France – Suède : les notes des Bleus

Ah, les matchs amicaux… Remarquez, ce soir, les Bleus recevaient la Suède du grand Zlatan !… Mais Zlatan n’était pas là. Heureusement, on a pu se consoler en regardant le futur Ballon d’or Benzema. Ah ben non, non plus. Bon, au moins, on était au cœur de l’actu, puisque le match se déroulait au Vélodrome, au beau milieu des gardes à vue des dirigeants de l’OM, à propos du transfert de Gignac, titulaire ce soir. Petit aparté : avoir des ennuis avec la justice pour un joueur qui n’est bon qu’au bout de la quatrième saison, ça doit faire mal au séant. Bref, revenons sur le match, remporté 1-0 par la France… Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Suède !

France - Suède : Les notes des Bleus !

France – Suède : Les notes des Bleus !

Mandanda (5,5) : Qu’est-ce qui est vert et qui fait super mal quand on se le prend sur la gueule ? Un terrain de foot.

Kurzawa (6) : Physique, auteur de bonnes montées, il s’est montré prometteur. Et ce qui est bien, c’est qu’il est toujours mesuré, toujours humble dans la victoire, sans aucun geste déplacé. Surtout face à la Suède d’ailleurs. Fatigué, claqué à l’idée de rejouer contre Guidetti, il s’est fait remplacer par Digne (77e), qui a eu 15 minutes pour s’échauffer.

Mangala (5,5) : Il a confirmé qu’il était le meilleur défenseur du monde !… Ah on m’indique dans l’oreillette qu’il s’agit en fait du défenseur le plus cher du monde. Au temps pour moi. Et puis, apparemment ce poste n’est pas son poste habituel. Il a plus de repères quand il est sur le banc.

Varane (8) : Plus fort que Goalix et Driblou réunis, il a fait disparaître Zlatan ce soir. Et comme si ça ne suffisait pas d’être impeccable sur les quelques interventions défensives qu’il a eues à réaliser, il s’est imposé plusieurs fois dans la surface adverse. Jusqu’à planter un but aérien (84e). Défenseur ou buteur ? Les deux, mon capitaine.

Sagna (4,5) : Presque aussi propre derrière que la serpillère qu’il a sur la tête, il en a profité pour apporter une solution supplémentaire devant. Et ça, c’est bien. En revanche, pour ce qui est de la précision (23e, 29e, 79e, 89e)…

Guilavogui (3,5) : « Guy, bonjour ». Bon, la finesse, c’est pas vraiment son truc à Joshua (dans la date). La précision non plus. En fin de compte, je suis pas sûr que le foot, ce soit vraiment son truc. Remplacé par Gonalons (85e), doublure de nez de Zlatan.

Pogba (5) : Quelle frappe il a. Il ferait un excellent buteur. Au rugby. Il est technique, c’est vrai, et il a eu le mérite de ne pas nous gratifier de ses habituelles bouses défensives. Hormis ça, il a souvent joué à contre-courant, freinant plus les contres que les accélérant. Pogba, sur ce coup-là, c’est loupé.

Valbuena (6,5) : Il l’a fait. Beaucoup en ont rêvé, peu ont osé y croire. Après des années d’attente, à la 32e minute d’un France-Suède jusqu’ici insipide, le monde entier y a eu droit : la bicyclette de Petit Vélo au Vélodrome. Peter Jackson réfléchit à une adaptation pour le grand écran. Il élimine un joueur presque à chaque ballon touché. Mais ça n’a amené aucun but, sans doute par manque de repères dans ce stade Vélodrome. Remplacé par Lacazette (68e), pour une entrée bien ratée.

Payet (4,5) : Un enchaînement superbe dès la 1ère minute. Il élimine deux joueurs mais envoie sa frappe en tribunes, sans doute par manque de repères dans ce stade Vélodrome. Quelques percussions à part ça, mais rien de fantastique. Remplacé par Sissoko (61e), qui n’a pas marqué non plus, malgré une grosse prune (80e).

Griezmann (6,5) : Envoyé sur orbite par Gignac (36e), il fait le choix, contestable, de viander son contrôle pour ne plus pouvoir frapper, pourtant seul face au gardien. Plus en vue après le repos, il a pris les choses en main et y est allé de sa papinade (56e), à côté, puis deux frappes dangereuses (59e, 60e). Dans tous les bons coups, il a été récompensé par une splendide passe décisive, sur corner (83e).

Gignac (4) : Percutant dès qu’un joueur parvenait à le trouver. Malheureusement, ce fut rare. Par exemple, Valbuena a réussi (48e), mais Gigi a raté son occaz. Enfin, sans le gardien, ça faisait filoche, c’est sûr. Au final pas de but pour l’attaquant de l’OM, sans doute, et vous l’aurez sans doute analysé également, par manque de repères dans ce stade Vélodrome. Remplacé par Benzema (68e), qui fut un candidat sérieux au concours de frappes non cadrées lancé par Lacazette. Concours qu’il remporte haut la main grâce à un penalty raté (87e). BRAVO KARIM !

Vous pensez pas que ce match a été truqué ? Envoyez-nous de l’argent par Western Union, ou en commentaires, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

La rédac’ Yaourt du Sport

4 réflexions sur « France – Suède : les notes des Bleus »

  1. plutôt d’accord avec toi dans l’ensemble, sauf en ce qui concerne Pogba que j’ai trouvé encore plus mauvais que lors du dernier match et qui pour moi ne mérite pas la moyenne.
    pour Guilavogui , je ne peux pas dire si c’est justifié ou pas, car je n’avais pas remarqué qu’il était sur le terrain
    je pense que si Deschamps a fait rentrer Digne, c’est juste pour qu’il puisse profiter des ovations du Public marseillais !
    A part ça, je me demande comment ils vont faire quand ils vont avoir une vrai équipe en face, comme …. le Brésil par exemple !

    • Pogba était clairement pas à fond, mais là il a pas fait de grosse boulette…
      Le pauvre Digne a été obligé de passer du bon temps au Vélodrome parce que Kurzawa pouvait plus faire grand chose à ce moment…
      Contre le Brésil, je pense qu’ils seront plus motivés / concentrés ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.