Les 23 Bleus de 2012… en 2010 !

Machine à voyager dans le temps de Trunks DBZ

La machine à voyager dans le temps de Trunks

Une fois encore, la rédac’ du Yaourt du Sport a ressorti sa machine à voyager dans le temps. Pas pour aller dans le futur cette fois (rappelez-vous la liste des 23 sélectionnés en 2014 en exclu), mais pour retourner un peu plus de deux ans en arrière, lors de la saison 2009-2010. Ça nous a d’abord permis de retrouver un pack de lait qu’on avait égaré, et puis de nous rappeler où en étaient nos actuels Bleus à cette époque.

Les gardiens

Hugo Lloris : Titulaire à Lyon. TI-TU-LAIRE.

Steve Mandanda : Futur champion de France et vainqueur de la Coupe de la ligue avec l’OM. Il fait partie de ceux dont la situation n’a pas tellement changé par rapport à cette année (exceptée la partie « futur champion de France et vainqueur de la Coupe de la ligue »).

Mickaël Landreau : Fraîchement transféré du PSG à Lille pour 1,6M€, il prouvera plus tard qu’à Paris il n’avait simplement pas envie.

Les défenseurs

Mathieu Debuchy : Sort tout juste de chez le tatoueur « Mike’s Tattoo » à Lille, tout heureux d’avoir enfin franchi le cap avec sa petite étoile sur l’épaule gauche.

Christophe Jallet : Bizuth au PSG de Kombouaré, mais barré par Giuly à son poste de milieu droit. Il discute donc sur le banc d’une nouvelle cire capillaire (car il avait des cheveux !) avec Rothen.

Mapou Yanga M’Biwa : En 1ère ES au lycée Jean Monnet à Montpellier, il passe une année difficile parce que Mme Grebürth, sa prof principale, lui mène la vie dure.

Laurent Koscielny : Rappelez-vous, les gros titres de L’Equipe, les rumeurs incroyables…  Le pont d’or d’1,5M€ du Tours FC à Lorient. LE gros coup du mercato !

Adil Rami : Cette année-là, il est en Bleu pour la première fois. Le public ne le connaissait pas. Quelle année, cette année-là.

Mamadou Sakho : Titulaire avec l’équipe de France des moins de 21 ans, il ne cache pas sa fierté de former la charnière parisienne aux côtés de Thiago Silva. Non attendez, c’était Sammy Traoré. Time flies…

Patrice Evra : Nous l’avons beaucoup cherché à Manchester, sans le voir. Après avoir mené notre enquête, nous avons découvert qu’il s’était inscrit à un stage de leadership, en parallèle de cours de conduite de bus. Tout s’explique.

Gaël Clichy : Toujours dans la place à Arsenal, il a pourtant été approché par un club qatari pendant l’intersaison. Offusqué, il aurait déclaré : « il faudra se lever de Gunner pour me faire débaucher pour de l’argent ».

Les milieux

Yohan Cabaye : C’est précisément en 2010 qu’il écrit une première ligne à son palmarès, celle qui restera la plus belle. Il est élu joueur lillois de l’année 2010 par la Voix du Nord.

Étienne Capoue : Régulièrement appelé chez les Espoirs (et 4 fois capitaine), il n’y sera plus convié à partir de septembre et la non-qualification à l’Euro espoirs 2011. Et tout ça sans trajet taxi Le Havre – Paris. Autres temps, autres mœurs.

Maxime Gonalons : « Salut Maxime, on vient du futur. Pour te dire que dans deux ans, tu seras en équipe de France. » « Lol. »

Yoann Gourcuff : Excellent cru que cette saison 2009-2010 pour lui. C’est l’un des plus gros salaires de L1 et malgré une fin de saison compliquée, il est en contact avec Jean-Michel Aulas, qui espère obtenir là un très bon joueur, au physique sans faille, le tout pour une modique somme. Bref, tout va bien pour Yoann, qui espère profiter du Mondial pour se faire une notoriété aux yeux du monde entier. On croise les doigts.

Blaise Matuidi : Capitaine incontestable et incontesté de l’AS Saint-Étienne (voir Dimitri Payet).

Moussa Sissoko : En 2010, il dispute la finale… du tournoi FIFA 10 entre joueurs pros. Malheureusement, il s’incline face à un autre joueur prometteur : Johan Audel (Ndlr : ceci est une information tout à fait véridique). Deux futurs Bleus ? D’aucuns disent que Sissoko mettra deux ans à se remettre de cette déception.

Les attaquants

Olivier Giroud : Meilleur buteur de L2 avec le Tours FC, il choisit Montpellier pour découvrir la Ligue 1. Un choix intelligent, même s’il ne lui permettra sans doute pas de gagner des titres. L’équipe de France ? On ne sélectionne pas des joueurs de Ligue 2, on n’est pas en Italie.

Bafétimbi Gomis : Acheté 15 millions d’euros par l’OL, il inscrit 15 buts durant sa première saison. Notre service a fait le calcul pour vous : ça fait environ 1 million d’euros le but.

Jérémy Ménez : A l’AS Roma depuis 2008, il alterne le bon et le moins bon, quand il joue. Finalement, il ne lui reste qu’à régler son souci d’inconstance. Par ailleurs, ses potes en Italie lui ont offert le câble au début de la saison, pour qu’il trouve l’amour en regardant les télé-réalités françaises. N’importe quoi ces Italiens.

Mathieu Valbuena : Malgré un début de saison où il pédale dans la semoule, « Petit Vélo » sera sacré champion de France, en étant décisif dans le sprint final.

Dimitri Payet : Une des rares satisfaction d’une saison 2009-2010 difficile pour Saint-Étienne, avec son capitaine Matuidi… avec qui il essaiera de se battre à la fin de la saison. Il sera mis à pied quelques temps. Un comportement qu’on ne verrait heureusement jamais en équipe de France.

Franck Ribéry : « Ni galant, ni aimable, ni beau » dira une connaissance de ce parangon de vertu. Pas un cadeau. En plus, il lui avait donné de l’argent pour le taxi. 5000 euros. De quoi faire largement quelques allers-retours Le Havre – Paris.

La rédac’ Yaourt du Sport

N’oubliez pas notre grand tirage au sort pour participer à notre futur voyage dans le temps ! Inscrivez-vous sur notre page facebook, ou sur le Twitter ! Le Yaourt du Sport, vers l’infini et au-delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.