Top 5 des jeux de foot rétro les plus fun

Plus que quelques jours avant Noël et vous ne savez pas quoi offrir à votre neveu/copain/sœur/match Tinder fan de foot et de jeux vidéo ? Vous pensiez lui offrir FIFA 18 ou PES 2018, mais à la réflexion, vous vous êtes dit que 50€, ça faisait cher et pas original ? Vous, vous voulez surprendre, vous aimez être là où on ne vous attend pas, offrir des cadeaux inattendus mais mémorables, vous déguiser en citrouille pour Noël et boire du vernis ! Rassurez-vous, je vous comprends (tout du moins, je ne vous juge pas). Le Yaourt du Sport vous livre le Top 5 des jeux vidéo de foot rétro les plus marrants ! Que des jeux insolites auxquels j’ai réellement joué à l’époque. Et 5 idées idéales pour un cadeau de Noël de dernière minute, pour un nostalgique de l’époque des jeux vidéo vraiment marrants et du « foot, c’était mieux avant, sans le business ».

5. ISS Deluxe (Playstation)

« Innternachionaul Souperstar Sokeur… DILEUXE ! » Sorti en 1997 sur Playstation, ce jeu est en quelque sorte un ancêtre des PES actuels. Une fonctionnalité courante à l’époque était la possibilité de désactiver les fautes. On pouvait alors s’en donner à cœur joie, avec des tacles par derrière ou des gros coups d’épaules de bourrin (vers 0:58 dans la vidéo). Mais on pouvait aussi jouer à deux dans la même équipe et se tacler entre coéquipiers ! De grands moments de fraternité. Parmi les autres possibilités, à noter : effectuer le toss en début de match, choisir le nombre de joueurs avant chaque rencontre (on pouvait jouer à 11 contre 5), écouter les commentaires d’une grande variété et une ambiance dans les tribunes aussi agréable qu’un concert de 2000 vuvuzelas. Vous remarquerez aussi dans la vidéo la présence d’un chien sur le terrain. Je ne m’en souvenais pas, mais il s’agissait apparemment d’un « cheat code » pour que l’arbitre ait cette apparence. Peut-être une manière de faire tomber le masque.

Vous procurer ISS Deluxe

4. FIFA International Soccer (Megadrive)

« Ih Eille Spotse… Tseuneugueïme ! » Le tout premier FIFA, sorti en 1993. Bon, on est loin du rendu visuel actuel, mais à l’époque, c’était assez fou. Notez que vous pouviez encore faire le toss en début de match. Apparemment, c’était LE truc indispensable pour un jeu de foot. Moi-même j’avais qu’une hâte : « vivement que j’achète un jeu à 400 balles pour pouvoir faire un pile ou face ! » On pouvait aussi désactiver les fautes, mais il fallait bien sûr les laisser pour ce qui a fait la légende ce jeu : en cas de carton, on pouvait… courir pour échapper à l’arbitre. Et ça pouvait durer longtemps, en témoigne cette vidéo. S’en suivra un FIFA 95, resté célèbre pour ses « cheat codes », qui permettaient notamment de marquer de la tête du milieu de terrain.

Vous procurer FIFA International Soccer

3. Coupe du monde 98 (Playstation)

Sorti en… 1998, il s’agissait en fait d’une sorte de spin-off de FIFA, la seule différence étant qu’on ne pouvait jouer qu’avec les équipes nationales. Ouais, les mecs sortaient un nouveau jeu à 400 balles, où la spécificité était qu’il y avait moins de possibilités de jeu. Et nous, on était contents. Heureusement nous sont restés de merveilleux souvenirs liés à ce jeu, grâce à deux fonctionnalités. 1) Les simulations, ou « plongeons ». En effet, on pouvait faire tomber ses joueurs n’importe quand, de façon grotesque, et espérer obtenir une faute, ce qui n’arrivait jamais. Enfin, parfois, on croyait qu’on y arrivait, mais c’était sans doute une coïncidence. Je n’ai pas trouvé de vidéo de ce geste dans le jeu, alors en voici une, mais en vrai, par Mariano, l’attaquant de l’OL. 2) Les tacles assassins. Avec le bouton L1, on pouvait varier : tacles au genou, tacles sur un joueur au sol, et même coups de coude (exemple sur cette vidéo de FIFA 98, où ça existait déjà)… Le mieux était bien sûr de désactiver les fautes, mais pas les blessures, de lancer un France – Brésil et de s’acharner sur ces fumiers de Brésiliens (à commencer par cette ordure d’Edmundo) jusqu’à ce qu’ils se blessent. Ah, l’enfance…

Vous procurer Coupe du monde 98

2. All Star Soccer (Playstation)

Celui-ci est beaucoup moins célèbre. Sorti en 1997, All Star Soccer est franchement dégueulasse en matière de gameplay. C’est lent, les touches sont mal pensées et les buts que vous allez marquer seront tellement moches qu’ils auront tous l’air d’avoir été inscrits par Brandão. Mais, une fois n’est pas coutume, il se distingue par ses commentaires. Il s’agit en réalité d’imitations de personnalités, parmi les plus populaires pour les jeunes fans de foot de l’époque : PPDA, Helmut Kohl, Jacques Martin, Guy Lux… Je n’ai pas trouvé de confirmation, mais je crois que ces imitations sont signées… Jean-Luc Reichmann. Il y avait aussi la possibilité de personnaliser le physique de ses joueurs, qui en venaient souvent à ressembler aux aliens de « Mars Attacks! ». Enfin, on pouvait asséner coups de poing et coups de pied ninja à ses adversaires, ce qui était d’autant plus plaisant avec le réglage « arbitre indulgent ». Un gentil chien en somme.

Vous procurer All Star Soccer

1. Sega Soccer Slam (GameCube)

Beaucoup plus récent, car sorti en 2002, et édité par Sega, qui n’avait déjà plus de console à l’époque, Sega Soccer Slam est une sorte de mélange entre FIFA et Super Smash Bros. Le principe est simple : un match de « foot » en 3 contre 3, où il faut marquer plus que l’adversaire. En ce qui concerne les règles, c’est à peu près tout. Après, c’est un gros bordel bien jouissif. Vous pouvez en effet ruiner la gueule de votre adversaire à coups de poing et pied, faire des saltos, jouer avec des robots, faire des reprises en suspension dans les airs… Et surtout effectuer un « killer kick », c’est-à-dire vous élever pour faire un tir surpuissant capable de pulvériser le gardien qui se trouverait en plein sur sa trajectoire. Un peu comme dans Olive et Tom, mais en plus hard. Le tout en jouant avec des équipes telles que « Volta », composée de l’Écossais Angus, de l’Italien Dante et du Français Arsenault. Avec des bons gros clichés racistes comme on les aime. Un peu comme dans Olive et Tom, mais en plus… Non, en fait, juste comme dans Olive et Tom.

Vous procurer Sega Soccer Slam

Ça vous dirait d’avoir votre propre article sur le Yaourt du Sport ? On cherche des rédacteurs fun ! N’hésitez pas à vous manifester en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

4 réflexions au sujet de « Top 5 des jeux de foot rétro les plus fun »

  1. Je crois que vous avez oublié le must have en termes de jeu de foot : Red Card!!!
    Un jeu qui élève le tacle à la gorge au rang de prouesse technique, un jeu qui ferait passer Eric Di Méco et William Prunier pour des puceaux, où les buts à la matrix envoient un pâté monstrueux, bref le jeu de foot ultime!!!!!!!!!!!!!!!

    • Red Card, j’en ai beaucoup entendu parler, mais j’ai jamais pu le tester ! Et je le regrette parce qu’effectivement, ça a l’air assez drôle, et en plus, il utilisait les vrais noms des joueurs. On pouvait donc véritablement anéantir les joueurs qu’on aimait le moins !

  2. je vois que les « excellents » commentateurs de « l’équipe 21 » et Estelle « D » t’ont vraiment coupé la chique puisque manifestement tu ne trouves plus rien à dire sur le foot.
    Concernant les jeux vidéos que tu évoques, ma petite fille qui aime bien le foot, trouve que ça manque de trolls, d’elfes, d’orques et de dragons. Si en plus il pouvait y avoir deux ou trois snippers sur les toits des tribunes, pour dégommer les joueurs hors jeu, ce serait super ….

    • Ce ne sont pas vraiment ce genre de monstres, mais les personnages de Sega Soccer Slam n’en sont pas très loin… Et à 3 contre 3, il n’y a pas vraiment de hors jeu, mais rien n’empêche de foutre des trempes à ceux qui traînent quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.