Manchester City – PSG (1-0) : les notes du PSG

Après le match nul 2-2 au match aller, clairement, ça daubait un peu pour le PSG. Qu’à cela ne tienne, il fallait tout donner pour ce quart de final retour de Ligue des champions, ce mardi 12 avril 2016, contre Manchester City, pour enfin voir les demi-finales. Et pour y parvenir, Blanc est parti sur un 3-5-2 revisité. Ou un 5-3-2 ou 3-4-1-2… Bref, une compo chelou. Mais voilà, c’est toujours pas pour cette année les demies… Une défaite 1-0 à l’issue d’un match d’une chianteur rare et une élimination en quart de finale… Ça rappellerait pas l’an dernier ? Et celui d’avant ? Et encore avant ? Quoi qu’il en soit, le coup de poker tenté par Laurent Blanc aura été un échec aussi cuisant que la carrière de Benoît Pedretti. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des joueurs du PSG pour ce Manchester City – PSG !

Manchester City-PSG (1-0) : Les notes du PSG

Manchester City-PSG (1-0) : Les notes du PSG

Trapp (4) : Merci pour tous ces exploits cette saison et bon Euro.

Marquinhos (6) : A profité de la suspension de David Luiz pour être titulaire. Il s’en sort bien. Blanc aurait très bien pu mettre Kimpembe ou Papus Camara.

Thiago Silva (6,5) : Un des rares à la hauteur. Serein, costaud, solide. Presque un meuble, qu’on peut pas déplacer. Comme une encre impossible à effacer.

Aurier (2) : Récompensé de son comportement irréprochable cette saison, il a bien rendu la confiance qu’a placée en lui l’autre fiotte son entraîneur. Plot twist : en fait, Blanc savait qu’il se planterait et il l’a mis titulaire les deux fois pour se venger. Remplacé par Pastore (60e), de retour de blessure, on va dire que c’est pour ça.

Thiago Motta (4) : Thiago Motta, c’est un peu le pilier du PSG : s’il vacille, c’est toute l’équipe qui se casse la gueule. Ce soir, il sort, blessé, remplacé à la 43e minute par Lucas (4), qui a distillé quelques bons ballons, mais sans réussir à faire la différence.

Rabiot (6,5) : A l’âge de 13 ans, il jouait… à Manchester City. Et là, vous vous dites : « ouais, mais à 13 ans. C’était il y a une éternité. » Rabiot avait 13 ans en 2008. Il a bien grandi depuis et est désormais capable de porter le milieu de terrain du PSG. Étonnant.

Maxwell (5) : On peut pas lui donner la nationalité française ? Non, parce que j’aime beaucoup Evra, Digne et me faire piétiner par un troupeau de bisons en rut, mais je me dis qu’on gagnerait en sérénité avec Maxwell en Bleu. Surtout défensivement, parce que ce soir, offensivement, on l’a peu vu.

Van der Wiel (4) : La clé pour enfin se qualifier en demies : Van der Wiel. Laurent Blanc a lâché ce soir la meilleure vanne de l’année. Vous pouvez arrêter de chercher. Oui, même toi, Tex.

Di Maria (2) : Projetterait de se faire tatouer le nom de toutes les victimes de ses dribbles en Ligue des champions. Sur son auriculaire.

Cavani (2,5) : La hargne et la combativité d’un Mamadou Sakho. Et la justesse technique… d’un Mamadou Sakho.

Ibrahimovic (2) : « Vieux, usé et fatigué », aurait déclaré Lionel Jospin, au sujet du Suédois à l’issue du match. Hors jeu fréquemment. Hors sujet complètement.

Le PSG, c’est bien caca, non ? Dites-nous ce que vous en pensez en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

13 réflexions sur « Manchester City – PSG (1-0) : les notes du PSG »

  1. désolé, mais je n’ai pas tenu le coup plus d’un quart d’heure et deux ou trois petits retours, parce que « on ne sais jamais »
    ça m’a suffit pour ne pas douter de ton analyse.
    une consolation, ça va faire chuter le prix du baril de brut …

  2. C’est assez drôle … mais le plus drôle, c’est que c’est assez juste !

    Blanc va en prendre plein les dents ! Mais il le mérite un brin. Il a remis en selle Aurier sur les conseils pas très éclairés de son boss très bourré (de pétrodollars) (on a la famille qu’on mérite) et il a ignoré Marquinhos durant toute la saison parce que Silva ne veut jouer qu’avec son poto le chevelu !
    A ce niveau, tout se paie ! Et c’était aujourd’hui … jour de paie !
    Santé !

      • Perso, le 3-5-2. sur papier, c’était pas si idiot ! D’autant que des joueurs payés ce qu’on sait sont censés pouvoir s’adapter à n’importe quel système de jeu.

        Ca, c’était sur papier …
        En pratique … avec 5 défenseurs purs et durs, on n’est pas en 3-5-2 mais dans un 5-3-2 beaucoup moins bandant.

        Ca peut pas marcher avec un Aurier qui a fait montre de son inintelligence, voire plus ! Les autres, c’est pas des Maicon ou des Roberto Carlos qui bouffent de la craie box to box pendant 90 minutes (avec Sagnol ou Bichette Liza, ça peut marcher aussi).

        Bref, dans la pratique : avec 5 défenseurs purs, un peu crétins et pas habitués à s’adapter à un autre système, on peut dire que Blanc devrait apprendre à se mettre au (bas) niveau du matériel dont il dispose.

        ‘Fin, moi je vois ça comme ça !

        Après on pourra parler de la grinta, la suffisance, l’arrogance de ICI C PARIS, … que le monde entier leur envie.

        • OK … joli blabla …
          Pour faire simple on peut dire que, A CE NIVEAU, si t’es pas au taquet physiquement, tactiquement et psychologiquement … C’est MORT.
          Paris y était pas … c’est rien de le dire

          • En effet, Paris est complètement passé à travers. Personne n’était à son niveau, de l’entraîneur aux joueurs. Sauf peut-être Thiago Silva et… Rabiot.

  3. Ces notes sont un scandale!! Paris à fait le match de l’année et vous ne faites que trikiter!
    Remboursez moi mon abonnement!

  4. Beaucoup de mansuétude pour Aurier, moi je trouve !
    C’est vrai que, comme Paris n’a pas marqué, il n’a pas pu montrer ses talents de danseur lors des « célébrations de but », gestuelle grotesque s’il en est.
    Et ça, ça plombe sa note artistique !

    N’empêche que la sélection d’Aurier reste un énorme mystère. Fragilisé par son passage en CFA, le bashing (mérité) des media, le fait de n’avoir pas joué en championnat avant le match en C1 … le sélectionner, c’était quasi l’envoyer à l’abattoir. (Sans parler du message envoyé à Marquinhos.)

    Mais pourquoi Blanc se serait-il vengé puisqu’il avait plus à perdre que son joueur !?

    • Quoi qu’il en soit, au retour, Marquinhos devait suppléer la suspension de David Luiz, donc la question était plutôt : Aurier ou Van der Wiel ? Et Blanc a répondu : « les deux, mon capitaine ».
      Peut-être a-t-il la rancune très tenace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.