Les pires joueurs de Ligue 1 2015-2016

Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est que vous êtes un peu comme moi : vous aimez le football, le spectacle, le beau jeu… Certes. Mais ce qui vous plaît également, ce sont les chèvres. Les peintres, les imposteurs, les étrons sur pattes. Ces types qui vous font dire : « finalement, ne suis-je pas passé à côté de ma carrière de footballeur ? » Je vous arrête tout de suite dans vos délires orientés putes et coke : ces joueurs qui vous font rire sont de vrais professionnels. Ont-ils fait une saison catastrophique ? Oui. Sont-ils grotesques ? Oui. Méritent-ils de jouer en Inde avec Apoula Edel ? Oui. Mais faire croire qu’on a du potentiel alors qu’on a le pied gauche de Sagna et le pied droit de Guillaume Depardieu (RIP), c’est un talent. Alors un peu de respect svp. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2015-2016. Chacun de ces joueurs pourraient prétendre au ballon de plomb, tant et si bien qu’on peut parler de onze de plomb. Avec notamment quelques uns des pires flops des transferts de cette saison 2015-2016 de Ligue 1.

Et si vous voulez quand même parler des joueurs qui ont réussi à aligner 3 passes cette saison, vous pouvez toujours consulter l’équipe type de Ligue 1 2015-2016 !

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le onze de plomb de Ligue 1 2015-2016

Le pire gardien de Ligue 1 2015-2016

Bernardoni (Bordeaux) : Réunion de crise chez les Girondins après la blessure de Cédric Carrasso : « Bon, il nous faut un nouveau gardien n°1 ! Une idée ? – Si on prenait le gardien de Troyes ? Il doit pas être trop cher et j’ai lu qu’il faisait des arrêts parfois ! – Ils sont pas derniers, Troyes ? – Sinon, y a Edel en Inde… – … Bernardoni, c’est ça ? » Bilan : 5 premiers matchs, 13 buts encaissés.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2015-2016

De Ceglie (Marseille) : « Cette expérience [en Ligue 1] m’a fait comprendre combien de pays ont à apprendre du football italien. » Dixit Paolo De Ceglie, 7 matchs (consternants) de Ligue 1 au compteur. 13 matchs de Serie A en 2014-2015. Voilà un joueur qui ne manque pas de culot. Le ballon d’aplomb.

Mavinga (Troyes) : Avec plus de 80 buts concédés, la pire défense de France devait nécessairement être représentée dans cette équipe type. Alors pourquoi Mavinga ? Parce qu’il est arrivé avec son statut d’international espoir, parce qu’il a commencé à Liverpool et parce qu’il a beaucoup donné pour figurer dans ce onze de plomb. Lire la suite

L’équipe type de Ligue 1 2015-2016

C’est déjà la fin de la saison 2015-2016 de Ligue 1 ! Oooooohhh ! (j’ai ramené le public de « Tout le monde veut prendre sa place ») L’heure d’élire les meilleurs joueurs du championnat, qui seront récompensés durant la cérémonie de remise des Trophées UNFP. Mais si, vous savez, les trophées UNFP, ce sont les trophées qui récompensent les meilleurs joueurs de Ligue 1 et qui font figurer l’entraîneur du Gazélec Ajaccio dans les meilleurs entraîneurs de Ligue 1. D’ailleurs, c’est fou qu’un club comme Manchester United s’entête avec un gros pitre comme Louis Van Gaal alors qu’ils pourraient avoir un génie comme Thierry Laurey, et pour pas cher à mon avis. Bref, face à tant de pertinence, le Yaourt du Sport se permet de faire entendre une voix dissonante (qu’est-ce que je balance déjà là…) et vous livre la vraie équipe type de Ligue 1 2015-2016 ! Bien sûr, l’équipe la plus représentée est le PSG. Mais la deuxième équipe la plus représentée va vous surprendre (sauf si vous avez regardé l’image, mais c’est de la triche) !

