Masters ATP : les forces en présence

Masters : A qui le tour ?Demain, lundi 5 novembre, s’ouvre le dernier grand tournoi de tennis masculin de l’année : les Masters de tennis masculin de Londres, ou ATP World Tour Finals, ou Masters Cup comme on l’appelait avant. Beaucoup de mots pour simplement désigner le tournoi qui regroupe les 8 meilleurs joueurs de l’année. Ces derniers sont séparés en deux poules, dont les deux premiers sont qualifiés pour les demi-finales, sous forme d’élimination directe, suivies de la finale. Ce tournoi est évidemment un grand moment de la saison et couronne généralement le tennisman qui a le mieux résisté à une année éprouvante. On peut déjà affirmer que Nadal n’a lui pas bien résisté puisqu’il est indisponible depuis Wimbledon et ne sera donc pas présent cette semaine… Le Yaourt du Sport décrypte pour vous les forces en présence pour ces Masters 2012 et vous livre ses pronostics.

On commence par le Groupe A, le plus relevé

Novak Djokovic (n°1 mondial) : Le Serbe laisse l’impression d’une année 2012 mitigée. Et pourtant, c’est loin d’être ridicule : victoire à l’Open d’Australie, finale à Roland Garros et à l’US Open, l’assurance de finir n°1 mondial… Mais il avait tellement survolé l’année 2011 que cela semble insuffisant ! Peut-être attendait-on qu’il reste au même niveau tout en remportant aussi des titres en double mixte… Quoi qu’il en soit, le « Djoker » arrive à Londres après un Open de Paris raté où il s’est fait sortir dès son entrée en lice par Sam Querrey. D’aucuns disent qu’il serait tourmenté par des soucis d’ordre personnel… On n’en sait rien, mais le fait est que malgré cette baisse de régime, il est clairement un des plus sérieux favoris de ce tournoi. Sa probabilité yaourt de gagner : 35%

Andy Murray (n°3 mondial) : La « révélation » de la saison. Bien sûr, nous n’avons pas découvert Andrew (et oui, c’est ça son vrai prénom, il s’appelle André finalement !) cette année, mais 2012 restera comme la première année où il aura réussi à s’imposer dans des tournois majeurs. On le croyait toujours maudit après sa défaite épique face à Federer à Wimbledon, mais il a pris sa revanche aux Jeux Olympiques face au Suisse, avant de s’imposer à l’US Open. Alors « Angry Murray » une machine inarrêtable en cette fin d’année ? Pas vraiment. Depuis l’US Open, pas un titre, et même une élimination précoce à Paris-Bercy face au phénomène polonais Jerzy Janowicz… Difficile donc de savoir quel état forme affichera Andy dans un tournoi qu’il disputera pour la quatrième fois… 2012, l’année Murray ? Sa probabilité yaourt de gagner : 30%

Tomas Berdych (n°6 mondial) : Souvent placé, rarement gagnant. Cela résume bien les récentes performances du Tchèque sur le circuit ATP, qui lui permettent souvent d’apparaître dans les huit premiers mondiaux à la fin de l’année. L’an dernier, dans ce tournoi, il a réussi à se hisser jusqu’en demi-finale… Pas plus. Peut-il se transformer en machine à gagner ? Mouais… Rappelons qu’il s’est tout de même fait sortir en quarts à Bercy par Gilles Simon… Sa probabilité yaourt de gagner : 5%

Jo-Wilfried Tsonga (n°8 mondial) : Avoir un Français qualifié directement pour le Masters, c’est déjà une belle performance en soi. Et ça fait deux années consécutives que ce Français, c’est Tsonga ! Signe d’une réelle régularité au plus haut niveau. D’autant que l’an dernier, le Français n’avait échoué que sur la dernière marche, battu par Federer ! A Bercy, il s’est fait sortir par Ferrer, futur vainqueur du tournoi, pas vraiment de quoi rougir. Alors Tsonga outsider sérieux ? Et bien… non. La concurrence semble tout simplement trop élevée pour JWT dans ce tournoi, puisqu’il est placé dans la « poule de la mort » (et oui, en tennis aussi, il y en a toujours une). On le voit difficilement battre Djokovic ou Murray. Peut-être Berdych, mais ce dernier l’a battu à deux reprises en octobre… Allez Jo ! On partage ? Sa probabilité yaourt de gagner : 2%

Le Groupe B, celui du tenant du titre

Roger Federer (n°2 mondial) : Tout juste destitué de la place de n°1 mondial suite à son forfait à Bercy, le Suisse ne reste pas moins le double tenant du titre du tournoi. Et accessoirement, il l’a déjà remporté à six reprises… Donc en général, ça lui réussit pas mal. Pourtant, il semble finir la saison un ton en dessous de ses adversaires. Battu aux JO et à Shanghaï par Murray, battu par Berdych à l’US Open, battu chez lui à Bâle par del Potro… On a l’impression qu’il perd des rencontres qu’il aurait gagnées en début d’année. Quoi qu’il en soit, 2012 restera une année majeure pour lui, celle du renouveau, qui l’a vu reconquérir le trône mondial et battre encore de nouveaux records. Mais pour ces Masters, on y croit moyen. Et s’il le gagne, c’est que vraisemblablement, Roger n’aura pas trop fait d’erreurs (à lire à haute voix…). Sa probabilité yaourt de gagner : 20%

David Ferrer (n° 5 mondial) : En l’absence de Rafael Nadal, il est le seul représentant du tennis espagnol. Et il est en forme en cette fin d’année ! Après deux semaines de repos, il a enchaîné coup sur coup victoire à Valence et à Bercy ! Et l’an dernier, il est tout de même parvenu en demi-finale, éliminé par Federer, adversaire qu’il n’a jamais battu en 13 rencontres. Saura-t-il enfin inverser la tendance ? Comme disait l’autre, la route est droite, mais la pente est forte… Sa probabilité yaourt de gagner : 10%

Juan Martin del Potro (n°7 mondial) : Notre favori ! Bon, c’est une grosse cote (lisez bien « grosse cote », n’ajoutez pas de « r » mal placé et foireux), mais on y croit ! D’accord, il a été sorti par Llodra à Bercy, mais c’était un Llodra explosif ! Et en octobre, il a remporté deux tournois, dont un à Bâle face au maître des lieux, Federer, qu’il retrouve dans sa poule. Finalement, toute la question est de savoir si son physique répondra suffisamment bien en ce mois de novembre. Et si ça passe, on prédit de bonnes choses au sosie officiel de Lancelot de Kaamelott. Sa probabilité yaourt de gagner : 40%

Janko Tipsarevic (n°9 mondial) : L’invité surprise. Il profite du forfait de Nadal pour arriver discrètement à Londres. Un seul titre cette année, un mois d’octobre moyen, une élimination par le fameux Janowicz à Bercy, une forme physique aléatoire… A priori, s’il y a une grosse épidémie de gastro, il peut gagner. Sa probabilité yaourt de gagner : 3%

Et vous, vous voyez qui gagner le Masters cette année ? Venez nous le dire en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

Une réflexion au sujet de « Masters ATP : les forces en présence »

  1. Ping : Qui sera numéro 1 du classement ATP en 2013 ? | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.