L’équipe type des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à mi-saison

Le mercato d’été est toujours l’occasion pour chaque club de Ligue 1 d’améliorer son équipe en y ajoutant quelques recrues de qualité. Pari sur l’avenir, grand nom en fin de carrière, valeur sure… Il y a plein de façons de faire des bonnes affaires. Et forcément, parfois, le service recrutement se plante complètement et ça donne des transferts ratés. Et dans cette catégorie des recrues qui font un flop, la saison 2015-2016 de Ligue 1 est déjà très convaincante. Preuve en est avec ce onze de plomb des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à la moitié de la saison que le Yaourt du Sport vous propose pour conclure l’année. Onze nouvelles vignettes Panini pour compléter votre collection, à la suite des joueurs aux deux (ou trois) prénoms.

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Le gardien

Kevin Trapp boulettes flop transfert 2015-2016Trapp (PSG) : Ok, c’est pas le pire gardien de Ligue 1. Mais, par hasard, est-ce qu’on nous aurait pas un peu survendu le gardien de Francfort, même pas international allemand ? Et même s’il nous présente bien ses boulettes (voir ci-contre), à 9,5 M€, ça fait un peu cher, même pour le PSG. A la limite, à Toulouse, ça se serait pas trop vu. Mais même le Téfécé commence à faire le ménage, en virant Ali Ahamada. Salut l’artiste.

Les défenseurs

Benoît Assou-Ekotto flop transfert 2015-2016Assou-Ekotto (Saint-Étienne) : Je sais, cette photo est pas impeccable, mais ce mec est quand même champion du monde de croisement de bras ! Et là, comme ça, on dirait un génie sorti d’une lampe magique, prêt à exaucer les voeux de n’importe quel club. Mais pas en France, trop raciste apparemment. Aurait pu être remplacé par DJ-glie (Marseille).

Karim Rekik flop transfert 2015-2016Rekik (Marseille) : Karim Rekik qui ? Vincent Labrune avait remercié Jean-Michel Aulas de lui avoir permis de recruter « un joueur de son niveau ». Si vraiment c’est grâce au président lyonnais, on peut parler de sabotage. Son coéquipier Rolando aurait aussi mérité sa place dans ce Top des recrues ratées, mais il joue moins. Et il a l’air sympa. Et il n’a pas de chanson à son nom. Lire la suite

Top 5 des futurs flops des transferts 2014-2015

Tous les ans, le mercato d’intersaison permet aux clubs de foot de se renforcer… ou de se faire piller. Cette année, de nombreuses équipes ont mis la main à la poche en espérant dénicher la perle rare. Et si certains auront tiré le gros lot avec des révélations ou des confirmations de talents, d’autres auront carrément fait de mauvaises pioches en achetant des joueurs pas au niveau ou surcotés. Dès le début de cette saison 2014-2015, le Yaourt du Sport vous prédit les plus gros ratés des transferts du mercato 2014. Annonçons-le d’emblée, ce jugement est très relatif : un transfert pourra être considéré comme raté en fonction de la somme dépensée ou de l’espoir fondé en un joueur à un moment ou un autre du début de saison.

5. Abdelaziz Barrada

Abdelaziz BarradaLe transfert du Marocain à l’OM a fait pas mal de bruit, mais finalement, personne ne sait vraiment qui est ce Barrada. Ce qui est sûr, c’est que Marseille a toujours été son club de cœur. Enfin, aujourd’hui, c’est son club de cœur de toujours, il y a quelques années, c’était plutôt le PSG… De quoi bâtir une belle relation sincère avec les supporters. Quoi qu’il en soit, celui qu’on annonce comme un phénomène pourrait rapidement rejoindre son compatriote Taarabt au rang des talents annoncés qu’on n’aura jamais vraiment vus.

4. Kingsley Coman

Kingsley ComanIl suffit qu’un jeune Français joue un match titulaire en Serie A pour qu’on l’annonce comme un futur crack. Et alors là, tout y passe : pourquoi on laisse pas la chance aux jeunes en France, c’est fou comme l’herbe est plus verte ailleurs… Pourtant, il y a fort à parier que derrière Tevez et Llorente, Coman n’aura droit qu’à des bouts de matchs et formera un groupe Facebook « Partis trop tôt à la Juve » en co-admin avec Vincent Péricard. De quoi oublier rapidement son nom. Kingsley comment ? Lire la suite

Top 5 des pires joueurs ayant joué pour le PSG et l’OM

Canal + ne parle que de ça dans toutes ses émissions depuis une semaine : ce soir, c’est « le clasico » (ou « classico »), terme idiot désignant la rencontre PSG – OM. Idiot premièrement parce qu’on utilise un terme espagnol pour désigner un match français. Et du coup, on ne sait même pas si on met deux « s » à cette trouvaille marketing (la logique voudrait qu’on en mette un seul, mais la logique en marketing…). Et idiot deuxièmement parce que si la rivalité a une véritable histoire en Espagne, en France, le mot est surtout une invention de Canal + apparue vers la fin des années 2000. En effet, l’opposition entre les supporters du Real et du Barça date du début de la Liga, vers la fin des années 1920. Chez nous, déjà que le PSG n’a été fondé qu’en 1970… Finalement, ce PSG – OM n’a été décisif pour l’attribution du titre que lors de quelques saisons vers la fin des années 80 et le début des années 90. Et la rivalité est en grande partie due à l’ancien Président de l’OM, Bernard Tapie, qui cherchait un club ennemi pour motiver ses troupes…

Pour autant, cette récente rivalité est le symbole d’une opposition classique en France. PSG – OM, c’est Paris contre la Province. C’est le Nord contre le Sud. Et maintenant, c’est la grande métropole blindée contre le petit club de campagne. Donc dans la bouche de tous les supporters, et même tous les joueurs, ce match est particulier parce qu’il FAUT battre l’ennemi juré. Pourtant, dans l’histoire du « clasico », certains n’ont pas hésité à franchir la ligne de front. Si vous nous suivez sur Twitter ou Facebook, vous connaissez déjà l’exemple du supporter de Marseille devenu supporter de Paris. Mais les joueurs ne sont pas en reste : des dizaines d’entre eux ont porté les deux tuniques, et pas forcément les meilleurs… Le Yaourt du Sport a établi pour vous le Top 5 des pires joueurs ayant joué pour l’OM et pour le PSG. Disons-le tout de suite : comme il s’agit des plus mauvais, il n’y aura pas Gabriel Heinze, Lorik Cana, Jérôme Leroy…

5. Frédéric Déhu

Frédéric Déhu au BarçaOn attaque fort avec Fred Déhu qui est un beau symbole des joueurs passés du PSG à l’OM. Très populaire à Paris en 2004, il le devient beaucoup moins quand il annonce son départ à Marseille, en grande partie pour des raisons financières. Mais il reste un des seuls joueurs de l’histoire à avoir été capitaine du PSG et capitaine de l’OM. Et c’est pas fini ! Le défenseur central, connu pour ses penatys ratés et son… retourné acrobatique, est également passé par le Barça ! Et oui, à une époque, au FC Barcelone, on ne recrutait pas Neymar, Fabregas, Alba, mais Déhu, Christanval, Dugarry… Lire la suite

La pire équipe type de Ligue 1

La fin de saison de football, c’est l’occasion de récompenser les meilleurs joueurs, meilleur entraîneur ou encore de donner l’équipe type de l’année. Autrement dit, les meilleurs par poste sur le terrain. Mais c’est aussi l’occasion de « célébrer » les plus mauvais joueurs de l’année ! Le Yaourt du Sport vous livre donc le pire onze de Ligue 1 pour la saison 2012-2013, avec les pires recrues ! Entendons-nous bien, les joueurs présents dans ce « onze de plomb » ne sont pas objectivement mauvais (enfin, pas tous…), mais ils n’ont pas forcément répondu aux attentes placées en eux et figurent parmi les plus gros transferts ratés du mercato. La valeur, le mérite sont relatifs. Venez en débattre avec nous !

Le onze de plomb de Ligue 1 pour la saison 2012-2013

La pire équipe de Ligue 1 2012-2013

Novaes (Bastia) : Il est le seul joueur de cette dream team à ne pas avoir été recruté pendant la saison 2012-2013. Mais il a ébloui l’année 2012. 12 matchs joués, 29 buts encaissés. A titre de comparaison, avec le même club, Landreau en a pris 25 en 18 matchs. Autre chose… ? Je peux… ?

Monzon (Lyon) : L’an dernier, avec Nice, il s’est avéré être un brillant tireur de penalty. Parfait, a dû se dire Aulas, il sera le latéral gauche idéal pour remplacer le non moins brillant Cissokho ! Résultat des courses : après quelques matchs, l’OL a tout fait pour s’en débarrasser. Méfiance : il n’a été que prêté, il va donc revenir… Lire la suite