Qui va gagner l’Euro 2016 ? Statistiques…

Benzema champion d'Europe 2016 ?Vendredi 10 juin 2016, c’est enfin le grand début de l’Euro 2016 ! Après avoir mangé des matchs amicaux pendant un an, l’équipe de France va débuter son Euro par un match contre la Roumanie au Stade de France. À la veille du grand départ, plusieurs favoris se dégagent pour remporter le titre et bien malin qui pourra dire quelle équipe soulèvera le trophée ! Enfin… Et oui, après nos prophéties sur la Coupe du monde 2014, nous reprenons notre Lada à remonter le temps (toujours pas de DeLorean et notre Twingo est tombée en panne en 2014) pour vous annoncer tout ce qui va se passer durant cet Euro. Vous allez sans doute me rétorquer : « Super, les gars, mais vous vous étiez pas lamentablement plantés en 2014 ? » Certes, on voyait le Brésil champion. Mais à 7 buts près, on était bons !… Qu’à cela ne tienne : pour être encore plus pertinents, nous avons fait évoluer notre modèle statistique, en recrutant 2 ingénieurs, 1 data scientist et 1 plombier. Le Yaourt du Sport est ainsi en mesure de vous dévoiler le vainqueur de l’Euro 2016, ainsi que le parcours de toutes les équipes

Méthodologie : Si vous vous attendez à trouver ici de vulgaires pronostics, passez votre chemin ! Point de hasard dans ces prophéties, mais une étude approfondie qui repose sur un principe : la dynamique du présent et le poids du passé. Comment ça marche ? A chaque fois, deux éléments sont pris en compte : le classement FIFA pour la dynamique du présent et l’historique des confrontations entre les deux équipes pour le poids du passé. Mais également un bonus, pour la France uniquement, lié au fait que les Bleus jouent à domicile. Vous voulez plus de détails ? Rendez-vous à la fin de l’article pour la description complète de la méthode. Sinon, place aux prévisions…

Phase de poules : groupe A à C

Euro 2016 : Résultats poules A-C

Groupe A – Qualifiés : France, Suisse et Roumanie meilleur 3e
Bonne nouvelle : oui, les Bleus vont passer la phase de poules de l’Euro 2016, et ce, sans trop de difficultés. Ce sera beaucoup plus compliqué pour l’Albanie, qui va payer le fait… que c’est une équipe toute moisie. Bon, ils vont peut-être créer LA surprise, mais en attendant, de tous les pays qualifiés, c’est celui qui a le classement FIFA le plus bas… A ne pas manquer : Roumanie – Albanie, le prostituco. Lire la suite

Qui va gagner la Coupe du monde 2014 ? Statistiques…

Brandao avec la Coupe du MondeA 2 jours du match d’ouverture de la Coupe du monde 2014, tout le monde aimerait savoir qui sera champion du monde au Brésil. Vous n’avez peut-être pas la patience d’attendre tout un mois de compétition, ou alors vous ne voulez pas retarder vos congés d’été… Le Yaourt du Sport a la solution ! Nous avons enfourché notre Twingo à remonter le temps (la DeLorean est encore au-dessus de nos moyens) pour établir des statistiques fiables et exhaustives… Et l’histoire a parlé ! Le Yaourt du Sport est désormais en mesure de vous révéler le vainqueur de la Coupe du monde 2014, grâce à l’historique des confrontations entre chaque équipe. La méthode : pour chaque rencontre entre une équipe A et une équipe B, nous avons scruté le bilan de leurs confrontations. Si A possède un bilan favorable, c’est A qui va l’emporter. L’histoire est un éternel recommencement… Si jamais il s’agit de leur première confrontation, nous avons suivi la dynamique actuelle et le sens du vent. Et voilà ce que ça donne…

Phase de poules : groupes A à D

Coupe du monde 2014 : Résultats poules A-DGroupe A – Qualifiés : Brésil et Croatie
Pas de grande révolution ici. A domicile, le Brésil ne connaîtra aucune difficulté à se qualifier et à remporter tous ses matchs. Pour vous donner une idée, le Brésil est invaincu à domicile contre le Mexique depuis 1968. Et la Croatie a un bilan légèrement positif face au Mexique. En revanche, ça n’ira pas fort pour le Cameroun. Mais il en faudra beaucoup plus pour perturber Samuel Eto’o.

Groupe B – Qualifiés : Espagne et Chili
Voilà la première surprise que nous réserve l’histoire ! En effet, dans ce groupe, si l’Espagne respectera parfaitement son statut de favorite, il n’en sera pas de même pour les Pays-Bas. Et oui, les Pays-Bas n’ont jamais battu ni l’Australie, ni le Chili (sans qu’il s’agisse de la première confrontation) ! En football en tout cas, en patinage de vitesse, c’est peut-être déjà arrivé. « Hollande en crise » titrera le Amstellodamois libéré. Le Chili en profitera pour atteindre les huitièmes de finale, comme en 2010.

Groupe C – Qualifiés : Colombie et Japon
Sans doute un des groupes les plus indécis à première vue. Et en termes de statistiques également ! Peu d’historique de confrontations, mais suffisamment pour que la Colombie s’en sorte, même sans Falcao. Derrière, c’est très équilibré mais légèrement à l’avantage du Japon, en particulier grâce à une victoire face à la Grèce en 2005. Il devrait donc y avoir un représentant asiatique en huitièmes. Attention tout de même à la Côte d’Ivoire qui n’a que très peu d’historique face à ses rivaux et qui pourrait bousculer les prévisions lors de son dernier match face à la Grèce, qui sera déjà presque éliminée. Lire la suite

Pourquoi le public en a marre des Bleus

Si par le passé, l’équipe de France a parfois su agacer ses supporters, il semble que ces derniers temps, le public se désintéresse de plus en plus des Bleus. On ne voit plus vraiment de passion, positive ou négative, seulement des fans qui semblent s’être lassés de leur équipe nationale. Le spectacle offert par les Bleus est-il si indigent ? Ou le public français est-il trop exigeant ? Le Yaourt du Sport a enfilé son imperméable et a mené l’enquête, dont voici les résultats : les statistiques désolantes des Bleus qui expliquent le ras-le-bol des supporters de l’équipe de France.

L’équipe de France n’est pas assez bonne, mais pas non plus assez mauvaise

Notre étude a consisté à comparer les chiffres des Bleus depuis 2009, avec ceux de ses voisins européens les plus proches, comprenez : Espagne, Angleterre, Allemagne et Italie. Attention : ces statistiques ont été établies avant les matchs du 10 septembre, donc avant Biélorussie – France ! Nous y reviendrons d’ailleurs plus loin.

1) L’équipe de France marque peu

Les stats de buts marqués de l'équipe de France

On s’en doutait : l’équipe de France marque beaucoup moins que l’Espagne, l’Angleterre ou l’Allemagne. Mais, excepté en 2012, elle inscrit également moins de buts que l’Italie, célèbre pour son catenaccio, et cet écart se creuse en 2013 ! Cette année, la France a par exemple planté 5,5 fois moins que l’Allemagne ! Et si on se penche sur le nombre de matchs durant lesquels l’équipe a marqué au moins 3 buts, la France en totalise 8 depuis 2009. Là où l’Italie en compte 12, l’Angleterre 16, l’Espagne 29 et l’Allemagne 33 ! La solution paraît donc limpide : remplacer le tandem Benzema – Giroud par un duo Klose – Villa. Ou Klinsmann – Raul. Ou même Nowitzki – Gasol, on s’en fout. Lire la suite