6 réflexions au sujet de « Comment le PSG peut être conforme au fair-play financier »

  1. Moui … disons aussi qu’ils espèrent vendre plus de maillots, une rallonge de Nike et l’augmentation des droits télé !

    D’un autre côté le fait que Neymar arrive via une clause libératoire génère des taxes. Certains parlent d’un coût de 300 millions au lieu de 222, taxes comprises.

    Bref ils y sont pas, pour le moment en tout cas.
    Le saillie de Nasser (allez boire un café, on gère) pourrait bien lui revenir droit dans le nez !

    En plus, s’il y a vraiment une clause comme « transfert Mbappé obligatoire si le PSG reste en ligue 1 », ça risque de ne pas faire rire l’UEFA !
    Faut être un peu débile pour jouer à ça !

    • Plus de maillots certainement, mais vu ce que doit toucher le PSG sur les ventes, ça devrait pas chercher bien loin… Les droits TV sans doute, mais pour combien ? On n’en sait rien pour l’instant. Il reste Nike en effet… Il faudrait une annonce prochainement pour que Paris soit tranquille.

      Je te rejoins complètement : je ne peux pas croire qu’une armée de juristes et d’avocats ont planché pendant 10 jours pour sortir « l’option d’achat s’activera automatiquement si le PSG n’est pas relégué ». Ou alors, il fallait aller au bout de la démarche et finir la rédaction de la clause par « LOL » et un smiley qui tire la langue.

      • C’est clair que quand le juge te demande pourquoi tu n’étais qu’à 160, vaut mieux pas répondre que t’attendais un pote.

        Sérieux, je suis curieux de connaître leur stratégie. Et c’est même pas sûr qu’ils en ont une, style les Angliches qui font voter le Brexit sans savoir comment le négocier derrière.

        Soit ils se disent, plus c’est gros mieux ça passe. Soit ils attendent pour aller contester la validité du FPF à la Cour Européenne au nom de la libre entreprise ou un truc comme ça. Comme c’est Platoche qui a monté l’histoire, ça doit pas être très solide.

        • Ah ben je pense qu’ils ont bien préparé le truc quand même, j’espère pour eux. Ou alors, comme tu dis, il ont préparé un gros dossier pour attaquer le FPF. Mais est-ce que ça les laissera tranquilles le temps de la procédure ?

          • Ben justement, ils ne sont attaquables qu’à partir de l’exercice suivant. Et quand ils seront attaqués. il tablent, probablement, sur le fait que leur action aura un effet suspensif. Sur ce point-là, franchement j’en sais pas plus, mais c’est un classique en droit. Comme tu le dis, ils ont une batterie de juristes qui doivent savoir.

          • Ouais, le côté suspensif, c’est pas évident quand même… Reste à espérer pour eux que leurs juristes se sont pas plantés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *