Bilan Ligue 1 2016-2017

La saison 2016-2017 s’achève avec les derniers trophées, les derniers barrages… On peut donc enfin faire le bilan de cette édition de Ligue 1 et revenir sur tout ce que nous vous avions annoncé en septembre dernier. Nous vous avions détaillé nos prévisions sur le futur classement de Ligue 1 2016-2017, ainsi qu’un résumé de ce que chaque club allait connaître cette saison, agrémenté des désormais fameux « on vous l’avait dit », ces prédictions courtes et factuelles pour chaque équipe. Il est désormais temps de nous lancer des fleurs ou de nous flageller… Le Yaourt du Sport vous dévoile son bilan de la Ligue 1 2016-2017 club par club et de ses prophéties du début de saison. L’an dernier, on avait obtenu la mention « assez bien ». Cette année, on fait plus fort…

Et pour combler votre soif d’analyse de la saison, délectez-vous de l’équipe type de Ligue 1 2016-2017, de l’équipe type des pires joueurs de Ligue 2016-2017 et du classement de Ligue 1 en fonction du budget.

Le classement de Ligue 1 2016-2017 annoncé / Le classement de Ligue 1 final

Classement Ligue 1 2016-2017 : annoncé VS final

Classement Ligue 1 2016-2017. A gauche : prévision / A droite : réel

Dans l’ensemble, il y a pas mal de motifs de satisfaction. Si le ventre mou (dont tout le monde se fout, soyons honnêtes) est un peu en décalage, on n’a pas trop déconné sur le haut et le bas du classement. Voilà ce qu’on peut retenir :

  • Nous avions prédit les deux premiers dans l’ordre : Monaco champion et le PSG 2e ! C’est assurément la grosse cote qu’on vous avait annoncée. Aujourd’hui, ça paraît assez naturel de voir Monaco champion, mais en septembre, après 4 titres de Paris, il y avait peu d’observateurs qui pariaient là-dessus. Certes, Monaco était déjà leader à ce moment-là, mais Metz était 3e, preuve que le classement ne voulait rien dire. Donc félicitations au Yaourt du Sport ! Et je le dis d’autant plus volontiers que ce n’était pas mon idée (bravo Karine).
  • Nous avions prédit le 9e : Rennes. On n’en est pas peu fiers. Et fun fact : on avait fait exactement la même prédiction en 2014-2015… avec la même réussite !
  • Nous avions prédit 5 des 6 premiers à une place près ! La seule surprise niçoise nous a échappé (qui les voyait sur le podium ?). On avait donc juste sur 80% des clubs européens à la fin de la saison.
  • Nous avions prédit 2 relégués sur 3 : Lorient et Nancy. Et Dijon, qu’on annonçait barragiste, n’est pas passé loin…
  • Mais aussi : à une petite place près, nous avions prédit le bon classement de 10 clubs sur 20 (6 l’an dernier, 7 il y a 2 ans). Nous avions donc 50% du classement final de Ligue 1 2016-2017 à une seule place près !
  • Et encore : à 3 places près (ce qui, sans exagérer, est assez raisonnable), nous avions prédit le bon classement de 15 clubs sur 20 (14 l’an dernier). Nous avions donc 75% du classement final de Ligue 1 2016-2017 à 3 places près !

Nous avions donc vu juste sur une bonne partie du classement. Les seules équipes qui ont tenté de nous faire mentir sont : Nice et Nantes, qui ont surperformé de façon assez inattendue, et Saint-Étienne et Bastia, qui se sont royalement gaufrés, de façon assez méritée. Comme l’an dernier, on avait un peu sous-estimé Angers, et comme l’an dernier, ça ne devrait pas nous empêcher de dormir.

Place désormais au bilan de la saison de Ligue 1 2016-2017 club par club, avec un retour sur les « on vous l’avait dit », ces prévisions concernant chaque équipe que nous avions écrites dès le mois de septembre. Ne manquez pas notamment le retour sur la saison du PSG, de Monaco ou de Saint-Étienne, avec la réalisation de plusieurs prophéties…

Bilan de la saison 2016-2017 de Ligue 1 par club (par ordre de classement final)

1. Monaco : LE TOUT PILE ! Et oui, vous l’avez entendu en premier sur Skyrock vu en premier sur le Yaourt du Sport : Monaco champion. Avec les bonnes performances annoncées de Falcao, Germain ou Glik… En revanche, on n’avait pas prévu la demi-finale de Ligue des champions, ni l’éclosion du nouveau meilleur joueur de l’univers. Je veux bien sûr parler de Nabil Dirar.
Rappel « on vous l’avait dit » : Grâce à sa belle saison, Thomas Lemar sera dans l’équipe type de Ligue 1, appelé en Bleu et dans « Danse avec les stars ». Dans le jury.
=> Équipe type de Ligue 1, c’est ok (pas celle de l’UNFP, mais celle-là ne sert à rien), et même meilleur joueur selon les notes de L’Équipe. Appelé en Bleu, c’est bon aussi. « Danse avec les stars », ça viendra, on vous aura prévenu. 

2. Paris SG : LE TOUT PILE ! On avait donc bien senti la saison du PSG. Seulement 2e en championnat et, je cite notre prophétie, concernant notamment la Ligue des champions : « Finies les éliminations en quarts de finale. Cette année, c’est une élimination en huitièmes. Et qui est le génie qui s’est dit qu’il fallait recruter Jesé ? Kluivert ? » Paris éliminé par le Barça, Jesé renvoyé à Las Palmas, Kluivert grotesque… Un beau bilan avec tout de même une Coupe de la Ligue, une victoire contre les minimes de Monaco et des vacances pour Thiago Silva. Ouf.
Rappel « on vous l’avait dit » : Ben Arfa sera de nouveau le symbole de la génération 87 maudite. Il ira se relancer à Crystal Palace.
=> Comme Maxwell, ce n’est pas la peine d’en rajouter. Une simple vidéo, venant de lui (!), pour résumer sa saison : Malaise TV. On attend donc l’offre de Crystal Palace, et ce sera peut-être pire : l’OL se serait positionné.  Lire la suite

Le classement de Ligue 1 2016-2017 en fonction du budget

La saison 2016-2017 de Ligue 1 s’est achevée avec le sacre surprise de Monaco. Enfin, certains l’avaient annoncé dès septembre… Bref, on y reviendra très bientôt dans notre bilan de la saison. Le PSG a donc échoué dans sa (ses) quête(s), avec pourtant 2 fois plus de moyens que le 2e budget de Ligue 1 (500 M€ contre 235 M€ pour l’OL). Suffisant pour lui assurer une nouvelle dernière place au classement rapporté au budget ? Et bien non ! Comme l’an dernier où Caen l’avait emporté (Spoiler Alert : c’est plus difficile pour le Stade Malherbe cette année…), le Yaourt du Sport a ressorti son algorithme d’intelligence artificielle / deep learning / big data / autre terme à la mode pour dresser le classement de Ligue 1 2016-2017 rapporté au budget de chaque club. Alors quel club a le plus de « mérite » d’être à sa place au classement ? Réponse en chiffres…

Pour tout savoir de la méthodologie utilisée pour calculer le score budget/classement, rendez-vous sur le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget !

EDIT 23/05/2017 : Mise à jour avec le classement final de Ligue 1 2016-2017.

Pour plus de nostalgie sur l’excellent cru 2016-2017 de Ligue 1, ne manquez pas l’équipe type de la saison et l’équipe type… des pires joueurs de la saison.

Voici donc le classement 2016-2017 final ! Lire la suite

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

L’attaque de Nancy, la défense de Lorient, le coaching de Pep Génésio… Si tous ces mots vous font vibrer rien qu’à les lire, vous allez vous régaler. Car cet article contient la crème de la crème, le nec plus ultra, la substantifique moelle du joueur de merde en Ligue 1. Vous allez me dire : il devait y avoir du choix. C’est vrai. D’ailleurs, au début, j’avais une composition en 7-6-6, mais je l’ai finalement laissée tomber, car trop défensive. Le Yaourt du Sport vous livre la pire équipe type de Ligue 1 2016-2017, composée des plus mauvais joueurs de la saison. Bien sûr, à l’instar de l’équipe type de l’année, ce onze des pires joueurs peut faire débat. Il n’y a évidemment pas de propriétés unanimes qui caractérisent les chèvres de Ligue 1. Mais à leur façon, chacun de ces 11 artistes a marqué le championnat de son empreinte et nous aura, au moins, fait sourire.

Si vous aimez Monaco le beau jeu, vous pouvez aussi jeter un œil à l’équipe type de Ligue 1 2016-2017. Garantie bons joueurs à 100%. Hay, 100%.

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

Les pires joueurs de Ligue 1 2016-2017

Le pire gardien de Ligue 1 2016-2017

Chernik (Nancy) : Ça peut paraître sévère (en même temps, comment ne pas être sévère en indiquant qu’un mec est le plus mauvais de France à son poste ?) dans la mesure où son bilan n’est pas catastrophique (21 buts encaissés en 17 matchs). Mais la vérité, c’est que c’est un gardien en bois.

Les pires défenseurs de Ligue 1 2016-2017

Da Silva (Caen) : Une défense en mousse, c’est comme un beau jeu offensif : c’est avant tout un travail d’équipe. Difficile donc de ne retenir qu’un seul Caennais. C’est pourquoi je me suis adjoint les services d’un consultant spécialisé en Stade Malherbe, que je cite : « le vrai flop, c’est Da Silva, passé de quasi champion d’Europe à passoire officielle. La relance de Yanga-Mbiwa, le mental de Thiago Silva, la science du placement de Taiwo. Un crack. » Oui, il y a des supporters caennais qui pensaient que Da Silva serait sélectionné avec le Portugal à l’Euro. Sans sourciller. Je vous demanderai de ne pas applaudir.

Congré (Montpellier) : C’est un grand retour pour le Montpelliérain, qui figurait déjà dans le onze de plomb de Ligue 1… 2013-2014, mais aussi 2012-2013 ! A l’époque, on signalait qu’il avait été recruté pour pallier le départ de Yanga-Mbiwa (oui, à ce moment, un club pouvait être triste de voir partir Mapou) mais qu’il s’était distingué par ses boulettes. Cette saison marque donc son retour à son meilleur niveau. Lire la suite

L’équipe type de Ligue 1 2016-2017

La saison 2016-2017 est sur le point de s’achever et c’est l’heure de faire le bilan, calmement, se remémorant chaque instant… D’ailleurs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais c’est fou ce que le temps passe vite, quand je vois le chemin qu’on a parcouru jusqu’aujourd’hui… Bref, s’il est encore un peu tôt pour faire le point sur le classement qu’on vous avait annoncé (mais spoiler : on était pas mal du tout), on peut déjà élire les meilleurs joueurs de la saison. C’était un des objets de la cérémonie de remise des Trophées UNFP, qui n’attend pas la fin du championnat pour distribuer des bons points. Ce qui donne notamment un prix du plus beau but attribué à Depay… alors que ce week-end, Gaël Danic a mis un but similaire, mais plus beau. Après, est-ce que Danic serait venu avec une aussi belle veste ? Le débat est ouvert. D’autre part, comme chaque année, le onze type des Trophées UNFP a fait polémique, essentiellement due à l’absence de Steed Malbranque. Le Yaourt du Sport vous livre donc sa version, plus authentique, de l’équipe type de Ligue 1 2016-2017 ! A noter : aucun de ces onze meilleurs joueurs ne figurait dans l’équipe type de la saison précédente. Et comme vous allez le voir, il s’agit d’une équipe bien équilibrée, avec une belle assise défensive.

En parlant d’assise défensive, ne manquez pas le onze de plomb de Ligue 2016-2017. Garanti 100% passoires et pieds carrés.

L'équipe type de Ligue 1 2016-2017

L’équipe type de Ligue 1 2016-2017

Le meilleur gardien de Ligue 1 2016-2017

Ruffier (Saint-Étienne) : Je sais, Stéphane Ruffier ne figurait même pas dans les 4 nommés pour le meilleur gardien de Ligue 1 des Trophées UNFP. Mais étant donné que ce sont les joueurs qui votent, je pense que cette anomalie s’explique par le caractère profondément antipathique du dernier rempart stéphanois. Vous allez me dire : « il s’en est pris 5 à domicile contre Paris ». Certes. Mais le gardien de Dijon figurait dans les 4 nommés, et pourtant, il en a encaissé quelques uns dans son stade, Reynet…

Les meilleurs défenseurs de Ligue 1 2016-2017

Mendy (Monaco) : Cette saison, Benjamin Mendy a prouvé deux choses : 1) il a beaucoup progressé dans son jeu, notamment offensif 2) il n’a pas beaucoup progressé mentalement. Mais il est encore jeune et, surtout, il contribue à porter haut les couleurs de la chanson française, grâce à son duo avec Julien Marie.

Glik (Monaco) : C’était déjà une star au Torino, club où il évoluait l’an dernier, il est en passe de faire de même à Monaco. Et une chose est sûre, si tous les Monégasques avaient mis autant « d’abnégation » qu’Assassin’s Glik, l’ASM aurait sans doute marché sur la JuventusLire la suite

Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez… les poules

Chameau des prés is back ! Après avoir successivement abordé la Normandie du foot et la Bretagne du foot, notre nouvel auteur change de braquet sport. Si vous êtes fan de cyclisme, préparez-vous à voir vos coureurs sous un angle inédit ! Et si vous n’aimez pas ce sport… et bien, j’espère qu’au moins, vous aimez les poules. En tout cas, certaines races de poules (oui, il y a des races de poules). Le Yaourt du Sport, par la plume de Chameau des prés, vous dévoile le Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez les poules. Et n’oubliez pas : si vous avez envie d’écrire sur notre blog, manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

« Un bon pétard, et ça repart… » En lisant l’intitulé de l’article, c’est ce que vous avez dû vous dire. Compréhensible ! Et oui, comme c’est l’élection présidentielle, la légalisation ou non du cannabis est d’actualité, et comme je suis quelqu’un engagé à fond pour les causes que je défends, j’ai donc fumé un bon pétard… et voilà le résultat ! Voici le Top 5 des alter ego des coureurs cyclistes chez… les poules !

1. Christopher Froome => Combattant Malais

On commence par le vainqueur sortant de la Grande Boucle, l’Anglais Christopher Froome. Sa ressemblance physique avec le Combattant Malais est frappante : Ils sont tous les deux fins comme des asperges ! De plus, le tempérament bagarreur du Combattant Malais (d’où son nom) va de pair avec le panache offensif du Britannique sur un vélo. Vous ne verrez plus jamais Christopher Froome de la même façon…

Christophe Froome / Combattant malais

Christophe Froome / Combattant malais

2. Mark Cavendish => Orpington

Comme vous le savez, les sprinteurs ne sont pas les coureurs les plus légers du peloton. En effet, il faut être puissant et sacrément baraqué pour s’imposer au terme d’un sprint ! Alors, quoi de mieux que la Orpington pour représenter le sprinteur anglais ? Car la Orpington est une volaille lourde, et anglaise qui plus est !

Mark Cavendish / Orpington

Mark Cavendish / Orpington

Lire la suite