Le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget

Depuis des semaines, on le sait, c’est le PSG qui a remporté la saison 2015-2016 de Ligue 1. Comme on l’avait prédit. Avec 31 points d’avance sur le deuxième, Lyon, le club parisien écrase le championnat, comme Mammouth écrase les prix. Certes. Mais s’il y a un autre classement que Paris domine de la tête et des épaules, c’est bien celui des budgets des clubs de Ligue 1. Avec 490 millions d’euros, ils possèdent près du double de celui du deuxième plus riche : l’AS Monaco (250 millions d’euros). Alors forcément, être premier quand on a le plus gros budget… c’est cool, mais c’est un peu comme finir Metal Gear Solid avec l’Action Replay (pour les nostalgiques de la PS1). Pour savoir quelle équipe a le plus de « mérite » d’être à sa place, le Yaourt du Sport a la solution : le classement de Ligue 1 2015-2016 rapporté au budget de chaque club.

EDIT 17/05/2016 : Mise à jour avec le classement final de Ligue 1 2015-2016.

Méthodologie pour calculer le score budget/classement : Nous avons pris le classement final de Ligue 1. Nous avons pris le budget de chaque club (source). Et nous avons mis un peu de yuzu pour ajouter du peps. Et nous avons alors procédé à un petit calcul savant pour obtenir un ratio éloquent : nous avons divisé le budget par le nombre de places gagnées par chaque club en Ligue 1.

Je m’explique : on met tous les clubs dans les starting-blocks à l’entrée de la Ligue 1. Si un club a gagné une place, il est alors 20e du championnat, s’il en a gagné 2, il est 19e… Finalement, c’est comme si on attribuait des « points » à chaque position : le 1er a 20 points, le 2e 19 points, etc. Et par exemple, pour obtenir le score du PSG, on divise son budget (490 millions d’euros) par son nombre de « places gagnées » (20 puisqu’ils sont premiers). On obtient alors une valeur en millions d’euros/place : le prix payé par le club pour chaque place grappillée en Ligue 1. On a donc la formule chimique suivante :

score = budget/(21-place au classement)

Plus ce score d’une équipe est faible, plus ça signifie qu’elle utilise efficacement son budget. Donc qu’elle a plus de « mérite » en considération de ses moyens financiers.

Trêve de blablas, place au classement final (si vous n’avez pas compris, je donne des cours de rattrapage, niveau 5e-4e) !

Le classement de Ligue 1 réel / Le classement de Ligue 1 rapporté au budget

Classement Ligue 1 2015-2016 réel Classement Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget

Classement de Ligue 1 2015-2016 réel / Classement de Ligue 1 en fonction du budget

Les bonnets d’âne

Forcément, quand on a 10 fois plus de moyens que le 8e budget de France… Malgré sa première place au classement réel, le PSG est dernier du « classement du mérite économique ». 24,5 millions par place gagnée, ça fait cher juste pour la Ligue 1. Il faudrait que ça commence à porter ses fruits en Europe. Et c’est un tout petit peu plus que Troyes, forcément mal placé à cause de sa dernière place réelle. A noter que si on fait un ratio budget/points, l’ESTAC en est à 1,28 millions par point gagné, ce qui est un peu mieux mais pas top (16e de Ligue 1). Soulignons également les piètres résultats des poids lourds que sont Marseille (4e budget), Monaco (2e budget) et, dans une moindre mesure, Lyon (3e budget). Qu’est-ce que tout ça veut dire ? Simplement que ces clubs n’ont pas un grand « mérite » à être ainsi classés : soit ils devraient faire mieux vu leur poids économique (c’est le cas de l’OM), soit ils sont à leur place mais dépensent de manière excessive pour obtenir ce classement (c’est le cas de Monaco et du PSG).

Ils sont à leur place

On salue la cohérence de Rennes (8e budget, 8e au classement réel), Lille (5e budget, 5e au classement réel) et Saint-Étienne (6e budget, 6e au classement réel). Dans le jargon, on appelle ça des clubs « François Bayrou ».

Les chouchous de la maîtresse

Par rapport à la mi-saison, les deux premiers sont inversés. En tête de cette hiérarchie, on trouve donc les deux surprises à l’issue des matchs aller : Caen, 7e avec le 15e budget, et Angers, 9e avec le 18e budget. Mais aussi deux autres clubs qui ont « surperformé » : Bastia, 10e de Ligue 1 avec le 16e budget, et aussi LA belle surprise de l’année : Nice, 4e avec le 10e budget. Une surprise que nous étions les seuls à vous annoncer en début de saison (non, on n’a pas vérifié). Et finir au pied du podium final avec 40 millions d’euros, c’est une performance à souligner. Ces quatre équipes sont donc celles qui ont le plus de mérite dans cette saison 2015-2016 de Ligue 1, celles qui obtiennent les meilleurs résultats eu égard à leurs moyens.

