France – Norvège : les notes des Bleus, par un footeux

Dimanche 29 janvier 2017, on retiendra cette date comme un tournant dans l’histoire du sport. Déjà parce que j’ai fêté mon 16e anniversaire pour la 14e fois. Mais aussi et surtout parce que cette journée aura été riche en émotions sportives. La finale historique de l’Open d’Australie remportée par Federer contre Nadal, le duel au sommet de la Ligue 1 entre le PSG et Monaco, l’excellente opération de l’OM sur le marché des transferts (départ d’Alessandrini à Los Angeles), et bien sûr la finale du Mondial 2017 de handball opposant la France à la Norvège. A domicile, avec un public survolté, chauffé par l’enivrante Danse Phénoménale et les mascottes Cook et Cougnette, les Experts avaient tout pour entrer un peu plus dans l’histoire du handball, et du sport en général. Les Bleus n’ont pas failli et ont remporté leur 6e titre de champions du monde, en battant la Norvège 33-26, au terme d’une partie emballante. Étrangement, depuis le début de la compétition, on voit très peu d’articles notant les joueurs de l’équipe de France ? Alors quoi ? Sous prétexte que personne ne comprend vraiment les règles, on n’a pas le droit de distribuer les bons et les mauvais points ? Halte à la bien-pensance, nous allons vous prouver que ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas grand-chose à un sport qu’on ne peut pas noter les joueurs – en toute objectivité et légitimité, bien sûr. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour cette finale France – Norvège (33-26), à travers le regard bovin d’un fan de foot.

France - Norvège (33-26) : Les notes des Bleus

France – Norvège : Les notes des Bleus

Omeyer (3) : Les 54 printemps pèsent sur le Gigi Buffon du handball français. Pas beaucoup d’arrêts, mais surtout très peu de sorties dans les pieds et de contacts dans les duels aériens… Dommage, ça aurait rassuré la défense. Remplacé par Gérard (8) au quart d’heure de jeu : allô Gérard, ici ta cuisinière (merci à ceux qui ont la référence de mettre l’intégralité de la réplique en commentaire). Et lui n’hésite pas à sortir (56e) !

Narcisse (6) : Très costaud physiquement, solide dans les duels… Mais que de fautes ! Plusieurs fois sanctionné par l’arbitre, il a de la chance de ne pas avoir récolté de carton jaune. Et je ne parle même pas de toutes ses mains oubliées par M. Turpin… Remplacé par Sorhaindo (6) : bon défenseur, il a toutefois connu quelques sautes de concentrations. Un authentique joueur du Barça finalement.

Karabatic (6,5) : Une prestation aboutie pour l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du hand. Présent en défense – avec notamment un bloc de volleyeur (51e), puissant en attaque – il marque notamment après son bloc (51e), intelligent dans l’orientation du jeu. Encore un pari gagné pour l’Expert FDJ. Remplacé par N’Guessan (5,5), précieux en défense, mais en attaque, parfois, c’est Timothey agaçant.

Guigou (8) : Pas très rapide pour un ailier… Mais efficace. N’a pas tenté de reprise de volée, mais pas loin de la reprise de dribble. Remplacé par Mahé (12e, 28e, 47e), revenu sur le terrain (16e, 35e, 51e), remplacé par Porte (31e, 55e… euh non, par N’Guessan (38e… à moins que ce ne soit Abalo (45+1e, 76e… Putain, mais à combien de remplacements ils ont droit dans ce sport ? Mahé (6) a été un peu plus adroit que Guigou aux jets de 7 mètres, mais pas impeccable. Il faudrait appeler Lacazette.

Porte (7,5) : Vous allez me dire : il a semblé parfois sortir de ses gonds. Certes, mais quand il s’agit de trouver l’ouverture, Porte a quand même un sacré coup de poignée. Et ça sert quand il s’agit de prendre l’avantage juste avant la mi-temps (30e) ou de balancer une roucoulette pour un +5 (36e) ! Suppléé par Abalo (5) vers la 20e minute (entre autres) : parfois limite dans son jeu de corps (non, ça ne veut rien dire), certes, mais je peux vous dire que quand Luc a ballon, il n’en fait pas n’importe quoi !… Voilà, je pense vous avoir démontré toute mon « expertise » en handball (vous l’avez ?).

Fabregas (6,5) : Quelle surprise de le retrouver en finale d’un mondial de hand ! Alors, d’accord, Chelsea occupe tranquillement la tête du championnat anglais, mais de là à jouer deux compétitions en même temps, dans un autre sport qui plus est, et avec un autre pays ! Chapeau, M. Fabregas, sombrero même !

Remili (4) : Une note mitigée, comme sa prestation. Meilleur buteur des Bleus, c’est notre Cavani : il plante beaucoup, mais qu’est-ce qu’il croque aussi ! Il s’est parfois précipité face à la Norvège alors qu’il pouvait parfois centrer au premier poteau, ou pourquoi pas dribbler le gardien. Clairement, on voit qu’à 21 ans, il a encore beaucoup à apprendre en handball.

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

4 réflexions sur « France – Norvège : les notes des Bleus, par un footeux »

  1. ben je m’étais dit que 33-26 ça allait peut-être donner des idées aux joueurs pour PSG-Monaco, histoire de ne pas se faire voler la vedette sur toute la ligne.
    un 6-4 aurait largement suffit à notre bonheur et à leur notoriété.
    le problème c’est que les handballeurs sont payés au nombre de buts marqués et les footballeurs au nombre de trèfles à 4 feuilles trouvés pendant le match.
    Et pas possible d’harmoniser les réglementations : vous irez trouver du trèfle sur un terrain en synthétique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.