Qui va gagner le Tour de France 2015 ?

Samedi 4 juillet marque le début de la période bénie pour tous les annonceurs de conventions obsèques, de monte-escaliers et de poignées sécurisées pour baignoires anti-dérapantes. Vous l’aurez deviné, c’est le début du Tour de France 2015 ! Et pour faire un beau tour complet de la France, quelle meilleure ville de départ qu’Utrecht, aux Pays-Bas ? Tout va très bien les gars… Après ça, on a droit à un parcours bien montagneux, des pavés, un contre-la-montre par équipe, mais peu de contre-la-montre individuel. Et ça a son importance ! Si vous ne comprenez pas pourquoi, ou si vous ne comprenez pas tout court, c’est qu’il vous manque les bases essentielles : allez donc faire un « tour » (putain, quel jeu de mot de ouf) sur le Tour de France pour les nul(le)s ! Si vous maîtrisez tout ça, déjà commencez par arrêter de vous la raconter, et restez sur cette page : le Yaourt du Sport vous livre le futur Top 10 du Tour de France 2015, mais aussi le futur maillot vert et le futur super-combatif !

Maillot jaune et futur Top 10 du Tour de France 2015

Le futur classement du Tour de France 2015

Le futur classement du Tour de France 2015

  1. Christopher Froome (Sky) : S’il se gaufre pas cette année, il devrait être imbattable. En hommage à Stannah, il prévoit de monter les Champs-Élysées en monte-escalier. Sa probabilité yaourt de gagner : 40%.
  2. Nairo Quintana (Movistar) : Peut-être le meilleur grimpeur du peloton, ce tracé est donc fait pour lui. Mais peut-il passer les pavés sans encombre ? Son équipe peut-elle assurer dans le CLM par équipe ? Grand-mère sait-elle faire un bon café ? Oui et non. Sa probabilité yaourt de gagner : 30%.
  3. Alberto Contador (Tinkoff) : En pleine forme, il a remporté le Giro. C’est bien, mais c’était peut-être un peu tôt. Remarquez, il paraît qu’il s’est pas arrêté et qu’il a continué de pédaler depuis la fin du Tour d’Italie. Sa probabilité yaourt de gagner : 20%.
  4. Thibaut Pinot (FDJ) : Même s’il a réussi à monter sur le podium l’an dernier, échouer au pied du podium sur le Tour de France 2015 serait une grosse prouesse pour le Français. Et si Quintana se vautre, il pourrait remporter un nouveau maillot blanc. Et un Pinot blanc, c’est bon. Sa probabilité yaourt de gagner : 3%.
  5. Rui Costa (Lampre) : La grosse cote. Vous ne le verrez qu’ici. Et vous me direz : il y a peut-être une raison. Mais le type grimpe bien, il est en forme… Peut-il tenir 3 semaines ? J’en sais rien. Mais si c’est le cas, on va se la raconter de manière insupportable. Sa probabilité yaourt de gagner : 3%.
  6. Tejay Van Garderen (BMC) : Surnommé TVG, comme Train à Vrande Gitesse, l’Américain serait la surprise la moins surprenante : comme il a dit qu’il était en forme, tout le monde pense qu’il est en forme. Une belle cagade à venir ? Sa probabilité yaourt de gagner : 2%.
  7. Vincenzo Nibali (Astana) : Avec les 3 qu’on a mis sur le podium, il forme les « Quatre Fantastiques » de ce Tour 2015 ou les « One Direction » (qui, rappelons-le, ne sont plus que 4 désormais). Mais cette année, le tenant du titre sera Niall des 1D, celui qui sert à rien. Sa probabilité yaourt de gagner : 1%.
  8. Alejandro Valverde (Movistar) : Voilà un équipier de luxe pour Quintana !… Sauf que Valverde va sans doute courir pour sa gueule, ce qui va mettre une bonne ambiance à la Movistar. Il demandera à courir en « candidat libre ». Sa probabilité yaourt de gagner : √1%.
  9. Romain Bardet (AG2R) : Le deuxième grand espoir français ! On mise beaucoup sur lui, donc il a pas intérêt à se planter. Sinon… ça va Bardet !… Si vous cherchez à remplacer Thierry Adam, je suis joignable aux heures de bureau. Sa probabilité yaourt de gagner : 1/π%.
  10. Richie Porte (Sky) : Ne comptez pas sur moi pour faire un jeu de mots sur son nom de famille. Sans transition, ce qui est appréciable avec cet Australien, c’est que Porte est un battant. Sa probabilité yaourt de gagner : i%.

