France – Nouvelle-Zélande : les notes des Bleus, par un footeux

Samedi 17 octobre 2015, le grand moment. A peu près 6 mois après le début de la Coupe du monde 2015 de rugby, le XV de France joue son quart de finale face aux redoutables All Blacks. Un rendez-vous incontournable auquel je voulais participer en notant les Bleus. Problème : je suis une quiche en rugby, je suis plutôt branché foot. Qu’à cela ne tienne, il paraît que les joueurs et le staff français en ont marre des critiques des spécialistes de l’ovalie. Ici, aucun risque : des critiques, il va y en avoir, mais je connais pas grand-chose de plus que les règles expliquées dans Le rugby pour les nul(le)s. Donc si vous voulez de belles analyses tactiques, passez votre chemin. Si vous voulez lire les critiques du XV de France par un mec aussi légitime et crédible que Pierre Ménès au foot, vous êtes au bon endroit. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce quart France – Nouvelle-Zélande (défaite 62 à 13), à travers le regard bovin d’un fan de foot.

Nouvelle-Zélande - France : les notes des Bleus

Nouvelle-Zélande – France : les notes des Bleus

Ben Arous (4) : A abusé des passes en retrait, probablement à cause, il est vrai, du manque d’appels en profondeur de ses coéquipiers. Remplacé par Debaty (60e), en vaut trois.

Guirado (3) : Que ce soit que lui qui fasse les touches, passe encore. Mais si tu veux les faire, fais-les bien ! Le mec arrête pas de les envoyer tout droit ! Ouvre les yeux un peu ! Remplacé par Szwazrseskzswki (56e).

Slimani (4) : Qu’est-ce que c’est que cette condition physique ? On a envoyé Gignac à Merano pour beaucoup moins que ça…  Remplacé par Mas (60e), de graisse.

Papé (3) : « Eh, dis Papé, il est où cet Algo ? » Et il est où ton rugby ? Là où il y a de l’eau, il y a de l’Algo. Et là où il y a des All Blacks, il n’y a plus de Papé. Remplacé par Nyanga (47e), y a de l’eau.

Maestri (4) : Précieux dans le jeu aérien, mais plusieurs mains non sifflées.

Dusautoir (3) : Un peu rugueux dans ses interventions, il s’en sort bien en ne prenant aucun carton. D’ailleurs, de manière générale, j’ai trouvé l’arbitre très laxiste : il a souvent laissé jouer alors que le défenseur ne touchait clairement pas le ballon.

Picamoles (6) : L’équipe de France de foot cherche toujours un avant-centre. Il suffit d’appeler Picamoles ! Il est avant, au centre. C’est pas le même sport, certes, mais franchement : ferait-il moins bien que Giroud ? En revanche, il risque de mettre quelques pains au hasard et prendre des cartons… Remplacé par Chouly (73e), Chumpeur.

Le Roux (3) : Plusieurs fautes de main. Le Téfécé se serait positionné pour l’engager comme nouveau gardien de but.

Parra (4) : Un bon jeu au pied. Il pourrait se mettre au foot et devenir le gardien du Barça. Ou le meilleur joueur de Lille. Remplacé par Kockott (69e), minute.

Michalak (2) : Frédéric, on a quelque chose d’important à annoncer aux Français : tu as bien foiré ton bout de match. Ah quand il s’agit de prouver son habileté face au Canada, y a du monde… FM10, le CR7 du XV de France en somme. Se foire et se blesse (11e). Donc remplacé par Talès (3), qui n’a pas tenu la longueur… de l’hypoténuse ! (ha ha ha ! j’étais nul en maths)

Dulin (2) : J’y connais peut-être rien en rugby, mais Dulin, c’est pas plutôt un arrière ? Apparemment, celui qui fait la compo s’y connaît pas tellement plus que moi… Résultat : pour un arrière, il a fait un match moyen. Pour un trois-quart, c’était pourri.

Fofana (5) : Ah ben d’accord, Fofana joue avec le XV de France en fait. Pas étonnant qu’il se blesse tout le temps et qu’il soit éternellement indisponible. Manque de respect pour tous les supporters de l’OL.

Dumoulin (2) : Comme Dulin, mais mou en plus. Remplacé par Bastareaud (61e), pas moins mou.

Nakaitaci (3) : Quitte à prendre des joueurs nuls, on n’a pas besoin de naturaliser un Fidjien. Des brêles, on sait très bien en faire en France (qui a dit « Sagna » ?).

Spedding (7) : Costaud et dynamique, mais a parfois semblé indisposé, comme s’il avait des problèmes intestinaux. J’avais envie de lui crier : « VA DONC ! VA DONC CHIER, SPEDDING ! »… Voilà, ça me paraît raisonnable de conclure cet article là-dessus.

Si vous voulez quand même continuer à suivre la Coupe du monde de rugby, mais que vous êtes encore plus nul, allez faire un tour sur Le rugby pour les nul(le)s. Et tant que vous y êtes, likez notre page Facebook et suivez-nous sur Twitter.

B.

7 réflexions sur « France – Nouvelle-Zélande : les notes des Bleus, par un footeux »

  1. 3 des 27 hypothèses que j’ai échafaudées pour expliquer cette défaite, qui montrent toutes la lourde responsabilité de l’entraîneur ( mais si vous insistez je dévoilerai les autres …):
    1) Quand j’ai envoyé à St André, la recette de la potion magique, je lui avais précisé que le gui que coupait Panoramix, c’était juste pour décorer la table. Mais comme il n’en fait qu’a sa tête il l’a peut-être ajouté aux autres ingrédients…
    2) il aurait mal compris les paroles de l’hymne national: au lieu de  » l’étendard sanglant est levé » il a entendu : « les sans dards, sans glands élevés » . Élevés sans dards, sans glands ??? mais c’est bien sûr! c’est des filles qu’il faut que je mette sur le terrain !!! d’ailleurs ceux qui sont observateurs auront remarqué que nos joueurs sont plutôt efféminés …
    3) il aurait dit aux joueurs: « je veux qu’on fasse un score de phase finale qui rentre dans le livre guiness des records ! » mais sans préciser le sens du résultat !

  2. Casse-tête freudien au filet de Volley-ball :C’est le block de Retallick sur le smash de Michalak qui a causé sa blessure ou la blessure de Michalak qui a causé le block de Retallick (11ème minute et tournant du match).

  3. merci pour ta compassion à la lecture de mes pensées de comptoir, mais trois de plus flatterait dangereusement mon orgueil. juste une petite dernière :.
    j’ai imaginé que Saint André a peut être voulu faire une petite blague qui a eu des effets désastreux. il aurait dit aux joueurs: » ils ont le « Haka » ben nous on a le « y’a qu’à » …. en ajoutant …faire comme la dernière fois!
    la dessus grosse poilade des joueurs, on se bourre des grands coups de coudes dans les côtes…sauf qu’il ont rien compris!
    PSA parlait de faire comme la dernière fois …. qu’on a battu les blacks mais pour les joueurs, la dernière fois c’était la branlée contre l’Irlande, Alors disciplinés, ils ont fait « comme la dernière fois … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.