Et vous, vous achèteriez combien une place en Ligue 1 ? Déposez votre offre en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

24 réflexions au sujet de « Le classement de Ligue 1 2015-2016 en fonction du budget »

  1. Mammouth écrase les prix ???????????????
    il s’est trompé de siècle Babasse ou alors il faut mettre les budgets en anciens francs. comment veux-tu que les jeunes s’intéressent à tes chroniques ? tu leur parle d’un temps que les moins de 20 ans n’ont pas pu connaitre ! moi qui criait famine et toi qui posait nu devant le buffet vide…. du SCO d’Angers …

  2. Il y semblerait qu’il y ai une petite perle dans :
    -soit le classement Bastia 16e de L1 mais 9e au classement reel
    -soit le texte On salue la cohérence de Bastia (16e budget, 16e au classement réel)

    Bon courage la bise et à bientôt

    • Merci de la remarque, mais le « classement réel » désigne ici le vrai classement de Ligue, où Bastia est bien 16e. Et c’est le 16e budget de Ligue 1, performance « moyenne » qui lui vaut d’être 9e au classement de Ligue 1 en fonction du budget. Je sais, pas évident de s’y retrouver dans tout ça… ^^

  3. Ahah énormissime ! Bien joué !

    Et tu as pas voulu le faire en M€/points plutôt que par place ? Parce que c’est pas exactement pareil de gagner de justesse ou alors de survoler son championnat. On devrait pouvoir prendre en compte par exemple que Toulouse a le DOUBLE de points de Troyes, même si une seule place les séparent. C’est pas exactement la même performance ^^

    • Merci ! :)

      C’est une bonne question, dans la mesure où ma première intuition était effectivement le classement du budget/points. Mais le problème, c’est qu’à la trêve, le classement était très serré, il y avait peu d’écarts de points, sauf entre le 1er et le 2e, et entre le 19e et le 20e. Par conséquent, le classement qu’on obtenait avec cette méthode était quasiment le classement des budgets, mais inversé (à de rares exceptions, comme Troyes). Ça me semblait donc moins pertinent.

      Et en fin de compte, à la fin de la saison, l’important, c’est la position au classement : mieux le club est placé, plus il gagne d’argent. Qu’il ait 1 point ou 30 points d’avance sur son plus proche poursuivant, ça n’a qu’une influence limitée.

      • Ah oui en effet c’est vrai que ça aurait pas chamboulé autant le classement. Pas grand intérêt du coup.

        En fait ce qui me chiffonne avec les places c’est qu’elles sont réparties à intervalles égales et « linéaire ». Parce que si on suit cette logique on peut aussi comparer le budget par exemple de Paris avant la « transfo » et ses places et regarder le différentiel de place que ça a créé. Ce sera encore pire. Mais qqch me dit qu’être premier par rapport à être second c’est pas juste aussi bien que d’être second par rapport à troisième et encore moins 19e par rapport à 20e.

        Et par buts, t’as essayé ? Au final je veux bien qu’on dépense de l’argent si ça augmente le nombre de buts. C’est pas le même spectacle le même classement avec que des 1-0 ou avec que des 5-4.

        En plus ça répond à ce que tu dis sur les points et qui est juste : au final c’est quand même la place qui compte. Parce que les buts ça compte. Le but de l’investissement foot c’est quand même aussi de vendre du Coca. Et plus y’a des buts plus tu vends du Coca ^^.

        Extrêmement intéressant en tout cas, je me demande si les clubs ont créé en interne un indice de ce type.

        C’est avec toi que j’avais débattu de l’élo appliqué au foot ?

        • De manière générale, tu as raison : on peut trouver plusieurs indicateurs pour mettre en évidence ce phénomène. Pour ton premier exemple, ça doit être éloquent, mais uniquement pour Paris. Et je voulais aussi mettre en avant les résultats étonnants de clubs comme Angers ou le Gazélec.

