Italie – France (1-3) : les notes des Bleus

Jeudi 1er septembre, c’est officiellement la rentrée ! Tout du moins pour nos Bleus champions d’Europe, qui se déplaçaient en Italie pour affronter la Squadra Azzura, dans le cadre d’un match amical. Après sa brillante victoire à domicile lors de l’Euro 2016, on se demandait comment l’équipe de France allait revenir. On sait que la gestion d’un groupe qui vient de remporter un titre est toujours délicate, mais les joueurs ont semblé retrouver la sélection avec envie et détermination. Et nos champions d’Europe français se sont imposés 3-1 face à une Italie qui poursuit sa reconstruction. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour cet Italie – France (1-3) !

Italie - France (1-3) : les notes des Bleus

Italie – France (1-3) : les notes des Bleus

Mandanda (5) : Fait son entrée dans la maison des secrets, avec le secret : « je suis en équipe de France depuis 8 ans ».

Kurzawa (6,5) : Pas facile de passer après un cadre tel que Patrice Evra. Mais il a déjà semblé vouloir marcher dans les pas de son aîné, en laissant son couloir désert et en fonçant devant les yeux fermés. Un bel état d’esprit. Deux petits accrocs : sa passe décisive (28e) et son but (81e). Remplacé par Digne (90+1e), époustouflant.

Koscielny (7) : Avec le recrutement de Mustafi à Arsenal, j’ai peur qu’il se laisse un peu aller. Jouer en club avec un vrai défenseur à ses côtés plutôt que Mertesacker, ça pourrait le déstabiliser. Remplacé par Umtiti (82e), qui, lui, n’aura pas ce souci avec Piqué.

Varane (6,5) : C’est qui celui-là ? Le mec a à peine 23 ans, n’était pas à l’Euro, sort de nulle part, et il a direct le brassard contre l’Italie ? Ça va pas fort, Deschamps, avec la canicule. Il faut qu’il s’hydrate.

Sidibé (4,5) : La dernière fois que j’ai vu un Djibril en Bleu, il disait que les joueurs de l’équipe de France avaient une intelligence supérieure à la moyenne. Il s’appelait Cissé. C’était en 2010. Au début de la Coupe du monde en Afrique du Sud. La barre est haute.

Kanté (6) : N’Golo revient en Bleu, comme il en était parti, avec une bonne note, même si on l’a connu plus impressionnant. Après, ça a pas l’air d’être un gros rigolard. On verra ce qu’il en sera après une saison passée à Chelsea, aux côtés de David Luiz et Batshuayi. Deux grosses pertes pour la Ligue 1 et l’humour en France. Heureusement, il nous reste Tex et Alain Juppé.

Matuidi (5) : Matuidi en équipe de France, c’est ton Doduo niveau 700. C’est un bon Pokémon, mais putain, t’arrives pas à le faire évoluer. Remplacé par Sissoko (62e), le nouveau joueur de Tottenham-Everton-Real Madrid. A force de cavaler, il a acquis le don d’ubiquité.

Pogba (6,5) : L’homme qui valait 105 millions d’euros. 105 millions. Vous savez combien vous pouvez avoir de hamburgers à ce prix-là ? 105 millions. Disponible dans tous les Burger King d’Espagne ! Offre non cumulable avec les coupons de réduction « 500 000 cheeseburgers pour 499 999 € ».

Martial (7) : Durant son superbe Euro, on avait dit que sa meilleure position était la position assise. Sur le banc. Ce soir, avec son but (17e), il a prouvé qu’il pouvait devenir un des plus grands. Je m’emballe mais j’en ai rien à foutre (réf musicale ici, tu la connais ?). Remplacé par Payet (6) à la mi-temps, qui a semblé touché par la convalescence de son bro, Pierre Ménès.

Griezmann (5) : Ça obtient même pas la meilleure note des Bleus et ça se dit meilleur joueur de l’Euro… Comment voulez-vous qu’il s’impose au Barça ?… Il est pas au Barça ? Mince, je suis sûr d’avoir lu ça quelque part… Ah oui. C’était dans France Football. Remplacé par Dembélé (62e), qui n’a pas marqué pour sa première sélection. Bravo le soi-disant phénomène.

Giroud (6,5) : Il y a quelques années, si on nous avait dit que Giroud serait le Cavani français, ça nous aurait fait rêver. Malheureusement, c’est aujourd’hui que la comparaison est pertinente. Heureusement, il marque davantage que l’Uruguayen (28e). Remplacé à la mi-temps par Gignac (4). Vivement Andy Delort en Bleu.

Alors heureux de retrouver les Bleus ? Pas trop tristes de ne plus voir Tonton Pat ? Répondez en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

5 réflexions au sujet de « Italie – France (1-3) : les notes des Bleus »

  1. Vous faites chier à dire que Giroud c’est le Cavani (du PSG) français. Je ne me rappelle pas d’une frappe du pied non cadrée à l’Euro de sa part. Le Benzema de l’ÉDF = le Cavani du PSG.

  2. Giroud=Cavani=métaphore du type qu’il est impossible de virer parce qu’il marque bon match mauvais match un but tous les mois. Je souscris.
    Sidibé n’a pas fait oublier Sagnol, la moins bonne note c’est logique.
    Koscielny, z’avez vu, il termine sur les rotules, il ne fera pas la bise à Hollande à l’Elysée en 2018 mais il mérite son 7.

  3. Ping : Biélorussie - France (0-0) : les notes des Bleus | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *