Faut-il être pour ou contre l’arbitrage vidéo ?

L’arbitrage vidéo dans le football a fait des débuts tonitruants pour l’équipe de France avec les matchs contre l’Espagne et contre l’Angleterre. Et les polémiques ne se sont pas arrêtées là puisque lors de la Coupe des Confédérations, plusieurs décisions de l’arbitre, assisté de la vidéo, ont suscité le débat. Depuis ses premiers pas, la vidéo dans le foot fait donc l’objet de conversations animées entre les « pour » et les « contre », là où le rugby et le tennis l’ont adoptée depuis longtemps. Et vous dans tout ça ? Vous voyez les arguments des deux camps et vous vous demandez : dois-je être favorable ou défavorable ? Qui écouter ? Rassurez-vous, ce n’est pas aujourd’hui que vous allez être obligé de penser par vous-même, nous venons à votre secours ! Le Yaourt du Sport vous livre un petit guide, en infographie, pour savoir facilement si vous êtes pour ou contre l’arbitrage vidéo dans le foot. Garantie évidemment 100% objectif, 100% impartial, 0% de matière grasse.

Pour ou Contre l'arbitrage vidéo dans le foot ?

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

12 réflexions au sujet de « Faut-il être pour ou contre l’arbitrage vidéo ? »

  1. Ben moi je suis entièrement dans la ligne du milieu de ton schéma, donc je suis forcement pour l’arbitrage vidéo.
    mais j’avoue que j’ai triché un peu en regardant les réponse des autres lignes.
    – j’ai déjà regardé un match de foot (peut- être pas entier, puisque je m’endors souvent à la mi-temps, mais en grande partie. )
    – je ne suis pas Platini car je ne passe pas par la case départ pour toucher le million huit que la FIFA me doit peut-être …
    je ne suis pas un connard, car la seule qui m’a dit que j’en étais un, c’est ma femme, juste avant qu’on divorce. Or tout le monde sais que quand elle est fâchée, elle dit n’importe quoi.
    par contre, comme les arbitres vidéo font aussi n’importe quoi, je propose que chaque spectateur amène son caméscope au stade et qu’on vote la décision à main levé, en prenant bien sûr en compte, l’avis des téléspectateur qui auront téléphoné pour le donner…
    ça marche pour les émissions de variété, alors pourquoi pas pour le foot ?

      • là c’est différent, si le public dit une connerie, c’est le candidat qui sera pas content, Foucault il s’en fout et les spectateurs aussi, eux ils diront:  » ah ben, merdre alors, j’aurais pourtant juré que …. »
        mais le foot c’est fait pour faire plaisir au public, donc même si le public se plante, si c’est lui qui décide, il sera content et les joueurs du PSG pourront en plus de l’arbitre, se plaindre de ces connards de spectateurs qui font n’importe quoi, un peu comme en politique …

        • Vu comme ça, c’est pas mal… Finalement, on pourrait laisser le public décider du scénario du match ! On se rapprocherait un peu du catch, ce serait un beau spectacle.

  2. Grandiose le flow chart (je me suis permis d’en prendre une copie).
    J’ai l’impression d’être au boulot. Sauf que quand mon manager les présente, j’ai pas le droit de rigoler ! Il le prend mal !

    J’ai eu la chance de voir des interventions de Platini sur des chaînes allemandes et italiennes. C’était du lourd ! Genre : « Savoir truander l’arbitre, ça fait partie du bagage technique d’un joueur » ou « Le foot c’est comme dans la vraie vie : si tu paies pas tes impôts et que tu te fais pas avoir, t’es content ! »
    Sauf que tu finis toujours par te faire avoir, mais ça il le savait pas encore ! »

    Sinon, je suggère des articles sur le mercato de foot !
    Dans le genre foire agricole avec enchères pour le plus gros cochon, ça tutoie des sommets.
    Exemple NAK du QSG : « Mbappé, je mettrais jamais 40 millions pour un gamin de 18 ans ! » 3 mois plus tard : « Je propose 140 m€, plus 12 m€ de salaire ! » L’entraîneur, lui, il a trouvé l’argument massue : « Mbappé est né à Paris, s’il signe chez nous, il pourra aller manger son 4 heures chez sa grand-mère après l’entraînement !  »

    Allez, merci de pas être en vacances !

    • L’argument d’Emery c’est : « Quoi de mieux pour lui (c’est Mbappé), pour la France (c’est de Gaulle), pour le PSG (c’est le Qatar), qu’il y ait une union, une communion, une osmose (ça, c’est moi qui rajoute ; s’il connaissait ce mot-là, il l’aurait utilisé) entre le joueur et sa ville (ici c’est Paris) ?» sic (ou presque) !

      C’est vrai que les circuits courts, c’est à la mode et c’est écolo. Quand tu vois que, chez Aldi, les champignons de Paris sont made in China, ça fait tout drôle !

      Maintenant, moi je me pose la question : est-ce que quelqu’un à dit à l’entraîneur basque qu’Hatem Ben Arfa était aussi né à Paris ? Parce que là, du coup, l’argument fait moins massue (pas le général, le truc en bois)

    • Merci ! :)
      On pourra éventuellement faire des articles sur le mercato, mais pour l’heure, on est surtout dans la phase rumeurs. Ce qui nous donne des « Pepe au PSG, c’est fait ! », pour le lendemain : « Pepe a signé au Besiktas (off.) »… Bref, on se marre déjà suffisamment sans avoir besoin d’un article ! ;)

      • Pour Pepe, la mécanique est assez simple. Aucun grand joueur en plein boum ne veut jouer au PSG. Pour essayer de les faire venir, le PSG est obligé de faire des offres de dingue. Du coup, il suffit de négocier un salaire avec le PSG pour ensuite aller demander à un autre club de s’aligner. Ce qu’a fait Pepe. Et Neymar l’an dernier. Et Ronaldo de manière plus subtile cette année …

        Et Alvès, me diras-tu-t’il ?
        Là, à mon avis, faut chercher la femme ! Va expliquer à une Brésilienne qu’elle va passer les 2 prochaines années de sa vie à Manchester alors qu’elle bosse pour la mode parisienne !
        Bonne chance.

        Alvès, c’est un guerrier sur les pelouses mais faut croire que sur l’oreiller, c’est pas lui qui commande !

        • Bref, pour convaincre un joueur de venir au PSG, mieux vaut négocier directement avec sa femme, c’est bien ça ? ;)

          • T’es pas marié, toi ?
            Tu dis à ta femme-mannequin que tu négocies avec le ParisSG et que tu vas palper un mega-max de carbure. Ensuite tu lui dis que tu as signé au fin fond du Kazakhstan parce que sportivement parlant, le projet te fait bander un max … Hé ben tu risques de garder la gaule un bon moment ! Et pas qu’à cause du gel !

          • Va savoir qui est le plus difficile à convaincre : l’agent ou la femme du joueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *