Pays-Bas – France (0-1) : les notes des Bleus

L’équipe de France poursuit ses matchs à thème (Ben Arfa), en ce lundi 10 octobre 2016. En effet, après une belle victoire à domicile contre le pays du yaourt, voici nos Bleus en déplacement chez l’autre pays du fromage pour y affronter les Pays-Bas, en match de qualifications pour la Coupe du monde 2018. Les produits laitiers sont nos amis pour la vie. Et pour que nous n’oubliions pas le plaisir, l’équipe de France s’est imposée 1-0 à Amsterdam, avec des joueurs qui ont semblé retrouver des sensations pures. Ça fait 3 victoires de suite contre les Pays-Bas ! PAF ! PAF ! PAF ! LE LOUP NÉERLANDAIS ! Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce Pays-Bas – France (0-1) !

Pays-Bas - France (0-1) : Les notes des Bleus

Pays-Bas – France (0-1) : Les notes des Bleus

Lloris (7) : Interrogé sur son avenir quand il arrêtera sa carrière, notre capitaine a indiqué vouloir ouvrir un garage, en Suisse, dans la ville des Gruyères. Ça s’appellera Lloris Auto aux Gruyères.

Kurzawa (4,5) : Un mec né en 1992, formé en France, en train de s’imposer au poste de latéral au PSG… Vous pensez qu’il va chier sur son entraîneur sur Periscope ou plutôt sur Snapchat ?

Koscielny (8) : Avec un tel nom à consonance polonaise, peut-on l’accuser d’avoir volé l’Oranje de Guy Marchand ? Vous avez 4 heures. (Toute mon estime à celui qui trouve la référence de cette blague élaborée – au-delà – bien sûr – de la chanson excellemment réinterprétée par Michal Kwiatkowski – non, pas le cycliste, le mec de la Star Ac’ – j’ai l’impression que je m’égare, non ? – ça va, vous ?)

Varane (8) : On n’est pas loin de retrouver l’époque où je lui mettais une note de 7 avant même de voir le match (oui, j’ai toujours été d’un professionnalisme sans faille). Alors qu’aujourd’hui, je suis obligé de voir la rencontre en entier, alors qu’il y a L’Amour est dans le Pré. L’épisode 27 en plus.

Sidibé (6) : A bien débordé. Euh non, pardon : a bien ÉTÉ débordé. Comme quoi, en changeant un mot, on modifie complètement le sens de la tourte.

Matuidi (7) : Une bonne prestation, où il s’est lui-même surpris en dribblant, non pas un, mais deux joueurs (25e) ! 0_o Mais contrairement à Pogba, on ne l’a pas vu effectuer une prière avant de commencer. Résultat : l’un a marqué, pas l’autre. Il va peut-être falloir penser à être un peu plus professionnel et faire sa prière, Blaise, hein ? On sait bien que tout se joue à ce moment-là.

Pogba (8) : « On attend plus de Paul Pogba », « Pogba, c’est un diamant brut », « Pogba, c’est le futur meilleur joueur du monde et nous aimerions tous qu’il se faufile dans notre chambre quand on est seuls au grand hôtel d’Amsterdam, chambre 124… » Ce soir, il a été précieux et il a marqué (30e), sans toutefois faire la même célébration que d’hab. A quand le Ballon d’or ?

Payet (5,5) : D’abord, il y a eu Payet. Puis Gameiro. Puis Sidibé. C’est moi ou l’équipe de France ressemble de plus en plus à la sélection de Pierre Ménès ? Allez, osons : Pierre Ménès sélectionneur ! Au moins, il se passerait quelque chose en conférence de presse. Et sélectionneur, y a pas besoin de courir, si ? Remplacé par Martial (65e), qui a porté à 4 le nombre de joueurs de Manchester United sur le terrain. #PlusFortQuOpta

Griezmann (3) : En hommage à un tennis féminin français qui traverse une période difficile, il a été nul ce soir. Merci Antoine, un dévouement exemplaire. On attend maintenant ses accusations contre la fédération au sujet de sa tenue. Remplacé par Kanté (90+2e), auteur de dix époustouflantes secondes.

Sissoko (6) : Ma fille m’a demandé pourquoi Sissoko était toujours titulaire en équipe de France. Je lui ai mis un coup d’épaule, j’ai pris son pain au lait et je lui ai fait un grand pont avec. Elle a compris.

Gameiro (4) : Gameiro… Je suis sûr d’avoir déjà entendu parler de ce mec… Ah ça me revient ! Bon sang mais c’est bien sûr ! (notez le mec qui n’en fait pas trop) C’est le joueur le plus sexy de Ligue 1… 2012. Mérité. Mais dommage qu’il ne soit pas aussi bon footballeur. Remplacé par Gignac (79e), sexy aussi, mais à sa façon. Intérieurement.

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

11 réflexions au sujet de « Pays-Bas – France (0-1) : les notes des Bleus »

  1. Alors là, Babass, chapeau bas…

    Ça doit faire 2 ou 3 ans que je me jette sur tes commentaires d’après match…

    Mes notes sur tes commentaires oscillent entre 4 et 7… oui dès fois, comme toi je te note avant de lire tes notes… on ne se refait pas !!

    Pays Bas – France octobre 2016, Babass : 8,5 (faut pas que tu prennes la grosse tête non plus…)

    Et comme je ne doute pas que tu aies pu faire une faute d’orthographe sur l’Oran »j »e de Guy Marchand je m’en vais enquêter… tu as un demi point potentiel à gagner

    Vive la vie
    Emmanuel

    • 2 ou 3 ans déjà, le temps file !
      Content de voir que j’ai su répondre aux attentes du coach sur ce match, mais c’est avant tout la victoire qui compte et c’est surtout le travail qui paie.
      Il n’y a effectivement pas de faute sur Oranje… ;)

    • Bien vu chez Djo2, mais sache qu’il y a une référence plus compliquée… :) Une référence à une troupe comique, qui a trouvé cette magnifique blague.

  2. Les Oran »j »es… l’équipe des Pas-Bas
    Koscielny l’oiseau bleu qui s’envole dans sa surface pour becqueter quelques friandises rondes hollandaises… mais avez-vous déjà vu un oiseau avec des mains… non ses ailes ont caressé le ballon, juste caressé…

    C’est bien l’orange du Marchand, mais ça n’a rien à voir avec Guy, c’est Gilbert… en tout cas ça fait toujours du bien à entendre et à réentendre :

    • Haha carrément avec le lien Youtube !
      Mais si tu as trouvé plusieurs références, il en manque une : celle à une troupe comique, à qui nous devons cette blague, sans que l’on sache s’il faut leur en être reconnaissants. ^^

  3. Pas mal le « Lloris Auto aux Gruyères ».

    Quoique les Suisses le font au parmesan ;-)
    Ils gardent le gruyère pour la fondue.

    (ou alors, j’ai pas tout compris)

    • Tu as bien compris, mais je n’ai pas trouvé de ville qui aurait porté le nom de « Le Parmesan » (et pour l’anecdote, j’ai aussi cherché « Le Cep », « Ossep », « Otruf’…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.