          Quant à la relation entre le nombre de buts et l’argent amassé, c’est pas si clair. Ça joue bien sûr, mais quand tu vois que l’entraîneur du Real se fait virer peu de temps après avoir gagné 10-2… Et tu vois, en ce moment, Toulouse, 18e, a une meilleure attaque qu’Angers, 2e. Ben je te garantis pas que tu vas vendre plus de Coca à Toulouse qu’à Angers… (proportionnellement parlant évidemment) ;)

          Non, c’est pas avec moi que tu avais débattu de ça, mais je serais curieux d’en savoir plus !

          • Ah oui j’avais pas pensé à cette faille…ouais les buts ça marche pas non plus en fait !!!

            En gros l’élo c’est un classement qui est utilisé aux échecs pour avoir une idée des forces relatives des joueurs (c’est la formule que Zuckerberg demande à son pote dans The Social Network pour classer la beauté relative des meufs du campus).

            En gros c’est un classement qui repose sur la probabilité de victoire. Je connais pas la formule exacte mais pas besoin pour comprendre.

            En gros c’est logarithmique et quand tu as plus de 350 elo de plus que quelqu’un alors ta probabilité de victoire dépasse 90%.

            Tout le monde commence avec la même quantité d’elo, et au fil des matchs ça devient assez précis pour refléter la vraie force. Le grand intérêt c’est que c’est un classement indépendant de son « écosystème ». C’est pas le bon mot mais en gros un classement par point ne vaut que dans sa ligue par exemple. L’elo fonctionne peu importe ta ligue et te permet de comparer des joueurs qui ne fréquentent pas les mêmes écosystèmes.

            Et y’a des gens qui trouvent qu’on devrait utiliser ce classement pour le foot (notamment pour parier). Tu as donc un site qui suit les elo :

            http://clubelo.com

            Et là par exemple en ce moment Paris est le seul club français dans le top 25 (5-6 eme place). Du coup le budget sert aussi à améliorer le niveau du club, qu’on peut approximer à l’elo pour calculer le ratio.

            Cette fois ci je devrais avoir réglé le point faible des deux méthodes précédentes !!!! Si c’est pas le cas j’abandonne ;-).

          • Je connaissais pas, mais effectivement, c’est pas mal comme système. Du coup, ça pourrait être marrant de faire un classement avec un ratio budget/élo, pour voir un peu les performances au niveau européen.

            Après, le seul inconvénient du classement élo, c’est que tous les clubs n’ont pas les mêmes occasions de le « mettre à jour ». Une équipe qui joue la Ligue des champions a plus d’occasions de se frotter à d’autres, et notamment d’autres qui ne sont pas dans son « écosystème », qu’un promu par exemple. Pour régler ça, il faudrait organiser une compétition entre les derniers de chaque championnat européen. Et en plus, ça aurait le mérite de me faire marrer avec des affiches comme Troyes – Grenade ou Darmstadt – Carpi.

  4. Ping : Top 5 des raisons pour lesquelles le PSG, c'est caca | Yaourt du Sport

  5. Classement intéressant et positif. Depuis la mi championnat Angers et Ajaccio ont un peu décroché au classement. c’est dommage. mais souvent les clubs avec un budget réduit ont moins de joueurs donc faiblissent en fin de saison. ils n’ont pas toujours les réserves suffisantes.
    Par contre Nice et rennes se sont maintenus.
    Votre article a, au moins, un grand mérite. iI montre que le football de haut niveau n’a plus grand chose à voir avec le sport. Je vais plus loin en pensant que les médias devraient le mettre dans la rubrique finance, ou affaire et plus dans la rubrique sportive..

    Cordialement

    • Merci de votre message.
      Effectivement, le classement a pas mal bougé depuis l’hiver. Nous ferons une mise à jour de l’article et un nouveau point à la fin de la saison.
      Je vous rejoins sur la part conséquente de l’argent dans le football de haut niveau, mais cela reste tout de même du sport. Oui, c’est mieux d’avoir beaucoup d’argent, mais un match de foot reste une rencontre entre 11 bonshommes de chaque côté, et une équipe comme Wolfsburg peut bien battre une équipe comme le Real Madrid (sur un match en tout cas ^^).

