La Ligue Europa pour les nul(le)s

La Ligue Europa pour les nulsNous vous avons déjà initiés à la plus grande compétition de foot européen avec La Ligue des champions pour les nul(le)s. Mais vous, les rencontres de folie avec le Barça, le Real, Lyon, etc., c’est pas votre truc. Vous, vous préférez voir des duels entre Dnipropetrovsk et l’AEK Athènes par -25°C, des matchs bouillants entre le vice-champion albanais et le 6e allemand… Rassurez-vous, il existe la Ligue des champions du pauvre : la Ligue Europa. Comment ça marche ? Quelles sont les règles ? Pourquoi les clubs français se gaufrent encore ? Le Yaourt du Sport vous dévoile… La Ligue Europa pour les nul(le)s !

Publié le 22/02/2017
EDIT : Mise à jour pour la saison 2017-2018 le 14/09/2017

Après La Ligue des champions pour les nul(le)s et cet article, vous êtes en mesure de suivre toute l’actualité du foot européen. Et si ça ne vous suffit pas, vous pouvez marcher sur le sentier de la connaissance universelle en vous procurant le livre Le Football pour les Nuls.

Les règles : La Ligue Europa, c’est quoi ? Comment ça marche ?

Si vous ne deviez retenir qu’une chose : la Ligue Europa, c’est comme la Ligue des champions, mais en moins bien. Les clubs, les primes, les commentateurs… Tout est moins bien. D’ailleurs, la Ligue des champions étant couramment appelée la C1, c’est fort logiquement qu’on appelle la Ligue Europa… la C3. Ouais. En fait, à l’époque, la Ligue Europa s’appelait la Coupe de l’UEFA, et il existait une autre compétition (jusqu’à la fin des années 90) : la Coupe des Coupes, aka la C2. Mais pas de C4. Bref.

Après quelques tours préliminaires permettant d’éliminer les meilleurs clubs du Luxembourg et de Macédoine, la Ligue Europa (ou Europa League) débute véritablement au moment de la phase de poules. Mais pas seulement 8 comme en Ligue des champions, ni 9, ni 10, mais bien 12 poules, pour vous Madame ! Avec 4 équipes chacune, qui se rencontrent à 2 reprises les unes les autres, une fois à domicile, une fois à l’extérieur. Avec comme d’habitude pour chaque match : 3 points la victoire, 1 point le match nul et un bon gros 0 point la défaite.

A l’issue de ces réjouissances, les deux premiers de chaque poule sont qualifiés, soit 24 équipes. On aboutit donc en 12es de finale… Pas pratique, hein (surtout après, pour les 3es de finale) ? Comment faire le compte jusqu’à 32 et pouvoir jouer des seizièmes de finales ? Si vous avez bien retenu votre leçon sur la Ligue des champions, vous le savez : chaque 3e des 8 poules de la Ligue des champions est repêché en Ligue Europa pour les 16es de finale (ce qui est souvent le cas des rares clubs français en C1, exemple : Lyon). Je vous passe les détails sur les règles du tirage au sort des 16es de finale (si ça vous amuse, il y a le règlement complet de l’UEFA), mais sachez que les premiers sont têtes de série et ne peuvent pas s’affronter. Vous allez me dire : le 3e d’une poule de Ligue Europa, lui, il est repêché en quoi ? Et bien, il est reversé en 16es de finale… mais de la Ligue des champions féminine. Mais en jouant sans gardien, pour être plus équitable. (ceci n’est pas une vraie information)

A partir des seizièmes de finale, chaque rencontre est éliminatoire et se joue en matchs aller-retour. C’est donc comme pour la Ligue des champions : au meilleur des deux matchs, chacun des deux adversaires recevant l’autre. Le vainqueur se qualifie pour les huitièmes de finale, puis les quarts de finale et les demi-finales, qui fonctionnent à l’identique. Seule la finale se déroule sur une seule rencontre et dans un stade choisi au préalable. Que fait-on en cas d’égalité sur les deux matchs ? On parle souvent de la règle dite des « buts à l’extérieur comptent double ». Mais cet intitulé peut prêter à confusion pour certains… Retenez simplement qu’en cas d’égalité sur les deux matchs, l’équipe qui a marqué le plus de buts à l’extérieur se qualifie. D’où l’importance de marquer à l’extérieur. Et si ça ne permet pas de départager les deux équipes, on joue des prolongations (2 x 15 minutes), puis des tirs au but si nécessaire.

Qui participe à la Ligue Europa ?

Question légitime, mais réponse chiante. En effet, si la Ligue des champions regroupe les meilleures équipes d’Europe, on peut dire que la Ligue Europa regroupe les « moins meilleures » équipes. Et en plus, ça dépend des championnats : le « classement UEFA » détermine le nombre de représentants de chaque pays en coupes d’Europe, en fonction de leurs performances passées. Par exemple, en France, les deux premiers à la fin de la saison sont directement qualifiés en Ligue des champions. Le troisième doit passer par un barrage pour aller en C1, et s’il se fait éliminer, il va en Ligue Europa (exemple : Lyon). Et sont qualifiés pour la Ligue Europa : le 4e de Ligue 1, ainsi que les vainqueurs de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue. Mais si ces vainqueurs sont déjà qualifiés pour la C1 ou la C3, alors les places qualificatives sont attribuées au 5e, voire au 6e, de Ligue 1… Mais aussi, comme on l’a vu plus haut, à partir des seizièmes de finale, des clubs éliminés de Ligue des champions sont reversés en Ligue Europa (exemple : Lyon)… Bref, c’est un peu le footoir (vous l’avez ?). Retenez juste que cette compétition est réservée aux bons clubs, mais qui ne le sont pas assez pour être en Ligue des champions (exemple : Lyon).

Qu’est-ce qu’on gagne en Ligue Europa ?

Et bien pas grand-chose ! Le trophée, la gloire, tout ça… d’accord, mais en matière d’argent, ce n’est pas énorme. Comptez 2,6 M€ pour une qualification en phase de groupes (contre plus de 12 M€ en Ligue des champions) et un gain total possible de 15,7 M€ (contre 57,2 M€ en Ligue des champions). Mais il y a un petit bonus ! En effet, le vainqueur de la Ligue Europa (et seulement lui) est qualifié d’office pour la Ligue des champions de l’année suivante ! Suffisant pour motiver les clubs ? Non : beaucoup profitent de la Ligue Europa pour faire parader leurs remplaçants, ce qui dévalue encore plus la compétition (exemple : Ly… non pas cette fois).

Comment voir les matchs de Ligue Europa ?

Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que, oui, vous pouvez voir des matchs de Ligue Europa en clair ! La mauvaise, c’est qu’ils sont sur W9, commentés par Denis Balbir et Jean-Marc Ferreri. Pas évident de choisir… A la limite, vous pouvez toujours couper le son. Surtout s’il s’agit d’un match avec un club italien, pour éviter d’entendre un accent surjoué de faux pizzaïolo.

Voilà, vous avez toutes les bases pour suivre la Ligue des champions du pauvre. Nous allons maintenant vous donner quelques bons mots sur la Ligue Europa 2017-2018 qui vous permettront de passer pour un(e) expert(e) face à vos collègues beaufs.

Les phrases chocs de la Ligue Europa 2017-2018

– Comme souvent, il est de bon ton de connaître le tenant du titre. Mais comme le vainqueur de la Ligue Europa se qualifie pour la Ligue des champions, il arrive souvent qu’il ne puisse pas défendre son titre. En l’occurrence, il s’agit de Manchester United, entraîné par l’autoproclamé meilleur entraîneur du monde : José Mourinho. Une personnalité qui laisse rarement indifférent. Vous pouvez alors déclamer : « Ce Mourinho quand même, quel grand entraîneur / enculé ! » (adaptez en fonction de votre interlocuteur)

– Cette année, deux clubs semblent faire figure de favoris : Arsenal et le Milan AC. Mais sans connaître les futurs clubs reversés de Ligue des champions, difficile d’être catégorique. Vous pouvez toutefois vous attarder sur Arsenal, entraîné depuis plus de 20 ans par le Français Arsène Wenger. Un coach de plus en plus décrié pour son incapacité supposée à gagner des titres. Balancez d’un air quasi nostalgique : « Même la Ligue Europa, ça semble trop haut pour Arsenal. Wenger a fait son temps… #WengerOut » (oui, utilisez des hashtags à l’oral, c’est très distingué)