Maillot vert du Tour de France 2015

Lire la suite

7 astuces pour obtenir un cadeau de la caravane du Tour de France

Quel plaisir de replonger la cuillère dans le pot d’encre du Yaourt. Comme si c’était une libération de retrouver un peu de temps pour écrire. Se pencher sur un épineux sujet de société et s’épancher pour aider mon prochain.

El Diablo

Le loustic le plus célèbre du Tour de France

La caravane du Tour de France fait partie de ces mythes que tout le monde connaît un peu mais personne très bien. Cette année, à l’occasion de la centième grande boucle, les caravaniers battent un record avec 13 000 kms parcourus tout compris. C’est donc en plein coeur de la caravane, dont je fais partie depuis quelques années, que je vous écris. Depuis le départ de Porto-Vecchio, des régiments de spectateurs sont massés autour des routes et on attend une dizaines de millions de fans au total. Soyons clairs, il y a quelques fans de cyclisme, mais faire le pet pendant des heures pour voir passer des bombes sur roulette passer en 2,5s, c’est parfois décevant. C’est pour cela que l’attente de la caravane publicitaire, le défilé des marques qui se déroule 1h avant le passage des coureurs, motive beaucoup plus le badaud moyen. Croyez-moi, on en voit des vertes, des pas mûres, et des beaucoup trop mûres pour l’horaire plutôt matinal de notre départ.

Alors pour tous ceux qui comptent se déplacer sur le tracé d’unes des étapes cette année, voici 7 astuces pour avoir un maximum de chances de dégoter un cadeau, utile, de la main d’une belle hôtesse caravanière.

1- Offrez une cible aux lanceurs

Alors là je vous offre LE moyen idéal pour vous démarquer. Mettez-vous à la place du lanceur ou de la lanceuse, qui danse 7h sur son véhicule et qui lance des milliers de cadeaux par jour. Brisez son train-train en présentant une cible à viser. Son ego le forcera à tenter sa chance et s’il est doué, c’est BINGO ! Quelques exemples efficaces : le parasol retourné, l’épuisette géante, ou les grands sacs. Et si vous avez un véhicule, laissez le coffre négligemment ouvert dans le sens de la marche ou la porte du camping-car ouverte. Effet garanti, vous aurez le coffre plein en fin de journée.

Lire la suite

Parcours du Tour 2013 : les 13000 km des caravaniers

Parcours du Tour de France 2013Ndlr : Après vous avoir expliqué les rudiments du Tour de France et l’affaire Armstrong, le Yaourt du sport vous livre l’analyse du parcours du Tour 2013, vu de l’intérieur. Grâce aux lumières d’un acteur trop souvent oublié : le caravanier.

Ça y est ! Le parcours du 100e Tour de France a été présenté aujourd’hui mercredi au Palais des (Daniel) Congrès. Depuis ce midi, les acteurs du cyclisme se suivent pour commenter ce tracé, le qualifiant tantôt de difficile (Bradley Wiggins) ou d’agréable (Cadel Evans). Les deux derniers vainqueurs veulent décidément toujours se démarquer. Quoi qu’il en soit, aucun coureur, aucun manager, pas même notre grand patron Christian Prudhomme, personne n’a parlé de l’envers du décor : les caravaniers.

13 000 km

Avant toute chose, il est essentiel de savoir qui sont ces caravaniers. Ces intermittents du spectacle qui précèdent d’une heure le peloton, juchés dans des positions improbables sur des véhicules qui le sont tout autant. Leur but : promouvoir leur marque, parmi les 40 autres, en distribuant des cadeaux aux millions de spectateurs massés le long des routes. Le tout en arborant un superbe sourire, et du peps. Certains vont même jusqu’à dire que les gens viennent plus pour la caravane que pour les coureurs. Je fais partie de ces gens.

Pour bien comprendre le quotidien du caravanier, il y a un terme à appréhender : les transferts. C’est-à-dire la distance séparant l’hôtel dans lequel on loge du point de départ, et celle séparant le point d’arrivée de l’hôtel du soir. Les hôtels proches des villes de départ sont pris d’assaut par les écuries. C’est évidemment logique, mais sachez que ça repousse nos hôtels à nous à parfois cent voire deux cents kilomètres. Et nos véhicules, si chatoyants et imposants, roulent au maximum à 100 km/h. Faites le calcul. Lire la suite

Armstrong banni par l’UCI : les cyclistes sont-ils tous dopés ?

Lance Armstrong à l'eau claire, une image rareComme prévu, l’UCI (Union Cycliste Internationale) a décidé de priver Lance Armstrong de ses 7 victoires sur le Tour de France et de le suspendre à vie. En revanche, on ne sait pas encore si le palmarès de ces Tours de France restera vierge (si ce n’est pas le cas, voilà les nouveaux vainqueurs), si le coureur américain devra rendre les gains amassés durant ses victoires, ou si la photo que vous voyez dans cet article n’est pas qu’un grossier montage présentant Armstrong, une bouteille d’eau à la main.

En ce lundi 22 octobre, le monde du cyclisme est en émoi : incroyable ! L’icône Armstrong s’effondre ! Ce n’était qu’un tricheur !… A la lueur des différentes réactions des acteurs du cyclisme, on est en droit de s’interroger : Armstrong était-il vraiment à la tête du plus grand système de dopage jamais organisé ? Ou n’est-il finalement qu’un des symptômes d’une maladie qui s’étend à tout le cyclisme ? Bref, Armstrong grand méchant loup ou les cyclistes sont-ils tous dopés ?

Des réactions diverses : de la vierge effarouchée à l’admirateur secret

Aujourd’hui, on a le droit à toutes sortes de réactions concernant l’affaire Armstrong. Premièrement, ceux qui tombent des nues. Jean-René Bernaudeau, directeur sportif de l’équipe française Europcar : « C’est tellement énorme qu’il faut du temps pour digérer. Le processus mis en place était inéluctable, le plus grand tricheur est tombé. » Peut-on vraiment imaginer que le patron d’une des plus grandes équipes françaises n’ait rien vu, rien entendu ? Les coureurs, notamment lorsqu’ils changent d’équipe, ne parlent-ils jamais entre eux ? Comment ne pas penser que certains avaient au moins de forts soupçons ? Lire la suite

Armstrong déchu de ses Tours de France : à qui ça profite ? Les nouveaux vainqueurs du Tour

Armstrong se porte bienFatigué des nombreuses poursuites à son encontre, Lance Armstrong a décidé d’abandonner sa lutte contre l’USADA, l’agence américaine antidopage. Conséquence directe, l’USADA a annoncé que le septuple vainqueur du Tour de France serait déchu de ses titres accumulés depuis 1998, soit notamment tous ses titres sur la Grande Boucle. Toutefois, est-ce qu’une agence antidopage peut décider de changer le palmarès d’une épreuve ? N’est-ce pas à l’UCI d’en décider ? Et si Armstrong rend ses titres, devra-t-il aussi rembourser tous les gains amassés durant ses meilleures années ? Si ce n’est pas le cas, le jeu en valait peut-être la chandelle… Mais arrêtons là ces considérations philosophiques pour nous concentrer sur la réécriture de l’histoire du Tour de France. Si Armstrong disparaît du palmarès, qui prend sa place ? Quels sont ces nouveaux vainqueurs, d’une honnêteté totale et qui auraient dû recevoir les honneurs qu’ils méritaient sans ce vilain tricheur d’Armstrong ? Le Yaourt du Sport vous donne les nouveaux podiums des Tours de France 1999 à 2005. Peut-être y avait-il plus d’un loup dans la bergerie…

Bien mal acquis ne profite jamais ?

Tour de France 1999 :

  1. Alex Zülle
  2. Fernando Escartin
  3. Laurent Dufaux

Voici un podium bien intrigant pour des non-passionnés de cyclisme. C’est pourtant bien à ça qu’aurait ressemblé le podium du Tour en 1999 sans Armstrong. Notons tout de même au passage qu’Alex Zülle et Laurent Dufaux faisaient partie, lors du Tour précédent, de l’équipe Festina. Mais oui, vous savez, la fameuse équipe Festina qui a été virée du Tour 98 pour une vaste affaire de dopage…

Tour de France 2000 :

  1. Jan Ullrich
  2. Joseba Beloki
  3. Christophe Moreau Lire la suite