  6. Bonjour
    je me permets de réagir à nouveau.
    Je m’excuse d’être assez long
    Vouloir faire un classement par rapport au budget des clubs est complexe. Votre méthode est certes intéressante, mais ne tient pas compte de l’écart des points entre les clubs.
    Par rapport aux nombres de buts marqués? Je ne pense pas. Il faut mieux gagner 5 fois par 1 à 0 qe de gagner une fois par 9 à 0 et perdre les 4 autres matchs( ou même faire match nul).
    Je me suis donc amuser à faire le calcul par rapport au nombre de points dans le championnat. c’est loin d’être parfait car avec le budget qu’il a le Qatar
    Investment Authority ( celui que beaucoup nomme le PSG) devrait pratiquement gagner tous ses matchs pour avoir une place moyenne.
    En dernier le Qatat Investment authority avec 5,57 millions d’Euros par point acquis
    19ème Monaco avec 4,03 millions par points acquis
    18ème l’OM /2,84 millions d’Euros

    parmi les plus méritants :
    En premier Gazelec d’Ajaccio : 0,38 millions d’euros ( classement du principalement à son budget très faible)
    Deuxième Angers 0,48 millions d’Euros La c’est surtout du à sa bonne saison.
    Troisième Caen avec0, 54 millions d’Euros
    Voila ce n’est pas parfait car cela désavantage les clubs les plus ruches ; mais bon. pour une fois il s peuvent le supporter.
    Pour le rete message suivant car je suis déjà long.

    • En réalité, j’avais commencé par faire un classement budget/nombre de points. Seulement, à la trêve hivernale, les écarts de points étant très faibles (à part pour le 1er et le dernier), le classement ainsi formé ressemblait très fortement au classement des budgets, mais inversé. Ça me semblait donc moins pertinent. Mais peut-être qu’à la fin de la saison, ce sera plus intéressant. Je ferai une mise à jour très prochainement… ;)

  7. Au sujet de l’argent, où plutôt de sa provenance, et du football

    J’ai lu avec amusement les déclarations de M.Aulas, Président de l’olympique Lyonnais.

    « Le vainqueur de Lyon-Monaco sera champion de France car le Qatar n’est pas en France. »

    M.Aulas est assez coutumier de ce genre de déclaration. mais dans ce cas il n’a pas tout à fait tort.
    Oui le Qatar n’est pas en France; mais Monaco non plus.C’est un état indépendant.
    En suivant son raisonnement jusqu’au bout, même en cas de défaite Lyon sera tout de même champion de France.
    Ce message est avant tout ironique.
    Allez bye

    • Jean-Michel Aulas est lui-même revenu hier soir sur ses déclarations et a indiqué qu’il s’agissait d’une « boutade » et que c’était « du Jean-Michel Aulas ». C’était sans doute le moment idéal pour détourner l’attention des médias, afin que son équipe prépare sa « finale » dans les meilleures conditions.

  8. Bonjour
    Classement du budget par rapport au nombre de point, peu de changement.
    En tête Ajaccio 0, 37 millions par point acquis. 2ème Caen et ngers 0, 48 millions ; 4ème Bastia 0,50 millions;

    En queue de classement17ème Marseille 2,60 M; 18ème Lyon 2,61 M; 19 Monaco 3,84 M et 20ème PSG 5,1 M.
    A la décharge du PSG, avec le budget qu’il a , il aurait fallu qu’il gagne pratiquement tous ses matchs pour gagner quelques places.

    Mais je ne suis livré à un autre classement qui, bien sur ,vaut ce qu’il vaut.
    Le classement du budget – le classement réel du championnat.
    A ce petit jeu
    Premier Angers +9 (18ème budget et 9ème du championnat).
    Deuxième Caen +8
    3ème Bastia +6,5
    4ème Nice +6
    5ème Ajaccio +2

    En ba

    • Effectivement, le classement budget/nombre de points est intéressant, mais les faibles écarts de points (en comparaison aux gros écarts de budgets) le rendent moins pertinent.

  9. Petite fausse manoeuvre donc suite
    En bas du tableau

    15ème Nantes et Montpellier -3
    17ème Bordeaux et Toulouse -4
    19ème Reims -6
    20ème Marseille -9 ( 4ème budget et 13ème au classement)
    Sauf erreur de calcul de ma part.
    Bye

    • Et merci pour ce classement mis à jour du classement budget – classement réel. Il est intéressant, son seul problème étant qu’il ne tient pas compte des écarts de budgets. Un club comme Lyon me semble ainsi un peu trop « récompensé ».
      Quoi qu’il en soit, nous allons très bientôt mettre à jour notre classement de Ligue 1 rapporté au budget. Restez connectés ! :)

  10. en application de ces formule mathématiques incontestables et de la déclaration des droits de l’homme et du supporter, peut-on espérer une prise en compte par les instances du football , de ce classement financier , qui impliquerait une relégation du PSG et de Marseille?

    • Ça me semble être une noble requête ! ^^ Je te propose de lancer une pétition à ce sujet, que nous ferons parvenir à la LFP. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *