France – Norvège : les notes des Bleus, par un footeux

Dimanche 29 janvier 2017, on retiendra cette date comme un tournant dans l’histoire du sport. Déjà parce que j’ai fêté mon 16e anniversaire pour la 14e fois. Mais aussi et surtout parce que cette journée aura été riche en émotions sportives. La finale historique de l’Open d’Australie remportée par Federer contre Nadal, le duel au sommet de la Ligue 1 entre le PSG et Monaco, l’excellente opération de l’OM sur le marché des transferts (départ d’Alessandrini à Los Angeles), et bien sûr la finale du Mondial 2017 de handball opposant la France à la Norvège. A domicile, avec un public survolté, chauffé par l’enivrante Danse Phénoménale et les mascottes Cook et Cougnette, les Experts avaient tout pour entrer un peu plus dans l’histoire du handball, et du sport en général. Les Bleus n’ont pas failli et ont remporté leur 6e titre de champions du monde, en battant la Norvège 33-26, au terme d’une partie emballante. Étrangement, depuis le début de la compétition, on voit très peu d’articles notant les joueurs de l’équipe de France ? Alors quoi ? Sous prétexte que personne ne comprend vraiment les règles, on n’a pas le droit de distribuer les bons et les mauvais points ? Halte à la bien-pensance, nous allons vous prouver que ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas grand-chose à un sport qu’on ne peut pas noter les joueurs – en toute objectivité et légitimité, bien sûr. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour cette finale France – Norvège (33-26), à travers le regard bovin d’un fan de foot.

France - Norvège (33-26) : Les notes des Bleus

France – Norvège : Les notes des Bleus

Omeyer (3) : Les 54 printemps pèsent sur le Gigi Buffon du handball français. Pas beaucoup d’arrêts, mais surtout très peu de sorties dans les pieds et de contacts dans les duels aériens… Dommage, ça aurait rassuré la défense. Remplacé par Gérard (8) au quart d’heure de jeu : allô Gérard, ici ta cuisinière (merci à ceux qui ont la référence de mettre l’intégralité de la réplique en commentaire). Et lui n’hésite pas à sortir (56e) !

Narcisse (6) : Très costaud physiquement, solide dans les duels… Mais que de fautes ! Plusieurs fois sanctionné par l’arbitre, il a de la chance de ne pas avoir récolté de carton jaune. Et je ne parle même pas de toutes ses mains oubliées par M. Turpin… Remplacé par Sorhaindo (6) : bon défenseur, il a toutefois connu quelques sautes de concentrations. Un authentique joueur du Barça finalement.

Karabatic (6,5) : Une prestation aboutie pour l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du hand. Présent en défense – avec notamment un bloc de volleyeur (51e), puissant en attaque – il marque notamment après son bloc (51e), intelligent dans l’orientation du jeu. Encore un pari gagné pour l’Expert FDJ. Remplacé par N’Guessan (5,5), précieux en défense, mais en attaque, parfois, c’est Timothey agaçant. Lire la suite

Tout est encore possible pour les Experts

Sans doute avons-nous été mal habitués. Sans doute avons-nous oublié le goût amer de la défaite, et la capacité à la relativiser. Certes ils ont été peu convaincants lors de la première phase de cette Euro serbe (deux défaites et une victoire), mais il ne faudrait pas non plus basculer dans l’extrême inverse et enterrer trop vite cette équipe de France.

Déjà mathématiquement, rien n’est joué pour l’équipe de France. Ils ont entamé le tour principal avec une victoire (28-26) dimanche face à la Slovénie. Du coup, un faux pas de la Hongrie, ce qui est probable, et tous les espoirs seront permis.

Car l’équipe de France fait toujours peur. Même menée à la mi-temps face aux Slovènes, elle a su renverser la vapeur au premier moment faible de leurs adversaires. Elle garde ce don de pouvoir faire la différence dans n’importe quel match. Et si ses leaders, à l’image de Karabatic, ont du mal à être incisifs depuis le début de la compétition, leur montée en puissance se fait progressivement.

De plus la France possède l’un des groupes les plus riches. Lorsque Fernandez ou Omeyer sont en difficulté, Accambray et Karaboué répondent présents. De même depuis que Guigou s’est retiré à cause de sa blessure, Bingo profite de l’occasion pour prendre une nouvelle dimension. Le joueur de Tremblay est d’ailleurs en passe de devenir la révélation de cet Euro.

Un effectif complet, un mental à toute épreuve, cette équipe fait toujours partie des favorites pour le titre.

Sans doute avons-nous été mal habitués depuis 4 ans en handball, mais il ne faut jamais perdre l’habitude d’encourager nos Experts.

S.

Nikola Karabatic : porte-drapeau à Londres ?

Parmi la liste des atouts qui appuient le choix du handballeur, on trouve évidemment sa médaille d’or acquise lors des derniers Jeux Olympiques à Pékin. Même son palmarès depuis est impressionnant : champion du monde en 2009 et 2011, et champion d’Europe en 2010 avec l’équipe de France, il est l’emblème d’une équipe qui survole son sport depuis le dernier rendez-vous olympique. Le porte-drapeau doit être un symbole de toute puissance, et c’est assez rare en France pour être remarqué ! Lui et son équipe représentent donc une sérieuse chance de médaille d’or à Londres. De plus il symbolise bien les valeurs de l’olympisme que sont l’excellence, l’esprit de compétition, la connaissance et le fair-play. C’est un homme respecté, dont les qualités sur et en dehors du terrain sont reconnues par tous.

Nommé implicitement meilleur joueur du monde par ses pairs, il a aussi le mérite d’être revenu jouer en France, dans son club formateur à Montpellier, après 4 années passées à Kiel en Allemagne. Il joue donc avec son jeune frère Luka et honore la mémoire de son père disparu en juin 2011, qui était un homme très impliqué dans le club de Montpellier. Dans le cadre d’une sélection qui aura lieu en pleine campagne présidentielle, il est probable que ce facteur entre en considération dans le choix du jury. Enfin dernière preuve de son niveau sportif et de sa popularité : il a été élu champions des champions français 2011.

Un titre à double tranchant

Car ce titre peut le desservir à ce niveau. En effet, le nommer en plus porte drapeau pourrait donner l’illusion qu’il n’y a qu’un seul grand espoir de médaille pour la France. Cela fait partie des éléments qui jouent en la défaveur du handballeur. Egalement, le fait que Jackson Richardson a été choisi en 2004, c’est à dire il y a seulement deux Jeux Olympiques, pourrait inciter à mettre un autre sport en avant. Sans oublier le championnat d’Europe qui se déroule en ce moment même en Serbie, et dont le résultat pourrait influencer le choix du jury en cas de mauvaise performance de la France et de Karabatic.

En définitive, la star actuelle du handball serait un représentant plus qu’honorable pour la délégation française. Son comportement exemplaire et ses résultats en équipe nationale le placent en tête des sondages d’opinion (31,9% selon le-terrain.com, largement devant Lucie Décosse et Tony Parker, tous deux à 14,8%). A la différence de Tony Parker, il ne s’est pas auto-proclamé candidat, mais sans doute y pense-t-il dans un coin de sa tête. En tous les cas Nikola Karabatic ferait un digne porte drapeau, et la délégation française serait bien à l’abri du vent derrière ses 104 kilos de muscles.

S.