France – Biélorussie : les notes des Bleus !

Bon, ça aura été délicat ce France – Biélorussie, mais c’est toujours mieux qu’il y a deux ans ! L’équipe de France sera finalement venue à bout de la dernière dictature d’Europe. Une victoire, nette et franche, 3-1, voilà. Le Yaourt du Sport vous livre, en exclusivité, avant Pierre Menès, les notes des Bleus ! L’homme du match ? Un indice : on en avait dit beaucoup de bien à l’Euro. Et du mal aussi.

FRANCE - Biélorussie

Lloris (7) : Un arrêt de bâtard en début de deuxième mi-temps et un penalty arrêté à la 72e. Peut pas faire grand-chose de mieux. En tout cas, pas ce soir !

Evra (4) : Dans la foulée de son match en Finlande, il nous a régalé de deux gestes techniques de haut vol avec ces deux ailes de pigeon. Ça a l’air d’être son défi du moment. Rien de transcendant à part ça, on l’a tout de même vu essayer…

Sakho (7) : Dans cet état de forme, il est vraiment impressionnant. Il se bat comme un diable à chaque duel, et effectue de bons dégagements. Il aurait même pu marquer son premier but en Bleu grâce à deux têtes à bout portant. Malheureusement, si la première est bien pourrie, la deuxième est bien arrêtée par Gardiendebutov.

Mapou (3) : Autant il nous avait épaté en Finlande, autant là il est passé à côté de son match. Une relance pleine axe qui a dû faire bondir JM Larqué en première mi-temps, et un penalty provoqué en seconde. Quoique, selon Christian Jeanpierre, il n’y a pas faute car sa « défense auprès de l’arbitre était sincère ». Ce CJP aurait dû faire avocat. En tout cas, pas commentateur.

Jallet (7 involontairement, 5 sinon) : Quel match pour le Parisien ! Involontairement impliqué sur le premier but en perdant le ballon pour Ribéry, il marque le deuxième tout aussi involontairement en plantant un centre sous la barre. Blague à part, il apporte souvent le surnombre sur son aile et a placé de bons centres qui aurait pu provoquer un but. Mais non, parce que les bons centres, c’était fait exprès.

Mavuba (6,5) : Celui là marque des points. Très précieux dans la récupération, il ne rate presque jamais ses passes… A ceux qui disent qu’il n’aura pas sa place à la Coupe du monde, il répond : Rio bien qui rira le dernier.

Capoue (6,5) : Son but en début de deuxième mi-temps l’a mis en confiance et l’a fait rentrer, selon CJP, dans le fameux « GANG DES MILIEUX » ! Un but, grâce au ramassage décisif de Ludivine, qui l’aura sorti d’une première période difficile, peut-être impressionné par la foule immense du Stade de France.

Cabaye (5) : Remplacé à la 75e par Matuidi, il aura touché 61 ballons au total, ce qui n’est pas énorme. Il aura tout de même exercé un pressing régulier et surtout, il a tiré de bons corners, presque chaque fois dangereux. Bon, le marquage biélorusse n’y était peut-être pas étranger, mais soit.

Ribéry (9) : Et oui, évidemment, l’homme du match, c’est lui ! Une belle récupération et un centre décisif pour Capoue à la 50e, une passe anodine décisive pour Jallet à la 68e et un but plein de sang froid à la 80e qui suit un GROS contrôle… Vas-y Francky, c’est bon. Remplacé par Menez à la 89e, nul à chier.

Benzema (4,5) : Une belle passe décisive pour Ribéry à la 80e représente son principal fait d’armes de la partie. Il aura essayé de percuter et aura été souvent dangereux, mais ses actions s’achèvent hélas trop souvent sur un mauvais choix. Et toujours pas de but pour KB4,5…

Giroud (3) : Une GROSSE tête sur le gardien à la 12e et une belle cascade sur ce même gardien à la 25e. A part ça, que dalle. Après une perte de balle agaçante pour Deschamps, ce dernier décide de le sanctionner en le remplaçant par Valbuena, à la 60e. Même s’il n’a pas fait un gros match, c’est une sanction sévère.

La rédac’ Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *