L’équipe type de la Coupe du monde 2014

Dimanche 13 juillet, c’est la fin de la Coupe du monde 2014. C’est triste, mais on peut se dire qu’on a eu la chance d’assister à une compétition historique et spectaculaire. Et dans cette Coupe du monde, plusieurs joueurs se sont mis en évidence, quand d’autres ont frisé le ridicule. L’heure est au bilan et aux récompenses… Il n’a pas été évident de ne sélectionner que onze joueurs, mais le Yaourt du Sport vous livre l’équipe type de la Coupe du monde 2014. Pas dit que ce soient les meilleurs joueurs à proprement parler, mais ces onze-là ont brillé ! Et dans un Mondial avec autant de buts, il fallait nécessairement présenter une tactique résolument offensive, d’où ce 4-1-2-3…

La pire équipe type de la Coupe du monde 2014

L’équipe type de la Coupe du monde 2014 ?

Casillas (Espagne) : Dès le premier match, le gardien du tenant du titre a montré la voie. A ceux qui doutaient de lui, il a prouvé qu’il était bien dans le coup. En particulier, sur les sorties aériennes et sur le jeu au pied. Van Persie n’en revient toujours pas. Bref, San Iker, c’est bien. Sans Iker, c’est mieux. Remplaçant : Ochoa (Mexique).

Marcelo (Brésil) : Incontournable. Il est l’auteur du premier but de cette Coupe du monde 2014 ! Par la suite, ses prestations sur son aile gauche ont eu un tel retentissement qu’elles ont poussé Fabrice Éboué à se couper les cheveux pour cesser les comparaisons. Remplaçant : Armero (Colombie).

Ramos (Espagne) : Il arrivait avec le statut de meilleur défenseur du monde et de potentiel Ballon d’or. Il repart avec 7 buts dans la musette. Et lui n’a pas Shakira pour se consoler. Remplaçant : Hummels (Allemagne). Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2013-2014

La saison 2013-2014 de Ligue 1, c’est fini ! On a parlé des meilleurs joueurs de Ligue 1 sans le PSG (rien de personnel, c’est juste que ça permet de mettre en lumière d’autres clubs). Mais s’il est essentiel de mettre en avant les meilleurs, n’oublions pas les plus nuls, ceux qui nous ont horrifiés ou fait rire durant toute l’année. Le Yaourt du Sport, après moult hésitations, vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2013-2014. Petite remarque : cette tactique en 3-5-2 ne serait peut-être pas idéale en pratique. Mais elle m’arrangeait. Et puisque ces joueurs sont les pires, il faut bien qu’ils soient coachés par un entraîneur en mousse ! Et entendons-nous bien : ce jugement est parfaitement subjectif et les joueurs présents dans ce onze de plomb ne sont pas nécessairement mauvais dans l’absolu. On a simplement jugé que sous certains aspects, ils n’avaient pas répondu aux attentes. Voilà, trêve de politiquement correct, place aux chèvres.

Les 11 pires joueurs de Ligue 1 2013-2014

Le onze de plomb de Ligue 1 2013-2014

Novaes (Valenciennes) : Belle prouesse pour le gardien brésilien qui figurait déjà dans le onze des pires joueurs de Ligue 1 2012-2013, et qui y est toujours après un changement de club ! Il était cette année en concurrence avec son coéquipier Penneteau, mais au moins, quand il n’y avait que ce dernier, Valenciennes réussissait à se maintenir…

Abidal (Monaco) : Il arrivait avec le statut d’indiscutable. Il va finir la saison en regardant la Coupe du monde à la télé. Ranieri et Deschamps ont fini par s’apercevoir que ce n’était plus possible… L’ancien Barcelonais a été titulaire 23 fois lors des 24 premières journées. Sur les 14 dernières, 3 fois. CQFD.

Congré (Montpellier) : Il est le deuxième joueur à garder sa place dans le onze de plomb de Ligue 1, bravo Daniel ! En fait, il n’est pas toujours mauvais, mais quand il joue avec ses pieds, c’est la cata. Pompon sur le gâteau : 3 cartons rouges reçus, un record. Lire la suite

La pire équipe type de Ligue 1

La fin de saison de football, c’est l’occasion de récompenser les meilleurs joueurs, meilleur entraîneur ou encore de donner l’équipe type de l’année. Autrement dit, les meilleurs par poste sur le terrain. Mais c’est aussi l’occasion de « célébrer » les plus mauvais joueurs de l’année ! Le Yaourt du Sport vous livre donc le pire onze de Ligue 1 pour la saison 2012-2013, avec les pires recrues ! Entendons-nous bien, les joueurs présents dans ce « onze de plomb » ne sont pas objectivement mauvais (enfin, pas tous…), mais ils n’ont pas forcément répondu aux attentes placées en eux et figurent parmi les plus gros transferts ratés du mercato. La valeur, le mérite sont relatifs. Venez en débattre avec nous !

Le onze de plomb de Ligue 1 pour la saison 2012-2013

La pire équipe de Ligue 1 2012-2013

Novaes (Bastia) : Il est le seul joueur de cette dream team à ne pas avoir été recruté pendant la saison 2012-2013. Mais il a ébloui l’année 2012. 12 matchs joués, 29 buts encaissés. A titre de comparaison, avec le même club, Landreau en a pris 25 en 18 matchs. Autre chose… ? Je peux… ?

Monzon (Lyon) : L’an dernier, avec Nice, il s’est avéré être un brillant tireur de penalty. Parfait, a dû se dire Aulas, il sera le latéral gauche idéal pour remplacer le non moins brillant Cissokho ! Résultat des courses : après quelques matchs, l’OL a tout fait pour s’en débarrasser. Méfiance : il n’a été que prêté, il va donc revenir… Lire la suite