Top 5 des joueurs excellents dans PES et FIFA… et nuls en vrai

FIFA 15 est sorti jeudi 25 septembre et tous les heureux possesseurs ont déjà commencé à bâtir leur équipe de rêve… Ça fait des années que plusieurs jeux nous permettent de jouer nous-mêmes les recruteurs : de PES à FIFA, en passant par Football Manager, on a pu découvrir les futures pépites de demain… ou les plus grandes arnaques de l’histoire du foot. Car certains joueurs sont connus uniquement pour avoir été surcotés dans Football Manager par exemple (Freddy Adu ou Anatoli Todorov pour ne citer qu’eux) et il se dit que d’autres auraient été recrutés en fonction de leur note dans ce jeu (serait-ce le cas du nouveau joueur de l’OM, Doria ?). Mais moi, j’ai surtout joué à PES 6. Et à l’époque, des futurs stars, il y en avait un paquet… Le Yaourt du Sport vous dévoile le Top 5 des plus joueurs les plus surcotés de PES 6 ! Profitez-en pour balancer les noms des grosses arnaques de la série des PES, des FIFA, des Football Manager, vous en connaissez sans doute plein !

5. John Heitinga

John HeitingaJohn Heitinga n’a pas eu une carrière moisie. 87 sélections, des bons passages à l’Ajax ou à Everton… Mais si on en croyait sa courbe de progression dans PES 6, Heitinga allait devenir le meilleur défenseur du monde. Physique, rapide, pouvant jouer dans l’axe comme sur les côtés… Et en fin de compte, le mec joue au (jambon) Herta Berlin et ses seuls vrais titres sont des championnats des Pays-Bas. Ah si, il a fait une finale de Coupe du monde. En 2010. Celle où les Pays-Bas ont perdu. Celle où les Pays-Bas ont fini à 10. Celle où ils ont reçu un carton rouge. Pour Heitinga.

4. Tranquillo Barnetta

Tranquillo EmiloTranquillo BarnettaFranchement, on pouvait s’en douter quand on voyait que le mec se prénommait Tranquillo. Le Suisse devait devenir une star du milieu de terrain. Malheureusement, il semble qu’il soit issu d’une génération suisse maudite, qui avait pourtant remporté l’Euro des moins de 17 : Reto Ziegler, Philippe Senderos… Mais le reste de sa carrière a été bien tranquille : depuis son arrivée à Schalke en 2012, il pèse 3 buts, 3 passes décisives et un prêt à Francfort. Quant à son palmarès… Je vous invite à consulter sa page Wikipedia.

3. Park Chu Young

Park Chu YoungGrand classique. Dans PES 6, il figurait parmi les joueurs capables d’inscrire une trentaine de buts en 3 ou 4 matchs. Il faut dire qu’entre 2008 et 2010 notamment, le jeune Coréen a crevé l’écran avec l’AS Monaco. Mais ça, c’était avant le drame. Août 2011, Park est sur le point de signer un contrat avec le LOSC, il ne reste plus que la visite médicale. Et au moment d’aller le chercher à l’hôtel, les dirigeants lillois trouvent sa chambre vide ! En réalité, le jeune espoir de quand même 26 ans a filé à Londres pour signer à Arsenal ! Bon choix de carrière : depuis cet épisode, Park a joué 3 matchs de championnat anglais et 14 en Espagne avec le Celta Vigo. Le mec « joue » à Watford maintenant. Que des choix intelligents. Sans doute grâce à son QI de 150.

2. Ryan Babel

Ryan BabelBa ba ba, Ba ba Babel. Si vous cherchez dans Le Dictionnaire de l’Académie Française à « éternel espoir », vous tombez sur Florent Sinama-Pongolle, Mohamed Kallon et Ryan Babel. Et oui, encore un chez les Pays-Bas. Et comme souvent, ça commence par une explosion à l’Ajax (apparemment, les créateurs de PES 6 étaient originaires d’Amsterdam). Suffisant pour inciter Liverpool à dépenser 17 millions d’euros en 2007. Insuffisant pour s’imposer en Premier League. Du coup, il aura tout essayé : transfert en Allemagne, retour à l’Ajax, mais rien n’y fit. Le soldat Ryan semblait impossible à sauver. Mais depuis 2013, ça y est, il a retrouvé les terrains et une place de titulaire… à Kasimpasa, petit club turc. « Alors camembert ! », dit Babel.

1. Alan Smith

Alan SmithAlan Smith, nom pratique pour rester anonyme. Sans conteste la plus grosse escroquerie de PES 6, et peut-être de l’histoire des jeux de foot. Dans le jeu, Manchester United disposait d’un trident de fou : Ronaldo, Rooney et Smith. Saurez-vous retrouver l’intrus qui a complètement disparu des radars (si tant est qu’il y ait déjà été) ? Alors, certes, il n’a pas été aidé par les blessures, mais s’il avait eu le potentiel qu’on lui prêtait dans PES… En réalité, son transfert à Man U a signé le début de sa descente… en réserve. Parcours raté à Manchester, parcours raté à Newcastle (sauf quand ils ont été relégués), Alan Smith a fini par se relancer. A Milton Keynes, en 3e division. Et là, vous allez me dire : Milton Keynes, c’est pas l’équipe amateur qui a flanqué 4-0 à Man U il y a un mois ? Et bien, oui ! Belle revanche, non ?… Non. Milton Keynes a libéré Smith en mai 2014. Quand ça veut pas…

Allez, envoyez les noms des joueurs qui vous faisaient rêver sur FIFA, PES ou FM, et rire en vrai ! En commentaires, sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

2 réflexions au sujet de « Top 5 des joueurs excellents dans PES et FIFA… et nuls en vrai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.