Et si vous en avez marre de parler des bons joueurs de foot, allez donc jeter un œil au onze de plomb de Ligue 1 2015-2016 !

L'équipe type de Ligue 1 2015-2016

L’équipe type de Ligue 1 2015-2016

Le meilleur gardien de Ligue 1 2015-2016

Enyeama (Lille) : Je vous entends déjà : « Et Mandanda ? Il a porté l’OM ! », « Et Lopes ? Il a porté l’OL ! » C’est pas faux. Mais là, je vous parle du gardien de la deuxième meilleure défense de France. Et moins de 30 buts encaissés, vous pensez que c’est plutôt grâce à Soumaoro ou à Enyeama ?

Les meilleurs défenseurs de Ligue 1 2015-2016

Sidibé (Lille) : J’ai hésité à mettre Maxwell, mais vu le nombre de joueurs parisiens, ce n’était pas la peine d’en rajouter. Et Sidibé a réalisé une belle saison, étant notamment un des rares Lillois à surnager lors des matchs aller. En revanche, il faut arrêter de nous faire croire qu’il a 23 ans. On a retrouvé les vraies infos : il est né en 1982 et a joué 4 ans en Israël. Sidibé leaks.

Umtiti (Lyon) : Alors, Samuel, content de figurer dans l’équipe type de Ligue 1 2016 ? L’avantage quand on est entouré de Yanga Mbiwa, Morel ou le général Bako (il faut bien en trouver un), c’est qu’on passe tout de suite pour un défenseur époustouflant. Et si on fait une connerie, on sait qu’on peut compter sur un coéquipier pour faire pire. On n’est rien sans l’esprit d’équipe. Lire la suite

L’équipe type des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à mi-saison

Le mercato d’été est toujours l’occasion pour chaque club de Ligue 1 d’améliorer son équipe en y ajoutant quelques recrues de qualité. Pari sur l’avenir, grand nom en fin de carrière, valeur sure… Il y a plein de façons de faire des bonnes affaires. Et forcément, parfois, le service recrutement se plante complètement et ça donne des transferts ratés. Et dans cette catégorie des recrues qui font un flop, la saison 2015-2016 de Ligue 1 est déjà très convaincante. Preuve en est avec ce onze de plomb des pires recrues de Ligue 1 2015-2016 à la moitié de la saison que le Yaourt du Sport vous propose pour conclure l’année. Onze nouvelles vignettes Panini pour compléter votre collection, à la suite des joueurs aux deux (ou trois) prénoms.

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Les pires recrues de Ligue 1 2015-2016

Le gardien

Kevin Trapp boulettes flop transfert 2015-2016Trapp (PSG) : Ok, c’est pas le pire gardien de Ligue 1. Mais, par hasard, est-ce qu’on nous aurait pas un peu survendu le gardien de Francfort, même pas international allemand ? Et même s’il nous présente bien ses boulettes (voir ci-contre), à 9,5 M€, ça fait un peu cher, même pour le PSG. A la limite, à Toulouse, ça se serait pas trop vu. Mais même le Téfécé commence à faire le ménage, en virant Ali Ahamada. Salut l’artiste.

Les défenseurs

Benoît Assou-Ekotto flop transfert 2015-2016Assou-Ekotto (Saint-Étienne) : Je sais, cette photo est pas impeccable, mais ce mec est quand même champion du monde de croisement de bras ! Et là, comme ça, on dirait un génie sorti d’une lampe magique, prêt à exaucer les voeux de n’importe quel club. Mais pas en France, trop raciste apparemment. Aurait pu être remplacé par DJ-glie (Marseille).

Karim Rekik flop transfert 2015-2016Rekik (Marseille) : Karim Rekik qui ? Vincent Labrune avait remercié Jean-Michel Aulas de lui avoir permis de recruter « un joueur de son niveau ». Si vraiment c’est grâce au président lyonnais, on peut parler de sabotage. Son coéquipier Rolando aurait aussi mérité sa place dans ce Top des recrues ratées, mais il joue moins. Et il a l’air sympa. Et il n’a pas de chanson à son nom. Lire la suite

L’équipe type des joueurs aux deux prénoms… ou plus

Pas facile de se faire un nom dans le football… Et quand on porte un nom qui est aussi un prénom, c’est encore plus difficile de se faire un prénom… enfin un nom ! Bref, vous suivez, non ? En ces temps de polémique, le monde du football attendait une réponse forte pour mettre tout le monde d’accord. La voici : le Yaourt du Sport vous livre le onze type des joueurs dont le nom est aussi un prénom ! Une collection façon Panini de footballeurs qui ont deux (ou trois) prénoms garantie 100% française !… Enfin, presque.

Le gardien

David James PaniniDavid James : Comment ça, il est pas français ? Bon, ok, mais dans un top aussi prestigieux, qui pouvait-on faire figurer d’autre que le très chic « Calamity James » ? Surnom qui lui vient de sa propension à enchaîner les boulettes. Pour autant, il détient aussi le record du nombre de matchs de Premier League sans prendre de but… Docteur David et Mister James.

Les défenseurs

Jérémy Mathieu PaniniJérémy Mathieu : La caution « roux » du Top. Et arrêtez de vous moquer. Gingers have souls, okay? Bref, Jérémy Mathieu fait partie de ces gens qu’on est obligés d’appeler par leurs prénom et nom, sinon on ne sait pas de qui on parle. Et aussi de ces gens qui commencé leur carrière à Sochaux pour finalement évoluer au Barça. Parcours classique.

Auriol Guillaume PaniniAuriol Guillaume : La prouesse d’Auriol Guillaume, c’est d’avoir pour nom propre un prénom commun et pour prénom un nom peu commun. « Tu t’appelles comment ? – Auriol. – Ah. Et le prénom ? » Mais Auriol est aussi resté dans quelques mémoires pour son but en double loots avec Guingamp face au PSG. A une époque où Drogba et Malouda jouaient à Guingamp et Ronaldinho et Potillon à Paris. Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2014-2015

La saison 2014-2015 de Ligue 1, c’est fini ! Un bon cru qui nous aura autant fait vibrer que rire. Et c’est justement l’objet de notre article. Car après avoir récompensé les meilleurs joueurs de la Ligue 1 version 2014-2015 dans le onze type de le saison, l’heure est venue de mettre en lumière les plus mauvais. Trop souvent oubliés, les bon gros nuls méritent aussi leur moment de gloire et ce onze de plomb est là pour leur rendre hommage. Le Yaourt du Sport vous livre donc la pire équipe type de Ligue 1 2014-2015, garantie 100% chèvres. En préambule, précisons que cette distinction si flatteuse est forcément subjective et certains de ces « pires joueurs » ne sont pas forcément à jeter. Mais, à leur façon, ils nous ont interpellés et ont mérité leur place dans ce onze de plomb.

Le onze de plomb de Ligue 1 2014-2015

Le onze de plomb de Ligue 1 2014-2015

Jourden (Montpellier) : On était clairement parti pour mettre Ahamada, qui méritait bien sa place. Mais Jourdren a réussi à mettre tout le monde d’accord, dans une interview à beIN. En une réponse, à son président, qui affirmait qu’il avait 2 Ruffier ou Costil dans chaque jambe. « Il a raison ».

Echiejile (Monaco) : A réussi la prouesse d’être un mauvais défenseur au sein de la meilleure défense de France. Depuis ses débuts en Europe en 2007 (à Rennes, c’était mal barré), il n’a jamais été acheté plus de 1,5 M€. Un hasard ?

Givet (Évian) : L’efficacité : en un match, il a gagné sa place dans cette pire équipe type. En même temps, il n’en a joué qu’un en Ligue 1 cette année. Et en une minute contre l’OM, il a montré qu’il était complètement à la rue face à Gignac. A ensuite discrètement pris la poudre d’escampette pour rejoindre Arles-Avignon, qui s’est appuyé sur son talent pour finir… dernier de Ligue 2. Lire la suite