– Et bien sûr, ne manquez pas une occasion d’évoquer les clubs français, avec pourquoi pas une petite vanne bien sentie au passage. En effet, il se trouve qu’aucune équipe française n’a inscrit son nom au palmarès. « Vu les branques (mot à éviter si vous parlez à des moins de 55 ans) qu’on envoie, c’est pas encore cette année qu’on va la gagner, la Ligue Europa ! » Nos clubs engagés cette saison sont Nice, Lyon et Marseille. En particulier si vous êtes avec des parisiens, un petit mot sur l’OM sera le bienvenu : « Marseille, on n’est pas près de les revoir en Ligue des champions avec leurs retraités ! ‘OM Champions Project’… ‘Champions’ de Ligue 2, ouais ! xD (faites cette tête en vrai)«  Mais pour ne pas prendre trop de risques, je vous conseille de vanner Lyon : à peu près tout le monde les déteste. « Et si l’OL gagnait le trophée cette année ?… HAHA NON JE DÉCONNE ! Les mecs se liquéfient (attention, ce mot peut déstabiliser vos potes du café du commerce) face à La Gantoise ! Pas vrai, Paulo ?! »

La Ligue Europa n’a désormais plus aucun secret pour vous. Vous pouvez désormais envoyer des phrases chocs avec l’assurance d’un Zlatan… mais vous restez limités sur l’ensemble de la culture foot. Si votre cerveau réclame davantage de nourriture sportive, vous pouvez acquérir le livre Le Football pour les Nuls

Vous voulez écrire pour le Yaourt du Sport ? Vous aimez le sport ? Vous aimez le yaourt ? Manifestez-vous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

8 réflexions au sujet de « La Ligue Europa pour les nul(le)s »

  1. Donc si l’ai bien compris, la ligue Europa c’est pas un tournoi du grand chelem, y’a pas d’épreuve de natation et les joueurs n’ont pas de skis et si on l’a jamais gagné, c’est que ça n’a rien a voir avec le concours de l’eurovision.
    c’est une première approche ….
    non je déconne je regarde souvent parce que c’est sur la télé qu’on paie pas, une fois, ça m’est même arrivé de pas m’endormir avant la mi-temps !

    • Tu as bien compris, j’ai donc dû bien expliquer ! ;)
      Bravo pour ta résistance, pas évident devant les matchs de Saint-Étienne.

  2. Ping : La Ligue des Champions pour les nuls et les nulles

  3. Ouais mais moi j’ai pas bien compris !
    Y devait pas la gagner cette C3, les lyonnais ? C’est ce que disait leur président, si je ne m’abuse. Et ce président, il dit jamais de connerie, à ce qu’il paraît.
    Ou bien je confonds : ils ont été reversé en ligue féminine …. contre le PSG !
    Bah, cette année la finale se joue dans le Groupe La Bricole Orange and China Incorporated Stadium. Ca veut dire qu’ils ont acheté les droits, je suppose.

    • Et oui, c’est cette année que la finale de la Ligue Europa se déroulera à Lyon, donc c’est cette saison que l’OL va la remporter, emmenée par le brillant Pep Génésio… :)

  4. Pep Génésio, c’est jamais que le fusible qui cache la forêt. Il a le droit de décider de tout à condition que son boss soit d’accord, avant, pendant et après.
    Bref, il me fait un peu pitié …

    La question que je me pose c’est : si jamais Lyon gagne quelque chose (ça fait bizarre d’écrire ça ..) est-ce que son président va se calmer ou bien les crises de sénilité précoce seront encore plus rapprochées !
    Bien malin qui pourrait répondre.

    • Je suis pas devin, mais si Lyon remporte un trophée, j’ai peine à croire que ce serait susceptible d’assagir le si tempéré Aulas. Je le vois plutôt nous abreuver de couplets à base de « formidables résultats de formidables investissements modérés, qui font du club une formidable locomotive de la Ligue 1 ».

      • Sors de ce corps … tu vas te faire du mal !
        (Vertiges parano-megalo-schizoïques, selon moi. Mais je suis pas expert)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *