Ribéry : « Ronaldo et Messi, je les prends quand ils veulent, même à cloche-pied ! »

Dans cette rubrique « Fausse interview », vous trouverez régulièrement les interviews de personnalités sportives telles que nous aimerions les mener. Et tant que ces célébrités ne viendront pas répondre à nos questions, nous imaginerons nous-mêmes leurs réponses… A prendre avec un certain recul, évidemment.

Ribéry Ballon d'Or

Ribéry Ballon d’Or

C’est raté. Franck Ribéry ne sera pas élu Ballon d’Or 2013. Ultime affront de la FIFA, le Français, qui a tout gagné cette année, finit même troisième, derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. A l’issue de la cérémonie, Francky ne s’est pas attardé, mais le Yaourt du Sport lui a couru après, machine à écrire sous le bras, pour recueillir ses réactions à chaud. En exclusivité, témoignage d’un homme déçu, frustré, meurtri.

Yaourt du Sport : Franck ! Franck ! Attendez… Oups, pardon, madame… Franck ! Ouf, merci… Franck, on imagine que ce n’est pas un moment facile… Mais pouvez-vous nous dire ce que vous ressentez à cet instant ?
Franck Ribéry : Je comprends pas. J’avais tout bien fait pourtant. Comme j’ai dit, j’ai gagné les matchs, j’ai marqué les buts, j’ai fait les passes… S’il suffisait de marquer des buts pour remporter le Ballon d’Or, fallait le dire, moi aussi j’aurais joué que pour ma gueule (sic) ! En plus, Jean Fernandez m’a dit qu’il était confiant, donc j’y croyais… Ça m’étonnerait pas que ce soit la faute de Gérard Houllier tout ça.

YdS : Êtes-vous également déçu de finir troisième, derrière Messi ?
F.R : Ah parce que je suis derrière Messi en plus ?! Non mais ils sont sérieux ? Pourquoi pas derrière Valbuena aussi ? (Il hurle, probablement des insultes, dans une langue étrangère, probablement l’allemand.) Lire la suite