convincing. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – États-Unis (1-1) !

France - États-Unis (1-1) : Les notes des Bleus

France – États-Unis (1-1) : Les notes des Bleus

Les notes de France – États-Unis

Lloris (4) : Meatball Man, comme on l’appelle aux États-Unis. L’occasion de se souvenir de ce très beau montage de Kevin Trapp présentant ses boulettes, à mon sens trop ignoré par les médias à la solde du pouvoir. Le Yaourt dérange ?

Mendy (5) : Indispensable dans le groupe pour sa bonne humeur et ses nombreuses blagues. À commencer par l’excellente « T’as pas fait caca ou quoi ? » J’avais un collègue qui faisait régulièrement la même, et je ne m’explique pas son absence dans la liste des 23. Je ne le nommerai pas, mais sache que je suis avec toi, Julien. Remplacé par Hernandez (65e), ou Lucas, on sait toujours pas comment il faut l’appeler.

Umtiti (5) : Enfin prolongé par le Barça, après un suspense insoutenable, aussi important que pour les signatures de Messi. Sa clause libératoire est désormais de… 500 M€. A ce prix-là, autant se payer un formidable outil à côté de Lyon.

Varane (5) : He’s back. He. Is. Back. Fabulous. Simply Fabulous. The angel flew away… Crucified. Crucified. Here, it’s the fault of no luck (merci à notre partenaire, Google Trad).

Sidibé (3) : Cette petite barbiche lui donne des airs de Kevin Durant., MVP des Finals NBA. Attention tout de même aux interventions défensives, sa lenteur dans ce domaine lui donnant parfois des airs de Guillaume Durand (à prononcer avec l’accent américain « Gaillome Diourande »). Remplacé par Pavard (73e), qui, grâce à ses dernières prestations, notamment sa passe décisive ce soir (78e), a gagné sa place de… premier choix sur le banc.

Kanté (5) : Doit-on s’inquiéter de voir la base de notre système en petite forme en ce moment, après sa prestation mitigée contre l’Italie ? Un proverbe chinois dit : « Rien ne sert de repeindre ta maison quand les fondations sont pourries ». On est mal… C’est quand, la fin du ramadan ?

Matuidi (6) : Elastic Man, comme on l’appelle aux États-Unis. Vous connaissez le jeu QWOP ? Saviez-vous qu’il avait été inspiré par la démarche aérienne de notre Blaise national ? Remplacé par Tolisso (58e), régional de l’étape.

Pogba (5,5) : Commence vraiment à faire son trou au classement Éric Zemmour des personnalités les plus détestées. Pascal Praud, inquiet, prépare déjà sa riposte : « Mais le racisme, on vit très bien avec, c’est vous, les gauchiasses, qui vous plaignez sans arrêt ! »

Griezmann (6) : Griez Man, comme on l’appelle… ben partout en fait. Que l’on peut traduire par quelque chose comme « l’homme griez ». Étonnant, non ? Lui, le fan de basket et de NBA, s’est démené dans ce match, en tentant même quelques touchdowns et home runs. Remplacé par Fekir (69e), un peu Red.

Mbappé (6,5) : The Golden Boy, comme on l’appelle aux États-Unis. Comprenez « le garçon Granny Smith », en français. Retrouvez mes meilleures blagues bilingues sur la nourriture, dans mon prochain one-man-show : « Des barres de rire… et de céréales ! » Remplacé par Lemar (87e), qui est sorti rincé, après un match plein.

Giroud (3) : Il serait surnommé « Chaussette » en équipe de France. Soit « Sock », en anglais. Les supporters américains ne s’y sont pas trompés, en lui scandant, tout au long du match « You sock! You sock! » De vrais connaisseurs. Remplacé par Dembélé (58e), ou Ous Man, comme on l’appelle aux États-Unis.

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

7 réflexions au sujet de « France – États-Unis (1-1) : les notes des Bleus »

  1. décidemment , j’ai parfois du mal à te suivre .
    3 à Giroud avec le coup de boule qu’il a mis à ce gros bourrin de défenseur central ?
    il me semble me souvenir que tu avais été plus généreux quand Zizou avait défoncé le sternum à Materazzi , alors qu’il n’y même pas eu d’hémoglobine …

    de manière générale, saquer les français comme tu l’as fait. c’est ne pas tenir compte de l’actualité.

    la radio faite par le service des urgences de Toronto ,après la terrible poignée de main de Macron à Trump lors du G7, a montré que le successeur d’Abraham Lincoln avait une triple fracture du métacarpe.

    les consignes aux GIS envoyés à Lyon pour l’opération « côte du Rhône » étaient claire : laver l’affront
    . difficile dans ces conditions, pour les descendants de Lafayette de résister aux assaut .
    je suis très content de pouvoir te démontrer une nouvelle fois, que tu a parfois tort et que j’ai beaucoup de culture ….( je déconne , mon jardin ne fait que 5 m2 !)

    • J’aimerais avoir cette longévité, mais malheureusement le blog n’était pas encore là au moment du coup de boule de Zidane. ^^ Il apprenait tout juste à faire ses premiers pas sur Minitel.
      Ah ça, la culture, c’est comme la confiture : moins on en a, plus il faut éviter de la semer dans son jardin.

  2. je ne devrais pas lancer de vannes car tu en profites pour ne pas répondre sur l’essentiel.
    Je reviens sur ton analyse, si j’en juge par tes notes, il faut juste changer la défense le milieu de terrain et l’attaque.
    D’après toi, le reste ça va ?

    • Je doute que tu puisses t’empêcher de faire des vannes… ;)
      Globalement, hier, c’était pas un bon match. Après je les soupçonne tous d’avoir joué avec le frein à main, pour éviter de se blesser. Je garde quand même tous mes espoirs pour samedi !

  3. plutôt d’accord avec toi mais ça n’excuse pas certaines maladresses et le manque d’inspiration dans certains choix que n’expliquent pas cette retenue .
    Donc pour Giroux, c’est le câble du frein a main qui a pété …

    • Ça n’excuse pas vraiment, mais ça peut expliquer… Bref, je reste indulgent dans mon jugement. De toute façon, personne ne manquera d’être plus sévère en cas de contre-performance au Mondial. ^^

  4. Ping : France - Australie (2-1) : les notes des Bleus | Le Yaourt du SportLe Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.