France – Pays de Galles (2-0) : les notes des Bleus

Après une campagne de qualifications pour la Coupe du monde couronnée de succès face à la Biélorussie, les Bleus reprenaient enfin leur série de matchs amicaux, pour votre plus grand plaisir. Et oui, vous l’attendiez avec autant d’impatience que le retour de la Nouvelle Star sur M6 : ce vendredi 10 novembre 2017, l’équipe de France recevait le Pays de Galles au Stade de France. En plus, le nom du match, ça fait « France Galles », comme la chanteuse, c’est rigolo, et absolument nouveau. Bref, comme cette rencontre intéresse autant de gens qu’il y a d’habitants dans le village d’irréductibles Gallois de Llanfair­pwll­gwyn­gyll­go­gery­chwyrn­drobwll­llan­tysilio­gogo­goch, c’est l’occasion de faire un petit flashback pour chacun des 11 titulaires français (en plus de leur note du match). Le Yaourt du Sport vous livre, en un peu plus de 280 caractères, les notes des Bleus pour ce France – Pays de Galles (2-0) !

France - Pays de Galles (2-0) : Les notes des Bleus

France – Pays de Galles (2-0) : Les notes des Bleus

Mandanda (6,5) : Il y a 1 an, Steve exportait son talent dans le top club de Crystal Palace. Pour un excellent bilan de 10 matchs joués, car barré par… Wayne Hennessey, le gardien n°1 du Pays de Galles. Il faut dire que depuis son retour à Marseille, Crystal Palace va beaucoup mieux, avec une victoire en 11 matchs et la 2e pire défense de Premier League.

Kurzawa (4) : Il y a 2 ans, pas encore défendu par Pierre Ménès, le jeune Layvin arrivait tout juste au PSG pour remplacer les vieillissants Maxwell au club et Tonton Pat en sélection. Il démontrera alors une vertu inconnue chez lui : la patience. En effet, il attendra la retraite du Brésilien pour devenir vraiment titulaire. Mais il aura travaillé d’arrache-pied – notamment en Bleu avec Evra, toujours habile de ses pieds – pour se forger un nouveau point fort : les centres.

Umtiti (6,5) : Il y a 3 ans, à quelques jours de ses 21 ans, Sam était déjà un titulaire incontestable dans son club formateur, l’OL. Il tiendra la défense lyonnaise à bout de bras, malgré son handicap : le Général Bako à ses côtés. Inquiet quant au nom de son futur compère pour la saison 2015-2016, il sera finalement rassuré d’apprendre qu’il s’agira d’un international français : Mapou Yanga-Mbiwa. Lire la suite