Dortmund – Bayern : les notes des joueurs

La Ligue des champions s’est achevée ce soir avec une très belle finale 100% allemande opposant le Borussia Dortmund au Bayern Munich. Et c’est le Bayern qui soulève la coupe aux grandes oreilles, pour la cinquième fois, avec une victoire 2-1 ! Cruel pour Dortmund qui a été supérieur à son adversaire pendant les trois quarts du match, mais qui a un peu cédé physiquement en fin de match. Quoi qu’il en soit, le spectacle livré par les deux clubs allemands aura été remarquable, tout comme l’état d’esprit affiché. Deutsche Qualität. Le Yaourt du Sport vous livre toutes les notes de ce Dortmund – Bayern, avec une nouvelle fois la complicité de Jo, fidèle du Yaourt, qui s’est penché sur les joueurs bavarois ! L’homme du match ? Un indice : énervant mais efficace.

Borussia Dortmund - Bayern Munich : les notes des joueurs

Dortmund – Bayern : Les notes des joueurs

Les notes du BV 09 Borussia Dortmund !

Weidenfeller (7) : Sa responsabilité n’est pas réellement engagée sur les deux buts du Bayern et avec ses multiples parades (26e, 29e, 75e, 87e), dont une du menton (43e), il mérite bien une große bonne note !

Schmelzer (4) : « Devant t’es bien. Derrière… » Voilà qui peut résumer la finale du latéral allemand. Quelques montées intéressantes, mais souvent en difficulté en défense, face à Lahm ou Robben. Et un peu mou sur l’ouverture du score (60e).

Hummels (3) : Incertain avant le match, il n’a pas non plus apporté beaucoup de certitudes pendant la rencontre… Souvent mal placé et/ou en retard, il est un peu laxiste sur le premier but (60e) et se fait transpercer par Robben sur le second (89e).

Subotić (6,5) : Impérial quasiment tout le match, il a compensé les errements de son compère et a maintenu à lui tout seul le Borussia dans le match avec un sauvetage miraculeux (71e). Un peu court toutefois sur les deux buts.

Piszczek (4,5) : C’est cruel parce que les deux buts viennent de son côté. Mais durant quasiment tout le match, il aura été szczolide sur son aile, en particulier devant Ribéry. Sauf aux 60e et 89e minutes…

Gündoğan (8) : Encore incroyable ce soir, il était au four et au moulin. Comprenez : à la récupération, à la relance, à l’orientation du jeu et au pressinğ. Avec à chaque fois la même qualität. Et c’est lui qui tire impeccablement le penalty de l’égalisation (67e).

Bender (5,5) : Auteur d’un pressing constant, surtout en première mi-temps, et de plusieurs interceptions, il a connu beaucoup plus de problèmes au niveau du marquage dans le jeu aérien (26e, 27e, 58e). Remplacé par Sahin (90e), qui a totalement disparu des radars depuis son passage raté au Real.

Grosskreutz (5) : A grandement participé en première période au pressing qui a empêché les relances bavaroises, mais a eu du mal à le tenir après la pause. On attend toujours de le voir dans un club avec Quaresma pour un duo Quaresma – Grosskreutz.

Błaszczykowski (5,5) : Mot compte tripłe. Même constat que son coéquipier de l’autre côté : un pressing intense en première mi-temps, avant de lever un peu le pied après le repos. Mais une plus grande activité balle au pied, malgré une lenteur préjudiciable sur un contre intéressant (69e). Remplacé par Schieber (90e) qui a eu le temps de frapper.

Reus (8) : Le maître à jouer du Borussia n’a pas failli ce soir. Virevoltant, il a fait mal à la défense de Munich avec sa qualité technique et sa pointe de vitesse, et a orienté le jeu avec brio. Point d’orgue de sa performance : il provoque le penalty de l’égalisation (66e). La Rolls Reus du milieu de terrain.

Lewandowski (4,5) : S’il a pesé sur la défense du Bayern, il n’a pas réussi à se montrer décisif malgré quelques bonnes combinaisons avec Reus. Pas vraiment un gros Robert ce soir. Il a toutefois réussi à marquer un joli but… logiquement refusé après un contrôle de la main (73e).

Les notes du Bayern München !

Neuer (7) : Il aura été excellent ce soir. Après une première sortie autoritaire sur corner (7e) pour rassurer son équipe, il aura effectué plusieurs arrêts décisifs (14e, 19e, 22e). Il aura même appris la définition du mot sortie dans les pieds au petit Robert (Lewandowski, 35e). Il ne peut que s’incliner sur le penalty de Gündogan (67e).

Alaba (6) : Un match à deux visages, un peu comme son équipe. Une première mi-temps aux fraises où il aura joué Alaba vite. Une belle demi-volée (76e), de belles transversales et un certain apport offensif ont fait remonter sa note en deuxième période.

Dante (2) : Une passe bien ratée qui a failli entraîner l’ouverture du score (22e), un carton sur une grossière obstruction (29e). Il concède même un penalty sur un coup de pied bien placé dans le bas ventre de Reus (67e), pour lequel il aurait pu prendre un deuxième jaune, comme nous l’a confirmé sur Twitter l’ancien arbitre Bruno Derrien… Bref, une belle daube ce soir.

Boateng (4) : Fébrile face à Lewandowski (13e), il aura su réagir en seconde période grâce à des interventions pleines d’autorité. Mais dans l’ensemble un match plus que moyen pour le Boa Boa Teng Teng.

Lahm (5) : A la peine devant Schmelzer (5e), il n’aura pas apporté grand-chose et n’aura pas rassuré sa défense ce soir. Légèrement plus en vue en deuxième mi-temps, il aura aidé son pote Robben sur son coté droit. Mais rien d’exceptionnel, un match bien moyen.

Schweinsteiger (5) : Une Große frappe bien détournée par Weidenfeller (87e), sinon rien… Il aura limite joué défenseur central en première période et n’aura jamais su faire parler sa vista et sa technique afin de procurer de belles occasions à son équipe.

Javi Martínez (6) : Eh Martinez ! Une belle tête sur corner (27e) qui passe de peu au-dessus. Il aura fait ce qu’on lui demandait, à savoir être présent physiquement et récupérer des ballons. Malheureusement, il a commis trop de fautes et a eu tendance à perdre trop de ballons lors de relances imprécises.

Ribéry (7) : Un geste d’humeur qui aurait pu lui couter sa finale si M. Rizzoli avait su évaluer son juste prix. Il se rattrape juste derrière avec un superbe centre pour Mandzukic (27e). Un second geste d’humeur lui a cette fois valu un jaune (74e). Footballistiquement parlant, il aura été bien contenu en première mi-temps par un très bon pressing du BVB. Mais il a pu faire parler son talent après la pause et est impliqué dans les deux buts bavarois, dont une passe décisive pour Robben (89e). Il a aussi été très présent défensivement. Un bon match pour notre Francky national. Remplacé par Gustavo (91e) : tché tché réré.

Müller (4) : Trop juste physiquement et techniquement, il sera passé à côté de sa finale. Il aurait pu donner l’avantage à son équipe sans un superbe retour de Subotic (74e).

Robben (8) : L’homme du match ! A perdu trois duels face à Weidenfeller en première période (30e, 37e, 42e) à cause d’un pied droit toujours introuvable. Puis il a hérité d’un bon ballon de Ribéry en seconde période et a servi Mandzukic pour l’ouverture du score (60e). Et sur son but (du gauche bien entendu) à la 87e, suite à une talonnade astucieuse de Ribéry, il a pris Weidenfeller à contre-pied d’un ras-de-terre astucieux et a libéré son équipe. L’homme le plus détesté de Bavière l’an dernier devient le plus adulé !

Mandžukić (6) : Il n’a pas inscrit ce soir le but le plus compliqué de sa carrière, mais probablement un des plus importants (60e). Il aurait pu rentrer dans le Top 5 simulations (55e). Sinon, il n’aura pas fait grand chose… Remplacé par Gomez (93e) : Mario Bros.

Et vous, vous auriez mis les mêmes notes ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

J. & B.

2 réflexions au sujet de « Dortmund – Bayern : les notes des joueurs »

  1. D’accord sur l’ensemble des notes, peut-être Lewandowsky méritait-il au moins la moyenne…Sinon le jeu de mot Quarsema-Grosskreutz il est limite-limite ;) MDR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.