Coupe du monde 2014 : Le point après les premiers matchs

Ça y est, les 32 équipes sont entrées en lice ! En pleine boulimie de football, et en profitant des pauses 19h-20h et 23h-minuit, je vous propose, en quelques mots, ce que j’ai pensé de chaque nation. Tout en écrivant, je me demande bien en quoi mes éclairages pourraient avoir un quelconque intérêt. Puis je me suis rappelé que c’était tout l’enjeu d’un blog. Allons-y alors, et discutons-en ensuite, soit des matchs, soit de la moustache de Luiz Gustavo !Luis Gustavo

GROUPE A :

Brésil – Croatie (2-1)

Mexique – Cameroun (1-0)

Brésil – Mexique (0-0)

Brésil : Les Brésiliens ont eu le culot de remettre en cause l’objet de cet article en jouant deux fois avant la fin des premiers matchs. Sincèrement, il va falloir que la Seleçao se sorte les doigts pour dominer la compétition. Ils font partie des grands favoris, mais pour l’instant leur jeu collectif ne leur permettra pas d’aller bien loin. Et je ne sais pas quel club va hériter de la défense centrale « auriverde » à la rentrée, mais elle n’est pas très sereine…

La probabilité de qualification : Dans la douleur, mais ça devrait rouler.

Le « on vous l’avait dit » : Julio Cesar effectuera un bel arrêt. Puisque je vous le dis.

Croatie : Le dernier but brésilien masquera la très bonne performance des Croates. Ils auront fait suer les locaux jusqu’au bout, obligeant même l’arbitre a endossé le rôle du 12è homme brésilien. Présents physiquement, astucieux tactiquement, ils pourraient jouer le rôle d’épouvantail lors des matchs à élimination directe. A condition de passer.

La probabilité de qualif : Pas énorme puisque le Mexique a accroché le Brésil.

Le « on vous l’avait dit » : Arsène Wenger aura un fou rire quand CJP lui glissera « Après ce match, c’est un suppo et Olic »

Mexique : Cette analyse prend donc compte du deuxième match, car il était difficile de faire abstraction de la performance « Memo »rable d’Ochoa. Deux matchs, 0 but encaissé. Une équipe bien en place, discipliné, mais qui semble sujette aux gros coups de mou physique.

La probabilité de qualif : 4 points en deux matchs, ils ont leur destin en main.

Le « on vous l’avait dit » : Ochoa fera sensation en déclarant « Forcément, sans Paul Lasne, Ajaccio se serait maintenu ! »

Cameroun : A l’inverse du Mexique, c’est certainement l’équipe la plus indisciplinée que j’ai pu voir jouer cette année. Que de flottements ! Pas Eto’onnant, quand on voit la qualité de leur préparation, et tout le cirque qui a entouré leur départ pour le Brésil. Mais c’est une équipe pleine de talents, donc il faut s’attendre à tout !

La probabilité de qualif : Sans jouer à madame Irma, ça sent le fumé.

Le « on vous l’avait dit » : Moukandjo chutera en tentant un passement de jambes.

GROUPE B :

Espagne – Pays-Bas (1-5)

Chili – Australie (3-1)

Espagne: Le coup de tonnerre pour l’instant ! Une défaite pour débuter n’est pas rédhibitoire, mais il sera difficile pour la Furia Roja de se remettre de cette bonne branlée des familles ! 5-1. De quoi réveiller faire jubiler tous les frustrés. La fameuse « vague qui n’aime pas les vagues ».

La probabilité de qualif : Pour l’instant, la même que l’Australie.

Le « on vous l’avait dit » : L’Espagne ne gagnera pas toutes les compétitions jusqu’en 2040.

Pays-Bas : Les « Oranje » ont rougi les fesses des Espagnols, et pourraient bien être la surprise de cette Coupe du monde. Attendons de les voir contre une équipe qui attaque, car le trio magique ne suffira pas pour aller au bout.

La probabilité de qualif : Ça sent plutôt bon.

Le « on vous l’avait dit » : En cas d’égalité, ils passeront au « goal average ».

Chili : Les Chiliens avaient figuré parmi les bonnes surprises en 2010. Pour vous dire, ils avaient battu ces terribles Suisses ! Leur jeu est plaisant, rapide et offensif, mais attention au coup de pompe physique ! S’ils ne se mettent pas en jambe rapidement, ils se feront rouler dessus lors des prochains matchs.

La probabilité de qualif : Si Casillas joue contre eux comme face aux Pays-Bas, c’est du tout cuit !

Le « on vous l’avait dit » : Jean Beausejour arrêtera le foot après la compétition pour ouvrir une chaîne d’hôtellerie à son nom.

Australie : Tout le monde les considérait comme des joyeux « sparring partners », utiles pour soigner sa différence de buts et faire entrer le 23e sélectionné, celui qu’on a appelé pour déconner. Le premier match des « Socceroos » m’a pourtant bien plu, avec des mecs solidaires et engagés. Avec un peu plus de réussite, ils auraient tenu les Chiliens en échec.

La probabilité de qualif : Faut pas abuser non plus, elle est quasi-nulle.

Le « on vous l’avait dit » : Tim Cahill mettra Sergio Ramos à l’amende de la tête.

GROUPE C :

Colombie – Grèce (3-0)

Côte d’Ivoire – Japon (2-1)

Colombie : Sans Falcao, c’est une équipe complètement imprévisible. Sur le papier, c’est quand-même pas mal, mais leur victoire face aux Grecs a été beaucoup moins nette que le score le laisse penser. Des buts poussifs, et une animation peu convaincante. Les prochains matchs contre la Côte d’Ivoire puis le Japon seront beaucoup plus délicat.

La probabilité de qualif : Excellente, mais c’est le minimum syndical.

Le « on vous l’avait dit » : James Rodriguez marquera un coup franc direct.

Grèce : Ça va être très dur. Si l’animation colombienne a été poussive, que dire de la défense des Hellènes ? Toutes les transmissions sont délicates, les attaquants sont introuvables. A ce rythme-là, au prochain match nous aurons des Grecs mangés sauce Samouraï.

La probabilité de qualif : Ça sent le trio « salade-tomate-oignons ».

Le « on vous l’avait dit » : Charisteas marquera un but de la tête depuis les tribunes. Vu la qualité des centres Grecs, croyez-moi, c’est possible.

Côte d’Ivoire : Côte d’Ivoire – Japon restera un match historique. C’est en effet le seul de cette Coupe du monde qui se sera déroulé à 3h du mat, heure française. Et il aura été  difficile de rester éveillé ! Les attaquants ivoiriens ont joué à « qui vendangera le plus d’occaz ? » jusqu’à l’entrée de Drogba qui a métamorphosé l’équipe. Il va falloir apprendre un couper le cordon, Drogba ne jouera plus à la Coupe du monde 2026.

La probabilité de qualif : Si Drogba joue les deux matchs, ça passera. S’il ne joue pas, ça passera pas. S’il joue un peu… ça passera un peu.

Le « on vous l’avait dit » : Serge « Le Bison » Aurier finira meilleur passeur de la Coupe du monde.

Japon : Avec les Pokemon en mascottes, on s’attendait à une attaque éclair. C’est ce qui s’est passé : une attaque, un éclair. Et puis, plus rien. Heureusement que les Ivoiriens n’étaient pas plus réalistes. A l’image de leur star Honda, les Nippons vont devoir être plus constants.

La probabilité de qualif : Aussi élevée qu’une victoire d’un Magicarpe dans un combat Pokemon.

Le « on vous l’avait dit » : Le plus beau but de la Coupe du monde sera marqué par Honda. Mais le Japon perdra le match.

GROUPE D : 

Angleterre – Italie (1-2)

Uruguay – Costa Rica (1-3)

Angleterre : Cet Angleterre – Italie a été le plus beau match de cette première fournée ! Du rythme, de l’engagement, des grandes briques aux 35 mètres. Serait-ce enfin la bonne année pour les Thirty Three Lions (11×3 Lions) ? Malheureusement, ils sont tombés sur un os dès leur premier match. Pour le panache, il faut espérer que les Anglais accrochent la deuxième place de ce groupe !

La probabilité de qualif : Heureusement, l’Uruguay s’est viandé aussi !

Le « on vous l’avait dit » : Les gardiens anglais prendront un micro en fin de compétition pour entonner « Unchain my Hart ».

Italie : Pour moi, les « Azzurri » sont les favoris les plus masqués de ce Mondial. Les éclairs de Balotelli peuvent faire frémir n’importe quelle défense, et ce milieu de terrain est un véritable bijou. Ajoutez un Sirigu qui commence fort, et vous aurez un finaliste en puissance.

La probabilité de qualif : Le scénario idéal pour les Transalpins pour l’instant. ils vont tout droit en huitièmes.

Le « on vous l’avait dit » : L’Italie terminera la phase de poules avec 9 points.

Uruguay : Si le niveau qu’ils ont affiché face au Costa Rica est vraiment le leur, ce groupe n’est finalement pas un groupe de la mort ! C’est une équipe moyenne, fébrile défensivement, et sans grand esprit offensif. et grâce à eux, c’est le groupe le plus ouvert ! Attention au réveil probable de la Celeste, et n’oublions pas qu’un seul match a été joué !

La probabilité de qualif : Tout reste possible, à condition de se bouger.

Le « on vous l’avait dit » : Suarez ne cadrera pas un tir.

Costa-Rica : Comme les Australiens, on les voyait déjà broyés par leurs trois adversaires. C’est la victoire la plus étonnante, mais elle n’a rien d’un hold-up ! Les Costariciens ont livré une copie séduisante, avec deux flèches sur les ailes. Ils risquent de poser des problèmes aux athlétiques défenseurs anglais !

La probabilité de qualif : Ils nous ont donné envie de croire en eux ! Rien que pour ça, chapeau !

Le « on vous l’avait dit » : Ils marqueront au moins un but par match.

GROUPE E : 

Suisse – Equateur (2-1)

France – Honduras (3-0)

Suisse : 6e au classement FIFA, les Suisses n’ont pas vraiment fait honneur à leur nouveau statut. Une victoire accrochée au bout du temps additionnel, un petit miracle vu leur prestation. Et ce alors qu’ils ont joué la montre à 1-1 à la fin ! Mais le pire, c’est que leurs adversaires faisaient pareil…

La probabilité de qualif : Les petits Suisses, ce sont des cousins du Yaourt… Donc on y croit.

Le « on vous l’avait dit »: La Suisse ne gagnera pas la Coupe du monde.

Equateur : Comment peut-on être aussi naïf ? Les Équatoriens jouent la montre à 1-1 et pourtant, sur la dernière contre-attaque, ils se retrouvent à 3 derrière… C’est con, un nul, ça pouvait le faire. C’est dur pour le buteur. Il peut avoir les nerfs, Valencia.

La probabilité de qualif : Notre calculateur sophistiqué nous indique qu’elle est de : bof/10.

Le « on vous l’avait dit » : Ils n’arriveront même pas à battre le Honduras.

France : Vous avez sans doute déjà tout lu sur leur prestation. Ajoutons simplement que ces Bleus devront garder la tête froide, ce qui n’est pas si évident…

La probabilité de qualif : On n’ose pas y croire trop fort, mais…

Le « on vous l’avait dit » : Par provocation, Benzema chantera l’hymne à tue-tête, mais l’hymne suisse.

Honduras : Honduras qu’on voudra, ce sont des peintres. Par crainte de l’humiliation, on les a encensés, mais ces joueurs ne sont pas bons, et en plus ce sont des bouchers. Les autres équipes sont prévenues, rangez vos tibias.

La probabilité de qualif : C’est déjà foutu.

Le « on vous l’avait dit » : Ils ne planteront pas un pion.

GROUPE F : 

Argentine – Bosnie Herzégovine (2-1)

Iran – Nigéria (0-0)

Argentine : Comme le Brésil, c’est une équipe dont on attend beaucoup plus ! Heureusement pour Messi et ses « copains », leur groupe est moisi. Vous aurez remarqué les guillemets autour des copains de Messi, car franchement, j’ai l’impression que ce mec n’est pas très apprécié dans le vestiaire. Et un Messi isolé plombe tout le jeu de l’équipe.

La probabilité de qualif : Avec déjà 2 ou 3 points d’avance sur leurs adversaires, ça va rouler.

Le « on vous l’avait dit » : Messi célèbrera un but en mimant un homme qui se rase. Une vraie star n’oublie jamais ses sponsors.

Bosnie Herzégovine : Je ne le cache pas, je suis déçu par la Bosnie. J’en attendais peut-être trop, mais face à une Argentine moyenne, ils ont semblé trop timorés pour tenter le coup à fond. Oserais-je reprocher ça à une équipe quand les adversaires comptent Messi / Higuain / Aguero et Di Maria dans leurs rangs ? Oui. C’est la coupe du monde merde !

La probabilité de qualif : Vu le groupe, tout est possible !

Le « on vous l’avait dit » : Dzeko marquera un but spectaculaire.

Iran : Le seul match nul de la compétition. Mais alors, un match bien bien nul. Je ne vous remercie pas, car j’ai dû argumenter avec ma copine pour lui prouver que même Iran – Nigeria, c’était mieux que « L’Amour est dans le Pré ». J’avais tort. J’aurais mieux fait de suivre les tribulations de Chrystèle, Marc et Thierry.

La probabilité de qualif : Mathématiquement, rien n’est fait.

Le « on vous l’avait dit » : Ils manqueront un penalty. Mais genre, bien raté.

Nigéria : Cf. l’Iran. Au moins, nous ne pourrons qu’être agréablement surpris par la suite des évènements.

La probabilité de qualif : Cf. l’Iran.

Le « on vous l’avait dit » : Mon très cher co-auteur du Yaourt du Sport arrivera à entendre le nom de « Azubuike Egwuekwe » sans se marrer.

GROUPE G : 

Allemagne – Portugal (4-0)

Ghana –  Etats-Unis (1-2)

Allemagne : Die Straßenwalzen de la compétition. Pour mon allemand impeccable, félicitez M. Schwarz du collège Les Hyvernaux à Lésigny. Et Arte. Bref, quelle prestation pour les Allemands, nets et sans bavure face à des Portugais dépassés. Avec un facteur X, Müller, 17 tirs en Coupe du monde, 8 buts. Facile.

La probabilité de qualif : Ils ont mis 4-0 à l’équipe la plus difficile de leur groupe.

Le « on vous l’avait dit » : Joachim Löw ne fera pas entrer Klose, parce qu’il était fan de Ronaldo.

Portugal : Un gros flop, certes, mais qui aurait pu contrer une Mannschaft à ce niveau-là ? Pas moi en tout cas.

La probabilité de qualif : Condamnés au sans faute désormais.

Le « on vous l’avait dit » : Frustré de ne pas pouvoir nous montrer ses tablettes après un but, CR7 enlèvera son maillot pour célébrer un corner qu’il aura provoqué.

Ghana : Leur capital sympathie est énorme depuis leur élimination larmoyante en quart de finale en 2010. Mais vu comme c’est parti, les Black Stars ne verront même pas les huitièmes. Ils se précipitent beaucoup trop ! Agréables à voir jouer pendant un petit quart d’heure seulement, ils ont tout de même la capacité de marquer lors de leur temps fort. Ce qui n’est pas négligeable !

La probabilité de qualif : Pas bonne chef, pas bonne.

Le « on vous l’avait dit » : John Boye effectuera une bonne intervention défensive.

Etats-Unis : Cette victoire face au Ghana est quand même un gros trompe l’œil. Dempsey a pris la défense adverse à froid au bout de 30 secondes, mais à part ça les Américains ont manqué un nombre effarant de passes ! En plus de ça, ils perdent Altidore, Besler et peut-être Bedoya d’entrée. A noter une solidarité exemplaire tout de même.

La probabilité de qualif : C’est l’équipe qui a le moins de chance de se qualifier malgré ses trois points.

Le « on vous l’avait dit » : Jurgen Klinsmann nous avouera que c’est lui qui a joué dans « Danse avec les Loups ».

GROUPE H : 

Belgique – Algérie (2-1)

Russie – Corée du Sud (1-1)

Belgique : Les Diables Rouges ont vécu l’enfer pour vaincre de faibles Algériens. Un coaching discutable de Wilmots en début de match, un Hazard médiocre. Les mouvements belges ont été beaucoup plus alléchants après le repos, et il faut reconnaître qu’ils ont la grinta pour inverser le score !

La probabilité de qualif : Même s’ils jouent mal, ils restent grands favoris du groupe.

Le « on vous l’avait dit » : Un scandale éclatera quand les 10 joueurs célèbreront un but en sortant leur tuyau pour singer le « Manneken Pis » en urinant sur le buteur.

Algérie : En première période, l’Algérie, mais à la fin, l’Algépleure. Pendant le match, c’est nous qui pleurons. 3 tirs tentés, le plus faible total de tous les matchs. Leur bloc, si compact en début de match, a explosé après la pause. Heureusement pour eux, leur gardien tient la baraque.

La probabilité de qualif : En tirant trois fois au but par match, il va falloir être sacrément efficace pour se qualifier !

Le « on vous l’avait dit » : Ils marqueront le plus beau csc de la compétition.

Russie : Pas évident à juger sur ce match bizarre face à la Corée du Sud. Les montagnes russes côté rythme, pareil pour l’implication. Si en plus le gardien sort les gants en peau de pêche… Globalement, ce groupe devrait être indécis jusqu’au bout. Et ce n’est pas une bonne nouvelle. Espérons que ces deux matchs ne soient qu’une mise en bouche.

La probabilité de qualif : Tout est possible, tout est réalisable.

Le « on vous l’avait dit » : Ca ne concerne pas la Russie spécifiquement, mais les deux qualifiés du groupe H se feront ouvrir en deux en huitième.

Corée du Sud : Tout comme les Russes, les Coréens ont fait preuve d’une bonne qualité collective, mais pas de buteur flamboyant ! Il faudra souffler et récupérer pour attaquer le deuxième match plus fort que ça parce que là, avouons que le spectacle était tristounet !

La probabilité de qualif : C’est le jeu de la vie.

Le « on vous l’avait dit » : Ils ne feront que des nuls.

Allez, continuons de profiter de la fête, mais n’oublions pas la souffrance qu’il y a juste à côté.

C’est évidemment un article incitant à la discussion, venez nous donner votre avis sur le facebook ou le twitter du Yaourt ! 

S.

5 réflexions sur « Coupe du monde 2014 : Le point après les premiers matchs »

  1. A voir Brésil-Mexique on constate que le second match ne contredit pas vraiment le premier. A partir de cette constatation élevée au rang d’axiome, exit du groupe B l’Espagne, et du groupe G le Portugal. Exit, ça veut dire y reste impitoyablement.

  2. Plait-il? Désolé, j’ai abandonné le concept d’axiome depuis les khôles de culture générale en prépa. Puisses-tu m’éclairer, en sus, quant à la conclusion de ta diatribe.

  3. Axiome : postulat…majeure d’un syllogisme…base d’un raisonnement…prémisse d’un déduction…hypothèse probable…La roja ayant joué peu ou prou comme lors de son premier match est éliminée.
    Bon ce n’est pas le plus important. Désolé d’avoir eu raison pour l’Espagne.
    Cela me navre autant que la conférence de presse d’Evra, qui aurait dû rester dans son silence médiatique, au lieu de passer en mode Alain Delon et nous faire revoir grâce aux chaînes complaisantes, sa conférence de 2010. Pas de pronostic pour le groupe E.

  4. Ping : Les notes des joueurs de l’équipe de France pour Equateur – France (0-0) | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.