Top 5 des joueurs excellents dans PES et FIFA… et nuls en vrai

FIFA 15 est sorti jeudi 25 septembre et tous les heureux possesseurs ont déjà commencé à bâtir leur équipe de rêve… Ça fait des années que plusieurs jeux nous permettent de jouer nous-mêmes les recruteurs : de PES à FIFA, en passant par Football Manager, on a pu découvrir les futures pépites de demain… ou les plus grandes arnaques de l’histoire du foot. Car certains joueurs sont connus uniquement pour avoir été surcotés dans Football Manager par exemple (Freddy Adu ou Anatoli Todorov pour ne citer qu’eux) et il se dit que d’autres auraient été recrutés en fonction de leur note dans ce jeu (serait-ce le cas du nouveau joueur de l’OM, Doria ?). Mais moi, j’ai surtout joué à PES 6. Et à l’époque, des futurs stars, il y en avait un paquet… Le Yaourt du Sport vous dévoile le Top 5 des plus joueurs les plus surcotés de PES 6 ! Profitez-en pour balancer les noms des grosses arnaques de la série des PES, des FIFA, des Football Manager, vous en connaissez sans doute plein !

5. John Heitinga

John HeitingaJohn Heitinga n’a pas eu une carrière moisie. 87 sélections, des bons passages à l’Ajax ou à Everton… Mais si on en croyait sa courbe de progression dans PES 6, Heitinga allait devenir le meilleur défenseur du monde. Physique, rapide, pouvant jouer dans l’axe comme sur les côtés… Et en fin de compte, le mec joue au (jambon) Herta Berlin et ses seuls vrais titres sont des championnats des Pays-Bas. Ah si, il a fait une finale de Coupe du monde. En 2010. Celle où les Pays-Bas ont perdu. Celle où les Pays-Bas ont fini à 10. Celle où ils ont reçu un carton rouge. Pour Heitinga.

4. Tranquillo Barnetta

Tranquillo EmiloTranquillo BarnettaFranchement, on pouvait s’en douter quand on voyait que le mec se prénommait Tranquillo. Le Suisse devait devenir une star du milieu de terrain. Malheureusement, il semble qu’il soit issu d’une génération suisse maudite, qui avait pourtant remporté l’Euro des moins de 17 : Reto Ziegler, Philippe Senderos… Mais le reste de sa carrière a été bien tranquille : depuis son arrivée à Schalke en 2012, il pèse 3 buts, 3 passes décisives et un prêt à Francfort. Quant à son palmarès… Je vous invite à consulter sa page Wikipedia. Lire la suite

Top 5 des futurs flops des transferts 2014-2015

Tous les ans, le mercato d’intersaison permet aux clubs de foot de se renforcer… ou de se faire piller. Cette année, de nombreuses équipes ont mis la main à la poche en espérant dénicher la perle rare. Et si certains auront tiré le gros lot avec des révélations ou des confirmations de talents, d’autres auront carrément fait de mauvaises pioches en achetant des joueurs pas au niveau ou surcotés. Dès le début de cette saison 2014-2015, le Yaourt du Sport vous prédit les plus gros ratés des transferts du mercato 2014. Annonçons-le d’emblée, ce jugement est très relatif : un transfert pourra être considéré comme raté en fonction de la somme dépensée ou de l’espoir fondé en un joueur à un moment ou un autre du début de saison.

5. Abdelaziz Barrada

Abdelaziz BarradaLe transfert du Marocain à l’OM a fait pas mal de bruit, mais finalement, personne ne sait vraiment qui est ce Barrada. Ce qui est sûr, c’est que Marseille a toujours été son club de cœur. Enfin, aujourd’hui, c’est son club de cœur de toujours, il y a quelques années, c’était plutôt le PSG… De quoi bâtir une belle relation sincère avec les supporters. Quoi qu’il en soit, celui qu’on annonce comme un phénomène pourrait rapidement rejoindre son compatriote Taarabt au rang des talents annoncés qu’on n’aura jamais vraiment vus.

4. Kingsley Coman

Kingsley ComanIl suffit qu’un jeune Français joue un match titulaire en Serie A pour qu’on l’annonce comme un futur crack. Et alors là, tout y passe : pourquoi on laisse pas la chance aux jeunes en France, c’est fou comme l’herbe est plus verte ailleurs… Pourtant, il y a fort à parier que derrière Tevez et Llorente, Coman n’aura droit qu’à des bouts de matchs et formera un groupe Facebook « Partis trop tôt à la Juve » en co-admin avec Vincent Péricard. De quoi oublier rapidement son nom. Kingsley comment ? Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2013-2014

La saison 2013-2014 de Ligue 1, c’est fini ! On a parlé des meilleurs joueurs de Ligue 1 sans le PSG (rien de personnel, c’est juste que ça permet de mettre en lumière d’autres clubs). Mais s’il est essentiel de mettre en avant les meilleurs, n’oublions pas les plus nuls, ceux qui nous ont horrifiés ou fait rire durant toute l’année. Le Yaourt du Sport, après moult hésitations, vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2013-2014. Petite remarque : cette tactique en 3-5-2 ne serait peut-être pas idéale en pratique. Mais elle m’arrangeait. Et puisque ces joueurs sont les pires, il faut bien qu’ils soient coachés par un entraîneur en mousse ! Et entendons-nous bien : ce jugement est parfaitement subjectif et les joueurs présents dans ce onze de plomb ne sont pas nécessairement mauvais dans l’absolu. On a simplement jugé que sous certains aspects, ils n’avaient pas répondu aux attentes. Voilà, trêve de politiquement correct, place aux chèvres.

Les 11 pires joueurs de Ligue 1 2013-2014

Le onze de plomb de Ligue 1 2013-2014

Novaes (Valenciennes) : Belle prouesse pour le gardien brésilien qui figurait déjà dans le onze des pires joueurs de Ligue 1 2012-2013, et qui y est toujours après un changement de club ! Il était cette année en concurrence avec son coéquipier Penneteau, mais au moins, quand il n’y avait que ce dernier, Valenciennes réussissait à se maintenir…

Abidal (Monaco) : Il arrivait avec le statut d’indiscutable. Il va finir la saison en regardant la Coupe du monde à la télé. Ranieri et Deschamps ont fini par s’apercevoir que ce n’était plus possible… L’ancien Barcelonais a été titulaire 23 fois lors des 24 premières journées. Sur les 14 dernières, 3 fois. CQFD.

Congré (Montpellier) : Il est le deuxième joueur à garder sa place dans le onze de plomb de Ligue 1, bravo Daniel ! En fait, il n’est pas toujours mauvais, mais quand il joue avec ses pieds, c’est la cata. Pompon sur le gâteau : 3 cartons rouges reçus, un record. Lire la suite