L’équipe type des joueurs aux deux prénoms… ou plus

Pas facile de se faire un nom dans le football… Et quand on porte un nom qui est aussi un prénom, c’est encore plus difficile de se faire un prénom… enfin un nom ! Bref, vous suivez, non ? En ces temps de polémique, le monde du football attendait une réponse forte pour mettre tout le monde d’accord. La voici : le Yaourt du Sport vous livre le onze type des joueurs dont le nom est aussi un prénom ! Une collection façon Panini de footballeurs qui ont deux (ou trois) prénoms garantie 100% française !… Enfin, presque.

Le gardien

David James PaniniDavid James : Comment ça, il est pas français ? Bon, ok, mais dans un top aussi prestigieux, qui pouvait-on faire figurer d’autre que le très chic « Calamity James » ? Surnom qui lui vient de sa propension à enchaîner les boulettes. Pour autant, il détient aussi le record du nombre de matchs de Premier League sans prendre de but… Docteur David et Mister James.

Les défenseurs

Jérémy Mathieu PaniniJérémy Mathieu : La caution « roux » du Top. Et arrêtez de vous moquer. Gingers have souls, okay? Bref, Jérémy Mathieu fait partie de ces gens qu’on est obligés d’appeler par leurs prénom et nom, sinon on ne sait pas de qui on parle. Et aussi de ces gens qui commencé leur carrière à Sochaux pour finalement évoluer au Barça. Parcours classique.

Auriol Guillaume PaniniAuriol Guillaume : La prouesse d’Auriol Guillaume, c’est d’avoir pour nom propre un prénom commun et pour prénom un nom peu commun. « Tu t’appelles comment ? – Auriol. – Ah. Et le prénom ? » Mais Auriol est aussi resté dans quelques mémoires pour son but en double loots avec Guingamp face au PSG. A une époque où Drogba et Malouda jouaient à Guingamp et Ronaldinho et Potillon à Paris. Lire la suite