Les vraies raisons du boycott de Canal+ par le PSG et l’OM

Le PSG et l’OM ont décidé de boycotter Canal+ jusqu’à la fin de la saison. Les deux clubs l’ont annoncé via des communiqués quasi identiques. D’ailleurs, les relations entre les deux rivaux sont-elles désormais si bonnes qu’ils partagent désormais leurs ressources ? Bref, Paris et Marseille sont fâchés parce que la chaîne cryptée a diffusé des propos de Zlatan Ibrahimovic et de Dimitri Payet sur le chemin des vestiaires, lorsque ces derniers criaient leur amour aux arbitres, à la France et aux portes. Conséquence de ces images : la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a infligé 4 matchs de suspension à Ibra et 2 à Payet, alors que se profile le sprint final du championnat. Et comme tout part des images diffusées par Canal+ (enfin, tout part surtout de deux mecs en short qui balancent des insanités), les deux équipes ont décidé de bouder la chaîne, expliquant que leurs joueurs ne lui causeraient plus. Mais comme on n’est plus en CE1 et que ça fait classe d’utiliser des mots anglais, on parle de « boycott ». D’ailleurs, pour la petite histoire, le mot « boycott » vient du nom d’un propriétaire irlandais du XIXe siècle qui traitait mal ses fermiers et qui les a poussés à lui infliger un blocus. « Blocus » qui lui-même ne vient pas du latin, mais du néerlandais. Mais le néerlandais, c’est moins classe.

Revenons à nos moutons : on a donc deux clubs, dont les joueurs se sont importés, qui ont été sanctionnés par la LFP, et qui font la tête à la chaîne qui a montré les images, mais qui accessoirement paye également bien cher, à la LFP et indirectement aux clubs, pour diffuser les matchs de Ligue 1. De plus, la LFP a récemment envoyé un courrier à Canal+ pour lui demander d’arrêter de diffuser des vidéos pouvant nuire à l’image de la Ligue 1. Vidéos dont elle s’est servie pour sanctionner les joueurs… Pour y voir plus clair dans ce monstre à 4 têtes, le Yaourt du Sport compte les points, vous explique les vraies raisons du boycott de Canal+ par le PSG et l’OM et vous prouve que la chaîne cryptée ferait mieux de faire profil bas

Thiriez à propos du boycott de Canal+ par le PSG et l'OM

Ce n’est pas parce que « ça s’est toujours fait » que c’est bien

Pour le PSG et l’OM, le problème ne vient donc pas des propos tenus par leurs joueurs, mais de la diffusion de ceux-ci. Ce n’est donc pas grave de dire « enculé » ou « arbitres de merde » ou « pays de merde », puisque, de toute façon, les insultes font partie du sport, ça a toujours été comme ça. A aucun moment on n’a vu les clubs reconnaître que s’ils ont été sanctionnés, c’est que le comportement de leurs joueurs n’avait pas été exemplaire… Pourtant, il y aurait peut-être à redire, non ? Alors, c’est vrai, ce n’est pas très grave d’exprimer sa frustration par des insultes, mais est-ce que ce ne serait pas le bon moment pour dire que ce serait bien de bannir progressivement les insultes des terrains de foot et de sport en général ? Que ce n’est pas « normal » d’insulter systématiquement ses adversaires, ses coéquipiers, les arbitres ? On pourrait peut-être commencer par se retenir en présence des caméras ?

Quant à ces caméras dans les couloirs, ça aussi, c’est normal parce qu’apparemment, « ça fait 20 ans qu’il y en a » (selon Pierre Ménès). Et si ça faisait 20 ans que c’était une connerie ? Ou alors si, il y a 20 ans, c’était adapté, mais qu’en 20 ans, le foot avait changé et que tout le monde n’avait peut-être pas envie d’être filmé dans ce genre de moments ? Bref, je vous préviens, je vais prononcer des mots tabous et évoquer un procédé si sale que personne ne veut s’y résoudre : et si chacun se remettait un peu en question avant de dire que les autres n’ont rien compris au film ?

Canal+ est-elle en tort ?

A priori, cette question paraît saugrenue : la chaîne paye suffisamment cher les droits de la Ligue 1 pour avoir le droit de mettre des caméras dans les couloirs et diffuser les images qu’elle souhaite. Canal+ ne serait quand même pas là juste pour « servir la soupe et fermer sa gueule » (dixit Pierre Ménès) ? Et bien, si. Dans le contrat de diffusion qui lie la chaîne à la LFP, il est stipulé que « tout attributaire s’engage (…) à ne pas promouvoir des scènes contraires à l’image du football (attitudes inappropriées des acteurs ou des spectateurs) et à donner une image positive du football en mettant l’accent sur les beaux gestes et le beau jeu. Plus généralement, tout attributaire s’engage à ne pas dévaloriser l’image de la Ligue 1, des clubs, de la LFP et du football professionnel ». Donc, par contrat, Canal est tenue de « servir la soupe et fermer sa gueule ». Ce qui explique le courrier de la LFP adressé à la chaîne. Et ce qui prouve que ce n’est pas aux clubs de décider du boycott, c’est à la Ligue de prendre ses responsabilités et de sanctionner le diffuseur. Après, c’est sûr que pour punir sa première source de revenus, il faut un certain courage qu’on serait surpris de trouver chez Frédéric Thiriez…

Mais vous allez me dire : ils sont gonflés à la LFP, ils reprochent à Canal+ de diffuser des images, alors qu’ils les ont utilisées pour prendre leurs sanctions ! Le problème est que la LFP n’avait pas d’autre choix que de suspendre les joueurs puisque les propos avaient déjà été diffusés. Imaginez, après la polémique suscitée par le « this shit country » d’Ibra, que la Ligue ne sanctionne pas les auteurs des propos « blessants » ou « injurieux », selon les termes employés par le règlement de la LFP. A mon avis, l’institution du Président Thiriez, qui a intérêt à ce que la Ligue 1 soit la plus attrayante possible, aurait préféré ne pas avoir à priver son championnat de deux de ses meilleurs joueurs… Ce qu’elle voudrait donc, c’est ce que prouve le contrat de diffusion, c’est que Canal montre une image « Bisounours » de la Ligue 1 : comme ça, tout le monde paraît formidable et personne n’a besoin d’être sanctionné.

Les vraies raisons du boycott de Canal par le PSG et l’OM

Ou alors, il s’agirait là d’un complot orchestré par… Jean-Michel Aulas ! En effet, à qui profite cet affaiblissement du PSG et de l’OM en cette fin de saison ? A l’OL, qui est encore dans la course au titre. Le président lyonnais aurait donc usé de sa légendaire influence pour pousser Canal à diffuser des propos injurieux d’Ibra et de Payet et la LFP à appliquer son règlement. On voit bien, depuis des années, que les querelles entre la chaîne et le dirigeant rhodanien ne sont que des mises en scène visant à dissimuler que Pierre Ménès est en réalité le fils caché de Jean-Michel Aulas. Et qui sait si ce n’est pas également lui qui a demandé aux arbitres de faire sortir les deux joueurs de leurs gonds (ce qui est logique quand on s’adresse à des portes dans le couloir) ? Décidément, le président de l’OL demeure un personnage bien complexe : l’influence d’un Silvio Berlusconi associée à l’orthographe d’un Jérémy Ménez.

Par ailleurs, ça semble un peu gros ce boycott de Canal par Paris et Marseille, ça cache quelque chose. Et si on y réfléchit, cette histoire est en réalité le prétexte idéal qu’attendaient les deux clubs pour arrêter de répondre aux journalistes de cette chaîne. Ça paraît clair : Blanc, Payet, Thauvin… tous en ont marre de devoir se coltiner Olivier Tallaron, Stéphane Guy ou Laurent Paganelli. Peut-on vraiment les blâmer ? Canal ne devrait-elle pas en profiter pour balayer un peu devant sa porte ? A la place des Parisiens et Marseillais, est-ce qu’on serait pas tous lassés face au sourire niais de Tallaron, aux sous-entendus racistes de Stéphane Guy ou aux blagues pourries de Paganelli ? Et croyez-nous, au Yaourt du Sport, les blagues pourries, très peu pour nous.

Vous aussi, vous avez choisi de boycotter Canal+ parce que vous voulez pas craquer votre PEL pour payer l’abonnement ? Témoignez en commentaire, sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

2 réflexions sur « Les vraies raisons du boycott de Canal+ par le PSG et l’OM »

  1. moi ce que je boycotte sur canal + ce sont les matchs interdits aux moins de 18 ans parce que les termes de ceux qui jouent au foutre sont encore plus choquant que ceux employés par les gens qui jouent au foot.
    mais trèfle de plaisanterie, j’arriverais presque à comprendre, un bastiais qui aurait traité d’enculé, ce connard d’arbitre qui nous a gâché la finale de la coupe de la ligue parce qu’il avait oublié ses lunettes aux vestiaires.
    j’espère avoir bien répondu à la question de l’abruti de chroniqueur que tu es …
    mais le témoignage de quelqu’un de conciliant comme moi ne reflète pas forcement l’opinion générale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.