Top 5 des éternels espoirs du foot français

Hatem Ben Arfa à l'OGC NiceA l’heure où on se demande si un match avec les jeunes de Newcastle est une rencontre officielle ou non, on espère pouvoir assister au grand retour d’Hatem Ben Arfa en France. Car le peut-être futur joueur de l’OGC Nice fait partie d’une catégorie dont on adore parler : les éternels espoirs du football français. Un espoir, c’est un joueur qui fait parler de lui pour une raison ou pour une autre, alors qu’il a encore ses meilleures années devant lui. A priori. Parce que dans notre cas, le meilleur n’était pas à venir et ces joueurs resteront comme des ex-futures stars. Un peu les What For du foot français. Le Yaourt du Sport vous livre le Top 5 des espoirs du foot français qui n’ont jamais confirmé.

5. Ibrahim Ba

Ibrahim BaL’école havraise, acte 1. Dans ce classement, « Ibou » Ba est un peu une exception. Déjà, on ne peut pas dire qu’il ait été repéré très jeune. Et il n’a jamais été « espoir ». En effet, c’est surtout en 1997 qu’on commence à (trop) s’enflammer pour celui qui joue à l’époque à Bordeaux. Et ce pour deux raisons. Premièrement, il a les cheveux teints en blond platine. Et Djibril Cissé n’est pas encore passé par là. Et deuxièmement parce que, pour sa première sélection en Bleu, il marque un superbe but avec au passage un petit pont sur Fernando Couto, l’un des meilleurs défenseurs du monde à l’époque. Un peu comme si, aujourd’hui, on s’extasiait parce que Cédric Barbosa avait réussi à dribbler Thiago Silva, vous voyez ? Bref, après ce match, Ibou signera au Milan AC et sera convoqué en 1998 dans la liste des… 28. Mais pas des 22. Dans le baba, Ba. Puis suite logique : Pérouse, Marseille, Bolton, Rizespor et Djurgårdens IF. Et 3 buts marqués en 10 ans. Ballot. Lire la suite