France – Ukraine : les notes des Bleus !

Quel exploit ! Je ne sais pas depuis combien de temps l’équipe de France ne nous avait fait pas autant vibrer ! Ce soir, les Bleus, dos au mur après leur défaite au match aller 2-0, se sont imposés 3-0 face à l’Ukraine au Stade de France, dans ce match retour des barrages de la Coupe du monde 2014. Et cette prouesse qualifie les Bleus pour le Mondial au Brésil ! Un moment historique pour l’équipe de France, qui a, au moins momentanément, réconcilié toute la France avec son équipe nationale de foot. Le Yaourt du Sport vous livre en exclusivité les notes des 11 Bleus de ce France – Ukraine ! L’homme du match ? Indice : 10, 10, 10, tout le monde a gagné. Mais un plus.

Les notes des Bleus pour France - Ukraine (3-0)

France – Ukraine : Les notes des Bleus !

Lloris (10) : Pas de but pris, c’était impératif ce soir. Notre capitaine l’a permis, avec sa défense. Lui aussi a été héroïque, impeccable, parfait. Et je pèse mes mots.

Evra (10) : Il a choisi le bon match pour se montrer à son avantage ! Combatif, agressif, acharné comme jamais, il est à l’origine du troisième but avec une belle frappe (83e) ! Allez, on efface tout et on met à la retraite Pierre Menès, Bixente Lizarazu, Michel Fernandel et Roland Tournevis.

Sakho (11) : Mais qui veut encore mettre Abidal en défense ? Le mec revient titulaire, il est présent dans tous les duels et il plante DEUX BUTS (22e, 84e) !!! Vous voulez quoi de plus ? Et c’est lui qui fait péter un plomb à Khacheridi, ce dernier écopant d’un premier carton jaune (45e) ! Son arme : « Touche moi pas ! » Le combat psychologique était gagné.

Varane (10) : 20 ans et déjà serein en défense centrale dans un match à haute tension. Ça promet ! En revanche, il va falloir corriger ces relances : j’ai noté une mauvaise passe à la 13e minute… Non, je plaisante, on s’en fout !!!!

Debuchy (10) : Comme d’habitude, il a souvent déserté son couloir mais est souvent revenu à grandes enjambées. Et heureusement qu’il contre de la poitrine une frappe juste avant la mi-temps (46e), c’est aussi notre sauveur ! Remplacé par Sagna (83e), qui a été incroyable sur le ballon qu’il a touché.

Cabaye (10) : Cabaye la canaille, m’a soufflé un ami pas vraiment expert ni en foot ni en blagues. Il a joué le rôle de sentinelle et il a été époustouflant ! Il a récupéré un nombre incalculable de ballons, a joué juste, vers l’avant, et s’est bien projeté. Pas étonnant qu’il joue dans un des meilleurs clubs du monde.

Matuidi (10) : Quelle sûreté défensive. Il ratisse beaucoup de ballons, mais il n’est vraiment pas à l’aise techniquement. Du coup il se donne, il est volontaire, mais une fois balle au pied dans la surface ça va pas fort.

Pogba (10) : Lui par contre est très à l’aise techniquement. Voilà pourquoi le duo Matuidi / Pogba a tout pour entrer dans la légende de l’Equipe de France. Il a manqué quelques frappes, mais il affiche une sérénité effarante. Putain Paulo t’es un génie.

Ribéry (10) : Un match inégal. L’euphorie ne m’enlèvera pas l’idée qu’il s’est laissé un peu bouffer par l’enjeu et son Ballon d’or. Il a raté pas mal de dribbles. Mais bon, sa grosse frappe amène le premier but de Mamad, son centre provoque le deuxième but de Mamad, et il a la lucidité de glisser une passe de malade pour Benzema (88e).

Valbuena (10) : Ce soir, j’ai même aimé les moments où il s’est roulé par terre. Aujourd’hui, tu fais ce qu’il te plait, te plait. Tu as eu envie de nous faire gagner Mat (comme dirait Antonetti). Ta frappe prenait le chemin de la lucarne mais ce bon Pyatov en a décidé autrement. C’est toi qui décales Karim sur le deuxième but. Merci Mat. Je te préfère à Samir. Même si ta putain de main à la 88e nous a filé de sacrées sueurs froides.

Benzema (10) : Le destin s’en est mêlé. Un but injustement refusé (29e), suivi d’un but injustement validé (33e). Il a tout de même goinfré quelques occaz en ratant des frappes faciles, même si le terrain était peut-être, même si je ne voudrais pas apporter de note négative, attention je pèse mes mots, non vraiment croyez-moi, BIEN POURRI ! Remplacé par Giroud (82e), auteur d’un gros câlin à Benzema.

Et vous, quelles sont vos notes ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

La rédac’ Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.