Mikaela Shiffrin : la nouvelle Lindsey Vonn ?

Mikaela Shiffrin nouvelle Lindsey VonnDepuis le début de la saison de ski alpin, le public américain voit avec amertume sa grande championne, Lindsey Vonn, grande favorite pour le gros globe de cristal, enchaîner les forfaits pour les courses, laissant la Slovène Tina Maze glisser sereinement vers la consécration. Heureusement pour lui, si sa superstar amorce peut-être sa descente la plus difficile, celle vers la fin de son règne sur le ski alpin féminin, une nouvelle étoile des neiges américaine a explosé aux yeux de tous. En effet, ce week-end, Mikaela Shiffrin a largement remporté le slalom de Zagreb, lui permettant de signer, à juste 17 ans, sa deuxième victoire de la saison et d’occuper la 1ère place provisoire du classement de slalom devant… Tina Maze. Le Yaourt du Sport vous présente ce nouveau phénomène du ski alpin américain et tente de répondre à l’inévitable interrogation : Mikaela Shiffrin est-elle la nouvelle Lindsey Vonn ?

Shiffrin en avance sur les temps de passage de Vonn

Au petit jeu des comparaisons au même âge, force est de constater que Mikaela Shiffrin est en avance sur son aînée. En avril 2011, Shiffrin, 16 ans, native du Colorado, remporte, chez elle, le titre de championne des Etats-Unis de slalom, devenant la plus jeune skieuse américaine à remporter un titre national. Cette saison, elle gagne, le 20 décembre dernier, sa première victoire en Coupe du monde, lors du slalom suédois d’Are, à l’âge de 17 ans, 9 mois et 7 jours. Ce succès fait d’elle la troisième plus jeune skieuse américaine à décrocher une victoire en Coupe du monde (et encore, celles qui la devancent concouraient dans les années 60-70, époque très différente où le slalom consistait à éviter les ours qui jonchaient le passage). Lindsey Vonn a elle attendu sa vingtième année pour signer sa première victoire en Coupe du monde ! La honte ! Mais pour les comparer plus concrètement, on aimerait les voir à l’oeuvre sur le même tracé. Et ça, c’est pas gagné…

Spécialiste des épreuves techniques

Une des grandes différences entre les deux compatriotes, c’est leur spécialité. Là où Vonn excelle dans les disciplines dites rapides (descente et super G), Shiffrin brille en slalom, épreuve technique. Cette fan de la série Glee explique cette préférence par son goût pour la musique. Elle cherche à donner à son ski un rythme, semblable à un rythme musical, qu’elle tente sans cesse d’accélérer. Par ailleurs, après sa victoire à Zagreb, la très jeune championne, fan de la slalomeuse croate Janica Kostelic, a affirmé vouloir mettre davantage en lumière le slalom aux Etats-Unis, quelque peu mis de côté par rapport aux épreuves favorites de Lindsey Vonn. Et quand on lui demande si elle songe à montrer le bout de ses skis dans les épreuves de vitesse, elle répond qu’elle travaille également ces disciplines à l’entraînement, qu’elle y prend du plaisir et qu’elle y viendra certainement une fois qu’elle aura emmagasiné un peu plus d’expérience dans ces courses. Ce n’est pas encore pour tout de suite, mais vu la rapidité de sa progression, Vonn, Maze ou Riesch peuvent déjà trembler…

Shiffrin, bientôt nouvelle référence du ski féminin ?

Au moment d’écrire ces mots, Mikaela Shiffrin occupe la 6e place du classement général de la Coupe du monde. Juste devant… Lindsey Vonn. L’élève aurait-elle déjà dépassé la maîtresse ? Rien n’est moins sûr étant donné les pépins accumulés par Vonn ces derniers temps. Toutefois, ces destins parallèles favorisent les comparaisons. Le mieux étant peut-être de demander directement à la principale intéressée ce que lui inspirent ces rapprochements avec sa glorieuse aînée. Ce à quoi elle rétorque que si elle est évidemment flattée, il lui reste encore beaucoup à parcourir et à prouver sur le long terme avant de se sentir digne d’un tel statut. Et d’ajouter que ce qu’elle espère, c’est marquer les esprits, non en tant que « nouvelle Lindsey Vonn », mais en tant que Mikaela Shiffrin.

Ce qui semble ressortir du caractère de Mikaela Shiffrin, c’est son attitude professionnelle, son humilité et son étonnante maturité (pour ce qui est encore une adolescente). Si elle continue de travailler avec cet état d’esprit, et protégé par le cocon familial qui l’a emmenée jusqu’aux cimes, gageons qu’elle deviendra rapidement une nouvelle référence du ski alpin. Et peut-être que d’ici 15 ou 20 ans, quand une nouvelle skieuse américaine claquera sa première victoire à 16-17 ans, on se demandera : McBregham (sympa, je vous donne déjà son nom) est-elle la nouvelle Mikaela Shiffrin ?

Si vous voulez en savoir encore davantage sur Mikaela Shiffrin, je vous recommande vivement de lire l’interview qu’elle a donnée il y a environ un an à la FIS (Fédération Internationale de Ski) et qui a grandement alimenté cet article. Et si vous voulez en savoir plus sur le sport et les laitages, rejoignez la communauté du Yaourt, sur la page facebook du Yaourt du Sport ou en suivant le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *